Auteur Sujet: j'ai perdu l'amour de ma vie  (Lu 11318 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #30 le: 03 Mars 2018 à 21:49:47 »
bonsoir Qiguan

oh non ma mère n'est pas là pour m'aider.... parfois au contraire elle en rajoute des couches. elle est nombriliste et veut du coup que le monde tourne autour d'elle; elle veut claquer des doigts et qu'on lui obéisse.

Concernant l'assistante sociale j'en ai contacté une de la caf il y a 2 mois et pour elle je ne suis pas en situation précaire car je suis hébergée gratuitement par mes parents! il est beau le système! j'ai été dégoutée!

passe une bonne soirée bisous

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #31 le: 03 Mars 2018 à 21:59:15 »
Chimène,
Comme te le disent les autres membres du forum, ne va pas trop vite. Prends le temps de continuer avant d'avancer.
Moi aussi je suis à presque 4 mois de deuil, de cauchemar; ce sera le 6. J'ai 30 ans, je suis enceinte de 8mois et ai 2 adorables filles de 3 et 5 ans. Et depuis ce 6 novembre, mes réflexions n'ont évoluées.

Tout d'abord en ce qui concerne la maison. Au début, je ne pouvais y rester seule. Mes filles étant scolarisées, ma maman restait avec moi la semaine, et le weekend j'allais à droite à gauche. Chaque recoin me rappelait mon chéri,ce que nous avions choisi et fait sur la maison, ce que nous voulions faire et surtout son absence. Et puis sont arrivées les vacances de Noël. Nous avions prévu avec les filles d'aller chez différents membres de ma famille. Et pendant ces 15 jours, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'être dans notre maison, d'être chez moi tout simplement. Pour les filles cela représente la stabilité et un minimum de repères, même si nos habitudes ont changées depuis. Pour moi, c'est mon cocon, c'est l'endroit où j'ai l'impression de ressentir sa présence. Ainsi depuis la rentrée scolaire de janvier, je suis rentrée seule avec les filles à la maison. Et je me suis aperçue qu'inconsciemment je retenais mes émotions jusque-là car je n'était quasi jamais seule. Pour résumer, je ne voulais plus de ma maison les premières semaines et je me disais que ça allait être long d'attendre la fin de l'année scolaire pour déménager (car je souhaitais quand même que mes filles finissent leur année). J'étais également prête à venir habiter chez mes parents le temps de trouver un logement si je n'avais rien pour l'été. Et aujourd'hui, je ne veux pas aller chez mes parents sauf si ce n'est que pour 1mois. Je sais que ça n'est pas la bonne solution pour les filles et moi,  si je ne trouve pas de location pour la rentrée scolaire de septembre, je préfère rester encore chez nous.
Néanmoins je suis contrainte de vendre notre maison car mon travail est trop loin (à 60 km) et seule ce n'est pas jouable. Je pense aussi que, pour moi, pour me permettre un jour d'avancer, il est nécessaire que je déménage même si je sais que ce sera très difficile de quitter notre nid. Par contre, si  j'avais été plus près de mon travail, je pense que je resterai dans ma maison plus longtemps, le temps de m'adapter davantage à la situation. Maintenant, c'est ma vision des choses et chaque cas est différent.

Un autre exemple que je peux te donner concerne l'accouchement à venir. Dans les premiers jours après le décès, j'ai demandé à ma maman si elle voulait bien m'accompagner pour accoucher. Et après un mois, j'ai commencé à me dire que ce serait peut être mieux pour moi que j'accouche seule. Je me suis aperçue que j'étais en décalage avec ma maman, car elle ne vivait pas le même deuil et ne passait pas par les mêmes émotions que moi, ce qui est tout à fait normal. C'est ça qui a été, je pense, l'élément déclencheur de mon souhait d'être seule, qui au fil des jours s'est confirmé. J'ai besoin de ressentir toutes les émotions qui malheureusement seront à la fois de la joie et de la tristesse, et de pouvoir les exprimer sans aucune retenue. Je me dis aussi que ce n'est qu'avec mon Amour que j'aurai voulu être dans un tel événement ; personne d'autre.

Ces 2 exemples pour te faire comprendre qu'il ne faut pas que tu ailles trop vite dans tes décisions, sachant que je ne suis pas sûre que l'on soit forcément en mesure de pouvoir faire des choix très résonnés en ce moment, il nous faut du temps. Et surtout, il faut que tu fasses les choses pour toi, ce que tu penses être le mieux pour toi et ta fille, pas ce que les autres pensent que tu devrais faire.

Je pense que ta maman a peur pour toi, qu'elle aimerait que tu ailles déjà mieux. Ce qui n'est pas possible. Mais comme la mienne, elle ne traverse pas les mêmes émotions que toi et ne peut donc pas comprendre. Pour expliquer à mes proches ce que je ressentais et ce que je traversais, je leur ai dit de regarder la conférence de C.Faure, et depuis ils me comprennent mieux et ça les à aussi éclairés sur leurs émotions. Peut être que tu pourrais proposer à ta maman de la regarder ?

Pour ce qui est de ta grande tante, je comprends totalement. Une semaine après mon chéri, j'ai une tante qui est également décédée. La situation n'est pas la même, elle était malade depuis des années et son état s'était aggravé en quelques mois. On savait donc que cela pouvait arriver du jour au lendemain. Néanmoins, son départ ne m'a malheureusement que très peu attristée. Je crois qu'à côté de la perte de mon chéri, ce n'est rien, même si c'est moche de dire cela. On est tellement pris dans notre deuil, notre cerveau ne pense qu'à ça.

Notre vie et nous avec ont changés. Nous ne serons jamais plus comme avant. Nos centres d'intérêt et l'importance que l'on porte aux choses et aux événements sont modifiés. Certaines choses du quotidien nous paraissent aujourd'hui tellement banales.

Désolé pour le roman Chimène, mais je voulais seulement essayer de te soutenir et de te faire comprendre que tu n'es pas seule, que tes réactions sont normales et que nous te comprenons.

Hors ligne Mapetitemarthe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #32 le: 05 Mars 2018 à 12:56:52 »
Bonjour,
Je n'ai pas l'habitude des forums et j'aurai sûrement besoin de vous pour avancer.
J'ai perdu mon petit homme il y a 9 jours et depuis je suis désemparée. Je pleure, j'ai peur d'aujourd'hui, de demain et de l'après,  sans lui.
Je devrais être plus forte car lui il l'a tellement été, malgre ses souffrances, mais je me sens vide, seule et surtout abandonnée. Pourtant, je ne devrais pas, c'est la maladie qui l'a emporté.
Tout m'angoisse, le quotidien , le travail, et meme de vivre tout simplement.

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #33 le: 05 Mars 2018 à 18:36:41 »
Un grand merci Emi pour m'avoir fait partager ton deuil, qui est d'autant plus difficile en étant enceinte que pour moi avec notre princesse qui était déjà née.

En ce qui concerne le déménagement je n'ai pas eu le choix. Je ne pouvais payer seule le loyer par rapport à mes revenus et je pouvais revoir l'image de mon homme décédé à côté de notre lit quand j'y suis revenue pour vider l'appartement.
Au niveau professionnel je comprends tes difficultés par rapport à ta maison. Je crois fort au destin. Avant d'être enceinte je travaillais à 55 km. J'ai eu la chance de trouver un emploi plus près juste avant la fin de mon congé maternité ce qui me permet de voir déjà plus ma fille ( qui est devenue ma priorité) et d'être plus sereine. La seule personne qui m'aide au quotidien c'est mon père et je ne pouvais pas partir.

Pur ce qui est de ton accouchement je pense que j'aurais réagi exactement de la même façon. Je ne pense pas que c'est avec ma mère que j'aurais âimé partager cela. C'est un moment intime qui ne devait être partagé qu'avec ton mari. J'aurais fait le même choix que toi

Je me reconnais dans tes mots; J'ai l'impression que je dois plus m'affirmer, contrairement à tout le temps où je me laisse trop guider. Maintenant comme disait David c'est ma fille et moi contre le monde entier.

Je vais suivre ton conseil et regarder la conférence/ J'entends parler de C Faure depuis un moment ici et je n'ai pas encore cherché.

Tu dis des choses tellement vraies. On voit la vie totalement différemment. Les gens qui râlent pour des retards , des broutilles sincèrement ça me passe au dessus. Je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup plus grave. Je prends les choses matérielles moins à cœur je dirais.

Encore un grand merci à toi pour tes mots de réconfort. Je te souhaite bon courage.

Bonjour Mapetitemarthe
Je ne sais pas si les mots sont juste, on ne peut souhaiter la bienvenue sur ce site étant donné que nous vivons des moments difficiles.
Les premiers temps ont été terriblement douloureux, juste après son décès. J'avais l'impression d'être dans un autre monde, je ne faisais que pleurer ./ Tu ne peux pas retenir tes sentiments. Je pense qu'il vaut mieux les extérioriser que les garder en soi sinon un jour où l'autre on explose. J'ai ressenti les mêmes choses que toi , il nous manque notre moitié. La maladie a été plus forte que lui. Je suis sûre qu'il ne t'en voudrait pas de pleurer , on ne peut pas retenir notre tristesse. C'est ce sentiment de manque, d'abandon qui est fort et que tu exprimes ( enfin je pense, je ne suis pas la meilleure psychologue)
J'ai repris le travail 3 semaines après son décès, cela m'a permis de moins me morfondre à la maison, de voir du monde ( je travaille dans le commerce) même si je n'avais pas le cœur à l'ouvrage. Le fait de plus ou moins penser à autre chose m'a aidé je pense. Après nous réagissons tous différemment. J'espère que tu es entourée, cela m'a beaucoup aidée.

Bien à toi

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4112
Re : Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #34 le: 05 Mars 2018 à 21:32:09 »
Bonjour,
Je n'ai pas l'habitude des forums et j'aurai sûrement besoin de vous pour avancer.
J'ai perdu mon petit homme il y a 9 jours et depuis je suis désemparée. Je pleure, j'ai peur d'aujourd'hui, de demain et de l'après,  sans lui.
Je devrais être plus forte car lui il l'a tellement été, malgre ses souffrances, mais je me sens vide, seule et surtout abandonnée. Pourtant, je ne devrais pas, c'est la maladie qui l'a emporté.
Tout m'angoisse, le quotidien , le travail, et même de vivre tout simplement.
avec tristesse je t'accueille ici tu auras toujours écoute réconfort
lectures des anciens
tu pourras créer ton fil écrire votre histoire, parler de toi,  tes douleurs etc
et lire
piocher à toute heure dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/

un pas à la fois et respecte de laisser sortir tes émotions c'est naturel logique ! 

chimene
je ne peux que t'encourager à dialoguer avec les personnes comme Emi qui sont dans les mêmes temps de deuil c'est si utile ...

affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mapetitemarthe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #35 le: 06 Mars 2018 à 15:17:26 »
Bonjour,
Merci de votre accueil...il est plus facile de parler à des êtres que nous ne connaissons pas et qui vivent les mêmes souffrances. Il n'y a pas de jugement, pas de "tu sais, tu devrais faire çi ou ça ", pas de "le temps fera son oeuvre", tous ses conseilleurs qui m'empêchent de vivre mon deuil en me disant qu'il faut faire mon deuil. Gérard, mon mari, était quelqu'un de très pudique pour tout ce qui nous concernait et il ne partageait rien de ce qui était nous avec la famille ou les amis. Il était tres fier de moi et de notre fille. Son regard, ses mots, son corps me manquent et j'ai une grosse boule au ventre, toujours là depuis 10 jours. J'avance à tous petits pas, je lis tous vos vécus et j'y trouve du réconfort. Je ne vous connais pas mais j'ai de l'empathie pour vous et je vous trouve chacun à votre manière courageux, lucides et bienveillants.
Je reviendrai vers vous car là je vais pleurer et j'ose vous le dire.
Affectueusement

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4112
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #36 le: 06 Mars 2018 à 21:16:27 »
si on pouvait compter les  litres de larmes écoulées de nos yeux en étant connecté(e)s au forum ... ça en ferait rassure toi ! c'est logique
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #37 le: 09 Mars 2018 à 18:33:12 »
qiguan : merci beaucoup pour ton conseil.
bien à toi

mapetitemarthe: bon courage à toi. Il est vrai qu'ici c'est beaucoup plus simples de dialoguer surtout que ce sont des personnes qui ont vécu la même chose que toi. On sait tous et toutes par quoi tu passes puisqu'on l'a vécu. Après on réagit chacun différemment, moi par exemple je n'ai pas eu d'autre choix que de me relever pour ma fille qui avait 4 mois au décès de son papa.  n'hésites pas à venir . le deuil m'a appris vraiment beaucoup de choses notamment par rapport à des choses matérielles qui me passent par dessus . Cela m'a complètement changé.

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #38 le: 09 Mars 2018 à 19:00:02 »
j'ai l'impression d'être dans un monde parallèle. Je ne sais pas si cela se passe de la même façon chez vous mais j'ai l'impression que le deuil a rendu plus adultes les enfants. Ma nièce de 8 ans était en vacances ces 2 dernières semaines et c'est elle qui a osé parler de David, de ses souvenirs, etc alors que personne n'en parle autour de moi.
Je ne pense pas qu'ils l'aient oublié mais je ressens le besoin de parler de lui, surtout en ce moment où on aurait dû fêter notre anniversaire.

Hors ligne cokie34

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #39 le: 10 Mars 2018 à 00:49:20 »
Bonsoir,
Je viens de m'inscrire afin de parler de mon histoire et partager avec des personnes qui ont vécu la même chose que moi.
J'ai perdu mon mari il y a 4 mois brutalement d'une crise cardiaque il avait 37 ans, nous étions ensemble depuis 8 ans et nous avons un fils de 3 ans.

Malgré le soutien de ma famille, il ne peuvent en aucun cas comprendre la douleur que je ressens en permanence, je comprend moi aujourd'hui qu'il faut le vivre pour comprendre, c'et pour moi une douleur indescriptible.

Je suis une thérapie pour m'aider à passer les étapes du deuil et mon fils est aussi suivi par un pedopsy.

Actuellement je suis encore par moment encore comme dans un film j'ai du mal à réaliser ce qui m'ai arrivé et par moment la réalité me saute au visage et c'est une déchirure.

C'est trés diffcile pour moi d'élever mon fils seul, de gérer mon deuil et le sien en plus de tout se qui a à gérer autour en plus je suis bipolaire et du coup ça ne m'aide pas vraiment.

Enfin voilà en gros mon histoire ...

Bonne soirée et bonne continuation et bon courage à tout le monde

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #40 le: 10 Mars 2018 à 11:43:10 »
Chimene, ce monde parallèle est là pour tout le monde je crois et je ne sais pas s'il disparaît réellement un jour. J'ai l'impression que mon chéri peut être là à n'importe quel moment, c'est sûrement ce qui permet de tenir un peu plus. Je fais les choses du quotidien parce qu'il faut les faire, surtout avec des enfants, on est vite dans les tâches quotidiennes. Mais quand par moments le cerveau rappelle l'inacceptable, ça fait très mal. Même chose avec les filles, surtout ma grande qui n'est pas facile avec moi. Elle me cherche beaucoup. Il y a l'âge, mais pas seulement je le sens bien. Je craque quotidiennement mais je commence par accepter de ne pas pouvoir être sur tous les fronts, c'est impossible. Je fais du mieux que je peux mais l'avenir me fait peur. J'ai peur de ne pas réussir à bien les élever et les éduquer. J'ai peur qu'elles ne soient pas "saines" dans leur tête, ou qu'elles suivent de mauvaises fréquentations. Je sais que c'est encore très loin tout ça et que maintenant on le sait bien, tout peut arriver et il peut donc se passer bien des choses avant.
De ma famille et les amis on parle de mon chéri et de mes ressentis.  Et j'en parle tous les jours à mes filles, je ne veux pas qu'elles oublient leur merveilleux papa ! Par contre dans sa famille, le peu que je l'ai voit (et honnêtement ça m'arrange bien comme ça), c'est un sujet qui je pense sera peu évoqué. Ils parlent des filles et un peu des papiers qui n'en finissent pas mais pas de lui tout simplement. C'est pourtant eux qui l'ont le plus connus...

Cokie, je ne peux que t'encourager à venir ici, à lire et ou écrire. Ce forum est indispensable pour moi et me permet de tenir entre 2 rdv avec ma psy. En revanche, je viens seulement de passer les 4 mois de deuil moi aussi. Je ne sais pas trop comment j'ai tenu jusque là mais comme quoi c'est possible. Nous avons certainement bien plus de ressources que l'on ne pense. Par contre je ne peux pas vraiment te donner de conseils ou t'éclairer sur les étapes à venir. Cela tu le trouvera avec d'autres membres.

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #41 le: 10 Mars 2018 à 17:28:39 »
coki34: cela va bientôt 5 mois que j'ai perdu mon compagnon. Je l'ai retrouvé chez nous décédé.  J'ai une petite fille qui avait 4 mois à cette époque. Je survis pour elle.  C'est le cadeau qu'il m'a fait avant de nous quitter. Je me dois de m'en occuper comme de la prunelle de mes yeux.

Les impressions de se croire comme dans un film, je les vis encore aujourd'hui. J'ai l'impression d'être dans un cauchemar et que je vais le voir arriver tout pimpant comme il le faisait et me dire " bonjour chouchou d'amour!"

N'hésites pas à demander de l'aide. C'est important de pouvoir se confier. Depuis que je viens ici j'ai l'impression d'aller mieux. Il y a toujours quelqu'un pour te lire et essayer de t'aider.

emi: je pense comme toi qu'on n'est pas des machines. ON ne peut par gérer tous les fronts. En ce moment je me bats niveau pécunier avec la caf. Cela fait 2 mois que j'attends mon aide pour la crèche. Mon salaire ne me suffit pas pour payer la crèche et subvenir à mes besoins. Pour le reste je me dis que c'est accessoire et que ça peut attendre. La perte de l'être cher bouleverse totalement les sentiments, les priorités.  J'ai pu comprendre le chagrin qu'éprouvait ma grand mère au décès de mon grand père.

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 135
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #42 le: 12 Mars 2018 à 17:23:26 »
Impression bizarre en regardant le journal hier. Interview du médecin légiste qui s'est occupé de l'examen du corps de l'amour de ma vie. J'ai des sentiments mitigés, ce corps nu dont elle s'est occupé était celui de mon amour, j'espère qu'elle en a pris bien soin. Cela est devenu plus "concret".

Encore envie de pleurer en écrivant ici. Aujourd'hui est un jour " sans". Mais je dois garder de l'énergie pour être souriante avec les clients, avec ma fille.

Une amie de ma mère est venue à la maison la semaine dernière. Elle lui a dit que je n'allais pas bien. Une personne qui me voit de temps en temps arrive mieux à me cerner que ma propre mère.....

Hors ligne les petites cailles

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #43 le: 12 Mars 2018 à 18:11:02 »
Bonjour Ch!mène,

Reçois toute ma compassion, cet interview a du être un évènement très douloureux.
Je te rejoins sur ces jours sans. Chez moi, ce sont des vagues qui me submergent  puis qui se retirent. Cela crée une grande instabilité émotionnelle, et en même temps je deviens méfiante attendant avec beaucoup d'inquiétude quand sera de nouveau l'assaut.
De même, ma mère n'est ni présente ni réconfortante. Alors au choix, on peut penser que soit  la personne est trop malheureuse pour apporter un peu de réconfort,  soit qu'elle ne se sent pas concernée par ce malheur.

Je te souhaite la sécurité pour toi et votre fille et t'envoie mon soutien .

Hors ligne emi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #44 le: 12 Mars 2018 à 22:22:41 »
Malheureusement même les plus proches, s'ils n'ont pas été dans la même situation ne peuvent comprendre. Leur deuil, s'il y a deuil, suivant le lien avec votre amour, n'est pas le même que nous. Il évolue beaucoup plus vite. Ils vont mieux beaucoup plus rapidement que nous et n'ont qu'une envie, que l'on aille mieux aussi.
Enfin, c'est comme ça que je vois les choses.
Dans mon entourage proche, les  2 personnes qui me comprennent le mieux ne sont pas dans la même situation  mais ont vécuent des épreuves de la vie et sont sûrement plus réceptives. Et elles ont conscience, bien plus que les autres, de ne pas pouvoir me comprendre.
Et oui, les gens extérieurs voient parfois plus de choses que les plus proches. Je pense que l'on voit plus facilement un changement chez une personne que l'on côtoie peu que chez quelqu'un que l'on voit tous les jours.