Auteur Sujet: Je viens de perdre mon Amour  (Lu 24105 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne Lilou42

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #210 le: 28 Novembre 2018 à 22:56:20 »
Bonsoir Emi,

C'est grâce à Mircea que je suis arrivée sur ton fil et je l'en remercie encore une fois. Ça a été très troublant pour moi de lire ton histoire... tant de similitudes... Je suis arrivée récemment sur le forum, à la recherche d'un lieu pour déverser un peu ma peine suite au suicide de mon compagnon... Comme toi, je pensais que nous avions tout pour être heureux, une histoire d'amour qui allait sur ses 8 ans, 2 enfants magnifiques et en bonne santé, la maison de nos rêves... Et son passé a refait surface, soudainement, alors que j'étais encore sur mon nuage suite à la naissance de notre petite puce... Il avait 33 ans... Je passe par toutes ces phases par lesquelles tu es passée : "l'enquête" auprès de sa famille pour comprendre son histoire, les non-dits auxquels je me suis confrontée, la difficulté à faire avec ma belle-famille à laquelle j'en veux énormément d'avoir laissé cette souffrance se nicher dans son cœur d'enfant/adolescent, la douleur à considérer de me séparer de notre maison, mon humeur à fleur de peau, la tristesse et les colères de mon fils de bientôt 3 ans qui me teste pour retrouver le cadre dont il a besoin... Bref, la lecture de ton fil m'a énormément touchée...

Il y a un an ta vie basculait alors que je nageais en plein bonheur, à des années lumière d'imaginer qu'un tel drame pourrait un jour faire intrusion dans ma vie... Tu as fait un chemin admirable, Julien serait tellement fier de toi. En te lisant, c'est comme si un petit lampion s'était éclairé dans le tunnel dans lequel je suis, laissant deviner un chemin, qu'il me faudra trouver mais en lequel je crois d'avantage car tu l'as trouvé et emprunté avant moi.

J'ai "fêté" avec beaucoup de douleur le premier anniversaire de ma fille il y a quelques jours, l'anniversaire de mon fils approche sans parler de ces fêtes de fin d'année... Toutes ces premières fois sans lui qui se font dans la douleur, et les  larmes qui coulent en fin de journée, quand le trop plein me fait craquer... J'amène ma fille chez une micro-kiné demain, mon fils chez un pédopsychiatre vendredi. Comme toi, je me préoccupe énormément des répercussions de cette perte sur mes enfants... Je me permets de partager la référence d'un livre que j'ai trouvé intéressant, sur le deuil de l'enfant : Tu n’es pas seul – Accompagner l’enfant en deuil  de Marie-Madeleine de Kergorlay-Soubrier et ce lien vers une conférence de Marcel Rufo : https://www.youtube.com/watch?v=QeUg0hD6A3Q (je m'excuse d'avance si ça figure dans les ressources du site, je n'ai pas encore eu le temps de tout consulter). En plus de m'aider pour les enfants, ça m'a permis de comprendre ce qui a certainement contribué à ces douleurs profondes de Rémi.

Je ne suis pas encore passée par l'étape de reprise du travail, j'avais pris un congé parental qui s'est enchainé par un arrêt de travail qui court encore... J'imagine que tu dois à peine avoir le temps de toucher Terre, mais peut-être aurons-nous l'occasion d'échanger.

Ton parcours est inspirant, ne lâche rien !

Chaleureusement

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4265
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #211 le: 29 Décembre 2018 à 11:43:27 »
http://forumdeuil.comemo.org/apres-le-suicide-dun-proche/voila-c'est-fini/msg106632/#msg106632
Emi prends bien soin de toi
les ressources pour continuer sont en toi et tu sais les utiliser
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 232
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #212 le: 29 Décembre 2018 à 23:17:04 »
Lilou, je découvre seulement ce soir ton message sur mon fil... Alors je m'excuse de ma tardive réponse. Je viens très peu sur le forum depuis quelques temps. La reprise du travail y est sûrement pour quelque chose. Tant mieux si mon histoire a pu te "rassurer" un peu. J'avais apprécié lire les récits moi aussi. Ça m'avait fait tellement de bien de voir que ce que je ressentais était normal, que je n'étais pas seule et surtout qu'il y avait, comme tu le dis, une lumière au bout du tunnel.
J'irai lire ton fil. Je l'ai peut-être déjà fait, mais sans m'en souvenir. On est si nombreux sur ce forum qu'il m'arrive de mélanger les histoires.

Cette reprise du travail me fait du bien.  Je retrouve une vie sociale et une certaine stabilité. Par contre, ce fut compliqué pour mes filles. Pour elles, ça ne change rien dans l'organisation de leurs journées car je les emmène et je vais les chercher à l'école tous les jours. Mais elles savent que je ne suis pas à la maison et surtout, j'ai fait le rapprochement quelques jours après, elles ont, je pense, peur pour moi. Peur que je fasse comme leur papa car il était censé aller au travail ce jour-là... Je ne comprends pas comment je n'ai pas pensé à le dire autrement, du genre "je vais reprendre le boulot." En même temps, je ne sais pas si ça aurait changé quelque chose.
Après près de 2 mois, je dirais que c'est un peu mieux maintenant, mais mon aînée m'en a vraiment fait bavé. Elle était et l'est toujours (un peu moins fort j'ai l'impression) en colère contre moi et sa sœur. La moindre contrariété l'a met dans une colère, et le résultat c'est de la violence. Des coups (elle a 6 ans donc c'est pas fort, mais le geste est là), griffures, parfois elle essayait de mordre, des débuts d'insultes (elle n'est pas assez grande pour que ce soit de réelles insultes) et elle commençait à rigoler lorsque je lui faisais des remarques ou que je l'a grondait. Il y a 3 semaines je n'en pouvais plus, j'avais le sentiment de perdre ma fille et ça fait très mal et très peur. D'autant plus que ma 2ème, pour se défendre, s'est aussi mise à taper. Et c'est à ce moment là que j'ai eu le 1er rdv en CMP pour mon aînée. Sur le coup je me suis dit que ça allait m'aider avec elle, afin d'arranger les choses. Mais je suis sortie de ce rdv avec encore plus de remise en question qu'en y allant... La pedopsychiatre n'a franchement pas été très à l'écoute. Elle m'a demandé pourquoi je venais et s'est contenté de noter ce que je lui disais en me disant "et vous voyez autre chose" "qu'est ce qui vous amène là aujourd'hui"? Ça m'a choqué. D'abord le rdv, je l'ai demandé en mai. C'est pas de ma faute si je l'ai qu'en décembre... Et puis quoi, c'est pas assez pour elle, ce que ma fille a vécu et traverse ? Elle ne mérite pas d'être aidée ? Elle m'a aussi demandé si j'avais vu que Julien était dépressif. Je n'ai pas compris pourquoi cette question. Où est le rapport avec ce que ressent ma fille ? Elle ne se dit pas que je me le reproche assez comme ça de n'avoir rien vu ?
Puis elle m'a demandé si je parlais facilement de lui. Je lui ai répondu que oui, qu'on en parlait à peu près tous les jours et j'ai senti à sa tête que ça ne lui allait pas trop. Alors j'ai ajouté qu'on ne parlait pas que du décès mais aussi de bon souvenirs comme ça ou en tombant sur un objet ou photo de lui et que c'était aussi bien les filles que moi. Ensuite elle m'a demandé si j'étais encore fragile... Genre après un an, on doit être passé à autre chose ! Bien sûr que je suis fragile... Et ça le sera toujours, je le sais. Plus forte psychologiquement mais Beaucoup plus fragile émotionnellement. Et direct elle m'a dit qu'elle pensait que j'avais besoin d'être suivie, que je parlais sûrement trop de Julien. Bah voyons, la conclusion est vite faite ! Elle a ensuite vu ma fille, seule, puis je suis revenue. Apparemment ma fille lui aurait dit que je parlais trop de lui (je pense plutôt qu'elle lui a induit cette réponse), car un enfant a besoin d'être dans le présent. Que lorsque j'aurai repris le travail (je lui avais pourtant dit que c'était fait...), que je recommencerais à inviter des gens (ça fait bien longtemps que j'ai du monde à venir régulièrement sans que je fasse un repas certes, mais on reçoit quand même) et qu'elle ne me verra pas toujours triste, elle même sera mieux. Et que c'est un cercle vicieux. Plus elle me sent triste et plus elle sera en demande.
Et oui tout est de ma faute, le décès de son papa, le déménagement, le changement d'école... tout ça c'est rien, c'est ma tristesse qui engendre son comportement... Grr, ou comment me plomber un peu plus !
Et elle a fini le rdv en me disant "en même temps vous avez 3 enfants en bas âge"... J'avais envie de lui dire "t'es con ou quoi ? ". Heureusement, que je ne suis pas au fond du trou, car ça m'aurait cassée un peu plus.
Au final elle ne m'a été d'aucune aide. Je n'ai rien eu de concret. La chose que j'en déduis c'est que, comme rien n'est sorti de particulier pour ma fille, je me dis que finalement on doit assez bien communiquer toutes les 2. Pour moi, c'était ma reprise du travail et le manque qui l'a met dans cette colère. Surtout qu'elle vient de fêter ses 6 ans sans lui, qu'il y avait Noël en perspective, sans lui également..  Et à 3 semaines du rdv, je me dis que j'avais bien vu. Elle a régulièrement changé de place la photo de son papa dans sa chambre (photo qui était dans le salon d'ailleurs et qu'elle m'a prise) et a chaque fois, elle l'a mise dans des endroits bien visibles. Et c'est pas moi qui lui ai dit de le faire. L'autre jour elle a pris un coussin sur le canapé et a dit "je fais un câlin à papa"!! Et hier, alors que j'allais la chercher chez ma sœur où elle a passé 3 jours, elle m'a dit dans la voiture (donc quasiment aussitôt après l'avoir récupéré) "papa, c'est une étoile dans le ciel. C'est la plus près et la plus grosse des étoiles pour qu'il nous voit bien". Je ne lui ai jamais dit ce genre de chose alors je lui ai demandé si elle en avait parlé avec ses cousins, mais non. Et en se couchant elle était contente de me dire "moi j'ai dit bonne nuit papa".
Enfin, je raconte ma vie, mais toutes ces choses me prouvent que contrairement à ce qu'a dit la psy, elle a besoin d'en parler. La psy n'a rien compris. Ni à ma fille  ni à notre situation. Et pourtant c'est son métier !
Donc on dois y retourner en janvier pour "faire le point après les vacances", mais si ce n'est pas plus concluant, je pense que je lui demanderai si elle est en deuil et (j'imagine qu'elle ne l'ai pas), qu'elle n'a rien compris au deuil.

Autre grand changement en perspective, j'ai signé hier une promesse de vente pour notre maison.... Pas un compromis car il me faut encore l'accord du juge des Tutelles, mais il n'y a pas de raison, à moins que ce soit le prêt des acheteurs qui ne passe pas. Je suis "contente" car ils voulaient notre maison. Donc contente qu'elle plaise et je me dis qu'ils en prendront soin. Satisfaite que ça se fasse si rapidement. La 3 visite en à peine 3 mois. Mais ça me fait bizarre aussi. Je ne veux pas me projeter au risque d'appréhender la remise des clés, mais je pense que ce sera compliqué.

Bonne nuit à ceux qui me liront. Et courage à nous tous !

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4265
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #213 le: 30 Décembre 2018 à 08:34:50 »
Oh ma chère Emi
Je te suggère d'adresser un courrier au nom du médecin psychiatre qui chapeaute ce CMP pour lui demander de changer d'accompagnant
En expliquant que tu sais que tous les psychologues n'ont pas la formation complémentaire de 4 ans ... Au deuil et que là tu décris tes ressentis tu ne sens pas de soutien voire tu perçois des difficultés
Telle l'induction faite à ta fille quant à parler de son papa ...
Et tu adresses copie à ton généraliste.
Heureusement tu es bien plus solide et pleine de ressources que ce qui aurait pu être ...
Pourrais tu tester avec le lien dans boîte à outils l'EMDR ce sont des ballons à suivre ... Et le centrer sur le mot travail, maman part au travail ... ?
Pour inviter chez toi tu peux commencer par repas auberge espagnole ou crêpes party ... Et demander à tes filles qui elles veulent inviter.
Voir le livre Petit cahier d'exercices de communication non violente avec les enfants https://www.amazon.fr/cahier-dexercices-communication-violente-enfants/dp/2889118150/ref=mp_s_a_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85Z%C3%95%C3%91&qid=1546154673&sr=8-1&pi=AC_SX236_SY340_QL65&keywords=cnv+enfants&dpPl=1&dpID=5117XTtpFmL&ref=plSrch
Je te souhaite beaucoup de tendresse avec elles et je t'embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1893
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #214 le: 03 Janvier 2019 à 14:59:35 »
Ma très chère Emi, des pros maladroits et/ou incompétents et/ ou pas assez distanciés, il y en a, malheureusement.
Les psychiatres sont des médecins spécialisés en santé mentale.
Bonne nouvelle : vous êtes en bonne santé, ta fille et toi.
Son but était d'évaluer quel type de prise en charge conviendra le mieux à ta puce.
Elle a besoin pour ça de cerner les forces et les vulnérabilités de chacune d'entre vous.

Reste en contact avec ce cmp, et attend de voir ce qu'il vont proposer.

Je t'embrasse, tiens bon comme tu le fais depuis le début, tu es une battante.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 232
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #215 le: 12 Janvier 2019 à 21:30:59 »
Merci beaucoup pour vos conseils ! Je vais approfondir les pistes que tu m'a donné Qiguan.
Le prochain rdv  (le 2ème) en CMP est mercredi. Je préfère y aller, peut-être que ça se passera mieux et qu'elle nous cernait comme le dit Bmylove. En sachant que j'ai eu le secrétaire du CMP au téléphone (pour décaler le rdv) et que  je lui ai précisé que je n'avais pas "accroché" avec le psychiatre. Elle m'a dit de ne pas hésiter à lui en parler mercredi et de lui dire ce que j'ai ressenti (pas forcément facile à dire, mais je vais le faire tout de même en espérant qu'elle ne sera pas trop fermée à cela). Elle m'a aussi confirmé que c'était ce psychiatre qui déciderait de la suite des événements; s'il y a suivi ou non, et si c'est avec elle ou plutôt un psychologue ou autre. Donc je verrai ce que ça donne mercredi. J'ai rappelé à ma fille cet après-midi qu'on y retournerait car je voulais qu'on l'aide et qu'on nous aide puisque je ne savais pas toujours comment faire, et elle m'a répondu qu'elle ne voulait pas y aller, n'y parler à quelqu'un sirène ne connaît pas... Ça risque d'être compliqué  :-\
Enfin je parlerai aussi de ma 2ème qui a 4 ans et qui a son tour est violente dans ses gestes et ses propos. Tous les jours j'ai le droit (après l'avoir contrariée) à "j'veux que tu sois morte", "j'veux te tuer", "j'veux plus te voir", "t'es plus ma maman",  voire "j'veux t'étrangler" et aujourd'hui ça a été en plus "j'vais te faire tomber dans les escaliers"....  :-[   J'ai conscience que c'est plutôt la peur que je meurt à mon tour mais là ça colère est difficilement gérable, je ne sais pas quoi faire. Je fais tout mon possible pour ne pas m'énerver mais c'est très dur. Surtout quand j'ai son petit frère dans les bras. Je suis épuisée moralement. Heureusement que j'ai le travail pour me changer les idées et me couper de tout ça pendant quelques heures.

J'avance sur certains points et sur d'autres je stagne voire je régresse. Dur dur ce p..... de deuil !

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 232
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #216 le: 24 Janvier 2019 à 22:09:08 »
Voilà mon coup de gueule sur Facebook, en espérant que ça fasse changer les choses...

"A mon fils,

Tu aura bientôt 1 an, mais tu ne peux toujours pas porter le nom de ton Papa, toi qui n'aura déjà pas eu la chance de l'avoir connu... Je m'en excuse, je me bats pourtant pour ça, tu me croire.

Avec Papa, nous n'étions pas mariés et il est malheureusement décédé pendant la grossesse, avant que l'on puisse faire la déclaration anticipée de paternité. Alors, la loi française, qui est si bien faite, considère que n'importe qui puisse être ton père. Apparemment, elle sait mieux que moi avec qui je t'ai conçu !
Après avoir pris des renseignements, jai préparé un dossier avec différentes pièces "pouvant prouver que c'est bien ton père", dont de nombreux témoignages (je remercie d'ailleurs à nouveau toutes les personnes qui ont accepté de témoigner). Malgré plusieurs relances, le tribunal d'instance n'a jugé pas préférable de traiter ma demande avant ta naissance (ça aurait probablement bousculé leur emploi du temps). C'est donc fin juin que j'ai obtenu un acte de notoriété établissant la filiation (comme son nom l'indique) entre Papa et toi, après avoir été auditionnée avec 3 témoins qui ont accepté de venir. Pour moi, cette douloureuse démarche était finie, tu allais pouvoir porter le nom de Papa et donc le même que tes grandes sœurs.
Mais il y a quelques jours j'ai appris que ça ne suffisait pas. Ça aurait pourtant été suffisant si je l'avais obtenu avant ta naissance, mais, maintenant il faut changer ton nom, donc c'est différent !
Je dois alors faire une requête auprès du Garde des Sceaux, comme n'importe quelle autre personne qui souhaite changer de nom. Comme M. DESBOIS, qui est l'exemple sur le site du service public, qui demande à s'appeller M. DES BOIS.... Et avant cette requête je dois publier 2 annonces, payantes bien sûr (environ 100€ par annonce), dans 2 journaux d'annonces légales où sont publiées les créations d'entreprises, les dissolutions (pas vraiment de rapport) ... au cas où quelqu'un voudrait s'opposer à ce changement de nom (il y a un délai de 2 mois pour s'opposer). Puis, si j'obtiens l'accord (il faut compter plusieurs mois), il faudra que je fasse moi même la demande de modification au service de l'état civil.
Ne t'inquiète pas mon chéri, je vais continuer de me battre pour que tu obtiennes ce nom, il n'y a pas le choix. J'espère au moins que tu pourra le porter avant de rentrer à l'école.

Aujourd'hui, je lance un coup de gueule car je suis en colère contre toutes ces démarches qui me fatiguent, me dégoûtent et rajoutent énormément de stress. Et contre ce juge qui n'a pas voulu accélérer le traitement de ma demande ("pour prendre les dossiers dans l'ordre") et qui ne m'a jamais parlé de cette 2ème démarche.

On me demande de prouver qui est le père de mon enfant ! Ne suis-je pas la mieux placée pour le savoir ?"

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4265
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #217 le: 25 Janvier 2019 à 16:05:52 »
 :'(
 ::)
 :-*
que te dire de plus ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 232
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #218 le: 25 Janvier 2019 à 21:20:19 »
Merci Qiguan, il n'y a pas grand chose à dire en effet.
Je n'ai pas l'habitude d'étaler ma vie sur les réseaux sociaux mais là, j'en ai marre de tout ça. C'est pas possible que ça continue ainsi. J'ai appris ce matin par mon notaire que les délais du garde des sceaux étaient anormalement longs, qu'il fallait compter entre 3 et 4 ans pour avoir une réponse... Ça me bouffe !
J'espère que ma publication pourra aider mon fils (j'avoue que c'est la première raison) mais aussi permettre de revoir ces procédures et de simplifier les choses pour d'autres après moi.