Auteur Sujet: J'aimerais tant la rejoindre  (Lu 1951 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pierre-Jean

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
J'aimerais tant la rejoindre
« le: 27 Décembre 2017 à 08:22:43 »
Bonjour à tous

C'est la première fois que je m'exprime sur un forum, on verra bien ce que ca donne ...

J'ai perdu ma femme le 16/02/2017 .. Ca va bientôt faire un an .. Deux jours après la St Valentin, elle est tombée, victime probablement d'une rupture d'anévrisme .. Elle avait 44 ans. C'est arrivé chez nous, en présence de ma fille de 12 ans.
Je remercie encore le ciel de m'avoir donné la force de ne pas perdre les pédales, et d'avoir "assuré". J'avais suivi une formation de premiers secours .. J'ai au moins essayé ...

Les urgentistes sont intervenus rapidement et ont fait tout ce qu'ils pouvaient.  Deux heures après, on m'annonçait son décès par téléphone .. Mais je le savais déjà ..

Ceux qui ont traversé ça le savent : dans les premiers temps, on est actifs et la "tète dans le guidon" dans l'espoir de combattre le chagrin et de le faire partir plus rapidement .. Quelle blague ! La souffrance revient toujours ..

J'ai vécu la perte de mon père, à 14 ans, et l'alcoolisme de ma mère ensuite. Je me sentais tellement seul. J'aurai tant aimé que ma fille ne vive pas ça !

Je tiens à peu près debout pour elle .. Mais je me sens déjà mort .. Cette fois, c'est tellement dur !!

Elle était tellement gentille, au sens noble du terme .. Que je sois vivant, et elle morte, est une insulte, une injustice !!

J'avais prévu mon départ, (mariage avec donation au dernier vivant, capital en cas de MON décès .. ) Mais pas le sien .. C'était inconcevable, surement ... Ca l'est toujours d'ailleurs ...

Mes proches me disent que je suis fort, que j'assure, que je fais ce qu'il faut .. Disons plutôt que je donne à ma fille les forces qu'il me reste et que je ferai ça jusqu'à ma mort .. Mais je me surprends à l'espérer ... Il me tarde que ma fille n'ait plus besoin de moi pour que je puisse rejoindre ma femme .. Ainsi que mes grands mères et mon père ..

Ha ! Je fais ce qu'il faut : psy, anti dépresseurs .. Bon, je picole un peu, et je pleure tous les jours .. Mais je veille à ne pas dépasser la ligne rouge ..

La plupart des suicidés ont l'envie de mettre fin à leurs souffrances, par à leur vie, je suppose .. Ce n'est pas mon cas. Ma souffrance, je l'accepte .. Mais sans elle, je ne peux pas vivre .. Seulement essayer de mettre un pied devant l'autre ... Pour notre fille ... Et je ne céderai pas à la tentation ..

On dit qu'avec le temps c'est moins dur .. Je ne trouve pas .. C'est même de plus en plus dur .. Les bonnes choses comme les mauvaises glissent sur moi, et je ne veux qu'être seul, ne voir personne et la rejoindre.

Voilà , c'est un premier jet, maladroit, et brut.

Bonne journée à tous.


















« Modifié: 27 Décembre 2017 à 08:32:12 par Pierre-Jean »

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1334
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #1 le: 27 Décembre 2017 à 09:45:07 »
Bonjour Jean Pierre
Desole de t'accueillir sur le forum car bien évidemment c'est que tu es en deuil c'est maladroit que je dis mais  je crois que tu me comprends
La lucidite de la deuxième années est terriblement douloureuse moi même j'ai décidées noires je lutte pour mes deux filles restantes j'ai perdu mon fils de 19 ans
On fait les choses sans aucunes envie on est triste , cette tristesse envahi tout l'espace
Par contre il faut accepter de voir les petits  moments que la vie nous donne le sourire de ta fille, un film avec elle sur le canapé, une balade , ce n'est pas être infidèle a ta douleur mais fidèle a la vie que ton épouse dont tu dis que c'était la gentillesse incarnée aurait voulu pour toi et ta fille
Mille pensées pour vous deux

Hors ligne Titi62

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #2 le: 27 Décembre 2017 à 11:29:58 »
Pierre-Jean,

Je comprends ta souffrance, cette impression que rien ne pourra soulager la douleur que l'on éprouve. Cette obligation que l'on se fait de rester debout pour nos enfants, nos proches tout en se sentant détruit, vide intérieurement.
En lisant les messages déposés sur le forum, tu pourras constater que pourtant on réussit à survivre, que la douleur s'apaise, même si elle revient parfois déferler sur nous alors qu'on avait l'impression d'aller mieux. C'est personnellement ce que je trouve le plus difficile, ces vagues de chagrin qui me submergent sans que je  puisse lutter.
J'ai lu beaucoup de livres sur le deuil pour comprendre. Ces lectures m'ont permis de ne pas perdre pied et de vivre avec cette souffrance en attendant  la cicatrisation de cette plaie toujours béante depuis 13 mois.
Quand je vais mal, je reviens sur le forum et je jette des bouteilles à la mer, comme tu l'as fait.  Savoir que d'autres comprennent, qu'ils vivent les mêmes tourments m'aide. Je peux dire ici tout ce que je ne peux pas dire à mes proches. J'espère que tu y trouveras le même réconfort.
Je te souhaite de trouver la paix.

Hors ligne Pandor

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 223
  • Quelqu'un, quelque part
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #3 le: 27 Décembre 2017 à 11:40:51 »
Bonjour  Pierre-Jean

Tout comme toi ça va bientôt faire un an, et il n'y a pas un jours depuis où je ne pense pas à mourir.

Pourtant je suis encore là, les jours passent mais ils se ressemblent. Tout comme tu l'as dit, tu dois être fort pour ta fille, de toute façon tu partiras toi aussi un jour donc sois fort le temps qu'il t'est donné.

Courage, affectueusement
Vivre pour eux ou mourir pour moi ?

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3050
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #4 le: 27 Décembre 2017 à 13:41:40 »
Pierre-Jean
avec tristesse je t'accueille ci
celles et ceux qui ont écrit plus haut sur ce fil t'ont bien exprimé les choses
Dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
que j'ai fait pour aider (?) tu trouveras des liens avec des fils écrits par des hommes
et des fils thématiques
chaque histoire est différente, chaque réaction personnelle mais venir ici lire comment ont fait les autres a été d'une grande aide pour moi
Ta fille a besoin de toi, imaginer qu'elle puisse te perdre plus ou moins tôt là serait terrible !
Alors oui tu vas lui accorder tes forces, tu vas bricoler à ta manière ta survie
les tempêtes seront rudes encore mais moins rapprochées, moins longues , moins dévastatrices mais viendront et souvent sans avertir !
Je ne sais d'où vient l'idée que c'est dans les premiers mois que le temps passant ça commencerait à aller mieux  ... de personnes qui ne connaissent pas les étapes du deuil et/ou ne l'ayant pas vécu sans doute
car du moins mal viendra insidieusement mais la période de déstructuration qui se fait autour des un an est là ou arrive pour toi et oui on se sent régresser oui ! c'est une étape
Et accepter que définitivement jusqu'à la fin de nos jours on vivra avec cette cicatrice plus ou moins à vif selon les heures, les jours, les circonstances tu vois dans mon fil sur un post je parle de la cousine de mon défunt mari elle était veuve depuis 37 ans quand leur fille a eu un bébé ... et bien elle a des vagues de souffrances dans cette joie aussi fortes que mes vagues quand ma seconde petite fille est née presque 12 mois après le décès de mon Jean !
Dorénavant les  joies nouvelles avec par votre fille se mêleront à la gestion intérieure du chagrin du manque définitif de ton aimée vivante ...
tu la sentiras vivre dans ton coeur pourtant ...
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Pierre-Jean

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #5 le: 27 Décembre 2017 à 16:46:04 »

Merci à tous, vraiment ..

Etre lu et compris est agréable, et très réconfortant.

Je sens que vous avez aussi votre chemin de douleur, et que cette douleur vous a inspiré beaucoup de sagesse. Je vais réfléchir et méditer sur ce que vous m'avez dit. Lorsque j'en serais capable, j'essaierais de réconforter les autres à mon tour.

Encore merci et courage à tous

Hors ligne MADR

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #6 le: 03 Janvier 2018 à 02:00:37 »
  Pierre-Jean

        Comme tu as bien exprimé ce que je ressens et j'appréhende l'avenir car quoiqu'il se dit ,le temps n'y fait pas grand chose , j'ai cru comprendre que la souffrance  augmentait au contraire avec le temps . Il n'y a pas 36 solutions pour mettre fin à ces douleurs. En ce qui me concerne il n'y a que 4 mois et je me sens déjà épuisée et j'en ai marre de ces faux semblant
 du paraître comme allant bien.

      Je vais essayer de trouver le sommeil car je sens la colère monter, une révolte......

Hors ligne tony36

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 89
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #7 le: 03 Janvier 2018 à 13:00:56 »
j'ai cru comprendre que la souffrance  augmentait au contraire avec le temps . Il n'y a pas 36 solutions pour mettre fin à ces douleurs.

La souffrance atteint sans doute un point culminant, à partir duquel chacun réagit différemment.
Certains sombrent dans le sommeil (les pleurs, les médicaments et la dépression en période éveillée), d'autres une sorte de folie, et puis beaucoup arrivent à un moment à avancer de nouveau d'une manière ou d'une autre.
La folie est un moyen de défense du cerveau face à l'insoutenable.

Ce point culminant de la douleur peut-être extrême pour certaines personnes comme c'était mon cas, c'est à dire  simplement le moment où l'on souhaiterait sincèrement être mort tellement ce cauchemar est abominable. Mais on ne peut pas car on n'est pas mort ! On ne meurt pas même si on le souhaite !
2 ans et demi après le décès de ma femme, je le dis sans complexe même si j'ai recommencé des projets, même si j'ai passé un cap voire des caps d'après mon entourage, il vaut mieux 100 fois mourir que de vivre ce cataclysme. Mais après on peut arriver à avancer de nouveau, je crois...

"Avancer de nouveau d'une manière ou d'une autre", ça veut dire beaucoup de choses... C'est sombrer dans la déchéance, dans l'alcool ou dans la dépression absolue, c'est recommencer une nouvelle vie, c'est se focaliser sur ce qui reste au milieu des ruines (les enfants, le travail), c'est se tourner vers d'autres horizons (la religion, des croyances, la méditation, etc), ou c'est encore essayer de bricoler ce qu'on peut. "Faire avec" la souffrance.

Je ne pense pas que la douleur, après avoir atteint son point culminant, augmente encore et encore et encore. Il ne faut pas trop l'alimenter (ce qui ne veut pas dire "oublier" et tout recommencer).
Après, disons que la souffrance arrive de façon fluctuante, comme la colère, la culpabilité et tous les mauvais sentiments. Puis peut-être qu'elle se banalise , que l'on s'habitue à une certaine souffrance, peut-être qu'elle s'aténue, c'est difficile à dire. Encore une fois chaque personne est différente et je ne peux que regarder mon expérience personnelle mais je crois que l'on peut arriver à vivre et à avancer, du moins on peut essayer.
De toute façon il n'y a que cela à faire, une fois qu'on retrouve un peu d'énergie et de force ce qui prend du temps.
Toute cette phase, interminable, où la douleur occupe la majeure partie de la journée, ne permet pas de se projeter un peu en avant, on est dans l'ombre froide. Mais parfois, pour beaucoup, un peu d'énergie revient, un peu de quiétude...

Il faut garder un certain espoir pour soi-même et son entourage, surtout pour ses enfants si l'on en a. Déjà l'espoir que la douleur soit plus supportable. Je ne sais pas si ce processus est normal et s'il se fait tout seul où s'il faut l'aide de son entourage, voire de professionnels, ou s'il faut faire un travail de méditation, de réflexion... Mais à un moment, je pense que l'on peut arriver à sortir un peu du cauchemar, et revivre, avec bien entendu de terribles blessures et un manque infini, parfois, souvent.




Hors ligne JaB

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #8 le: 03 Janvier 2018 à 15:06:37 »
Je ne connais pas ta souffrance; aujourd'hui égoïstement je ne ressens que la mienne.
Je viens d'écrire des lettres à tous les gens que j'ai aimé, je ne vois plus d'avenir.
J'ai la chance que mes enfants n'ai pas perdu leur père, je rejoins juste mon amoureux, eux pourront vivre accompagnés

Hors ligne MADR

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #9 le: 03 Janvier 2018 à 16:30:51 »
JaB

    Ne commettez pas l'irréparable, voyez vous même la souffrance qu'a engendrée sur vous la disparition accidentelle de votre être cher, essayez d'imaginer les séquelles sur vos enfants qu'engendrera votre départ choisi.

    Ils ont certainement encore besoin de vous, excusez moi de vous dire çà, mais ne soyez pas égoiste. S'il est vrai que
l'idée m'ait aussi traversé l'esprit , je me dis que ce n'est pas ce que mon mari souhaiterait que je fasse et comme dit la chanson:" Le plus malheureux est celui qui reste" .Il nous faut accepter ce que nos cœurs ne peuvent comprendre,

      Jai beau chercher ce que nous avons pu faire pour mériter çà, je ne trouve pas.
Il m'a été dit que si j'anticipais mon départ, je ne le retrouverais pas et comme c'était mon objectif, j'ai rassemblé les quelques forces qui me restent pour essayer de poursuivre le temps qu'il faudra sans savoir si j'y parviendrais.

       je vous recommande de vous procurer le livre du Dr Christophe Fauré : "Vivre le deuil au jour le jour" peut être que çà vous apaisera momentanément .
               COURAGE JaB  je pense à vous

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3050
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #10 le: 06 Janvier 2018 à 05:49:08 »
2R8R
Je t'ai lue là bas
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/mon-amour-viens-me-chercher/msg91433/#msg91433
Ouvre peut être un fil perso ici où parler de tout cela
C'est beaucoup pour toi
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 143
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #11 le: 06 Janvier 2018 à 10:57:36 »
Bonjour à toues et tous

Je témoigne de mon vécu ,j'ai perdu mon fils il y a 3 ans ,c'est de + en + dur ,le temps n'y change rien et pourtant ce n'est pas faute d'essayer ,mais si je poste sur ce sujet ,c'est que j'ai 2 amis hommes qui ont perdu leur femme (ils sont eux même amis )  ,ils vivent leur deuil complètement différemment  ,un il y a 3 ans ,6 mois avant mon fils , je connaissais sa femme depuis 25 ans ,elle est décédée d'un cancer du poumon (très grosse fumeuse )(maladie qui a duré  1 an ) , il a tout  jeté très vite ,jusqu'à la vaisselle ,il a refait sa maison entièrement ,a rencontré une nouvelle femme 4 mois après son deuil ,TOUT très vite ,depuis ils ont rompu ,trop de points divergents ,il a 3 grands enfants qui mènent leurs vies mais proches de leur père .
L'autre ami est veuf depuis 2 ans ,sa femme décédée de 4 cancers (malade pendant 17 ans ) ,il a 4 grands enfants ,qui sont très proches de lui , papa poule c'est tout à son honneur ,l'autre fois ,il nous a invité (plusieurs amis ) ,c'était la 1 ère fois ,il nous a fait visiter sa grande maison où il y des photos partout de ses enfants et de sa femme ,elle en grand portrait ,jusque sur la table de nuit ,grande photo de mariage au dessus du lit , 3 rangées de cadres sur un mur au dessus d'une commode ,pas un mur ,un meuble sans une photo d'elle ,il nous a dit qu'il n'avait rien bougé ,que c'est sa femme qui avait mis toutes ses photos ,qu'en pensez vous ?
Pour ma part ,j'ai eu la sensation qu'elle a voulu laisser son empreinte partout ,vu le nombre d'années malade ,il a essayé de retrouver une compagne l'été dernier mais c'était trop pour elle ,elle a essayé mais ...il lui en veut ,ne comprenant pas sa réaction .
Voilà ,c'était  juste pour vous donner 2 réactions totalement différentes de 2 amis veufs ,la 60 aine tous les 2 .

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3050
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #12 le: 06 Janvier 2018 à 13:42:50 »
dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
tu as en déroulant une liste sur le sujet reconstruire
avec des témoignages, des avis des enfants etc ...

En lisant tu auras une idée ...  des divergences ...
pas de jugement chacun fait comme il, elle peut !
Je fréquente à travers l'association Amiez pour y faire des activités diverses de nombreuses personnes seules quasi exclusivement divorcées
je constate que bien des choses leur sont difficile aussi quant à la reconstruction !
Sans travail sur soi, bilan, avec ou sans aide pro à mon avis une reconstruction affective ne sera jamais évidente surtout après des dizaines d'années de vie commune.

Je pense effectivement que la défunte craignait qu'on l'oubli ...

affectueusement à toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Titi62

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #13 le: 06 Janvier 2018 à 14:11:04 »
Bonjour à tous,

Je ne peux pas dire que je n'ai  jamais souhaité que cette douleur s'arrête, que tout s'arrête. Mais jamais je ne pourrais faire cela à mes filles qui ont déjà à vivre la perte de leur père. Parfois, je me dis que je dois vivre pour nous deux, regarder nos petites filles grandir , aller dans les pays que nous voulions voir ensemble... Mon mari aimait et respectait tellement la vie que je sais au plus profond de moi même qu'il serait en colère si je  baissais les bras.
Bien sûr la douleur est intolérable, bien sur on a le sentiment d'être seul au monde et que rien ne peut nous soulager. Mais mourir n'est pas une option pour moi. J'ai décidé au plus profond de moi d'être du côté de la vie.

Je ne me rappelle qui m'a dit de bénir notre chagrin, notre douleur car elle nous relie à l'être aimé. Je comprends ce qu'il a voulu dire même si je suis convaincue que le lien qui me relie à Michel durera au delà de la plaie à vif que j'ai actuellement.

Je vous ai dit que je me lançais dans la méditation. Je ne sais pas s'il y a un lien de cause à effet et cela fait deux nuits que je rêve de lui. C'est à la fois une grande joie et bien sûr une grande tristesse quand au réveil, je réalise qu'il n'est plus là.
Mais pouvoir lui parler, sentir sa présence à mes côtés me rend heureuse.
Je vous souhaite un bel après midi.

Hors ligne Pierre-Jean

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'aimerais tant la rejoindre
« Réponse #14 le: 09 Janvier 2018 à 21:23:28 »
Essayez tout de même de ne pas céder au découragement ..
Personnellement, je ne ferai jamais ça, d'abord pour ma fille, ensuite ( mais ça, c'est ma "croyance") pour ne pas salir mon âme et "revivre" en boucle ce genre d'acte ..
Je pense que la conscience survit au corps, d'une manière ou d'une autre .. Si c'est vrai, imaginez le calvaire ! Laisser ses proches découvrir un corps que l'on a décidé de laisser sans vie, les voir se morfondre et se culpabiliser .. Quelle horreur !!

Enfin voilà .. J’espère que ces quelques mots empêcheront certains d'imaginer un scénario macabre ..

Sinon faites vous aider si vous vous sentez flancher

Bon courage à tous ..