Auteur Sujet: Je suis anéantie  (Lu 4025 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 141
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #15 le: 09 Avril 2018 à 10:04:00 »
Bibou bonjour,

Anéantie oui c'est bien le mot .  Comme un cataclysme dont on ne se relève pas. Du moins il y a 23 mois c'est ce que je pensais. Le temps a passé et j'ai traversé comme tout le monde des moments tres difficiles . L'absence et le manque font toujours parti de mon état . Ne plus rien partager c'est affreux.  Et l'envie de rien  souvent.
Heureusement il y a les souvenirs, les photos, les videos.

Aujourd'hui est l'anniversaire de Luc. Tu dis etre cartésienne , je l'étais aussi. Puis j'ai lu beaucoup de livres sur le deuil. J'ai assisté à des conférences et j'en suis arrivé à aller voir un médium. Cela m'a fait un bien fou, comme si j'avais toujours ce lien avec mon bien aimé.  Dernièrement je suis allée à une conférence sur les magnétiseurs/guérisseurs et il y avait également un médium qui donnait des messages de certains défunts (on avait déposé des photos). J'ai eu mes messages que j'ai aussitôt retranscrit sur papier pour ne pas oublier. Je le relis comme un mot qu'il m'aurait envoyé.
Ce n'est pas pour le prix que j'ai payé (10 e) en assistant à la conférence. On y croit ou on y croit pas. Chacun cherche un moyen de les retrouver un peu. Puis il y a les signes qu'ils nous envoient; Au début on se dit c'est  une coincidence, puis on se dit mais je deviens maboule. Faut pas lutter, faut juste se rendre à l'évidence mais ne pas attendre impérativement.

Bon courage Bibou sur ce chemin que tu empruntes.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3585
Re : Je suis anéantie
« Réponse #16 le: 09 Avril 2018 à 13:35:57 »
Bibou
je ne vais te donner aucune recette
tu peux lire mes contributions et celles de d'autres pour voir quel a été mon parcours.
Chacun fait comme il est avec son passé, ses possibilités ...
les dates sont parfois très cruelles car le manque s'exacerbe ...
on les traverse comme on peut et le lendemain arrive et c'est un autre jour, avec le manque certes mais différent à vivre ...
Tu es au tout début du deuil, tu ne peux qu'accepter tes émotions, t'informer sur le deuil, écrire ici, lire les ancien(ne)s
savoir que d'autres ont pu survivre à ces souffrances extrêmes aide
n'ai pas peur de la souffrance c'est comme le dit Dr Fauré le signe qu'à notre insu le travail , malgré notre volonté, se fait comme un processus de cicatrisation ...
tu liras que certain(e)s ne peuvent pas entrer au départ dans cette souffrance sont anesthésié(e)s par le choc ...
ne peuvent rien ressentir ...
tu sais que des éclaircies minuscules viendront dans le sens souffrance impactant moins ta vie par petits moments, moins intense, entrecoupée de sorte de "déconnexion"
nous sommes là juste un peu devant que nos pensées t’accompagnent
ne te sens pas isolée
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bibou07

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #17 le: 09 Avril 2018 à 16:48:19 »
Merci pour votre soutien, vous lire met un peu de baume au cœur....

Hors ligne Bibou07

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #18 le: 11 Avril 2018 à 16:33:14 »
Je vous lis tous et découvre autant de vies brisées....
L’anniversaire de Luc est passé grâce au réconfort d’une amie...pas celle que j’attendais mais c’est dans ces moments que l’on découvre la vraie personnalité des gens...et maintenant  je dois faire face aux premières vacances: je tourne en rond, corrige une question sur une copie que je délaisse presque aussitôt : impossible de me concentrer...
Ma fille est d’un grand soutien mais elle doit faire face au deuil de son papa ( pour l’instant , elle est mon tuteur et j’ai peur que cela  soit trop lourd pour elle).Je ne veux pas devenir un poids. C’est une jeune mariée, elle doit penser à son couple et pas à moi!  Elle ne veut pas me laisser seule quand elle ne travaille pas, elle habite à 22km et passe régulièrement....c’est sur son trajet ...
Voilà,je vous ai fait part de mes états d’âme : partagée entre le désir de voir ma fille, mon fils ( il habite à 700 km) pour moins subir cette maison vide et celui de ne pas vouloir leur être une charge...
Luc me manque, tout dans la maison me le rappelle. .. je n’ai rien bougé... certains me disent  « commences à enlever! »les chaussures dans l’´entrée, ses affaires de toilette, son insuline dans le frigo....pas le courage pour l’instant.
J’ai lu vos messages sur les signes...il y a des choses qui m’interpellent mais se ne sont peut-être que des coïncidences car nos sens sont exacerbés  par la douleur..

Bon courage à tous. Affectueusement Bibou


Hors ligne Eric38

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 136
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #19 le: 11 Avril 2018 à 17:36:52 »
Bibou, ne rejette pas l'aide et le réconfort de ta fille. Tu ne veux pas peser sur elle, c'est normal et c'est bienveillant envers elle. Mais peut être elle veut t'aider ? Le mieux est peut être d'en discuter clairement avec ta fille, pour vous accorder et savoir fixer des limites qui pèseront le moins possible sur elle, sans que tu te sentes abandonnée ou coupable de t'appuyer sur elle.

Concernant les affaires : ne laisse personne te dire ce que tu dois faire !
J'ai dégagé manu militari le matériel médical qu'il y avait à la maison quand ma femme est morte : je ne voulais pas garder ce souvenir là d'elle. En revanche, toutes ses affaires sont encore à leur place (sauf les chaussures dans l'entrée....).
Cela fait un an et un mois, et je n'ai toujours pas la force (ni l'envie) de remiser cela dans un coin : ses affaires sont chez nous, c'est leur place !

J'ai du mal à trouver une autre formule que "courage"...je trouve ca inèpte : dire "courage" à quelqu'un n'en fournit pas.
Alors peut être je vais emprunter à d'autre sur ce forum, et te souhaiter : douceur et calme.

Eric

Hors ligne Bibou07

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #20 le: 11 Avril 2018 à 22:08:44 »
Merci Éric pour votre soutien. J’essaierai de parler à ma fille dès que j’en aurai le courage. Mes enfants sont actuellement ma bouée de sauvetage dans ce naufrage .
Des personnes bien intentionnées me conseillent de me faire aider par des prescriptions médicamenteuses mais je refuse. Je tiendrai bon, on a assez de problèmes , pas la peine de rajouter des dépendances...

Je vous souhaite à tous que votre nuit soit paisible, moi j’espère  simplement pouvoir dormir un peu pour oublier...

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1026
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Je suis anéantie
« Réponse #21 le: 12 Avril 2018 à 22:55:15 »
Des personnes bien intentionnées me conseillent de me faire aider par des prescriptions médicamenteuses mais je refuse. Je tiendrai bon, on a assez de problèmes , pas la peine de rajouter des dépendances...
Bibou,
si l'on devait faire tout ce que nous ont conseillé tous les gens bien intentionnés, on serait dans la mouise, pour rester polie! Le plus sage est certainement d'écouter ce que te souffle ton coeur.
a toi aussi je te souhaite une nuit douce et sereine, que le sommeil vienne te rendre visite et t'apporter un moment de répit.
bien tendrement
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Bibou07

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #22 le: 21 Avril 2018 à 21:13:24 »
« Bonsoir » à tous,
Voilà les vacances se terminent.....je suis partie de la maison pour aller chez mon fils et cela m’a fait  du bien ....ma fillle nous a rejoint et ils ont programmé des activités du matin au soir ( à Paris , c’est facile) et j’ai pu manger un peu...Le retour dans ma campagne a été terrible. Tout m’ a explosé à la figure : ce lieu vide mais rempli par les souvenirs et le cafard et la douleur sont à nouveau  omniprésents et avec eux des pensées peu avouables...
Je sais Luc , m’a laissé il n’y a que 7 semaines mais je lui en veux... pourquoi m’ a t il abandonné ?  C’est stupide de  dire ça mais je ne peux pas m’en empêcher. On faisait tout ensemble, on se disputait souvent mais au final , on était toujours d’accord....
Luc , signifie lumière . Il était ma lumière, mais je ne lui ait pas assez dit. Je suis allée au cimetiere et j’ai parlé. Je me dis que je deviens folle, parler ainsi devant une tombe...puis je me suis attelée au jardin. Je n’ai pas fait mes travaux habituels mais j’ai fait les siens..   Luc  plantait des fleurs partout puis ne s’en occupait plus. Je m’entends encore râler «  arrête  je vais passer toutes mes soirées à arroser »...et donc j’ai passé ma journée à planter... je devais le faire , je ne sais pas  pourquoi.
Avec les beaux jours, arrivent les problèmes techniques : comment démarrer la tondeuse, la debroussailleuse, et autres engins..? l’herbe a bien poussé mais c’est pas moi qui m’en occupait.. on se rend compte de ce que l’on a perdu que quand on l’a perdu ! Et moi aussi , je suis perdue .perdue dans le néant, le noir , loin de ma lumière....
Lundi, il faudra reprendre le travail et faire semblant...j’ai de moins en moins de courage...Luc prenait soin de moi, de ma santé et maintenant je dois me faire violence pour ne pas sombrer. Il aurait pas voulu ça ...il aimait la vie alors je n’ai pas le droit de faire n’importe quoi...mais ma vie est devenue un grand n’importe quoi!
J’arrête  de vous  faire subir mes états d’âme et  vous souhaite à vous aussi un peu d’apaisement.

Bibou




Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3585
Re : Je suis anéantie
« Réponse #23 le: 21 Avril 2018 à 21:39:03 »
tu ne nous fais rien subir
tu expulses ce qu'on ne connait que trop bien pour l'avoir vécu les affres du début de deuil ...
viens continuer à expulser c'est si utile ...
 ce forum est précieux
il est issue d'un site formidable géré par des bénévoles ( :-* encore merci Yacine)
il est utile de s'inscrire au service accompagnement  gratuit du deuil = des séances reçues chez soi pour aider !
http://deuil.comemo.org/
qu'il propose
penses y
http://deuil.comemo.org/traverser-le-deuil-programme-accompagnement-deuil
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 141
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #24 le: 21 Avril 2018 à 22:51:24 »
Bonsoir Bibou,
Comme dit Qiguan, nous connaissons ce que tu traverses.
On mesure encore plus l'absence lorsqu'on doit reprendre soi meme ce que faisait notre moitié.
Pour moi j'ai pleuré en fermant mes volets car ce n'était pas moi qui le faisait. Et pourtant, fermer des volets c'est tout simple. Puis comme toi j'ai du m'occuper de l'extérieur et tout devient montagne. J'ai appris à me surpasser, à me dire que je dois y arriver. J'appelle à l'aide les rares personnes qui peuvent m'aider. Dernièrement j'étais face à un dilemme ; le pneu de mon auto portée était à plat. J'ai malgré tout tondu mais en me disant que j'abimais le pneu. Puis j'ai trouvé une solution, j'ai cherché quelqu'un qui avait un compresseur. Et tout est rentré dans l'ordre (j'ai meme gonflé les roues de mon vélo qui étaient à plat depuis plusieurs mois.
  Mais je te comprends car dans un couple chacun a sa part du travail et quand ce couple n'est plus , c'est difficilement surmontable les premiers mois.
J'ai assisté à une conférence cet après midi.  Patricia DARRE pour ne pas la nommer disait que nous vivions un deuil pour se métamorphoser.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3585
Re : Je suis anéantie
« Réponse #25 le: 22 Avril 2018 à 07:53:33 »
Citer
vivions un deuil pour se métamorphoser
la douleur de la transformation de la chenille enfermée longuement pour nous dans la chrysalide qui s'auto détruit pour créer le nouveau
voir biologie, sciences ...
c'est l'effet que ça me fait ...
et lui cette nuit ça fera 4 ans qu'il s'est envolé délesté des atomes de ce qui avait été son corps ...
moi je suis dans la chrysalide à attendre dans combien ??? mon envol pour le rejoindre
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bibou07

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #26 le: 22 Avril 2018 à 08:22:42 »
Qiguan,
4 ans! Et je sens encore une telle douleur chez vous!Cela ne s’arrête donc jamais?Vous répondez à tous, vous soutenez ...un début de métamorphose ne se fait - il pas? Le stade nymphale, intermédiaire , où la transformation se fait  sans  bouger ne  s’effectue - t- elle pas  à notre insu ? Pour un jour peut-être voir apparaître  l’imago et avec lui à nouveau le soleil...Je l’espère sinon à quoi bon tout ça ?
 Affectueusement. 
 

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3585
Re : Je suis anéantie
« Réponse #27 le: 22 Avril 2018 à 10:09:57 »
La douleur  est là mais si tu lis mes fils  ne m'empêche pas de faire pour mes petites filles
Pour assurer la survie de ma vie professionnelle ...
Pour des sorties culturelles
Je continue en gérant la douleur du manque pour assumer ce que je crois mon chemin de vie
Jean est en moi  et près de moi sans corps ...
C'est ça la forme d'apaisement . 
Mais si tu lis les posts des personnes vivant une nouvelle vie affective la gestion de la douleur du manque reste à gérer
Donc la douleur se transforme oui
Je t'embrasse prends soin de toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bibou07

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #28 le: 27 Avril 2018 à 13:45:53 »
Et voilà à nouveau le week-end...et moi  je les hais de plus en plus...le week-end était synonyme de sport à deux, de randonnée ou encore de séance cinéma...et maintenant c’est le vide, le néant..on vit chaque minute sans aucune projection vers le lendemain.  Des minutes qui paraissent encore plus des heures insurmontables.
Mes enfants ont quitté le nid et que s’est dur d’être livré à soi- même.Pas un bruit, pas de rires d’enfants... je suis obligée de mettre la télé pour avoir un fond sonore. La solitude me fait très peur. Vais-je devoir vivre encore de nombreuses années ainsi?
La semaine passe un peu mieux car je suis dans l’hyperactivité : travail et sport pour rentrer le plus tard possible...au sport , je force un maximum car la douleur musculaire me fait presque du bien ( autopunition ? ) et une douleur physique  n’est rien par rapport à la douleur morale qui ne me quitte plus . Les autres ne peuvent pas comprendre... certains pensent que je m’en sors bien mais sont - ils conscients du mal-être qui nous ronge? C’est évident , devant les élèves je fais semblant mais après...personne ne me voit  et c’est tant mieux. Personne ne veut voir cette douleur ...le soir je m’ecroule  sous la fatigue  et je m’endors assez bien mais je me réveille après chaque cycle et je compte ,0h, 2,   4 h, 6 h ....et je rumine...et me rends  compte que tous les petits « travers » de Luc qui m’irritaient me manquent horriblement aujourd’hui ...et je ne parle pas de ses qualités...
Quand , on réussit à survivre, se rajoute encore la paperasserie, les rendez-vous chez le notaire, le comptable, les estimations des biens et même de ma voiture...on est pas assez cassé, l’administration en rajoute une couche...et que dire quand on me demande un certificat du médecin traitant de Luc ( alors que j’ai déjà signalé qu’il était son propre médecin pour mon malheur : les cordonniers sont les plus mal chaussés, c’est bien connu et tellement vrai....).Sur cela, je dois trouver que faire de son cabinet médical...trouver éventuellement un médecin remplaçant, ce qui est difficile actuellement, ou vendre les murs...Des patients sont venus me demander leur dossier jusqu’à mon travail...je ne peux pas gérer toute une  patientèle...
Cette hyperactivité permet aux journées de passer mais cet été ?  Se sera peut-être être encore plus dur. Je me voile la face ...L’absence  se fera encore plus sentir. C’est vrai,  en vous lisant, je vois bien que certains sont dans des situations encore plus compliquées que la mienne mais notre douleur est commune...
Affectueusement .

Hors ligne nathT

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 129
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je suis anéantie
« Réponse #29 le: 27 Avril 2018 à 14:51:58 »
Bonjour Bibou,

Oh! comme je te comprends.
Oui, les premiers mois sont terribles !
Le week- end seule à se demander comment on peut survivre.
Les enfants partis de la maison et qui ont leur vie ; les amis qui très vite ont tourné la page , qui ne comprennent pas notre détresse et   qui,parfois  croient bien faire en nous disant de nous secouer, en nous implorant de ne pas nous complaire dans notre douleur !
Personne ne peut comprendre. Oui, il faut être soi-même en deuil pour comprendre !
Et quand bien même nous avons déjà vécu des deuils plus ou moins difficiles  nous oublions .
J' avais oublié ( surmonté?) de très nombreux autres deuils et aujourd'hui 8 mois après la disparition de mon compagnon
je suis dans la détresse .

Que te dire ?
Oui, des petits moments de douceur arrivent !
Oui, de temps en temps une éclaircie pointe le bout de son nez !

Et, oui, trop souvent la douleur revient !

Aujourd'hui, le beau temps, le week end,les ponts du mois de mai ..... Pas du tout joli ce mois de mai  .... Je les déteste ....

Cependant, je vais survivre pour mes enfants, pour ma petite fille ...
Ils ne sauront rien de mes journées .Je garde ma peine précieusement pour moi .

Haut les coeurs Bibou !
Résiste !résiste !résiste
pour ton mari (sinon cela n'a pas de sens)

Nath