Auteur Sujet: Je ne vis pas je survis  (Lu 24353 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nicole5951

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 330
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #375 le: 12 Juin 2019 à 21:22:33 »
Goldy733,
À l'heure actuelle, je ne me fais pas la cuisine, quand ma fille vient avec mes princesses je fais a manger en grande quantité et je congèle, comme ça je n'ai plus besoin de cuisiner pendant un temps. Et quand je n'ai plus rien ou que rien ne passe c'est café.
J'ai du laver, changer mon amour moi aussi, m'occuper de ses changements de perfusions la nuit, l'aider à changer de vêtements sans lui faire mal ce qui n'était pas simple. Mais qu'est ce que "égoïstement", j'aimerai encore le faire. Moi j'en veux à celui qui me l'a pris, les couples, honnêtement, cela ne me perturbe pas, simplement lorsque j'entends des maris ou des épouses se plaindre de bêtises de leur conjoint, je leur dit qu'ils ne connaissent pas leur chance et qu'ils devraient prendre soin de leur conjoint tant qu'il est avec eux. En général ils comprennent.
Oui la vie n'est plus la même, je n'y trouve aucun sens, elle est vide, inutile. J'ai mes enfants et mes petits enfants, mais il manque a mon bonheur. J'ai connu le bonheur et je souhaite rejoindre mon amour pour retrouver ce bonheur. Mais il m'a dit que je devais attendre alors je l'attends mais c'est long.
Affectueusement
Nicole
« Modifié: 13 Juin 2019 à 06:20:36 par Nicole5951 »

Hors ligne Nicole5951

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 330
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #376 le: 13 Juin 2019 à 06:25:49 »
Bonjour, cela va faire 13 mois que mon amour est parti, et je ne comprends pas ce qui m'arrive, j'ai l'impression d'être anesthésiée, je ne ressens plus rien, est-ce dû aux médocs ou est-ce une phase normale ? Je me sens dépossédée de mes sentiments et je n'aime pas ça. Quelqu'un a une réponse ?
Nicole

Hors ligne marguerite13

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 144
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #377 le: 13 Juin 2019 à 07:15:18 »
Nicole, pas de réponse.
Passe la meilleure journée possible. Un peu de soleil et de chaleur nous feraient du bien.
Je t'embrasse.
Marguerite.

Hors ligne Nicole5951

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 330
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #378 le: 13 Juin 2019 à 07:24:31 »
Marguerite, je vais essayer, toi aussi essaie de passer une bonne journée.
Bises
Nicole

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4651
Re : Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #379 le: 13 Juin 2019 à 14:53:52 »
Bonjour, cela va faire 13 mois que mon amour est parti, et je ne comprends pas ce qui m'arrive, j'ai l'impression d'être anesthésiée, je ne ressens plus rien, est-ce dû aux médocs ou est-ce une phase normale ? Je me sens dépossédée de mes sentiments et je n'aime pas ça. Quelqu'un a une réponse ?
Nicole
il est possible qu'il y ait cumul de plusieurs choses :
la phase de sidération, blocage relié au "deuil" du départ de tes enfants et petits enfants changement d'habitudes de vie ...
que cela viennent se croiser avec
la grande phase de déstructuration si douloureuse où tout s'effondre en micro miettes ... la plus éprouvantes et semblant paradoxales car éloignée du décès et venant après un "léger" moins mal faute de mieux qui là
est mise en pause à cause de la nouvelle "perte" départ des enfants ...
et se croiser
avec des survivances de choses venant de l'enfance remontant là car plus avec le "pansement" couple ...
et effet des médications aussi
soit 4 choses ... emmêlées

c'est le travail avec un psy qui peut t'aider à démêler concrètement ... nécessitant sans doute de rapprocher les séances ..

prends soin de toi affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Nicole5951

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 330
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #380 le: 13 Juin 2019 à 22:09:13 »
Merci qigan, j'ai vu le médecin cette après midi et il m'a dit la même chose que toi. Il a changé mon médoc et attend de savoir si c'est un psychologue ou un psychiatre qui va me suivre, la décision sera prise en commission au centre médical lundi suite à mes deux rendez vous précédents et le rapport de mon médecin. Si c'est un psychiatre il pourra revoir mon traitement si c'est un psychologue ce sera le médecin que je reverrai.
En tous cas  j'espère que je ne vais pas rester comme ça, je me sens deshinibee.
Nicole

Hors ligne AS67

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 64
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #381 le: 15 Juin 2019 à 18:19:50 »
Bonjour Nicole,
J'ai commencéà lire le livre du docteur fauré , je crois que je vais devenir fan!!!!
Des médicaments j'en ai jamais voulu, mon medecin au début à voulu m'en prescrire mais j'avais vraiment peur de ne pas pouvoir m 'en passer et de me retrouver zombie!!!
Elle n'etait pas trop pour, donc je n'ai pas eu trop à me battre. Mais elle voulait quand même me voir tous les 15 jours car comme je ne m'alimentais que très peu....ben j'ai perdu pas mal de poids très vite et mes nuits sont des siestes..
Je fais du sport donc j'y suis allée un peu plus histoire d'occuper les soirées mais sans manger ben ca fatigue beaucoup plus vite.
Une connaissance est sous médocs pour le deuil de son frère, je la trouve bizarre .
Aujourd'hui je mange toujours très peu mai je crois que mon corps s'y est fait car je ne maigris plus. Du coup ma doc ne m'embete plus, les larmes les coups de blues, les coups de gueules sont bien présents mais au moins ils s'expriment chose qui je pense est freiné par la prise d'antidepresseurs.
C'est vraiment compliqué à gérer ces emotions qui nous envahissent.
Bon courage, tendres pensées

Hors ligne Nicole5951

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 330
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #382 le: 18 Juin 2019 à 10:16:01 »
Bonjour à toutes et tous.
Si vous l'avez remarqué, je me fais rare en ce moment, en fait je viens vous lire mais je suis incapable de vous répondre, je n'arrive pas à m'aider moi-même, donc je ne peux pas aider les autres. Je suis inconsolable de la perte de l'amour de la vie, le seul homme que j'ai aimé et que j'aimerai jusqu'à mon dernier souffle . Je n'accepte pas qu'il ne soit plus près de moi. Alors he viendrai vous lire pour prendre de vos nouvelles à toutes et tous, mais je n'interviendrais que lorsque j'irai mieux.
Je vous remercie toutes et tous pour votre soutien.
Affectueusement
Nicole

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 595
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #383 le: 18 Juin 2019 à 14:45:10 »
Nicole

 juste un peu de courage à partager , beaucoup d'amitié ,
affectueusement
Prends soin de toi , quand même
Amitiés et douceur à toi

Hors ligne BEBE

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 940
  • L'amoureuse de Coeur Canaille qui vit sur Terre
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #384 le: 18 Juin 2019 à 23:51:38 »
Coucou Nicole,

Le forum n'est pas là que pour que toi tu viennes en aide aux autres....  il est là surtout pour que toi, comme nous tous,  tu puisses venir y déposer toute ta tristesse.... ce n'est pas quand tu iras mieux que tu en auras besoin,  c'est maintenant que tu souffres que tu en as besoin.
Quand par chance on a un petit répit et un peu d'énergie à partager on le fait avec plaisir mais la plupart du temps nous déboulons ici avec surtout plein de chagrin à y déverser.

Affectueusement,
BEBE
« Modifié: 19 Juin 2019 à 00:16:14 par BEBE »
L'Amour ne meurt jamais

Hors ligne Nicole5951

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 330
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #385 le: 19 Juin 2019 à 10:38:31 »
Merci à vous deux.
Oui, en ce moment je suis encore au creux de la vague, mais je suis tellement fatiguée moralement que le physique suit. Depuis que mon amour est parti je dois apprendre à accepter la situation, je n'y arrive pas. Je refuse ce fait : il ne reviendra plus. Et pourtant, c'est bien la réalité, je regarde autour de moi, il n'est pas là. Il ne passera plus la porte, il ne fera plus ses constructions de maquettes ni de legos technique, ses passions, il ne m' embrassera plus, ne me prendra plus dans ses bras.. Fini tout ça. Mais pourquoi ?? Il avait des projets de vie avec moi et plus rien maintenant. Je pleure beaucoup moins extérieurement, mais pas à l'interieur, médocs obligent. Les médecins sont contents ils pensent que je vais mieux, la société actuelle est comme ça maintenant. Il ne faut pas montrer ses vrais sentiments ça fait tâche. Aujourd'hui je vais savoir si c'est un psychologue ou un psychiatre ou même une infirmière qui va me suivre, mais je me pose la question aussi si je devrai aller rencontrer un prêtre pour avoir des réponses. Je ne sais plus vers qui me tourner pour comprendre, j'ai l'impression de devenir cinglée par moment. Je ne me comprends pas moi même. Je suis compliquée, ambivalente et certainement soûlante. Voilà je vais dire tout ça ce soir à la psy, on verra bien.
Affectueusement
Nicole

Hors ligne yvgpqpg4

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 106
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #386 le: 19 Juin 2019 à 11:52:23 »
oui ne t'en fais pas, c'est normal de ressentir presque que des choses contradictoires, des ambiguités, rien n'est stable dans notre tête, tout s'emberlificote,  notre esprit est comme ce mot, tout tordu, tout torturé. avec un peu de recul il n'y a rien à faire de plus que de se dire bon c'est comme çà ma tête est dans un brouillard, mais cela passera avec du temps et petit peu de travail psychologique. Moi j'étais comme toi hyper confuse, hyper embrouillée, je n'arrivais rien à suivre, rien que faire un café il fallait que je réfléchisse à mes actes! j'ai fait une séance d'hypnose cela m'a aidé à dégager un peu de brouillard, pas à la minute mais le travail a fait son chemin en quelques jours. j'ai laissé faire tout sans tenter de m'y opposer car j'ai longtemps lutté contre moi-même. puis à un moment donné mon corps n'en pouvai tplus j'ai fini par accepter que j'étais diminuée, dans mes pensées, dans mon corps et je me suis permise à aller mal en quelque sorte. tu es en plein dedans, dis toi que quelque part c'est bien car ça avance, tu ne restes pas figée dans une chose immuable même si je te l'accorde c'est terriblement difficile.

Hors ligne yvgpqpg4

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 106
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #387 le: 19 Juin 2019 à 12:00:38 »
je rélève la situation que comme toi je me suis effondrée peu de temps après les 1 ans passés, pareil que toi pas loin des 14 mois. c'est normal à 100% ton travail suit son chemin même si tu as l'impression que c'est de pire en pire. laisse faire. en plus tu as eu le départ de tes petits ce qui n'arrange rien au sentiment d'abandon que nous pouvons éprouver.

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1006
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #388 le: 19 Juin 2019 à 16:22:02 »
bonjour Nicole ...je ne viens plus trop non plus sur le forum...plus rien a apporter que de la tristesse et du désespoir ..comme toi je suis dans un trou noir qui dur comme une éternité, je ne te réconforte pas mais sache que tu n'est pas seule dans ce cas..la psychologue avec qui j'essaie d'avancer me dis que c'est normal. Prendre les petites choses agréable et être patiente.. je t'embrasse biche.
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 996
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Je ne vis pas je survis
« Réponse #389 le: 19 Juin 2019 à 19:22:04 »
Nicole,

...j'ai l'impression de devenir cinglée par moment. Je ne me comprends pas moi même. Je suis compliquée, ambivalente et certainement soûlante...
Tu ne deviens pas cinglée, je viens de répondre à malome, comment penser l'impensable, admettre l'inadmissible, comprendre l'incompréhensible.
Je ne réponds plus beaucoup non plus, mais continue à écrire, je te lirai.
Tendresse et douce soirée.
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, pour toujours mon présent