Auteur Sujet: mon amour où es-tu ?  (Lu 6064 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Noëlle

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour où es-tu ?
« Réponse #15 le: 19 Janvier 2016 à 21:25:28 »
merci Piera, merci Stana

J'ai bien compris que rien ne peut empêcher cette traversée du désert.

Merci à vous

je vous embrasse

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 685
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : mon amour où es-tu ?
« Réponse #16 le: 30 Janvier 2016 à 12:30:57 »
"Aujourd'hui ça fait six semaines .....

Je sens encore ses mains ... je ferme les yeux et  sa main est là qui prend la mienne; et je mets mon nez dans son coup pour le sentir, c'était juste avant, hier, ce matin . Tout se mélange ;  moi qui étais si présente,  si pleine de forces dans cet accompagnement, jusqu'au bout. Et aujourd'hui je ne suis plus rien, je ne sens plus rien,  j'aimerais tellement partir,  qu'il m'emmène, comme avant partout où il va. Mon unique compagne de vie maintenant,c'est cette douleur, cette incommensurable souffrance, même pas vraiment exprimable, tellement elle vous engloutit.
Désolée, je suis incapable d'un brin d'optimisme, mais je pense à vous tous  et partage votre douleur.

Noëlle"


Bonjour Noëlle,

Je te réponds sur ton "fil ", pour ne pas continuer à utiliser celui de Marie11, dont pourtant le titre est approprié.

Tu as été portée par l'énergie de l'accompagnement pendant si longtemps. Cette force, tu l'as puisée en toi parce que tu pensais, inconsciemment, que ton, votre amour, allait le sauver, vous sauver, qu'il allait déjouer ce mauvais tour que vous donnait la vie.
Moi aussi j'étais prête à déplacer des montagnes pour lui, à me battre, à combattre, j'étais indestructible à me moment.

Hélas, la maladie a été plus forte que l'amour, plus rien à combattre, plus d'espoir, même vain, tu t'écroules et tu ne sais plus quoi faire de ta vie, elle ne sert plus à rien.
Et ta vie sans lui n'est plus rien.

Ton unique compagne est la douleur, et cette douleur existe parce que tu as aimé.

Surtout, ne la combat pas, laisse la t'envahir, tu finiras par la connaître, l'apprivoiser, la comprendre, elle fera partie de toi.
Je sais, c'est difficile à entendre, à accepter, mais il le faut.

Ta douleur est légitime, comme est légitime ton envie de rien, de rester chez toi, sans bouger, en pensant à lui, en pleurant, de penser à son corps, à ses gestes, à sa tendresse, à son amour, à ces images qui te torturent.

Prends soin de toi, accorde toi de la douceur, tu as le droit d'être dans cet état, de le dire, de le crier.

Tu as lu comme moi le témoignage des " anciennes du deuil ", et le message d'espoir qu'elles veulent nous faire passer. Ce ne sera pas facile, je le sais, mais je veux y croire, pour toi, pour moi, pour tous ceux ou celles qui traversent ces épreuves.

Je t'embrasse

Nora

Hors ligne Noëlle

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour où es-tu ?
« Réponse #17 le: 30 Janvier 2016 à 14:02:12 »
merci Nora, tu as tout compris ;

c'est juste que je ne me sens pas du tout concernée par les paroles d'espoir des endeuillés qui ont plus de recul. Je suis à mille lieues de tout ça ; tout ça m'est bien égal. C'est déjà "un miracle" que je me lève le matin, que je mette un pas devant l'autre, comme disent certains, que j'arrive à vivre au fil des heures.
merci Nora, parce que je me répète sûrement, mais comme seuls ceux qui  vivent "ça" peuvent comprendre merci, ça fait toujours du bien.
Merci à vous pour ce partage.

Noëlle

Hors ligne Saevem

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour où es-tu ?
« Réponse #18 le: 01 Février 2016 à 10:37:57 »
Bonjour Noëlle,

Il n'y a que le temps pour cicatriser.
10 mois que mon homme est parti. J'ai l'impression que c'était il y a un mois. Je suis contente d'avoir survecu ces 10 mois de calvaire mais en même temps ces 10 mois m'éloignent de lui.
Je ne voudrais pas revivre cette période horrible et je me demande comment j'ai réussi à tenir jusqu'ici.
Des petits bonheurs quotidiens tu vas en retrouver. Se replonger dans une passion perdue m'a beaucoup aidé aussi. Du sport également. La lecture sur le deuil, la mort me réconforte aussi.
Mais chaque matin est une nouvelle épreuve. Comment retrouver confiance en l'avenir ?
Accroche toi.
Amicalement

Hors ligne Noëlle

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour où es-tu ?
« Réponse #19 le: 01 Février 2016 à 13:34:59 »
merci Saevem ;

je crois qu'en plus je suis retombée dans une forme de déni.  Quand je rentre à la maison, je crois qu'il m'attend ; je crois le voir ; je n'accepte pas qu'il ne soit plus là. C'est impossible. Il va revenir.

je me sens tellement mal. Et s'accrocher, mais pourquoi ?

Noëlle

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon amour où es-tu ?
« Réponse #20 le: 02 Février 2016 à 00:33:40 »
  Bonsoir chère Noelle.
  Oui je comprend très bien, parfois je vis une sorte de rêve èveillé (ce n'est pas une forme de déni mais un rêve conscient, lucide) où je me dis, avec une sorte de stupèfaction incrédule: "Pierre, mort? Mais c'est ridicule! Comme est-ce possible?" Je me dis que tout ça n'ètait qu'un horrible cauchemarre, que je vais le voire à son appartement dans la soirée, qu'il me prendra dans ses bras...ça dure au plus 10 secondes et je n'en abuse pas, mais...ça fait drôle, surtout quand je croise dans la rue des hommes qui lui ressemblent.

  Je pense que c'est naturel dans notre cas, qu'une petite partie de notre cerveau a envie de dire "pause" de temps en temps, pour nous permettre de souffler un peu.

  Je t'embrasse  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)