Auteur Sujet: Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?  (Lu 5531 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 606
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« le: 23 Juillet 2015 à 08:13:36 »
Je m' appelle Laurence, tout le monde m'appelle Lola, il s' appelle Marc.

Une de mes belles soeurs a dit de nous : "vous ne viviez que l'un pour l'autre, et pour l'amour des autres ..."
C'est la plus belle chose que j'ai entendue,  la plus vraie ... et en même temps la plus triste dans la mesure où on en parle au passé ...

J'ai 55 ans, Marc 57, nous avons vécu 32 ans ensemble, on nous disait couple fusionnel, nous faisions tout, toujours ensemble, même si nous n'étions pas toujours d' accord, je voulais aller à droite, il voulait aller à gauche, je voulais une petite voiture, il voulait un 4X4, je voulais écouter le foot, il voulait écouter un film avec Meg Ryan, à moins que ce ne soit l'inverse ...
Je n'ai pas le souvenir d'une dispute .... en 32 ans de vie commune ... la vie passait légère, malgré tous les problèmes et l'absence d'enfant ...

Marc travaillant dans la grande distribution, nous avons changé plusieurs fois de département, pour son travail, je me suis adaptée ...
Il y a 9 ans environ, une très grave dépression l'a contraint à cesser ses activités professionnelles ...
Il était cadre supérieur, nous avons dû sauter de l'ascenseur social en marche, nous l'avons fait à deux, j'ai cessé toute recherche d'emploi, j'avais peur de me retrouver veuve prématurément...
Dépression, médicaments, arythmie, hospitalisation ....
Sorti d'affaire, mais toujours dépression, alcool, médicaments, psy ... cirrhose ...
Plus d'alcool, plus de médicaments, il y a un an, les spécialistes nous disent que son foie fonctionne de nouveau à 80% après 2 ans d'abstinence alcoolique ... la dépression semblait s'améliorer ... Je revis ...

Avant Noël, Marc se sentait "barbouillé", trop de chocolat sans doute ... la vérité était tout autre ...
Un examen à l'hôpital de Draguignan avant les fêtes, je suis toujours dans l'insouciance, un rendez-vous sur Marseille fin janvier, je suis toujours en positive attitude ... Je ne sais faire que cela depuis 10 ans pour le soutenir !

Batterie de tests, dont je ne saurais citer tous les noms ... première réelle angoisse, Marc, d'une si rare intelligence et clarté, me semble incohérent dans ses propos, confus ... le spécialistes ne sont pas alarmistes …
Il recouvre un peu ses esprits, on le laisse sortir, dans l'attente de résultats de biopsie programmés pour le 18 février ...
Marc rentre à la maison ! Je suis heureuse, quel que soit le résultat, on fera face !
Il est très fatigué, normal, pensais-je, on lui a supprimé ses somnifères !

10 jours plus tard, il ne mange presque plus, mais se plaint à peine, il est épuisé...
Le vendredi 6 février il écoute son match de foot Saint Etienne dont il est supporter contre Lens, un beau match 3-3
Il veut dormir dans la petite chambre du bas, trop fatigué pour monter, "tu peux éteindre la lumière ? " ce sont ses derniers mots ...

Le lendemain matin, samedi, je le trouve dans le coma. Samu, c'est le week-end, toute sa famille appelle, je suis seule ... je ne sais rien, je ne comprends rien ... Transfert sur Marseille, enfin un place disponible en réanimation quelque part ... Mon frère vient me soutenir, enfin quelqu'un sur qui m'appuyer ... Marc est très bien pris en charge, par une équipe compétente et humaine. Je veux y croire, on m’explique que c’est grave, oui bien sûr, je m’en doute, il est dans le coma … Je veux y croire encore, je demande même comment se passe le réveil.

Le lundi, j’appelle l’hôpital où il a subi tous les tests, le médecin m’explique que Marc est atteint d’un cancer rare, grave, pratiquement non opérable, que la seule chose envisageable sera des soins palliatifs… et que Marc en était informé il y a 15 jours !  Je reste pétrifiée, dans ma tête les tours jumelles du World Trade center viennent de se faire percuter par deux avions … Je me refuse à demander combien de temps il lui reste à vivre, quelques mois pensais-je …

Le frère de Marc arrive le lundi après-midi, ensemble nous discutons avec le médecin du service de réanimation, Marc est maintenu en coma artificiel. J’informe le médecin de son état de santé et cette fois-ci je veux savoir.
« Jeudi … s’il est toujours parmi nous … il faudra se revoir » me répond-il.
Jeudi !!! C’est dans moins de trois jours !!! Cette fois ci les tours jumelles dans ma tête s’effondrent ! Je me sens comme ces gens vus sur les vidéos du 11 septembre, couverts de cendres et de poussières, hagards, errant, titubant …
Le frère de Marc appelle ses parents, il dit juste « il faut que vous descendiez », juste ces quelques mots lourds de sens, tous ont compris la signification, le silence s’installe.

L’accès au service de réanimation est très restreint et règlementé, 2 fois une heure par jour, pas plus de 2 personnes à la fois. Une heure, c’est si peu … je dois la partager … afin que tous puissent lui témoigner leur amour … j’y joins le mien … je vole quelques minutes à la pendule …
Le mercredi dans la nuit, l’appel tant redouté retentit …

Pardon de la longueur de ce récit, que je souhaitais bref, mais je sais que vous me comprenez.

laurence
« Modifié: 23 Juillet 2015 à 08:15:22 par loma »
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4136
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #1 le: 23 Juillet 2015 à 13:48:22 »
Chère Laurence
je partage avec toi le long accompagnement même si je n'ai jamais su être insouciante avec l'épée de Damocles au dessus de nous ...
l'amour fusionnel je partage
ton message est très beau empreint de votre amour partagé !

Tu navigues déjà bien sur les parties du forum mais je t'accueille avec
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/role-du-forum-pour-nous-c%27est-quoi/msg48232/#msg48232
où sont stockées des ressources

Ici les mains sont tendues et savent ...  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Lana

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 313
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #2 le: 23 Juillet 2015 à 19:25:24 »
Bonsoir Lola et triste bienvenue parmi nous dans ce forum qui nous apporte beaucoup
Ce que nous vivons est difficile, on avait pas mérité ça....
Il nous reste nos beaux souvenirs de cet amour inconditionnel et merveilleux et un grand vide que jamais rien ne pourra combler
Je t'embrasse
Lana
Jean mon Amour je t'aime, plus qu'il y a d'étoiles dans le ciel, plus qu'il y a de grains de sable dans le désert et plus qu'il y a de sel dans la mer, encore bien plus et pour l'éternité

Hors ligne Ally

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #3 le: 23 Juillet 2015 à 20:51:59 »
Courage Laurence, la mort ainsi brutale est un traumatisme long et dur à affronter. Je te souhaite beaucoup de courage et t'envoie mes tendres et amicales pensées
Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 606
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #4 le: 23 Juillet 2015 à 21:51:09 »
Je vous remercie MissSuzan, Qiguan, Lana et Ally. Nos histoires sont uniques mais nos peines se ressemblent ...

Nous passons des années à tisser des liens avec notre compagnon, fil à fil, ces liens constituent une solide amarre pour notre petite embarcation de la vie ... et tout à coup l'attache est rompue, nous voilà entrainés dans une tempête d'émotions, un déluge administratif, dans un océan de tristesse ...

"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #5 le: 23 Juillet 2015 à 22:07:49 »
Oui Loma , tous des histoires différentes mais tous dans dans le même océan de tristesse
Et c'est parce que nous sommes tous dans la même tourmente que nous nous comprenons si bien...

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 684
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #6 le: 23 Juillet 2015 à 22:44:43 »
Bonsoir Lola,
Ton témoignage est très touchant, empreint d'amour partagé,  d'émotion.
Ton histoire fait écho à la mienne, un couple fusionnel, dans lequel chacun vit pour l'autre, dans l'amour de l'autre.
Les différences cependant, des personnalités bien distinctes, l'absence d'enfant, les écueils sur la route qui conduisent à soutenir l'autre à bout de bras.
Et puis cette vie brisée, vie que nous avions construite à deux, soudés par cet immense amour malgré les difficultés, dans ce que tu appelles si justement une forme de légèreté, cette certitude que rien ne pourra nous détruire, parce que nous étions si forts...
Je partage ton immense tristesse, je la connais si bien ...

Je t'embrasse

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 606
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #7 le: 06 Août 2015 à 07:34:32 »
Merci Nora et Mamoure pour votre compréhension. Hier tout s'est réactivé, j'ai retrouvé ma maman de 85 ans étendue sur le sol. Angoisse, pompiers, ne pas savoir ... seule à me démener... rien de cassé mais un état de confusion persistant ...

Je me suis retrouvée 6 mois en arrière à revivre tous les épisodes du coma de Marc, le Samu, les urgences, les hôpitaux ... la mort ... tous ces souvenirs sont remontés si précis, tranchants comme des lames de rasoir ...
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4136
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #8 le: 06 Août 2015 à 09:05:33 »
 :-\ pauvre Loma
je te serre fort
si tu peux avoir recours à de l'acupuncture c'est ce qui peut le plus t'aider concrètement pour tenir  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 684
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #9 le: 06 Août 2015 à 22:34:17 »
Bon courage Loma, j'espère que ta maman est mieux.
Revivre tout cela, j'imagine ton angoisse...

Je t'embrasse

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #10 le: 07 Août 2015 à 05:42:47 »
revivre tout ça , je n'ose même pas imaginer...
j'espère que ta maman va mieux

je t'embrasse

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 606
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #11 le: 10 Août 2015 à 08:43:45 »
Merci à vous toutes, ces derniers jours ont été très difficiles, ma maman va mieux, rien de cassé (ouf), mon frère est venu la chercher pour un mois. Il est médecin, elle sera sous surveillance et entourée.

D'après mon frère, elle a largement surdosé son Lexomil. Le décès de Marc, son gendre, l'a profondément affectée, elle ne laissait rien transparaître, elle gardait tout pour elle, tout comme moi d'ailleurs ...

Elle a cru trouver la solution dans le Lexomil et la religion ... Mon frère lui supprime le premier, on lui laisse les prières ... Chacun essaie de trouver le réconfort là où il peut.
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Lana

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 313
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #12 le: 10 Août 2015 à 10:15:54 »
Heureuse de voir que cela s'arrange pour ta mère....
Je t'embrasse et te souhaite une journée sereine
Lana
Jean mon Amour je t'aime, plus qu'il y a d'étoiles dans le ciel, plus qu'il y a de grains de sable dans le désert et plus qu'il y a de sel dans la mer, encore bien plus et pour l'éternité

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 406
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #13 le: 28 Septembre 2018 à 10:56:50 »
Après 8 ans de galère, de souffrance, on pouvait croire que le pire était passé ...
Ton témoignage est vraiment très touchant Loma ainsi que :
Les dernières paroles que j’ai adressées à mon mari étaient : « n’écoute pas ma peine et mes larmes, ne retiens pas ta vie, vole mon ange vole, à demain, je t’aime »
Il n’y a jamais eu de lendemain … "


et

" Je n'ai pas d'enfant , et donc encore moins de petits enfants,

mais je perçois Marc dans la beauté de chaque chose,
un coucher de soleil, un orage, une fleur , un chant d'oiseau, une étoile filante, et je la partage avec lui. "


Merci Loma  :-*

En ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 529
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Jusqu'à ce que la mort vous sépare ... oui, mais après ?
« Réponse #14 le: 28 Septembre 2018 à 19:05:56 »
bonjour Ioma , je n'avais pas encore lu ton fil, je suis parfois un peu a la traine et surtout parfois trop dans mon chagrin , je me reconnais dans ton histoire, jean Pierre et moi etions aussi fusionnel et sans enfant, il est parti  en avril en l'espace d'un mois d'un cancer foudroyant du poumon, sans preavis et sans traitement possible.j'ai  comme toi 55 ans et jean pierre en avait 63...j'imagine bien que la suite de notre histoire va avoir malheureusement d'autres points communs que ce soit dans la douleur et le chagrin , je t'envoie toute mon affection ,biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.