Auteur Sujet: J'ai perdu mon mari  (Lu 617 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne CADUP

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
J'ai perdu mon mari
« le: 14 Mai 2018 à 18:30:57 »
Bonjour tout le monde,
J'ai perdu mon mari le 01/09/17, trois jours avant la rentrée des classes. Mon fils entrait alors en 6ème. Il est tombé dans les escaliers de notre maison en se levant pour aller aux toilettes en pleine nuit. Depuis, j'alterne entre des moments de colères et des moments de tristesses terribles. J'aimerais parfois être seule pour pouvoir remettre mes idées en place et pouvoir reconstruire. Or, mon fils est là et je dois tenir le coup pour lui. Je ne dois pas montrer à quel point je suis triste. Lorsqu'il n'est pas là, je déprime et je n'arrive à rien. Tout le monde me trouve très forte mais, c'est une carapace que je me mets. Je ne suis pas capable de faire des projets et les petites difficultés de la vie me semblent une montagne.
Je vais voir un psy depuis le décès mais il ne me propose que des anti-dépesseurs que je refuse car j'en ai très peur. Je n'ai pas l'impression d'avancer, de remonter la pente.
Inutile de vous dire à quel point nous étions liés lui et moi.  Il est mort et j'ai tout perdu.

Voilà mon histoire.

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'ai perdu mon mari
« Réponse #1 le: 14 Mai 2018 à 19:23:00 »
Bonjour cadup,
J'ai perdu mon amour brutalement le 1 avril 2018 et après 15 jours à pleurer ,à tourner en rond,je me suis mise à lire,l'explication de la mort,les clés pour survivre et à regarder des vidéos sur le net,puis j'ai chercher un forum sur le sujet et  je me suis inscrite sur le site,que de chaleur humaine,de compréhension, de bons conseils,nous vivons des deuils différents ,à des âges différents mais je vois que nous avons en commun nôtre détresse,nôtre tristesse ou alors nôtre colère.
Écrire me fait du bien,j'espère que toi aussi du réconfort ici
Bien à toi
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'ai perdu mon mari
« Réponse #2 le: 14 Mai 2018 à 20:09:47 »
  Bonsoir Cadup. J'espère que ce forum t'apportera toute l'aide possible. Lololita a raison: on trouve ici compréhension, chaleur humaine, empathie, ce que ne nous apporte pas toujours le monde exterieur. Entre nous nous ne pouvons que nous comprendre, nous vivons tous la même chose, nous savons, hélas, ce que les autres èprouvent...
  Ton deuil est encore récent, ton chagrin est tristement naturel, et la durée des étapes du deuil peuvent varier d'une personne à l'autre, bien qu'elles soient communes à tous. Perdre un grand amour est extrêmement douloureux, il faut du temps pour vraiment accepter le fait que c'est pour toujours, que notre vie ne sera plus jamais vraiment la même, pour que le manque, l'absence de l'autre deviennent supportables. Tous nos repères sont détruits, nous devons en trouver d'autres, peu à peu, au quotidien, réapprendre à vivre peut-on dire, une toute nouvelle existence sans l'être aimé à nos côtés. C'est l'épreuve la plus traumatisante, la plus douloureuse que je connaisse.
  J'ai moi-même perdu mon compagnon le 2 mai 2015, suite également à une chute dans ses escaliers. Je ne connais que trop le choc que l'on éprouve lorsqu'un accident aussi improbable survient, c'est tellement inattendu, impensable, on s'imagine que ça n'arrive qu'aux autres...pourtant on est bien obligé de réaliser qu'il peux arriver n'importe quoi à n'importe qui, et que "les autres" c'est aussi nous, puisque nous sommes tous "un autre" nous aussi, pour le reste du monde  :'(
  Je peux témoigner que ça a été la plus terrible èpreuve de ma vie, et qu'il m'en reste une hypersensibilité, une émotivité exacerbées, et des variations de moral par moment. Cela dit, trois ans après ce drame je peux èvoquer nos souvenirs avec davantage de douceur et de sérénité, et qu'il occuppe toujours mes pensées-je ne voudrais pas qu'il en soit autrement d'ailleurs-mais d'une manière apaisée-la plupart du temps. J'espère que tu trouveras ton propre cheminement.
  Sois certaine que je suis de tout cœur avec toi.
   :-* :-* :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4032
Re : J'ai perdu mon mari
« Réponse #3 le: 14 Mai 2018 à 23:38:11 »
toujours avec tristesse j’accueille les personnes nouvelles
les douleurs similaires
les histoires différentes ou semblables
les processus ...
lire ici des heures et des heures à toute heure m'a permis de tenir ...
l'ancrage à ma fille de résister ...
ma manière de vivre la spiritualité a été mon appui
chacun sa manière
tu peux fouiller là dedans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
et écrire autant que besoin ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : J'ai perdu mon mari
« Réponse #4 le: 16 Mai 2018 à 18:08:21 »
je t'accueille bien tristement à mon tour,
c'est toujours difficile de lire un nouveau témoignage,

les mots de Stana ont fait écho en moi :
c'est tellement inattendu, impensable, on s'imagine que ça n'arrive qu'aux autres...pourtant on est bien obligé de réaliser qu'il peux arriver n'importe quoi à n'importe qui, et que "les autres" c'est aussi nous, puisque nous sommes tous "un autre" nous aussi, pour le reste du monde  :'(
  Je peux témoigner que ça a été la plus terrible èpreuve de ma vie, et qu'il m'en reste une hypersensibilité, une émotivité exacerbées, et des variations de moral par moment. ... je peux èvoquer quelques fois nos souvenirs avec davantage de douceur et de sérénité, et qu'il occuppe toujours mes pensées-je ne voudrais pas qu'il en soit autrement

je me permets de les copier, je n'aurais pas pu mieux le  décrire

Lorsque mon mari est mort, certains jours je souffrais, je pleurais, j' hurlais même ethop, je me lavais avant qu'ils arrivent, j'essayais de mettre le peu d'énergie pour leur retour de l'école, oh bien sûr, j'ai capoté souvent, j'ai craqué souvent, ...on fait tout simplement ce que l'on peut et c'est déjà énorme
Cadup, ton deuil est encore très récent, à 8 mois, je venais écrire mes souffrances ici, et j'y ai reçu beaucoup beaucoup de soutien,
tout me semblait une montagne, certains s'en souviendront, ici, j'ai eu des puces de parquets, et je me suis effondrée, c'était une montagne insurmontable pour moi..
aujourd'hui encore (mon mari est mort il y a 1 an et 8 mois), je sens ma fragilité, je sais que le moindre caillou sur ma route peut me faire trébucher, aujourd'hui je sais que chaque nouvelle difficulté à laquelle je vais devoir faire face sera encore une épreuve pour moi
j'ai eu besoin d'être seule aussi, mes enfants qui sont certes une réelle raison d'avancer ont aussi été une contrainte, impossible de se laisser aller, ne pas faire à manger, ne pas leur faire faire leur devoirs, et les soirs où j'étais plus qu'épuisée le calin dont ils avaient besoin pouvait être une énorme contrainte
j'ai pu laisser mes enfants pendant quelques mois dormir chez des amis le jeudi soir, j'ai eu une soirée par semaine à moi, un soir où je prenais un bain, où je ne faisais pas de repas, où je pouvais pleurer autant que je voulais. Je sais que ce temps pour moi a été salutaire. Depuis, j'essaie de prendre soin de moi, d'écouter mes besoins, de m'offrir ce qui me fait du bien (du sport, un moment de partage avec une ami qui me fait du bien, ...)
beaucoup m'ont dit que j'étais forte, moi, je n'ai jamais été aussi fragile

bien tendrement
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne CADUP

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : J'ai perdu mon mari
« Réponse #5 le: 19 Mai 2018 à 09:37:55 »
Merci à vous toutes de vos réponses.
Moi, je ne suis pas parvenue à pleurer pendant des mois. Cette vie est surréaliste. Effectivement toutes les contraintes quotidiennes deviennent des montagnes. Même une mauvaise note à l'école de mon fils me mets dans état terrible. Je suis seule capitaine à bord et ça me fait peur. J'espère prendre les bonnes décisions. Je me sens vulnérable.
Je me retrouve dans vos témoignages car, pour moi aussi, préparer à manger est un supplice. J'adorais faire la cuisine. Aujourd'hui, tout ce que je fais est insipide, alors, je fais à minima.

J'ai trouvé une fille très bien et dynamique pour s'occuper de mon fils le mercredi pendant 6 heures et c'est déjà énorme.
Merci à toute pour vos mots de soutien.