Auteur Sujet: l'âme ?  (Lu 50928 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
l'âme ?
« le: 24 Mai 2015 à 23:03:57 »
@qiguan
Accepter de devenir autre ..... C est le plus dur à faire je pense ....

Merci de ton partage .....
« Modifié: 25 Mai 2015 à 18:03:36 par Webmaster »

Hors ligne Darling

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 250
  • Avec toi hier, pour toi demain, à jamais pour nous
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1 le: 24 Mai 2015 à 23:07:07 »
Qiguan, ton message m'interpelle profondément, je te livre mes premières impressions brutes.
Des questionnements en fait.

La vraie "vie", ne serait elle donc pas après la mort (telle que nous la connaissons) ?

Cette vie charnelle, humaine, à quoi sert elle ?
Juste à nous apprendre la souffrance ? à nous apprendre l'Amour de l'autre ?
Ou à nous faire grandir par étapes pour une évolution qui ne nous sert pas pendant chaque passage successif sur terre.

Cette souffrance ne sert plus une fois de l'autre coté, dans cet Amour universel.
Etre heureux ou malheureux sur Terre, avec notre conscience "d'humains" ne changera rien dans l'évolution de notre conscience "d'Energie d'Intelligence Supérieure", car il n'y a aucune connexion entre les deux.
Un passage, peut être, mais pas d'échanges.
Si la "réincarnation" existe, toutes ces vies terrestres, antérieurs, dont nous n'avons aucuns souvenirs ni ressentis, à quoi servent t-elles ?

Si j'inverse la situation : La réincarnation inversée
Attention Mesdames, c'est mon ressenti propre, pour aller au bout de la réflexion, de la supposition.

-------Je vis dans un monde D'amour pur, fait d'Energie, sans enveloppe charnelle, (ce monde que l'on imagine avec notre esprit d'humain) avec d'autres Energies qui me complétent, et évoluent avec moi.
Passé un certain "délai", ou une certaine charge d'Energie,
je me retrouve dans le corps d'un nouveau né, un humain.
(L'humain c'est l'enveloppe charnelle qui évolue physiquement et aussi spirituellement par les épreuves terrestres vécues)
Je côtoie d'autres humains, passé un certain délai, programmé d'avance,  je quitte ce corps et ceux avec qui j'ai vécu en tant qu'humains pour redevenir Energie.

Qui sert le plus à qui ?
La phase Energie ? que l'on imagine sans souffrance, mais avec des sentiments exclusivement heureux.
Ce printemps Eternel.

La phase "humaine" ? (la seule dont j'ai conscience aujourd'hui), qui m'a fait connaître le bien et le mal.

La question bateau, serait " Mais à quoi ça sert tout ça ?

Comme il m'est impossible de ne plus souffrir de cet Amour, c'est que l'Amour n'est que souffrance sur Terre,
et Joie au delà.
Ca tombe mal, je suis sur Terre en ce moment............

Darling, plus jamais ta main dans la mienne mais pour toujours le souvenir de sa chaleur. Plus jamais tes yeux dans les miens mais pour toujours l'intensité de ton regard. Plus jamais le son de ta voix mais pour toujours la douceur de tes paroles.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2597
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #2 le: 25 Mai 2015 à 03:01:30 »
Quand on se pose vraiment les questions..on en arrive toujours...enfin presque toujours ... aux questions essentielles.. auxquelles il y a si peu de réponses...aux questions existentielles... sur le pourquoi de la vie, le pourquoi de la mort... et les réponses toutes faites deviennent insatisfaisantes...et la mort garde son ultime mystère...
j'aime bien le déroulé de ta pensée..; si j’avais plus d'énergie je fera pareil avec la question de l'au delà...

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 729
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #3 le: 25 Mai 2015 à 09:29:27 »
Bonjour,
Je vous lis attentivement, sans à priori, en tentant de comprendre.
De la même façon que vous livrez votre cheminement de pensée, je vous livre le mien. Il n'y a dans ma démarche ni critique, ni dénigrement.
Je n'arrive pas à adhérer à ces idées. Pour moi il n'y a pas d'au delà, pas de réincarnation, pas de vie après la mort etc...
On nait, on est, et quand on meurt, on n'est plus.
Les expériences de mort imminente n'existent pas, on ne revient pas de la mort, les personnes qui ont vécu ce moment n'étaient pas mortes tout simplement. Les " visions " viennent de transformations chimiques du corps, du cerveau.
Les signes de l'au delà sont les interprétations que l'on cherche à donner à des faits, cela vient de l'espoir, du déni, de l'envie profonde que nous avons que la personne aimée cherche à communiquer. On peut trouver des signes partout, si on le souhaite. Je pense pourtant qu'il y a toujours une explication rationnelle.

Il m'est pourtant arrivé d'imaginer que peut être il existe encore, quelque part. Mais non, je n'y crois pas. Par contre je souhaite intensément ne pas le trahir, ne pas le décevoir, faire en sorte qu'il serait fier de moi, qu'il serait heureux pour moi, ou pas malheureux, s'il était encore là.
Je souhaite profondément poursuivre la relation que nous avons eue, j'en suis forte, pleine. En ce moment, je règle ses affaires, je fais en sorte d'agir comme il l'aurait voulu, c'est très important pour moi, je me ferais du mal si je n'agissais pas de cette manière, parce qu'il me faisait confiance, et je ne veux pas la trahir.

Le fait de ne pas croire en l'au delà ne me fait pas mal, et y croire ne me ferait pas de bien. Pour moi je ne le retrouverai pas lorsque je partirai moi aussi, et peu importe puisque ce que voudrais est qu'il soit là, maintenant, avec moi.
Si je pensais pouvoir le retrouver j'irais le rejoindre, cela ne me fait pas peur et je n'ai pas d'attaches ici, je ne ferai souffrir personne. Je n'ai pas d'enfants, pas de famille, je ne continue pour personne, mais pour lui, parce qu'il aurait voulu que je vive, et pour moi, car j'aime la vie.

La seule chose que je sais et qu'il a été vivant, avec une immense envie de vivre,  que la mort est venue, qu'il n'est plus,  , qu'il n'aura plus jamais de joies et de bonheurs, et que moi je dois apprendre à vivre avec ce regret,  cette douleur et le manque de lui. Ce qui me console est qu'il ne souffre plus.

Peut être faudrait il ouvrir un fil sur ce thème.

Je vous embrasse


« Modifié: 25 Mai 2015 à 11:15:14 par Nora »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
« Modifié: 01 Février 2017 à 19:16:15 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Lana

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 313
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'âme ?
« Réponse #5 le: 25 Mai 2015 à 14:41:00 »
Bonjour à toutes
Bonne idée Qiguan cette idée d.un fil sur ce sujet qui est important pour nous toutes
Pour ma part, je crois à la survivance de l'âme, je pense que le passage terrestre n'est qu'une étape et que quelques part dans les étoiles, au delà de tout, il existe un monde ou débouche le tunnel de lumière décrit dans les nde, ou vivent une belle vie sans douleur, sans cancer et sans soucis, tous les gens qui ont quitté ce monde.
Je pense aussi que les allers retours avec notre monde est possible, ils viennent nous visiter et nous soutenir dans notre quotidien car pour eux aussi c'est dur de nous avoir laissés ici.  Mais eux, ils savent qu'un jour on sera réunis et cette fois éternellement
Je crois aussi que les personnes qui ont fait du mal ne rejoignent pas cet endroit
Voilà mon point de vue, et cela me permet de tenir de pouvoir penser que je le retrouverai le moment venu, je sais qu'alors il viendra me chercher pour l'éternité
Bisous à toutes
Lana
Jean mon Amour je t'aime, plus qu'il y a d'étoiles dans le ciel, plus qu'il y a de grains de sable dans le désert et plus qu'il y a de sel dans la mer, encore bien plus et pour l'éternité

Hors ligne SailAway

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'âme ?
« Réponse #6 le: 25 Mai 2015 à 16:30:34 »
J'ai lu quelques réponses sur l'autre fil, et mes idées se rapprochent plus de celles de Nora.
Je n'ai pas vraiment d'avis arrêté sur la question, je laisse quand même une place au doute, et je ne remets pas en question vos croyances, je vous donne juste les miennes.

Quelque part j'aurais beaucoup aimé croire qu'il y a quelque chose après, qu'on retrouvera les personnes que l'on a perdu. Ca aurait été une belle porte de secours pour survivre les premiers mois.
Mais ça ne l'a finalement pas été, car très vite j'ai bien vu qu'il ne se passait rien, absolument rien, alors que j'aurais tant aimé même un tout petit signe. Pour ma part je reste persuadée que si mon amoureux était encore là quelque part, alors il me le ferait savoir, on s'aimait assez pour qu'il ne me laisse pas toute seule ici sans espoir... Mais je vois bien qu'il n'y a rien.
Et puis je me dis que les Hommes font déjà suffisamment de mal de leur vivant sur cette Terre, je n'ai pas envie de penser qu'on "reste" même après notre mort. Et puis si on reste quelque part, est-ce que c'est éternel ?? Il ne doit plus y avoir de place là-haut alors !*

Mais voilà, sait-on jamais, on verra bien quand ce sera notre tour...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
Re : l'âme ?
« Réponse #7 le: 25 Mai 2015 à 20:39:15 »
d'autres sujets où ce thème est abordé
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/temoignages-experience-de-mort-imminente/
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/

Pour moi les infos lues dans les livres de :
Dr Charbonnier
Jean Prieur
Michael Newton
se complètent avec ce que dit Dr Chambon
certes cela n'a été que des infos venues mais déjà mon intime conviction était là !
Cette conviction est là depuis "toujours" et s'est renforcée il y a 20 ans au décès de ma grand mère maternelle
Jean est décédé 20 ans jour pour jour après elle.

une bonne feuille sur le site de l'INRES
http://www.inrees.com/articles/Reincarnation-science-experience/ rapprocher science et anciennes connaissances est très intéressant pour se faire sa propre opinion.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2597
Re : l'âme ?
« Réponse #8 le: 25 Mai 2015 à 23:12:54 »
Je partage plus les cheminements de pensées de Nora et sailaway...

j'aimerai bien sûr tellement que le mode merveilleux des EMi soit vrai..mais...aucune preuve, aucun élément concret ... alors le doute persiste... je reste ouverte aux possibles mais je n'y crois pas...
Lire le docteur Laureys ... c'est intéressant aussi..
Je pense que c'est nous qui créons les théories sur l'au delà...pour nous rassurer, petits humains tétanisés devant l'inconnu de la mort...
mais je ne suis sûre de rien...
.

Hors ligne Darling

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 250
  • Avec toi hier, pour toi demain, à jamais pour nous
Re : l'âme ?
« Réponse #9 le: 26 Mai 2015 à 00:10:11 »
Bonne idée ce fil, Merci Qiguan.

Je n'ai lu aucun des livres dont je vois passé les titres sur les différentes rubriques.
Comment se forger une "opinion", une "croyance" ?
Je vois qu'il y a plusieurs issues à cette même question de l'âme et de la vie "Après" la vie.
Je le compare aux différentes écoles de pensées en psychologie.
De l'influence des lectures, et d'adhésions aux différents courants de pensées.

Etant au niveau 0 de l'information extérieure, mes réflexions reste sur mon ressenti "animal".
Ja'i mal au "corps" de l'avoir vu souffrir.
J'ai mal au "coeur" de l'avoir vu partir.
Je souffre de la perte, et de la solitude, dans les larmes et la peine.

Quand je prends du recul, une fois passé le "tsunami", viennent les questions.
Ce "mal" que je ressens, après tout ce "bien" que je vivais avec la personne disparue, à quoi sert-il ?
A faire grandir mon âme dans l'au delà ?
mais je souffre sur terre, pour un bonheur à crédit dans un "Après" possible.

Retrouver nos défunts dans l'au delà me laisse bien perplexe.
Cette question de l'existence de l'Ame aussi.
Nous étions bien ici, nous vivions heureux, vu le malheur ou l'on se retrouve une fois séparé.
Evidemment, le corps à une durée de vie maximum,  nous savons qu'un jour il n'existera plus.
et si l'âme qui l'habite, est éternelle, et subsiste après la mort du corps, c'est elle qui souffre le plus de rester prisonnière d'un corps et d'une vie sur terre, le temps de rejoindre celles auxquelles elle à été arraché.
Ne dis t-on pas ---"souffrir corps et âme"---

Je ne sais pas.
Tout ce que je sais, c'est que perdre un être cher, ne me fais pas grandir.
J'ai plus que jamais "besoin" de l'autre.
Je ne me posais pas toutes ces questions quand j'étais dans ses bras.
Et là, je dois trouver des réponses pour m'apaiser.




Darling, plus jamais ta main dans la mienne mais pour toujours le souvenir de sa chaleur. Plus jamais tes yeux dans les miens mais pour toujours l'intensité de ton regard. Plus jamais le son de ta voix mais pour toujours la douceur de tes paroles.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4419
Re : l'âme ?
« Réponse #10 le: 26 Mai 2015 à 10:06:51 »
On peut lire aussi
Dr Eben Alexander
et d'autres
" Le caractère mystérieux de ces expériences étranges aux portes de la mort pourrait donc s'expliquer assez simplement par le fait que l'homme ignore encore, en grande partie, le fonctionnement et les possibilités de son cerveau. Les travaux récents du neurologue suisse Olaf Blanke sur les expériences de décorporation ont aussi apporté un début de réponse intéressant sur cette phase de certaines EMI. En activant par des électrodes une zone du lobe temporal droit d'une de ses patientes atteinte d'épilepsie, il s'est rendu compte qu'il provoquait chez elle des sensations de flottement et d'élévation typiques des sorties hors de corps qui correspondent à la première phase des EMI. Il a aussi pu tester que le cerveau peut facilement perdre ses repères dans certaines conditions, jusqu'à éprouver la même impression de décorporation.

Face à ces arguments, les défenseurs des EMI vécues comme des expériences réelles de vie après la mort racontent des cas biens plus mystérieux encore de déplacements dans l'espace, des phénomènes d'anticipation, de médiumnité, de communication avec des morts... Autant de récits à propos desquels les sceptiques rappellent qu'ils dépendent de la valeur toujours contestable des témoignages. Dans les deux camps, on reconnaît malgré tout l'importance de poursuivre les recherches et d'émettre des hypothèses. Quelques scientifiques, le Dr Stuart Hameroff et le physicien Roger Penrose, par exemple, développent ainsi des théories alternatives, se fondant sur l'existence d'un «esprit quantique» qui ne respecterait pas les règles de notre Univers (les contraintes d'espace et de temps), à l'image de la physique quantique dans l'infiniment petit.

La conscience serait comme une sorte de programme persistant dans l'Univers après notre mort, ou capable de le réintégrer en cas d'EMI. Au bout du compte, seule une meilleure connaissance du fonctionnement de notre cerveau pourra apporter, sans doute dans les prochaines décennies, des réponses plus précises sur ces interactions avec un paradis aux valeurs universelles que ceux qui ont approché la mort de près affirment avoir réellement visité. " extrait d'un article du Figaro du 23/11/2012

de quoi réfléchir et une question à vous :
combien ici pense que l'été il fait chaud car le soleil est plus près de la terre ?
(je reviendrai vous dire pourquoi je pose cette question) plus tard
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : l'âme ?
« Réponse #11 le: 26 Mai 2015 à 17:55:26 »
 Moi c est le fait de se sentir vide , sentiment que nous connaissons tous .... Et en allant dans mes réflexions je me dis mais qu es ce qui c'est vidé ... Mon corps , mon cœur ou mon âme  et il se vide de quoi? ??? Il y a bien qq chose qui s'est vidée ( et ça fait tellement mal ).... Donc pour moi la question elle est la : qu es ce qui c'est vidé et de quoi ???

 
Merci de me lire

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2597
Re : l'âme ?
« Réponse #12 le: 26 Mai 2015 à 20:00:03 »
Vide ... vide quoi?
je ne m'étais jamais posé la question comme ça...
et pourtant je me les pose aussi, toutes ces questions sur le sens de la vie, la mort, l'au delà, l'après-mort, la conscience, l'"âme"...
 et je sèche..pas de réponses...
et je reste là, vide et triste, les bras ballants.. de tout l'amour qui me restait à lui donner...en manque de ma fille...enviant parfois ceux qui savent ou croient savoir.. envieuse de leur savoirs ou croyances qui aident à traverser l'épreuve...
et j’espère et je désespère...
et je me dis que chacun doit seul_e affronter ces questions là au cours de sa vie.. et nous, les endeuillés blessés... plus tôt, plus fort que les autres humains...

ai je une âme? un moi, un égo...un je...
suis je mon corps?
je suis une ou deux.. j'ai une âme, un corps alors qui est JE?
vertige des questions existentielles...

Hors ligne Ally

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
Re : l'âme ?
« Réponse #13 le: 26 Mai 2015 à 20:14:21 »
Nora, je comprends ton scepticisme concernant la mort imminente car je suis moi aussi dure à convaincre. Néanmoins depuis la mort subite de mon mari, j'ai été amenée à lire le livre du neurologue américain Eben Alexander qui remet en cause l'hypothèse de l'activité du cerveau, car dans son cas, et je pense qu'il sait de quoi il parle pour le pratiquer dans son métier - et il donne cours à l'université - il prétend que son cerveau à lui n'avait plus de possibilité d'activité.  Or, pour avoir été confronté plusieurs fois à ces récits de mort imminente, il sait dans quelle mesure le cerveau peut créer des images. J'ai conscience de la réserve qu'il faut pour parler de cela à d'autres, d'ailleurs il explique en passant que justement dans sa profession, ses collègues sont certes les plus durs à convaincre. Moi je pense simplement qu'il faut rester ouvert, que nous sommes loin de tout savoir. Il me semble que le doute, tout comme la curiosité est riche d'espoir. Bonne soirée à toi. Ally
Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis

Hors ligne Ally

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
Re : l'âme ?
« Réponse #14 le: 26 Mai 2015 à 20:24:36 »
Qiguan j'ai lu ton lien, je trouve que tu explique très bien comment tu ressens le sujet et je partage tes idées. Honnêtement avant le départ de Jacques je n'aurais pas adhéré. Mon drame m'ouvre l'esprit à ce sujet, au nom de quoi aurions-nous tant de certitudes et pensons-nous tout savoir. Dès qu'une idée sort du cadre de ce qui nous apparait comme normal, elle est taxée de marginale.
De mon côté, quelques mois plus tard, j'étais dans l'urgence, le besoin, d'être un peu en rupture des autres, des amies et relations je veux dire. Je suis dans le besoin de hiérarchiser mes souvenirs, ma vie de couple, les réactions que j'ai pu avoir de son vivant. Il souffrait du cœur et je n'ai pas envisagé une seule seconde que je puisse le perdre. Aussi je me pose des questions, sur ce que j'étais, ce que j'avais dans la tête, ce manque de recul des choses... Je ne supporte plus, du moins en ce moment, les conversations de salon, ma tête est pleine de lui et je ne veux penser qu'aux choses essentielles. Je dois te dire que les jours, les semaines même, qui ont succédé à son départ, je ne me souvenais plus de ce que nous nous disions, à quoi nous passions nos soirées. Le choc m'avait ravi de tout. Nous étions marié depuis 43 ans et je me demandais s'il m'aimait encore, alors qu'il n'a jamais eu que des attentions pour moi. Il a fallu qu'il parte pour que je remarque sur les photos comme il approchait toujours sa tête de la mienne ou que son bras m'enlaçait.
Les signes oui, il y en a eu, il y en a encore. Mais non on ne les voit pas partout. J'en connais même qui sont incapables de les voir. Moi je n'attendais pas ça, je n'étais pas ouverte à ça, il a quand même fallu des choses étonnantes pour me convaincre. Je vis en plus avec un entourage très rationnel, pas du tout prêt à entendre tout ce qui pourrait être taxé "d'élucubrations". Je ne suis donc pas encouragée sur ce terrain. Je pense que beaucoup de gens s'interroge à ce sujet mais n'en disent rien au risque d'être jugé de perturbé mental. Peu m'importe, chacun est libre et je te dirai que juste d'y croire me fait du bien et c'est le principal. Je dois préciser que même si j'ai reçu une éducation judéo-chrétienne, je ne suis pas pratiquante, mais je suis catholique. On pourrait dire de moi que j'ai la foi du charbonnier. Mais il n'empêche que croire en Dieu à ce moment de ma vie ne m'a jamais apparu autant essentiel. Rien d'autre, je ne fais rien d'autre. Je ne crois pas à l'église, ni prêtres, bonne-sœurs, etc. Chacun vit son drame comme il peut, même si la souffrance reste toujours la même. mais ton texte me réconforte, merci pour ça. Bonne soirée.
« Modifié: 26 Mai 2015 à 20:54:04 par Ally »
Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis