Auteur Sujet: Je viens de perdre mon Amour  (Lu 21664 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #30 le: 18 Décembre 2017 à 21:50:37 »
Aujourd'hui, nouvelle journée mitigée. Très dur ce matin, il a été question du réveillon du 31 et de savoir ce que j'avais envie de faire. Et bien rien du tout ! Ça m'a rendue si triste d'y penser. Et pourtant nous ne faisions pas une énorme soirée d'habitude. C'était seulement un bon repas avec 2 couples et leurs enfants. Mais là de me dire qu'il ne sera pas là, que l'on ne se souhaitera pas la bonne année en s'embrassant... Pff, c'est tellement nul quand j' y pense "bonne année", quand on voit ce qui peut se passer malgré tout.
2017 avait pourtant bien commencé et nous avons eu, enfin pour ma part, 10 beaux mois ensemble. Pourquoi ça c'est brutalement arrêté ? N'avions nous pas le droit au bonheur ? La souffrance a pris le dessus et résultat, aujourd'hui j'aime un mort!!! Je donnerais tellement pour le faire revenir.

La nuit dernière, il s'est passé quelque chose de bizarre. Je somnolais et j'ai eu la sensation qu'il venait le rejoindre dans le lit, puis qu'il me serrait dans ses bras. Ça n'a duré que quelques secondes je pense. Au début je me sentais bien, mais j'ai rapidement paniqué et pris peur. Et là tout s'est arrêté. Est ce mon imagination ou bien des signes comme certains en reçoivent ? Je ne sais pas mais c'est étrange.

Mes yeux se ferment, je vais donc tenter de me coucher et de m'endormir rapidement.

Beaucoup de tendresse à vous !

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #31 le: 19 Décembre 2017 à 08:21:59 »
Rentrer le dimanche soir d'un week-end dans la famille en ayant ce petit espoir, ce petit rêve, que tu sois là à la maison, à nous attendre... Mais ce n'est qu'un rêve effectivement. Les volets sont fermés, la maison est telle que je l'avais laissée vendredi soir. Rien à bouger et bien évidemment, tu n'es pas là.

oh comme je me souviens des fins de weekend douloureuses, soient les amis repartaient, soit nous rentrions, ces moments étaient violent pour mes enfants et pour moi, le dimanche soir avaient un goût très amer
j'avais trouvé une solution, le dimanche soir, c'était plateau tv, si le bain était pris, repas crudités/croque monsieur, c'est eux qui installaient la table dans le salon et nous choisissions un dessin animé chacun notre tour ....
...nous le faisons encore... le dimanche soir est aujourd'hui un moment doux

Mon Amour, jecommence à être très fatiguée et j'ai tendance à perdre patience avec les filles. A 3 et 5 ans, elles me testent et c'est normal mais j'ai du mal à le supporter maintenant. Tout est difficile  sans toi. Alors il m'arrive de me mettre à crier et pleurer en leur disant que je fais ce que je peux pour elles mais que c'est très dur pour moi. Et alors, elles pleurent aussi.... Ce qui me culpabilise puisque en aucun cas je ne veux les faire souffrir davantage.
oh oui, comme c'est difficile à accepter, mes sautes d'humeurs étaient énormes, mes enfants les subissaient, un jour mon médecin traitant (une dame extraordinaire) m'a dit, il faut savoir que les enfants ont le paquet dans la perte d'un parent, ils perdent leur parent, et voient le 2eme parent souffrir, on ne peut pas l'éviter, cette phrase m'a aidé à déculpabiliser, faire au mieux et ne pas se juger, accepter ses moments d'imperfection .. n'est pas si facile,
je te souhaite d'être douce avec toi-même
bien tendremement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #32 le: 22 Décembre 2017 à 23:19:57 »
Merci Mononoké ! Que ça soulage d'être comprise et de savoir que d'autres ont les mêmes ressentis.

 Ce soir me voilà de retour chez mes parents avec mes filles. Ça fait du bien de savoir que je vais être entourée mais ça m'a aussi fait un pincement au cœur de laisser ma maison et un peu de lui avec. Un paradoxe de plus.

Journée chargée aujourd'hui (rdv), mais aussi beaucoup d'émotions. Je suis allée voir le parrain de mon chéri ce matin. Je ne devais pas rester longtemps et finalement nous avons discuté plus de 2h. Je l'avais contacté afin d'en savoir un peu plus sur l'enfance et la jeunesse de mon Amour. Et lui et sa femme m'ont vraiment bien parlé. J'ai senti qu'ils n'avaient rien à cacher et qu'eux n'avaient rien à voir avec les histoires de famille qui ont fait souffrir mon chéri. Je cherche un peu partout des réponses. J'aimerais comprendre tout ce qu'il a pu vivre pour être mal à ce point. Et comme je n'ai aucune réponse de la part de ses parents, et bien j'élargi le cercle avec des personnes en qui j'ai confiance.En tout cas, le fait de les avoir vu ce matin, m'a permis d'à nouveau dire ce que je ressentais, mais aussi de conforter ce que j'avais remarqué. Bénéfique, mais je vais poursuivre mes "recherches" car j'ai la sensation que ça ne peux que m'aider dans mon deuil.

Je tombe de sommeil ! Je vais le coucher et continuer plus tard. Il faut que je récupère un peu.

Hors ligne Denpaolig

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 183
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #33 le: 23 Décembre 2017 à 03:45:24 »
Bonsoir Emi,

Je n'étais pas venue sur le forum depuis 2 mois et je découvre ton histoire. Je suis navrée pour toi et tes filles que vous  viviez ce traumatisme, cette horreur.
Les mots emplis de douceur que tu emploies pour parler de Julien  m'ont donné une sacrée claque ce soir. En effet, mon ressenti contre le papa de mes enfants qui s'est suicidé le 24 avril de cette année n'est que colère et contraste fortement avec le tien. Alors bien sûr, la situation est différente (séparation me concernant) mais je t'avoue que j'ai beaucoup réfléchi en te lisant. Ton histoire est bouleversante. L'amour est tellement fort entre vous (j'utilise le présent, l'amour a été et restera toujours au-delà de la mort). Le suicide est un acte que j'ai toujours associé à de la lâcheté. Malgré les discussions à ce sujet avec mon psy, je ne comprenais pas qu'il puisse me dire que le suicide est un acte qui libère la personne d'un trop grand poids à porter (pensée que ces gens-là regrettent souvent après une tentative de suicide avortée selon mon psy). C'est en te lisant que je comprends mieux. Pour autant l'accepter me semble impossible. Moi c'est la colère qui,  je pense,  m'aide à continuer à avancer cahin-caha ! Je Le maudits toujours de nous avoir laissés en héritage le chagrin, la douleur, la révolte. Les larmes de détresse de mes enfants, le mal-être de mon aîné, les angoisses des trois, les maux de ventre de mon dernier qui l'empêchent de mener une vie insouciante me font Le maudire, encore et encore. Mais ton témoignage lu ce soir me montre qu'il est possible d'avancer autrement, je vais essayer... 

Je connais aussi le manque de patience envers tes filles. Moi, je pète souvent les plombs à la maison et évidement je culpabilise très fort. Des mots totalement inappropriés sortent de ma bouche à mon corps défendant. C'est parfois un triste spectacle que j'offre à mes enfants. Mais dans les périodes de calme, je m'en ouvre à eux et ils me disent tous les trois qu'ils ne m'en veulent, qu'ils comprennent même mes éclats mais le mal est fait. 
Je ne me cache pas toujours quand je pleure car j'ai une copine qui,  à la mort de son mari,  ne s'est jamais laissée aller à pleurer devant sa fille de l'âge de Romane par peur de la perturber davantage mais au final, sa fille lui en a fait le reproche en l'accusant de ne pas aimer son papa car elle n'était jamais triste. Alors,  parfois quand les larmes arrivent sans prévenir, je ne les retiens pas et je partage ma douleur avec eux. Même ma colère, je n'arrive pas à la leur cacher. De toute façon, je crois qu'elle est palpable...

Tu disais dans un post que les gens ne parlent plus de Julien. Ils évitent probablement de le faire pour ne pas raviver ton immense chagrin. Tu peux peut-être leur faire part de ton désir d'en parler avec eux ? Une petite phrase anodine sur un sujet qu'ils lancent et tu peux rebondir en disant que Julien aussi aimait ça...

Les fêtes approchent et je te sais entourée par ta maman et ta famille. Reposes-toi bien, profites de ce moment de calme.

 Depuis le suicide de mon frère, chaque année à Noël,  ma mère pose sur la table le cadeau que mon frère lui avait fait au dernier Noël. Une façon de l'avoir auprès de nous à ce moment-là... Au début, ça interloque les autres (nous ça nous fait du bien), après ça permet au fur et à mesure de parler plus librement de celui qui nous manque depuis tant d'années sans que les gens se sentent mal à l'aise...

Je t'offre toute mon affection en cadeau de Noël et te souhaite de traverser ces fêtes de façon paisible...

Je te dis à bientôt sur ce forum qui nous fait beaucoup de bien à tous car on y sent une douce chaleur revigorante et qu'ici règne la tolérance, le soutien, l'écoute.

J'ai une pensée toute douce pour ce bébé qui grandit en toi et pour lequel tu te bats déjà tellement fort.

Muriel.

Hors ligne Patricia0147

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #34 le: 23 Décembre 2017 à 08:19:57 »
Ma chère Emi...
Comme je te comprends dans ta douleur....
Tu es quelqu'un de formidable et j'admire ton courage quand je vois tout ce que tu fais alors que tu es terrassée par la douleur.... 
J'admire également ta douceur.  Tu lui portais un très bel Amour. Hélas l'Amour n'est pas suffisant face à leur douleur, tellement ancrée en eux...
Mon conjoint s'est donné la mort le 1er décembre... et ma vie n'est que douleurs.
Je suis comme toi, bien entourée. Mais rien ne m'intéresse. Plus rien. Et comme tu le dis... personne ne peut comprendre cette douleur intolérable et cette peur de l'avenir, ses doutes sur soi-même... ce forum permet de se sentir moins seule...
Je partage cette terrible douleur avec toi Emi....
« Modifié: 23 Décembre 2017 à 08:43:46 par Patricia0147 »

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #35 le: 23 Décembre 2017 à 20:37:22 »
Bonjour Muriel,
Effectivement la situation n'était pas tout à fait la même pour nous 2. Peut être que le fait que vous étiez séparé entre en compte dans la colère que tu ressens? Après chaque histoire est différente. Pour ma part, je l'aime (oui, c'est trop dur de le dire au passé) plus que tout. J'aurais pu accepter tellement de choses de lui. Je crois que même s'il m'avait trompé (ce qui n'est pas arrivé), je n'aurai pas pu le quitter. Il était tout pour moi. Il m'a apporté du bonheur, beaucoup d'amour, de beaux enfants et m'a donné confiance en moi.
La colère fait aussi partie des sentiments que je ressens, mais elle est tournée vers ses parents. Pour moi, ils sont au moins en partie responsable de son mal être. Et plus je cherche, plus j'apprends des choses, plus je me souviens de certaines annecdotes dont Julien m'avait parlé qui confortent mon ressenti. Des choses qui auraient pu être évitées ou du moins qui auraient dû être vues depuis si longtemps. Et aujourd'hui, les filles, le bébé à venir et moi, on paye tout ça. Tout notre bonheur est parti en un rien de temps et ça c'est dur à encaisser.
Je t'avoue qu'avant aussi j'avais le sentiment que c'était un acte égoïste. Mais ça c'était avant que ça me tombe dessus, avant que Julien fasse ce geste. Bien-sûr il n'était pas parfait et avait des défauts mais en aucun cas il n'était égoïste. Au contraire, il pensait trop aux autres, il se souciait avec excès de leurs problèmes, et ça ne l'a sûrement pas aidé. Il prenait tout trop à cœur. Je le savais mais ne pensais à aucun moment que ça le faisait autant souffrir. Et puis je suis persuadée qu'il ne voulait pas mourir, qu'il ne voulait pas nous quitter. C'est sa souffrance qu'il ne pouvait plus supporter et ce matin là du 6 novembre, une pulsion à fait que la souffrance a pris le dessus. Une pulsion lourde de conséquences pour tout l'entourage, mais aussi pour lui qui va rater tellement de choses auprès de ses enfants, qui ne verra pas son bébé. Ça ça me fait très mal, pour mes enfants mais aussi pour lui.
Je suis aussi dégoûtée de me dire que certaines personnes en parle pendant des années sans jamais passer à l'acte, que d'autres font des tentatives mais dans le but de "se rater" et qu'enfin, d'autres finissent par y parvenir mais après des années de dépression alors que dans mon cas, il en a juste parlé quelques heures avant, comme quoi il y avait pensé mais qu'il ne voulait pas "ne plus nous voir"  et pourtant ça a été radical ! Pourquoi lui il ne s'est pas râté ?
En tout cas si mon "récit" peut aider quelqu'un d'autre que moi, tant mieux. A la base, il me permet de "sortir" les émotions hors de moi, mais je me rends compte aussi que c'est important de lire les autres qui passe où sont passés par les mêmes phases. Chacun évolue à son rythme mais beaucoup de points communs et surtout on se comprend !
 Je pense que tu  as raison de ne pas te cacher pour pleurer devant tes enfants. J'essaie quand même de limiter mes larmes devant les filles, mais je me dis que c'était important qu'elles comprennent que l'on peut et que l'on a le droit d'être triste et quelque soit l'âge.

Patricia, que te dire à part te souhaiter un peu de répit dans cette douleur qui lance à chaque battement de cœur; en tout cas, c'est ce que je ressentais le premier mois. Et depuis c'est un peu différent car mon émotionnel ne réalise pas où ne veux pas réaliser. Il continue de me laisser espérer qu'il va revenir ce qui fait que la douleur me lance moins. Elle est toujours bien présente mais comme j'ai l'impression que ça n'est pas possible, elle est différente. L'hypnose m'avait aussi fait du bien; ça m'a permis de me libérer en partie physiquement, de mieux respirer et de diminuer petit à petit cette boule au dessus du ventre. Maintenant, j'ai plutôt des "crises" d'angoisse. Je fais de l'hypotension depuis le début de ma grossesse et autant dire que celà n'a rien arrangé. Mercredi soir par exemple, je venais pourtant de me coucher mais avait beaucoup pleuré juste avant et là j'ai senti venir la chute de tension. Ce qui m'a encore plus angoissée. Et puis je me suis dit respire, tout va bien se passer, lève tes jambes... Et heureusement la crise est passée. Maintenant j'avoue que j'ai peur pour moi, peur qu'il m'arrive quelque chose, peur de laisser mes enfants orphelins.
Et oui, comme tu le dis, l'amour n'est pas suffisant pour les sauver. L'amour que l'on croyait plus fort que tout, ne fait pas le poids. C'est une vrai remise en question pour moi. Qu'est ce que je vaut aujourd'hui ? Est ce que je méritais ce bonheur ? Et qui suis-je maintenant ? Une maman, ça c'est sûr. Je sais que je ne serai plus jamais la même et ça m'embête car je nous aimais comme nous étions.

A vous les filles, et à tous les autres qui liront, je vous souhaite un peu d'amour auprès de vos proches, auprès de gens en qui vous pouvez avoir confiance et qui vous soutiennent pour ce Noël qui sera malgré tout très douloureux. Enfin, pour moi ce sera le premier sans lui, et le premier d'une longue série...

Hors ligne Denpaolig

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 183
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #36 le: 24 Décembre 2017 à 00:11:06 »
Bonsoir Emi,

C'est notre peine en effet ! Vivre ce premier Noël sans eux. Comme mes enfants et d'autres viennent de vivre leur première Fête des Pères, la Toussaint pour la première fois, et maintenant ce premier Noël...
Les premières fois sont sans doute les pires. Car les deuxièmes, on se dit qu'on a survécu à la première fois... Et qu'on survivra sans doute aux prochaines sans lui, sans eux...

Prends  bien soin de toi, Emi.

Muriel.

Hors ligne Patricia0147

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #37 le: 24 Décembre 2017 à 13:48:03 »
Courage à tous pour ces fêtes qui auront un goût amère.... Nous avions prévu d'être en tête à tête ce soir autour d'un plateau de fruits de mer, il voulait m'offrir une bague et moi je voulais lui offrir une montre... demain, nous aurions du le faire avec nos enfants et ma famille... il n'en sera rien. Que la douleur de son absence et des moments que nous ne vivrons plus.
Douces fêtes à vous auprès de vos proches que vous aimez et qui sont toujours là... la Vie, l'Amour...
Emy, prends bien soin de toi.

Patricia

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #38 le: 25 Décembre 2017 à 01:09:31 »
Que tu m'as manqué mon Amour ce soir...
Un Noël qui ne ressemble en rien aux précédents. Pas entièrement dans la douleur, j'ai quand même passé quelques moments de douceur auprès de mes filles (c'est si bon de les voir s'amuser avec les cousins - l'innocence les protège !), et de mes proches. Pourtant il ne manquait que toi ce soir et j'aurai été comblée. Il manquait tes petites blagues, tes annecdotes, tes souvenirs avec à chaque fois une grande mémoire des dates, ta gentillesse, ta générosité, toi tout court.
Voir les filles rirent me réconforte mais âge la fois le désole. Tu n'es pas là pour les voir, tu ne verra plus ces jolies choses de la vie.
Je t'aime si fort mon Amour...

Hors ligne Patricia0147

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #39 le: 25 Décembre 2017 à 09:35:00 »
Ma chère Emi...
Tes douleurs sont miennes...
Ils nous manqueront chaque jour que Dieu fait.... Voici un petit texte religieux en ce jour de Noël,
 MON AMI(E), DIEU VIENT À VOTRE SECOURS !

Bonjour Mon ami(e),

Y a-t-il une question, un "pourquoi" qui vous empêche de trouver le repos ? Il est normal de se retrouver confus(e) et perdu(e) devant une épreuve. Il est normal de se demander pourquoi… mais voici ce que dit la Parole de Dieu :

"Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance." (La Bible, Jérémie 29.11)

Face à une telle déclaration, tant de questions peuvent surgir dans notre esprit... Si Dieu a pour nous des projets de paix et non de malheur, pourquoi des épreuves atteignent-elles ses enfants ? Pourquoi cette maladie ? Pourquoi ce décès ? Pourquoi Seigneur ?

Il est vrai que certaines maladies, catastrophes,... peuvent nous mettre en colère. Notre colère, alors, ne doit pas être tournée contre Dieu, mais contre le diable, qui ne vient que pour dérober, égorger et détruire. Alors que Jésus est venu pour que ses brebis aient la vie et l'aient en abondance. (La Bible, Jean 10.10)

La Bible dit que "Le malheur atteint souvent le juste, mais l'Éternel l'en délivre toujours." (La Bible, Psaume 34.19)

Et elle promet également que "quand les justes crient, l'Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses. L'Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement." (La Bible, Psaume 34.17-18)

Dieu va vous relever. Ses projets pour vous sont des projets de bonheur. Vous avez la promesse de son secours, qui ne manque jamais dans la détresse. Il vient à votre secours ! Esaïe 41.13 déclare : "Car je suis l'Éternel, ton Dieu, qui fortifie ta droite, qui te dis : Ne crains rien, je viens à ton secours".

Je vous invite à prier avec moi… Seigneur, je ne comprends pas pourquoi je traverse cette épreuve, mais je choisis de te faire confiance, et de me reposer sur tes forces. Merci, parce que tu viens à mon secours. Amen.

Merci d'exister,

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #40 le: 25 Décembre 2017 à 13:44:59 »
Et voilà, ma fille de 5ans qui est angoissée se met à éprouver de la colère, beaucoup de colère. En même temps vu ce qui lui arrive, c'est tellement justifié ! Elle fait des crises pour la moindre contrariété et se met à taper sa sœur et à me taper. Chose qu'elle ne faisait pas avant. Je vais devoir appeler la psy qui me suis demain, en espérant qu'elle ne soit pas en vacances et qu'elle pourra avoir une consultation début janvier. Et toi tu n'es pas là... Or c'est avec toi que je voudrais parler de tout ça, c'est avec toi que je DEVRAIS le faire ! Au lieu de ça je vais devoir me débrouiller seule, apprendre à prendre les décisions seules alors que l'on décidait de tout ensemble, du moindre petit changement, du moindre petit achat. Je te disais, te racontais tout; tu étais tout pour moi...

Ce matin là, je t'avais dit que l'on trouverais une décision ensemble ! Tu m'as dit oui, que l'on irait voir le médecin le lendemain. Que s'est il passé ensuite ? Qu'est ce qui t'es passé par la tête ? Pourquoi toi? Tellement de questions qui reviennent. Elles tournent un peu moins en boucle, mais ne cessent de réapparaître, surtout quand on s'y attend le moins. Je sais que je n'aurai sans doute jamais de réponse, mais c'est plus fort que moi, il faut que je cherche. D'un côté ça m'apporte de chercher à comprendre, j'apprends des choses sur toi en le faisant, sur ton enfance, ta jeunesse et je me dis que si les enfants me posent des questions plus tard, et bien même si je n'ai pas grand chose à leur apporter, je pourrais leur dire que j'ai cherché, j'ai fais ce que je pouvais pour savoir. Et d'un autre côté, ça me fatigue et je ça ne te fera pas revenir. Et pourtant c'est bien le seul cadeau dont je rêvais !

Pas trop le moral en ce matin de Noël, en espérant que ça aille un peu mieux dans la journée.
Beaucoup de douceur à tous et merci à ce forum et à vous tous qui y participe.

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #41 le: 10 Janvier 2018 à 22:05:29 »
Aujourd'hui, "ta petite poule" comme tu l'appelais, à fêté son anniversaire avec des copains. C'était son premier anniversaire, on avait décidé d'attendre ses 5 ans pour qu'elle commence à inviter des copains. Je n'ai pas eu le courage de le faire en décembre après la vraie date d'anniversaire, mais j'ai tout de même tenu à le faire aujourd'hui. Elle vit une épreuve tellement difficile elle aussi.... Elle mérite bien son moment à elle.
A 17h30 tout le monde était parti, j'ai rangé un peu et après j'ai senti un vide. J'aurai aimé que tu sois là pour que je te raconte son après midi. Et elle aussi elle aurait été si contente de te dire qui était là, à quoi elle a joué et ce qu'elle a eu comme cadeau...

Avec les filles nous sommes rentrées vendredi soir de nos "vacances" en famille. Même si c'était bénéfique de bouger, voir du monde et s'occuper, il était aussi temps de rentrer chez nous. J'avoue que j'avais un petit espoir de t'y retrouver en rentrant. Ça peut paraître ridicule mais c'est quand même ce que je ressens. Je dois même dire que ça revient assez souvent. Je regarde parfois par la fenêtre en espérant te voir dans le jardin ou te voir rentrer avec ta voiture. C'est si horrible de se dire que tu n'es plus là.
On est donc revenues toutes les 3 afin de retrouver nos habitudes quelque peu chamboulées, de retrouver un semblant de vie "normale", de retrouver un peu de stabilité et de retrouver nos lits (ça devenait compliqué de dormir toutes les 3 dans la même chambre).
Les filles sont retournées sur le chemin de l'école lundi. Elles étaient contentes comme tu peux t'en douter. Il faut dire que nous avions bien choisi l'école. Nous en parlions souvent d'ailleurs de cette chance d'avoir de si bons enseignants pour nos enfants.
Quant à moi, j'ai passé 2 jours à pleurer; à te pleurer. Inconsciemment je me retenais quand maman était là. Ces pleurs je les ai donc laissés venir. De toute façon c'était incontrôlable. Je suis également allée"te voir" au cimetière en pleurant là aussi. Pourtant depuis l'enterrement, je n'avais pas pleuré là bas. Soit je n'étais pas seule, soit j'étais trop occupée à enlever les fleurs et compositions abîmées. Il faut dire que tu en as eu des fleurs ! Les gens savaient que tu aimais ça.

Je ne sais pas de quoi sera fait mon avenir et celui des enfants. Ça me fait peur, car tout ce qu'on avait imaginé, tous les projets que nous avions sont partis avec toi. Tu me disais souvent "j'ai peur de l'avenir". A quoi je te répondais "arrête de te prendre la tête, les filles n'ont que 3 et 5ans, il peut s'en passer des choses". Pourtant à aucun moment je ne pensais qu'il pouvait arriver un tel malheur. J'espère au moins que j'arriverai à élever convenablement nos enfants et surtout à les rendre heureux, à leur donner le goût de la vie.
Je ne sais plus trop qui je suis maintenant sans toi. Tu as fait de moi ce que je suis ou du moins, ce que j'étais jusqu'à ce matin du 6 novembre. Tu m'as donné confiance en moi, moi qui était pourtant si timide avant de te rencontrer. Je ne serai plus jamais comme avant. Sans toi, je suis perdue. Que vaut mon amour puisqu'il n'a pas réussi à te retenir ? Trop de questions se mélangent.

La seule chose dont je suis sûre, c'est que je t'aime plus que tout ! Un amour qui déborde. Un jour j'espère que l'on se reverra, que l'on pourra continuer notre histoire restée inachevée. Tu me manques mon amour...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4137
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #42 le: 12 Janvier 2018 à 00:20:21 »
je ne sais si cela peut faire partie des choses qui peuvent constituer une ressource pour toi
http://www.telerama.fr/television/a-voir-sur-telerama.fr,-la-vie-apres-le-suicide-dun-proche,-un-documentaire-dune-grande-justesse,n5436192.php
reçois mon affection
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #43 le: 14 Janvier 2018 à 21:50:46 »
Merci Qiguan pour ce lien, mais je n'arrive pas à lire la vidéo sur ma tablette. J'essaierai peut être depuis un ordinateur et sinon ce sera mercredi soir. Mais je visionnerai cette vidéo c'est sur.

Aujourd'hui, journée merdique. Elle a très mal commencé puisque la nuit a été courte. Enfin encore plus courte que les autres. Ma fille aînée qui est déjà bien embêtée avec sa varicelle s'est plaint du ventre à plusieurs reprises dans la nuit. Et toute la journée ça a continué ; je sais ce qu'il me reste à faire demain, retour chez le médecin... En plus de ça le moral n'y était pas du tout et pourtant j'ai essayé. Je le suis rendu compte que j'attends sans cesse qu'il revienne. C'est vraiment compliqué dans ma tête, je l'attends mais il ne vient pas, il ne me répond pas. Et dès que la raison reprend le dessus et me dit mais non, il ne reviendra pas, il ne reviendra plus, et bien crise de panique, d'angoisse et les larmes qui coulent. Sans oublier les cris, les pourquoi (pourquoi toi mon Amour, pourquoi nous, qu'est ce qu'on a fait pour mériter ça ???).
Un peu plus de 2 mois se sont écoulés et je me sens à bout psychologiquement. C'est déjà très dur physiquement de tenir bon, mais psychologiquement c'est inimaginable. On me dit pourtant que je suis forte, que je fais ce qu'il faut, mais j'en ai mare d'être forte, je n'ai pas demandé à être forte! Ma vie, sûrement simple pour certains, me suffisait. J'étais heureuse avec lui. Je lui avais d'ailleurs dit plusieurs fois que ma vie était réussie et que tout ce qui arriverai de positif après ne serait que du plus. J'avais un chéri ou plutôt un tout à mes côtés (mon âme-soeur, mon meilleur ami, mon confident, mon amant...), 2 beaux enfants et un 3eme à venir et tous en bonne santé, une maison faite avec amour, du travail pour tous les 2 et auxquels nous n'allions pas à reculons... Bref c'est tout ce que je demandais.  Je ne demandais pas à être plus riche, à avoir un travail qui rapporte plus, à avoir une plus grande maison, une grosse voiture, à partir en voyage... Rien de tout ça, et pourtant ça n'a pas empêché le pire.
Aujourd'hui dimanche. Pour toi c'était important de passer nos dimanches en famille, tous les 4. On restait à la maison les 3/4 du temps mais nous étions ensemble et tu nous préparai un petit plat le midi, c'était ton rituel. D'ailleurs dès le matin tu le demandais "on mange quoi ce midi"? Et il n'était pas rare que tu passe une grande partie de la matinée à cuisiner. Des choses simples, mais faites avec amour et dans lesquelles tu mettais ta petite touche perso,c omme le jus d'orange dans le rougail saucisses... Ou un mélange d'épices, et il n'était pas rare qu'il y en avait de trop; tu avais un peu la main lourde sur les épices. Mais c'était toi et c'était très bien. Alors aujourd'hui, nous sommes restées toutes les 3 en famille "comme avant". Il ne manquait plus que toi... De toute façon avec la varicelle, on ne pouvait pas tellement bouger. Mais la journée sans toi, a été trop calme et trop triste à mon goût. Il va falloir que l'on s'habitue à ces nouveaux dimanches en famille ou bien que l'on se crée de nouvelles habitudes. Avec le temps sûrement....

En résumé, moral en berne aujourd'hui, j'espère que ce sera mieux demain....

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4137
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #44 le: 14 Janvier 2018 à 22:11:01 »
juste te dire à la varicelle une de mes petite fille a fait une Adénite mésentérique due au virus c'est très douloureux ...
ma chère Emi ici nous comprenons car nous avons vécu des moments équivalents ...
le fil rouge tenir pour les enfants agit même quand tu autorises ou pas les émotions qui te submergent
je t'embrasse fort
(une amie du forum deuil a vu l'émission et la trouve bien)
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char