Auteur Sujet: Jusqu'au bout mon bel amour !  (Lu 958 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rose tatouée

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Jusqu'au bout mon bel amour !
« le: 01 Décembre 2017 à 14:51:13 »
Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum et après avoir lu un peu de témoignages, j'avais besoin de raconter un petit bout de ma douloureuse histoire.
Je suis une toute jeune veuve de 46 ans après 19 d'amour.

J'ai perdu mon mari le 03 novembre dernier à la suite d'un cancer découvert en février 2017.
J'ai accompagné mon amour dans son combat jours après jours. Je vous épargne ici les détails de cette épreuve.

La dernière semaine de sa vie, l'hôpital m'a installé un lit de camp à côté de lui afin de rester auprès de lui au maximum pour ses derniers jours.
Je lui ai tenu la main, je lui ai parlé tout le temps pour lui dire quel être merveilleux il était et combien je l'aimais, comment il avait illuminé ma vie toutes ces années.
Comme, il est resté très lucide et conscient jusqu'à la fin, nous pouvions dialoguer et échanger des regards, des gestes, des baisers, beaucoup de baisers...
Il savait où il allait et me serrait très fort, me souriait, me regardait longuement de ses si beaux yeux, me caressait les cheveux. je lui lavais les mains, le rafraichissait, lui caressais les bras...

Ce fut la semaine la plus éprouvante de toute ma vie car en effet, j'ai tout vu en l'espace de si peu de temps :

La douleur physique insupportable, la détresse, le désespoir, la peur, l'angoisse, la panique, la tristesse, l'impuissance, mon impuissance, l’indiscrétion et l’indélicatesse de certaines aides- soignantes, la lutte, le courage, la force, la détermination, l'amour de mon mari pour moi- ce qui m'a aidé à tenir debout jusqu'au bout-....
puis la capitulation.
Il craignait de s'endormir de peur de ne plus se réveiller, alors on discutait beaucoup, mais il était devenu réfractaire aux produits et souffrait énormément. Plusieurs fois, je me suis surprise à vouloir prendre sa place, à lui dire que si je pouvais je prendrais une partie de sa douleur pour qu'il ai un peu moins mal...!!

Il était 23h30 ce vendredi 03 novembre quand j'avais la main sur sa poitrine et que j'ai senti son cœur s'arrêter de battre et recueilli son dernier souffle dans un léger soubresaut.
Ce n'est pas donné à tout le monde de vivre ça....et en même temps je ne le souhaite à personne.

Mais je peux vous garantir qu'à cette seconde même, ma poitrine a explosée et en un éclair une certitude est entrée en moi pour toujours : c'est que je n'ai plus du tout peur de la mort.
Puisque lui y est allé, il l'a fait alors c'est que moi aussi j'en suis capable...

Ensuite, j’ai apporté une de ses chemises qu'il portait souvent, un pantalon et ses chaussures préférées et comme, il aimait toujours sentir bon, et par souci du détail, j'ai demandé à ce qu'il soit parfumé- ce qu'ils ont fait sans se
moquer-

Puis j'ai dû organiser les obsèques, respectant les volontés de mon mari, une cérémonie civile au crématorium- tout cela comme anesthésiée par la douleur-
Nous étions fous de musique tous les deux et nous allions à beaucoup de concerts, j'ai donc soigneusement choisi 3 morceaux de musique pour la cérémonie :

- la reprise de Nothing Else Matters de Métallica par Apocalyptica- dernier groupe que nous sommes allés voir ensemble en novembre 2016
www.youtube.com/watch?v=X-B8k0n_3cs

- Bel amour d'Emilie Simon
www.youtube.com/watch?v=nBfDRGAOmco

- Pink Water d'Indochine (version Hanoi- avec l'orchestre symphonique d'Hanoi)
www.youtube.com/watch?v=1q26J8WO3Lk

Il adorait les roses, les rouges et m'en offrait très souvent .J'ai alors acheté un gros bouquet de 19 roses rouges- symbolisant nos 19 ans d'amour et de passion et aussi nos 19 années d'écart- et oui....!! :)
Après l'incinération et pour aller au bout du bout de ma démarche d'accompagnement, j'ai tenu à inhumer moi- même les cendres déposées dans une urne biodégradable après un dernier baiser..., au pied...d'un rosier !!
Il y a un espace dédié au cimetière,
cela s'apparente à une dispersion de cendres mais c'est matérialisé par un rosier, c'est très apaisant. Au moins je sais où il est et je peux m'y recueillir, Je me suis même surprise à prendre soin du rosier à côté du sien, comme si c'était le mien qui m'attendait...

Comme j'ai toujours rêvé d'avoir un tatouage, mais que je ne me décidais jamais sur un motif ou sur l'endroit exact, cela c'est imposé à moi comme une évidence. j'ai choisi de me faire tatouer une petite rose rouge avec un 19 caché à l'intérieur, sur mon poignet gauche.

Aujourd'hui tout est vide, tout est douleur, tout est un non- sens, je tombe dans un gouffre sans fond, tout est insupportable, tout est larmes et angoisse, injustice et incompréhension. Je suis une morte- vivante en fait.

Il m'arrive parfois aussi de culpabiliser, de me dire que j'aurais du faire plus, faire autrement, mieux, donner encore et encore plus....

Lui qui me disait toujours qu'il ne me quitterait jamais, là il l'a fait de la manière la plus définitive qui soit...même si je sais que ce n'est pas par désamour et que c'est cette saloperie qui nous a séparés, je reste inconsolable.

Merci à tous ceux qui ont lu ce long post et pour tous vos soutiens

Hors ligne nathT

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #1 le: 01 Décembre 2017 à 15:50:03 »
Bonjour,
votre message m'a beaucoup touchée, votre parcours ressemble au mien; je viens de perdre mon compagnon il y a 2 mois des suites d'un cancer fulgurant diagnostiqué 2 mois  seulement avant son décès
j'ai 56 ans il en avait 66
je l'ai accompagné jusqu'à la fin; j'ai dormi à l'hôpital durant les 15 derniers jours
je ne sais pas comment j'ai pu trouver l'énergie de rester toujours optimiste ;nous n'avons pas eu le temps de parler de son départ mais j'ai essayé de le réconforter (il était serein; ses nuits étaient tranquilles sans anxiolytiques ni morphine )
il est mort alors que j'étais à ses côtés;il a attendu que je m'endorme sur le fauteuil ;c'est son départ qui m'a réveillée
jusqu'au lendemain de ses funérailles j'étais anesthésiée, je ne pleurais pas c'est seulement au bout d'une semaine que la souffrance est arrivée (elle ne m a pas quittée depuis et il me semble que c'est pire de jour en jour )
j' ai repris le travail immédiatement, c'est salvateur...
j'écoute les musiques que nous aimions tous les deux...
je suis inscrite à un groupe de parole sur le deuil, je commence la semaine prochaine
j'ai lu tout ce que ce forum propose (livres..., méthodes de relaxation ....etc.)
j'essaye tout ce qui peut m'apporter du réconfort
je vous souhaite beaucoup de courage et vous soumets une petite phrase prononcée par mon voisin de 90 ans  ''accompagner un être cher apporte beaucoup,vous en aurez les fruits dans quelques mois .. c'est paradoxal mais le deuil est moins difficile lorsque l'on s'est beaucoup aimé''
Nath

Hors ligne Rose tatouée

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #2 le: 01 Décembre 2017 à 16:20:37 »
Oh bonjour et merci NathT pour votre gentil message.

La phrase de votre voisin qui m'a l'air très sage, est très réconfortante même si pour le moment j'avoue que je n'arrive pas à entrevoir que le deuil sera moins difficile....
Je me suis également inscrite à un groupe de parole, mais je n'ai pas encore commencé, c'est le 15 décembre...et tout comme vous, je cherche tout ce qui est bon à prendre niveau lecture, méditation, relaxation...

Moi aussi, je me suis souvent posé la question à savoir comment j'ai pu tenir tous ces instants difficiles, d'où venaient cette force et cette énergie ? Alors que je dormais si peu et mangeait à peine ?
La réponse était là sous mes yeux....
C'est LUI qui me portait en fait, de part sa force, sa détermination, son humour qu'il a gardé jusqu'au bout aussi, ses petits mots gentils pour l'équipe soignante et pour moi sa prévenance toujours alors que c'était lui qui était en train de mourir !!! C'est moi qui devait le porter et non l'inverse ?

En revanche lui a beaucoup souffert la dernière semaine, la morphine et les anxiolytiques ne jouaient plus leur rôle malgré les doses augmentées...Dur à vivre tout ça, voir l'homme qu'on aime souffrir autant et s'entendre dire " oui mais là on ne peut plus rien faire ! "

Je n'ai pas encore repris le travail, j'en suis incapable pour l'instant, je pleure tout le temps encore, je suis épuisée...il faut que, outre mon deuil compliqué, j'évacue ces 8 derniers mois et surtout cette dernière terrible semaine. Pas de la tarte !!

Je vous remercie pour vos encouragements et je vous souhaite également beaucoup de choses positives.


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2951
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #3 le: 02 Décembre 2017 à 06:03:56 »
Oui vous les personnes nouvelles soutenez vous partagez
C'est le si beau rôle de ce forum unique avec ces sections ces coins spécifiques
Bien affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Rose tatouée

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #4 le: 03 Décembre 2017 à 20:20:01 »
Un mois jour pour jour que tu es parti mon amour,
Un mois que je pleure, que je suis désemparée toute seule dans cette vie qui n'a plus aucun sens.

J'espère au moins que là où tu es maintenant tu te sens bien ?
Qu'est- ce que tu fais ?
Je te manque ? Parce que moi qu'est-ce que je morfle !!!!
Tu rencontres des gens sympas ?
Tu te reposes de ta vie terrestre ?

Ici tout est vide, je n'aime plus rien, j'ai une plaie béante à la place du cœur qui m'a été arraché ce maudit 03 novembre.
En fait, c'est moi l'âme errante à la recherche d'un refuge, d'un repos, d'une autre vie....
Et cet autre ailleurs où tu es maintenant, je l'attends pour enfin te retrouver...
En attendant tu vis à l’intérieur de moi dans tout mon cœur, dans toute mon âme, dans tout mon corps, dans tout ce qui reste de mon être démantibulé, et de toutes mes forces !!!

Et de toutes mes forces, je t'aime !!

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #5 le: 04 Décembre 2017 à 00:31:22 »
c'est très beau, ton cri d'amour ! et si vrai aussi

 en ce qui concerne la spiritualité, j'ai lu un truc : il ne faut pas rappeler l'âme de nos aimés trop tôt, leur laisser le temps de partir là où ils doivent aller . sinon leur voyage peut être contrarié . comme ils ne sont qu'amour, le "truc" donné , c'est un genre de  rendez-vous tous les soirs à la même heure. se concentrer , vider sa tête et essayer de ressentir l'amour que tu avais pour lui . celui qui vient des tripes, comme tu en as eu pour lui lorsqu'il était encore là . je le fais tous les soirs avant de dormir et je suis déjà émue à l'idée de ce rendez-vous . au bout de quelques minutes, je me sens un peu apaisée et j'arrive à me calmer ; enfin, ça vaut ce que ça vaut!
mais, pour moi, (3 mois dans quatre jours ) j'ai l'impression que les journées sont de plus en plus difficiles .  on survit pourtant, mais sans joie, sans aucun plaisir et la boule au ventre .  ce qui surprend sur ce forum , c'est vraiment la similitude entre nos ressentis !là, je vais aller me coucher dans ce grand lit si confortable mais si peu accueillant  . comme d'hab, penser à lui si fort et avec de la chance dormir quelques heures . depuis son départ, réveil toutes les nuits à 3h30 .quelle que soit l'heure où je me couche . après recherche, il paraît que c'est l'heure des esprits ; si seulement il pouvait me faire un signe, comme il l'a déjà fait 3 jour après sa mort . on voudrait juste qu'ils soient bien et qu'ils existent encore quelque part !
je te souhaite un peu de repos pour pouvoir repartir demain, jour après jour comme tu dis ...

Hors ligne patro

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #6 le: 04 Décembre 2017 à 17:39:05 »
A  Rose Tatouée , et Minou 38 ...et d'autres qui viendront lire  nos témoignages : salut très sincère .
Hommage à vous qui racontez votre épreuve fondamentale et ses terribles conséquences .
Pourtant, si un peu de foi dans la vie - ou des nécessités primordiales, les enfants - vous pousse encore , vous saurez sur-vivre ; continuer VOTRE chemin car c'est tout ce qui reste ...
Et les plus durs moments que vous avez vécus seront aussi les plus intimement chers ! témoignages de l'amour donné et reçu  .   
Ce que malheureusement, je n'ai pas eu ; pas de longue agonie "partagée", que son immense colère le soir d'avant, où elle a brisé tant de choses - que j'ai longuement ramassées quand elle se fut enfin endormie sous les somnifères . Sommeil étrange, repos insatisfait .     Vers 11h du matin, je suis allé promener sa petite chienne . Demi-heure fatale ; au retour, je l'ai trouvée pendue dans le jardin   .....     Voilà ce que je n'ai jamais raconté à d'autres  (seulement les gendarmes )
Pas de derniers baisers, pas de complicité de vieux amants
Qu'une douleur profonde , enfouie au jour le jour depuis trois ans .
Pourtant, je vous l'assure, le passé n'a pas de prise sur le présent -si l'on y croit- et la cicatrice de la branche arrachée, si elle ne se ferme pas vraiment , est notre Graal intime , notre tatouage que personne ne peut voir .
Un objet, un souvenir, une fleur au jardin deviennent de tendres compagnons et tous les autres -qui ne savent pas - sont la preuve que la réalité  nous dit de vivre  et aimer le soleil chaque matin .
Merci de me lire et d'ignorer les larmes qui inondent mon clavier .

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #7 le: 04 Décembre 2017 à 18:54:04 »
merci Patro! que votre témoignage est émouvant !  il est vrai que si il y a une échelle de l'horreur, vous êtes bien en haut !
 que de questions pour vous ! mais l'agonie d'un être aimé n'est pas un échange réel avec lui, vous savez ! c'est voir la souffrance physique sur son visage adoré, c'est engueuler le personnel soignant ( faites quelque chose, on est en 2017 bon Dieu ), c'est ce sentiment d'impuissance où on en veut à la terre entière, presque à lui , même ;  c'est cette envie de fuir que l'on va se reprocher toute sa vie , parc e que c'est trop pour nous .  jusqu'à ce que je comprenne qu'il a attendu mon départ pour s'en aller ( 5 mn )
pour vous, hors l'horrible vision que vous allez garder devant vos yeux, je n'ose pas penser à cette culpabilité que vous aller trimballer toute votre vie . perso, en lisant ce forum, je réalise combien il y a des gens proches de nous, sans se connaître ! il y a tellement de points communs . on est plus dans le vrai monde des vivants, enfin c'est ce que je ressens pour l'instant
je ne vous dis pas " courage " c'est un des trucs les plus cons que j'entende .
acceptez simplement mon onde de sympathie

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2951
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #8 le: 04 Décembre 2017 à 20:12:18 »
patro ton histoire est comme "similaire" à celle de Jean Luc dont tu peux lire les contribution en cliquant sur profil puis lire ses contributions
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/le-labyrinthe-des-chagrins/msg46357/#msg46357

votre chemin est encore plus compliqué par la nature du décès ...

tu sembles avoir su trouvé des points d'appuis puissent ils t'aider encore à continuer
amicalement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne patro

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #9 le: 04 Décembre 2017 à 20:16:26 »
 A Minou 38
Merci de vouloir me frôler d'une onde de sympathie ; Je voudrais tant faire de même pour tous ceux et celles qui ont vécu (et vivent toujours ) des moments effroyables . On aurait tellement voulu que "ça cesse" .... et c'est arrivé .
que sommes-nous après ?  la reconstruction ne dépend que de nous et du sursaut qu'on peut avoir , de dire "tu (la mort) ne m'auras pas ! "
Retrouve un peu de douceur dans le prochain matin .  P

Hors ligne Rose tatouée

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #10 le: 04 Décembre 2017 à 20:36:17 »
Bonjour à tous

Minou38 et Patro, merci de contribuer à mon fil de discussion.
Chaque histoire aussi horrible qu'elle soit est unique, mais ce que je remarque c'est toujours ce point de non- retour au pays de la douleur qui s'installe pour toujours en nos cœurs et le vide laissé par nos chers Aimés.

Rien n'est comparable, mais c'est toujours tragique, même lorsque l'on accompagne notre ami, mari, dans la maladie, je te rejoins Minou38, c'est très très éprouvant de rester debout face au masque de douleur physique, les cris...
Et malgré tout, même si on sait l'inéluctable nous ne sommes jamais préparés au moment fatidique...
En tout cas moi je l'ai vécu ainsi....
et même si on m'a répété maintes et maintes fois qu'il ne souffrait plus, je n'ai pas été soulagée, non jamais !

Nous n'avons pas eu d'enfants, donc pas d'enfants auxquels se raccrocher, pour tenir à la vie....

je vous souhaite Patro et Minou38 un peu de douceur en vos coeurs et Merci à Qiguan pour tous les liens partagés.


Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 650
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #11 le: 09 Décembre 2017 à 11:29:13 »
Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum et après avoir lu un peu de témoignages, j'avais besoin de raconter un petit bout de ma douloureuse histoire.
Je suis une toute jeune veuve de 46 ans après 19 d'amour.

J'ai perdu mon mari le 03 novembre dernier à la suite d'un cancer découvert en février 2017.
J'ai accompagné mon amour dans son combat jours après jours. Je vous épargne ici les détails de cette épreuve.

La dernière semaine de sa vie, l'hôpital m'a installé un lit de camp à côté de lui afin de rester auprès de lui au maximum pour ses derniers jours.
Je lui ai tenu la main, je lui ai parlé tout le temps pour lui dire quel être merveilleux il était et combien je l'aimais, comment il avait illuminé ma vie toutes ces années.
Comme, il est resté très lucide et conscient jusqu'à la fin, nous pouvions dialoguer et échanger des regards, des gestes, des baisers, beaucoup de baisers...
Il savait où il allait et me serrait très fort, me souriait, me regardait longuement de ses si beaux yeux, me caressait les cheveux. je lui lavais les mains, le rafraichissait, lui caressais les bras...

Ce fut la semaine la plus éprouvante de toute ma vie car en effet, j'ai tout vu en l'espace de si peu de temps :

La douleur physique insupportable, la détresse, le désespoir, la peur, l'angoisse, la panique, la tristesse, l'impuissance, mon impuissance, l’indiscrétion et l’indélicatesse de certaines aides- soignantes, la lutte, le courage, la force, la détermination, l'amour de mon mari pour moi- ce qui m'a aidé à tenir debout jusqu'au bout-....
puis la capitulation.
Il craignait de s'endormir de peur de ne plus se réveiller, alors on discutait beaucoup, mais il était devenu réfractaire aux produits et souffrait énormément. Plusieurs fois, je me suis surprise à vouloir prendre sa place, à lui dire que si je pouvais je prendrais une partie de sa douleur pour qu'il ai un peu moins mal...!!

Il était 23h30 ce vendredi 03 novembre quand j'avais la main sur sa poitrine et que j'ai senti son cœur s'arrêter de battre et recueilli son dernier souffle dans un léger soubresaut.
Ce n'est pas donné à tout le monde de vivre ça....et en même temps je ne le souhaite à personne.

Mais je peux vous garantir qu'à cette seconde même, ma poitrine a explosée et en un éclair une certitude est entrée en moi pour toujours : c'est que je n'ai plus du tout peur de la mort.
Puisque lui y est allé, il l'a fait alors c'est que moi aussi j'en suis capable...

Ensuite, j’ai apporté une de ses chemises qu'il portait souvent, un pantalon et ses chaussures préférées et comme, il aimait toujours sentir bon, et par souci du détail, j'ai demandé à ce qu'il soit parfumé- ce qu'ils ont fait sans se
moquer-

Puis j'ai dû organiser les obsèques, respectant les volontés de mon mari, une cérémonie civile au crématorium- tout cela comme anesthésiée par la douleur-
Nous étions fous de musique tous les deux et nous allions à beaucoup de concerts, j'ai donc soigneusement choisi 3 morceaux de musique pour la cérémonie :

- la reprise de Nothing Else Matters de Métallica par Apocalyptica- dernier groupe que nous sommes allés voir ensemble en novembre 2016
www.youtube.com/watch?v=X-B8k0n_3cs

- Bel amour d'Emilie Simon
www.youtube.com/watch?v=nBfDRGAOmco

- Pink Water d'Indochine (version Hanoi- avec l'orchestre symphonique d'Hanoi)
www.youtube.com/watch?v=1q26J8WO3Lk

Il adorait les roses, les rouges et m'en offrait très souvent .J'ai alors acheté un gros bouquet de 19 roses rouges- symbolisant nos 19 ans d'amour et de passion et aussi nos 19 années d'écart- et oui....!! :)
Après l'incinération et pour aller au bout du bout de ma démarche d'accompagnement, j'ai tenu à inhumer moi- même les cendres déposées dans une urne biodégradable après un dernier baiser..., au pied...d'un rosier !!
Il y a un espace dédié au cimetière,
cela s'apparente à une dispersion de cendres mais c'est matérialisé par un rosier, c'est très apaisant. Au moins je sais où il est et je peux m'y recueillir, Je me suis même surprise à prendre soin du rosier à côté du sien, comme si c'était le mien qui m'attendait...

Comme j'ai toujours rêvé d'avoir un tatouage, mais que je ne me décidais jamais sur un motif ou sur l'endroit exact, cela c'est imposé à moi comme une évidence. j'ai choisi de me faire tatouer une petite rose rouge avec un 19 caché à l'intérieur, sur mon poignet gauche.

Aujourd'hui tout est vide, tout est douleur, tout est un non- sens, je tombe dans un gouffre sans fond, tout est insupportable, tout est larmes et angoisse, injustice et incompréhension. Je suis une morte- vivante en fait.

Il m'arrive parfois aussi de culpabiliser, de me dire que j'aurais du faire plus, faire autrement, mieux, donner encore et encore plus....

Lui qui me disait toujours qu'il ne me quitterait jamais, là il l'a fait de la manière la plus définitive qui soit...même si je sais que ce n'est pas par désamour et que c'est cette saloperie qui nous a séparés, je reste inconsolable.

Merci à tous ceux qui ont lu ce long post et pour tous vos soutiens

Je viens de découvrir ton fil, Rose tatouée, mes larmes ont coulées,.. tu traverses une période si difficile, si éprouvante, c'est un véritable tsunami, ça fait si mal, toute la 1ere année, je l'ai vécu dans un état de fatigue physique et psychique si intense!
fatiguée d'avoir mal, fatiguée de souffrir fatiguée d'être fatiguée!! voilà comment je peux la résumer, je crois
je viens te déposer un peu de chaleur, un peu de douceur pour t'accompagner dans cette terrible épreuve!!

Nath, ton voisin  est un sage!!
''accompagner un être cher apporte beaucoup,vous en aurez les fruits dans quelques mois .. c'est paradoxal mais le deuil est moins difficile lorsque l'on s'est beaucoup aimé''
et l'accompagner lors de son dernier voyage m'a été aussi d'une aide inestimable!!

je vous embrasse bien chaleureusement
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Rose tatouée

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #12 le: 10 Décembre 2017 à 23:46:39 »
Merci Mononoké...

j'ai aussi la fatigue physique et psychique qui s'installe,
je ne sais plus dans quel monde je suis puisqu'il vient de se vider de tout son sens, de toute sa saveur.

Cette nuit j'ai fait un rêve des plus étrange et qui me laisse plein d'interrogations.

J'ai rêvé que mon mari revenait. On était tous très heureux de le revoir mais pas du tout surpris qu'il soit là, même le sachant mort...
Nous nous sommes serrés très fort dans les bras l'un de l'autre et j'ai été envahie d'une grande chaleur et j'ai senti plein d'amour qui circulait de l'un à l'autre. oh que c'était bien !!!
Ensuite, je lui ai décrit tout le déroulement de ses obsèques, comment j'avais choisi son cercueil et son urne funéraire, que je l'avais incinéré tel qu'il le souhaitait, je lui ai expliqué pourquoi il était dans notre ville et pas dans celle de sa mère et il m'a dit " tu as bien fait, tu as bien fait..!! " Je lui ai expliqué le principe de ce qui s'apparente à une dispersion de cendre sans en être une, dans un jardin du souvenir et que désormais ses cendres nourriront un très beau rosier beau et fort - à son image-
Tout cela paraissant impossible ne semblait ni étonnant ni irréel en fait.
je lui ai raconté qui était venu à la cérémonie, mais les noms ne lui disaient rien...ni ses amis ni ses collègues, à part un seul...! oui lui, tu voyais bien qui il était !
Puis je lui ai dit : "maintenant , qu'est ce qu'on va dire aux médecins ?  comment on va leur raconter ça ?" Il m'a répondu " oui ah ça c'est sûr que je vais être un cas pour eux..un énigme pour la science " et on a rit !
Évidemment, comme il était là avec moi, je ne pouvais pas manquer l'occasion de lui demander comment c'était de l'autre côté ? ce qu'il vivait là- bas, s'il était bien ?
 et bien mon rêve s'est arrêté là...sans réponse... !
En tout cas malgré les non réponses à mes multiples questions, le revoir fût un réel bonheur !!

quel étrange mais beau rêve !


Hors ligne nathT

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #13 le: 11 Décembre 2017 à 09:27:10 »
Bonjour,

Oh comme ils nous réconfortent ces rêves dans lesquels nos chers disparus nous apparaissent !

Depuis 3 mois mon compagnon revient souvent dans mon sommeil (la dernière fois j'ai du lui expliquer pourquoi j'étais aussi triste;il ne vouait pas croire à sa disparition)

Nos proches qui nous ont quitté reviennent très souvent en particulier dans les moments très difficiles (34 ans après, ma cousine partie à l'âge de 20 ans vient souvent me rendre visite ... 10 ans après son départ, ma grand-mère décédée à 100 ans est venue  m'épauler lors de la maladie de mon compagnon)

Je ne suis pas croyante mais là j'ai senti sa présence (les forces de l'esprit ?)

Alors oui leurs 'visites' nous confirment qu'ils sont et resteront toujours avec nous, en nous

A tous ceux dans la peine,dans la souffrance,je souhaite pour cette journée un petit, tout petit peu (même quelques instants, quelques minutes) de réconfort

Nath



Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 77
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'au bout mon bel amour !
« Réponse #14 le: 11 Décembre 2017 à 11:07:47 »
Comme ce reve a du te faire du bien.
Moi je ne reve jamais de lui ni d'aucun de mes défunts et pourtant c'est ce que je souhaiterais le plus. Le voir dans mes reves.
Je ne sais pas à qui en parler de ce problème parce que tout le monde reve. Bien sur depuis quelques mots je me souviens de certains de mes reves mais jamais de ce que je pourrai rever de lui.