Auteur Sujet: Je viens de perdre mon Amour  (Lu 2904 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne emi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #15 le: 02 Décembre 2017 à 07:25:36 »
Encore un matin sans toi... Encore un matin où la réalité revient en pleine face...
Je me réveille seule dans ce lit. Je reste de mon côté mais le sien n'a pas bougé. Il ne bougera plus. Il n'y a plus de vie.
Et pourtant il va falloir recommencer une nouvelle journée et encore beaucoup d'autres comme ça. Pour l'instant c'est de l'automatisme, je dois m'occuper de mes filles le mieux possible. Je n'ai pas goût à grand chose.

Hier mes filles ont fait le sapin avec leurs cousins. Je les ai laissé faire et seul le sapin a été décoré. Habituellement toute la pièce de vie l'est et j'adore le faire. J'adore Noël, mais cette année je le redoute. L'année dernière nous avions décoré la maison tous les 4 un dimanche. Ce n'était pas forcément son truc, il n'avait jamais eu l'habitude. Je crois avec le peu de recul que j'ai, il n'y avait pas beaucoup de joie dans sa famille et que c'est triste pour lui. Quoiqu'il en soit, l'année dernière, une fois tout décoré, il m'avait dit "tu avais raison d'avoir fait ça tous ensemble, on a passé un bon moment". Il adorait les dimanches en famille. Juste tous les 4, sans rien faire de particulier, mais passé cette dernière journée de la semaine ensemble. On se suffisait. Je suis justement en train de me dire, qu'au moins avant de partir ce lundi matin, il avait eu son dimanche en famille comme il les aimais. C'est toujours ça...

Je me rends bien compte que je suis toujours dans cette phase de vie parrallele aux autres, dans laquelle je ne réalise pas vraiment que je ne le reverrai plus. Comment est ce possible une telle horreur, il n'aurait jamais dû partir !
Combien de temps à durer cette phase pour vous? Vous en êtes vous rendu compte quand vous en étiez sorti?

Je dois vous laisser, la fille m'appelle.
Douce journée à tous.

Hors ligne patro

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #16 le: 02 Décembre 2017 à 19:21:45 »
D'un veuf, 68 ans - après 45 ans ensemble

Emi, que je ne connais pas .... et qui réclame toute notre empathie ; courage ! parie sur le présent et la vie !
- Sur la culpabilité : tu n'y échapperas pas ; tu vas en "chier" , te poser mille questions ... Pour moi - qui n'ai pas pu couper la corde, tu vois   ...    - j'ai mis du temps à tout démêler . Après 3 ans (le 17 décembre) , l'interrogation reste : et si je n'étais pas parti promener notre petite chienne ? et pourquoi ce geste ?        Il faudra faire avec  .
-Sur les premiers jours : oui, on est sidéré , automate, on a des hallucinations (bruit de pas, voix, frôlements, ....) : je crois qu'il faut les aimer comme le lien qui ne se rompt pas avec l'être aimé . Puis accepter qu'ils s'estompent . 
- Et ensuite : après le temps des obligations et de "la vie qui continue" , on est épuisé (sans le voir) au physique et au moral ... et ça va pas s'arrêter ! condamné à perpet. 
MAIS: il y a le réel, les enfants (pour moi, les petits enfants), le soleil , les fleurs du jardin, le ressenti , soi  ; avec un passé et aussi un présent ; et une volonté de vivre  .
- Les mots : parler , parler de lui (d'elle) , écouter les chansons - les textes prennent un autre sens - on peut les changer ; on se fait son cinéma ;
Tout est bon pour sur-vivre , très fort !
Il faudra des mois , il y aura des "claques" au moment le plus inattendu où des sanglots te tordent impétueusement et des photos , des vêtements, des outils (sa boîte à couture...) dont on ne veut pas se séparer ; car on ne peut pas se mutiler dans sa tête et son coeur ....
Et nous voilà , amis virtuels par le même vécu (quoique pas comparable) .  Je te donne mon témoignage ; je viens partager ta douleur . Tu me dis ton effroi et tes espoirs encore ténus . Je te dis : résiste, ça vaut le coup .
Patrick

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2951
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #17 le: 02 Décembre 2017 à 19:50:23 »
quand je me suis inscrite sur le forum cela faisait 40 jours que mon aimé était décédé ... et j'étais encore pour plusieurs mois dans un ressenti où souvent l'incrédulité prenait le pas ... quant à un retour en arrière possible ...
Patrick tu décris bien en résumé ces évolutions ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #18 le: 02 Décembre 2017 à 20:07:13 »
encore un soir qui commence dans les larmes et le désespoir ! Mon  Minou, pourquoi m'as-tu laissée ? tu n'avais pas le droit, je t'ai donné toute ma vie ! les autres, ils n'existent pas . d'ailleurs, ils ne comprennent rien . ils me parlent de détails matériels qui ne m'intéressent pas . mais plus personne ne me parle de TOI  . n'y a t-il que moi qui se rappelle que tu as vécu ?  un homme comme toi, avec cette personnalité  , ce charisme ...
je trouve dans vos interventions à tous beaucoup de mon ressenti,  j'y viens souvent mais ma parole reste bloquée . j'ai l'impression que je n'intéresse plus personne . d'ailleurs le téléphone ne sonne plus ! le chagrin, c'est pas très sexy ! je comprends, j'ai sans doute été pareille, avant .    maintenant, je SAIS   . bonsoir à tous

Hors ligne emi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #19 le: 05 Décembre 2017 à 10:42:32 »
Oh oui cette culpabilité comme tu le dis Patrick...
Je ne comprends pas comment j'ai pu passer à côté de tout ça, de toute sa douleur qui devait être horrible pour en arriver là. Moi qui pensait si bien le connaître. On me dit si tu avais su ce qu'il allait faire, tu ne l'aurais pas laissé partir. Et c'est vrai, jamais je ne l'aurais lâcher ! Je l'aurai suivi partout, et emmener partout afin qu'il retrouve un peu de paix. Mais à la fois, est ce que ça aurait suffit ? Le médecin de famille avec qui il se sentait en confiance et que l'on devait aller voir ensemble le mardi, m'a dit qu'il avait sans doute très peur de devoir affronter son passé et tous ces événements douloureux qui ont dû le marquer. Qu'il savait qu'il allait devoir les"revivre" en consultant quelqu'un. Il a sans doute raison, mais ça ne me rassure pas et ne me fait pas moins souffrir. Je crois que je me sentirai toujours coupable même si son acte était basé sur des faits bien antérieurs à notre rencontre. Je me demande s'il a finalement été heureux avec moi, si j'ai été à la hauteur. Car comment peut on se laisser souffrir ainsi? Il me disait régulièrement, je crois que je fais une dépression. Mais il se posait tellement de questions sur tout et me le demandais si souvent. Il y a quelques temps, il croyait être alcoolique, ce qui n'était bien évidemment pas le cas. Ayant connu ça de près dans mon enfance, il en était bien loin. Il avait peur que ça lui arrive, peur de me faire revivre ça. Il en avait même parlé au médecin qui lui avait dit que ce n'était pas le cas et lui avait posé des questions sur son état d'esprit. Il lui avait seulement répondu qu'il avait peur de l'avenir.... Pourquoi n'a t-il pas parlé de son passé à ce moment là ? Et c'est aussi par rapport à ça que je me dis que j'aurai dû réagir. C'était peut être un appel au secours ? Et je n'ai rien compris. Peut être que je ne méritais pas ce bonheur...

Samedi, nous avons "fêter" les 5 ans de ma fille. Repas très simple, chacun à ramener quelque chose car je ne pouvais pas préparer quoique ce soit, à part son gâteau avec elle. Il y avait beau y avoir du monde, je ne me suis jamais sentie aussi seule... En plus, j'ai la chance d'avoir toujours mes 2 grands parents maternels et c'est moi qui suis seule... Non pas que je préfèrerais que ce soit eux, oh que non, je les adore et j'espère les avoir encore longtemps, mais c'est plus que ça n'est pas dans " l'ordre des choses" comme on pourrait le dire. Comme quoi la vie réserve des surprises, et pas que des bonnes.
Enfin, samedi personne n'a parlé de mon Amour... Comme si de rien était, or ce n'est plus comme avant et ce ne sera plus jamais le cas! Je pense que certains se préservent ou veulent me préserver en évitant le sujet, mais non, moi j'ai besoin de parler de lui. Et là je te rejoins Minou38, on a tant besoin de se raccrocher à notre vie d'avant, à notre chéri. Peut être de peur d'oublier ? Ou bien de juste "revivre" des souvenirs en parlant de lui? De toute façon, il est en permanence dans mes pensées, quoique je fasse. Même si je suis occupée (rdv ou avec les enfants), il est toujours là, un peu en arrière plan mais ne me quitte à aucun moment.

Demain nous sommes le 6, ça fera un mois... Le plus long mois de toute ma vie! Je serai occupée, sans faire attention à la date (car j'ai du mal à savoir quel jour nous sommes), ma journée je l'avais programmée. Les filles seront à l'école et moi j'irai chez une maman de copine d'école, pour papoter et faire un peu de bricolage pour le marché de Noël de l'école. C'est curieux, cette maman je l'appréciait avant mais nous n'avions jamais tellement discuté. Et suite au décès, elle m'a proposé de passer la voir et j'ai senti qu'il le fallait. Et ça m'a fait beaucoup de bien d'aller la voir la semaine dernière. Je lui ai raconté tellement de choses alors qu'on se connait à peine. Elle m'a écouté et m'a posé des questions sur Julien, sur le décès et sur mon ressenti... L'inconscient peut être, fait que l'on se dirige vers les personnes qui peuvent nous apporter.
Ensuite j'irai récupérer mes filles à l'école et le soir ma sage femme, une femme en or et unique, vient manger à la maison.
Voilà ma journée qui sera je pense malgré tout marquée par beaucoup d'émotions et de tristesse.

Hors ligne patro

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #20 le: 05 Décembre 2017 à 20:32:58 »
 Encore des mots d'encouragement pour toi, Emi ...
...  et le souhait que tous les gestes du quotidien  (qui se fichent pas mal du décès de qui que ce soit-  et tant mieux ) te permettront  "d'être", pour toi-même , dans cette urgence , et pour les proches qui ont  besoin de voir dans ton attitude que "non,je ne vais pas sombrer " . Donne encore et reçois : amour, émotions, souvenirs ....
 Le 6 décembre 1969, j'ai rencontré cette fille de pas même 18 ans (si jolie et douce ) . Quelle foutue date anniversaire !!!
Mais non, il faut qu'à chaque instant ce soit les belles choses vécues ensemble qui s'imposent à notre conscience  (facile! me sussurre  un autre démon intérieur ).  Et le temps passe comme ça ...
Crois en ma sincère empathie . Patrick

Hors ligne emi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #21 le: 06 Décembre 2017 à 22:16:30 »
Oui Patrick, ce 6 décembre est un anniversaire difficile à vivre...
C'est très dur, et pourtant j'ai l'impression d'avoir été encore plus"ailleurs" aujourd'hui, de n'avoir encore moins réalisé l'horreur. C'est peut-être une façon inconsciente de me protéger ? Je ne sais pas trop. En même temps je suis très fatiguée aujourd'hui ; un mois avec si peu de sommeil, ça fini par se ressentir. Moi qui dormait comme une marmotte depuis le début de la grossesse, je me rends compte que l'on peut avoir des ressources insoupçonnées. J'aurais préféré les utiliser dans d'autres conditions.

Ce mois depuis le départ de mon Amour est à la fois passé vite (tellement de choses à faire et à penser) et à la fois à été le plus long de toute ma vie. Encore un paradoxe bien difficile à expliquer.

J'essaye de prendre les "bons moments" (ils sont rares en ce moment) du mieux que je peux afin de me donner des ressources comme vous le dites si bien. Mais pour l'instant, à chaque fois je me dis il n'est pas là pour voir ça, ou vivre ça, il n'aura pas la chance de faire ça... Chaque détail me ramène à lui. Comme les lumières qui commencent à s'illuminer un peu partout ; ça me rappelle l'hiver dernier lorsque nous avions été voir des illuminations avant Noël. Nous étions tous les 4, et nous étions si bien ensemble ! Les beaux souvenirs me font du bien mais en même temps me font si mal au cœur. C'est si dur de se dire, d'accepter qu'il n'y en aura plus ensemble.

Je vais essayer de me coucher, je tombe de sommeil. En espérant que je puisse dormir quelques heures d'affilées.
Bonsoir à tous

Hors ligne emi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #22 le: 08 Décembre 2017 à 22:20:07 »
J'aimerais me réveiller et me dire que ça n'était qu'un horrible cauchemar... Et pourtant, impossible de se réveiller ; c'est donc ça maintenant ? Un manque indescriptible, de la souffrance, de la culpabilité et des questions en continu ?
C'est injuste ! Qu'est ce que j'ai fait pour mériter cela? Et mes enfants, ils n'ont rien demandé.
J'ai l'impression que tu peux rentrer et ouvrir la porte d'une minute à l'autre tellement je n'arrive pas à intégrer ton départ. J'ai même été jusqu'à imaginer aujourd'hui que l'on t'avait retrouvé en vie et qu'il y avait eu une erreur. Ça n'a duré qu'une minute car j'ai vite repensé au funérarium... Et oui c'était malheureusement bien toi. Mon cœur fait des bons en écrivant cela. C'était bien toi et ce sont bien ton téléphone, ton porte feuilles et tes papiers que l'on m'a remis. Ca ne peut donc pas être quelqu'un d'autre.
Je deviens folle peut être ou alors le manque de sommeil me fait délirer.
Je n'arrête pas de chercher les raisons qui t'ont amené à un tel geste. Sur ta lettre tu m'en donne une qui date d'il y a 20 ans et donc bien avant que l'on se connaisse mais je me demande comment ça a pu ressurgir là et surtout prendre autant d'ampleur. Je me refais les derniers jours en boucle dans ma tête et espérant trouver un détail sur lequel je serais déjà passé. Mais je trouve si peu. Beaucoup me dise aujourd'hui que tu as toujours été discret sur tes ressentis, réservé sur les sentiments et que tu n'as pas toujours été bien; pourquoi ne m'a-t-on jamais rien dit avant ? Enfin je dis ça, mais est ce que ça aurait réellement changé quelque chose. Pour moi tu étais quelqu'un d'anxieux et qui n'avait aucune confiance en lui. Tu te remettais toujours en question et n'aimait pas voir les gens souffrir. Or c'est toi qui devait souffrir le plus. C'est de toi que tu aurais dû t'occuper, pas des autres.
C'est douloureux de me dire que tu as souffert à ce point car contrairement à ce que j'entends de certaines personnes de mon entourage, ce n'était pas ton choix. Comment peut on choisit de mourir??? Non c'est plutôt mettre fin à tes souffrancs morales ,psychologiques. Tu ne voulais pas mourir et ne plus nous voir. C'était une souffrance bien plus forte et nous n'avons pas fait le poids. Tu n'as pas vraiment pensé à nous et à ce que nous allions endurer car tu ne l'aurais jamais fait autrement.
Je t'aime si fort mon Amour. J'aurais fait n'importe quoi pour toi, je ne t'aurais pas lâché si j'avais mesuré ta souffrance. Tu me manques

Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #23 le: 08 Décembre 2017 à 22:36:57 »
oh Emi,,

je suis moi-même en souffrance mais ton post m'a fait pleurer ! comment peut-on endurer ce que tu vis ? la mort de son amour, c'est déjà horrible , mais dans ton cas , je n'ose imaginer !
je comprends bien que le plus dur pour toi, c'est de penser à la souffrance de ton cher aimé . je crois que c'est ce qui nous taraude tous sur ce forum ! qu'a-t-il pensé, ressenti ,? mais pour toi, pas de maladie, pas de malchance, juste son désespoir , que bien sûr tu ne pouvais pas anticiper .  il te reste tes enfants , tu es obligée de te battre pour eux , mais à quel prix!

je pense bien fort à toi, que je ne connais pas . j'espère que tu pourras ressentir un peu de chaleur en lisant nos réponses

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 650
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #24 le: 08 Décembre 2017 à 23:44:12 »
Bonsoir Emi,
c'est si récent pour toi, si difficile, cette période est si étrange, si violente, comment traverser cette épreuve, comment accepter ce départ, comment y croire, et toutes ces questions sans réponses... un mois Emi, un tout petit mois, un mois hors du temps
comme j'ai pu le lire souvent sur ce forum, tu es au coeur du cyclone, c'est un réel tsunami, tu vis l'inacceptable, l'intolérable, une douleur d'une violence insoupçonnable !!
Et malgré cela, tu arrives à venir témoigner ici, tes textes semblent si lucides. Malgré l'état d'épuisement dans lequel tu dois être, une force, la tienne, semble émaner de tes mots.

Je tiens à te dire qu'ici, même si t'ôter ta peine m'est impossible, 
ici, un peu de chaleur peut t'être partagée, un peu de réconfort, un peu de douceur, peut-être l'impression d'être entendue.. et certainement d'autres choses, selon comment tu le ressens,
Alors voilà, je viens déposer quelques mots qui me semblent soudain fades, pour te dire que tes messages m'ont émue, je te souhaite d'être douce avec toi, (le temps m'a appris à l'être avec moi), la phrase : "une chose puis une autre", je n'ai regardé qu'une chose à la fois, je me suis refusée les projets, et interdit de penser à l'avenir, le plus loin : demain, et encore...
une phrase que je lis souvent :"tout voyage, même le plus long, commence par un premier pas", (tirée de : les cartes blanches de l'inspiration) m'aide aujourd'hui. Les 1ers temps (bien incapable de dire combien), mon 1er pas se résumait  à "manger, me laver, dormir, les enfants", et c'était déjà bien trop.

puisses-tu passer une nuit accompagnée de douceur
bien chaleureusement
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne emi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je viens de perdre mon Amour
« Réponse #25 le: 09 Décembre 2017 à 15:15:27 »
Merci pour vos messages, ça m'apporte un peu de chaleur en effet. C'est si peu et en même temps c'est énorme dans la situation dans laquelle nous sommes. La moindre petite attention à maintenant beaucoup plus d'importance.

Écrire sur ce forum et vous lire me réconforte également. Le fait de savoir que je ne suis pas la seule dans cette situation, même si évidemment je ne le souhaite à personne... Voir qu'il y a dans la majorité des cas, une amélioration malgré la cicatrice qui reste à jamais.

Mes enfants sont une force et moi même j'ai envie de vivre; la mort me fait trop peur. C'est sûrement pour ça que j'ai autant de mal à comprendre son geste. Je sais que nous n'avons pas le même passé et que lorsque l'on rencontre quelqu'un on ne connait pas son histoire. On sait ce que la personne nous dit et on interprete sûrement les choses en fonction de notre vécu personnel. Pour ma part, je lui ai tout dit, je lui ai parlé de mon enfance, ma jeunesse et de ce que j'avais ressenti. Peut-être n'avait il pas conscience de ce qui le rongeait, ou de l'intensité de ses émotions. Peut être qu'il sait dit que je ne le comprendrai pas, que personne ne le comprendrai... Je ne le saurai sans doute jamais. Comment savoir exactement ce que l'autre ressent ? Je pensais le connaître sur le bout des doigts et je réalise que ça n'était pas le cas. Et que c'est un étranger qui s'est donné la mort, ce n'est pas mon Amour!

Mardi j'ai mon premier rdv seule avec la psychologue. Je peux vous dire que j'ai hâte d'y être. Ce sera douloureux mais comparé à ce qu'on vit, c'est minime.

Une chose après l'autre, comme tu le dis Mononoké. Les seuls "projets" que j'ai, c'est de passé Noël dans les meilleures conditions possibles vu la situation pour mes enfants car j'adorais Noël. Je le dis au passé car je ne sais pas si j'aime encore Noël, je ne sais plus. Je ne sais plus ce que j'aime tout court... Et puis l'autre c'est déménagement. Ça me fera souffrir de quitter notre maison que l'on avait imaginée ensemble avec amour. Nous avons tellement travaillé dessus et toi surtout mon Amour. Tu en voulais toujours plus, ça n'allait jamais assez vite à tes yeux. Pourtant ce sera impossible pour moi d'y rester. Je dois reprendre le travail en août et je ne pourrai plus faire ces 120km au quotidien. Je dois me rapprocher de mon travail et de ma famille par la même occasion car financièrement ce n'est serait pas possible et physiquement la fatigue serait un poids supplémentaire. Et puis avec 3 enfants je ne pourrai entretenir notre terrain comme tu le faisais si bien. Ton jardin, ton parc comme tu l'appelais , est magnifique et je devrais m'en séparer... Tout ça devra se faire pour l'été prochain afin que les filles finissent l'année scolaire dans cette superbe école que nous avions choisie avec beaucoup d'attention. D'ailleurs rien que de devoir les changer d'école me fait mal au cœur. Avec tout ce qu'elles subissent maintenant, je vais en plus leur enlever ça. Une petite école avec de supers profs qui prennent chaque enfant individuellement pour les "porter"... Je sais que je ne retrouverai pas ça ailleurs.

Un peu de douceur et de calme dans la douleur que nous traversons, voilà ce que je nous souhaite à tous.