Auteur Sujet: j'ai perdu l'amour de ma vie  (Lu 10043 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
j'ai perdu l'amour de ma vie
« le: 19 Février 2018 à 16:36:56 »
Bonjour,

Après quelques temps de lecture ici je me décide enfin à écrire.
J'ai perdu l'amour de ma vie il y a 4 mois environ. Nous n'étions pas ensemble depuis  trop longtemps ( 3 ans et demi c'est court pour moi) mais nous avions scellé notre amour par la venue de notre fille aujourd'hui âgée de 8 mois.
Je l'ai retrouvé dans notre appartement en rentrant du travail. Rien ne laissait présager cela, il n'était pas malade  hormis une phlébite qui lui a été fatale.
J'ai beaucoup d'interrogations concernant l'avenir et j'ai l'impression que je ne réagis par correctement. Je pense à lui bien sûr mais j'ai l'impression que je ne le pleure pas assez par rapport à l'amour que je lui portais
J'ai l'impression que je ne l'ai pas aimé autant que lui m'aimait, je me sens mal par rapport déjà à ça, sans parler du reste que je développerais peut être au fur et à mesure des posts.

Merci à celles et ceux qui me liront

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #1 le: 19 Février 2018 à 17:35:27 »
je reposte déjà maintenant pour expliquer un peu mes sentiments etc
Nous avions une grande différence d'âge mais cela a été le coup de foudre entre nous 2. Dès le départ il m'a dit qu'il ne  " m'interdirait" jamais de vivre mes rêves soit de me marier ( malgré qu'il était en procédure de divorce) ou d'avoir un enfant. J'avais rencontré l'homme parfait pour moi, même si les débuts ont été difficiles du fait de la distance et de ses problèmes personnels
Il me disait qu'il tenait le coup pour moi , il est venu s'installer près de moi ( il était à plus d'une heure de route)
On avait le projet de se pacser cette année , de s'installer ensemble ...  beaucoup de choses en fait . Du coup je n'ai pas de " statut" Je ne suis pas veuve rien du tout alors que c'est moi qui l'ai persu
Et là je me retrouver seule , sans lui du jour au lendemain. Je suis perdue, obligée de retourner chez mes parents car c'était impossible pour moi de rester dans l'appart, financièrement et émotionnellement

J'ai l'impression de vivre un retour en arrière, que je ne pourrais plus être pleinement heureuse, comme si ma vie avec lui n'avait pas existé.

Beaucop me disent tu es jeune, tu vas refaire ta vie.... tu es forte et courageuse ( ça ça m'horripile fortement)

J'ai l'impression d'avoir les sentiments qui font des vas et vient, d'être totalement perdue et de ne pas pouvoir avancer.

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #2 le: 19 Février 2018 à 18:02:42 »
Bonjour Chimene,
C'est bien tristement que je t'accueille ici. Tu as bien fait d'oser franchir le pas, ici, il y aura toujours quelqu'un pour s'assoir à côté de toi et essayer de t'apporter un petit réconfort. Oh pas grand chose, on ne peut enlever ta peine, mais on peut la comprendre.
4 mois, c'est si frais pour toi, tu es encore dans le creux de la vague. Cette période est si difficile à traverser.
Le temps que tu as passé au côté de ton aimé importe peu, c'était ton aimé et son départ est déchirant, votre histoire s'est arrêtée bien trop vite, sans crier gare. C'est si douloureux.
Tu dois maintenant élever seule ton petit bout de chou, si jeune.

Les doutes sur l'avenir je les ai eu, l'impression d'être folle, de ne pas réagir correctement je l'ai ressenti. Ce qui m'a aidé est de ne plus faire aucune projection, je vivais au jour le jour, et essayais de ne  penser qu'à une chose à la fois, la chose suivante et rien de plus. Je ne sais pas si tu aimes lire, ou si tu peux aujourd'hui (il m'a fallu un moment avant d'être capable de me concentrer sur une ligne. As-tu entendu parler de "vivre son deuil au jour le jour" du dr Fauré ? Ce livre explique très bien le processus de deuil, personnellement il m'a permis de ne pas me sentir folle.
J'ai l'impression que je ne l'ai pas aimé autant que lui m'aimait, je me sens mal par rapport déjà à ça, sans parler du reste
Quant à la culpabilité, je crois, qu'elle est liée au deuil et qu'on ne peut passer à travers, C'est tout un chemin pour réussir à s'en défaire. Je te souhaite d'être douce avec toi, laisse toi du temps.
Après la perte d'un être cher, on fait ce qu'on peut comme on peut et c'est déjà beaucoup
bien tendrement
Mononoké
« Modifié: 19 Février 2018 à 18:14:28 par Mononoké »
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #3 le: 19 Février 2018 à 18:10:49 »
je reposte déjà maintenant pour expliquer un peu mes sentiments etc
Nous avions une grande différence d'âge mais cela a été le coup de foudre entre nous 2. Dès le départ il m'a dit qu'il ne  " m'interdirait" jamais de vivre mes rêves soit de me marier ( malgré qu'il était en procédure de divorce) ou d'avoir un enfant. J'avais rencontré l'homme parfait pour moi, même si les débuts ont été difficiles du fait de la distance et de ses problèmes personnels
Il me disait qu'il tenait le coup pour moi , il est venu s'installer près de moi ( il était à plus d'une heure de route)
On avait le projet de se pacser cette année , de s'installer ensemble ...  beaucoup de choses en fait . Du coup je n'ai pas de " statut" Je ne suis pas veuve rien du tout alors que c'est moi qui l'ai persu
Et là je me retrouver seule , sans lui du jour au lendemain. Je suis perdue, obligée de retourner chez mes parents car c'était impossible pour moi de rester dans l'appart, financièrement et émotionnellement

J'ai l'impression de vivre un retour en arrière, que je ne pourrais plus être pleinement heureuse, comme si ma vie avec lui n'avait pas existé.

Beaucop me disent tu es jeune, tu vas refaire ta vie.... tu es forte et courageuse ( ça ça m'horripile fortement)

J'ai l'impression d'avoir les sentiments qui font des vas et vient, d'être totalement perdue et de ne pas pouvoir avancer.

Mariée ou pas, c'est la même chose, tu es veuve si tu te sens veuve (bien sûr, pas pour l'administration)
jeune ou moins jeune c'est pareil, c'est la même douleur
le fameux "tu es forte" ou "sois forte" m'était insupportable,
tu vas avancer dans ta vie, les choses vont évoluer tout doucement, un pas après l'autre, un petit pas,

Tu as été obligée de retourner chez tes parents, oui, c'est difficile. Ce n'est pas un retour en arrière, la vie vient de te bousculer. Tu es chez eux pour l'instant, avec le temps les choses évolueront doucement, laisse-toi le temps, les choses se feront petit à petit, sans violence.
Je crois qu'on est obligé de laisser beaucoup de temps à la peine, à la fatigue pour pouvoir imaginer de nouvelles choses tout doucement

prends bien soin de toi et de ta fille
chaleureusement
mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #4 le: 19 Février 2018 à 19:17:35 »
Chimène... Je tenais à t'envoyer ce petit message pour  te souhaiter, tout comme Mononoké, une triste bienvenue sur ce forum... Ce que tu décris de ta situation me renvoie à mon propre vécu... Mon aimé est décédé brutalement le 14 avril 2016 et suite à son départ, je suis retournée vivre chez mes parents. Tout comme toi, je ne pouvais pas rester dans notre appartement... financièrement et émotionnellement, cela m'était impossible... Je suis passée par des milliers d'émotions de ressentis... et parmi eux, par cette sensation que tu décris: celle de revenir en arrière. Cette peur que tout ce que nous avions partagé disparaisse. Comme si "nous" n'avait jamais existé... J'ai eu droit aussi à ces phrases terriblement maladroites: "tu es jeune", "tu vas "refaire" ta vie"...
Sache simplement que quoi qu'il arrive, rien ni personne ne pourra t'ôter ce que tu as partagé avec ton aimé. Et même si le fait d'être retournée chez tes parents te donne parfois l'impression d'un retour brutal en arrière... tu réaliseras petit à petit, que pour le meilleur et pour le pire, il n'y a pas de retour en arrière possible. Ce que tu as vécu t'appartient. Te constitue. Et participera à forger la nouvelle personne que tu vas devenir au travers de cette épreuve...
Tout comme toi, j'ai eu peur, après quelques mois... car j'avais cette sensation de ne pas être totalement connectée à moi-même, à mes émotions... Je ressentais par moment qu'il m'était impossible d'accéder à ma tristesse et cela a fait naitre en moi un sentiment de culpabilité... Ce sentiment vient encore m'assaillir de temps à autre. Mais  la souffrance est polymorphe et cette sensation d'hébétude est une des formes qu'elle peut prendre...  Tu verras qu'à d'autre moment, à cause d'une parole prononcée, d'un détail du quotidien... ou sans raison apparente... la tristesse et les larmes viendront te rattraper. Accueille les, car si elles sont douloureuses, elles permettent parfois d'apporter un peu d'apaisement. La souffrance nous rattrape toujours, là encore, pour le meilleur et pour le pire... Je crois juste que parfois, notre cerveau érige  des barrières... nous empêche d'accéder à certaines choses... Pour nous protéger, sans doutes... Il y a en nous des mécanismes de défense, des ressources, des stratégies qui s'activent suite au traumatisme et sur lesquels nous avons si peu d'emprise... Essaye de ne pas trop juger ce que tu ressens ou ne ressens pas dans cette épreuve... Je crois sincèrement que la seule chose qui nous appartient dans cette tempête est de toujours faire de notre mieux pour accueillir, jour après jour, ce qui se présente... Et ce qui se présente est et sera encore tellement déstabilisant...
En attendant, peut être, de te lire encore... je  vous envoie toute mon affection, à toi et à ta fille. J'espère que tu parviendras, sur ce forum et ailleurs, à puiser de petites gouttes de réconfort pour t'aider à tenir bon, jour après jour. Je t'embrasse.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4024
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #5 le: 19 Février 2018 à 22:43:52 »
c'est aussi avec tristesse que je t'accueille ...
tu as déjà deux témoignages aidants
en fouillant
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
tu découvriras plein de référentiels te permettant de te situer, d et'inclure dans des parties de la communauté que nous formons
tu as un ancrage par votre fille, c'est si important pour survivre dans ce tsunami perso
tu vas avancer un pas après l'autre, l'impression de régresser aussi, certes, mais sois patiente il faut beaucoup de mois pour aller moins mal ...
prends soin de toi , sois toi même douce avec toi, autorise toi ton parcours à toi
affectueuesement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #6 le: 20 Février 2018 à 18:46:08 »
Bonjour,

Je  vous remercie d'avoir répondu à mon message

Merci Mononoké pour tes mots de réconfort . Cela me conforte dans le fait que je ne suis pas seule. J'ai l'impression que j'arriverais plus m'ouvrir ici qu'avec les personnes de mon entourage, je n'ose pas leur dire ce que je ressens, peur qu'ils me prennent en pitié ce que je ne veux pas.
Faire des projections,  d'un côté je n'y arrive pas mais de l'autre il faut que j'en fasse. Je ne peux pas rester éternellement chez mes parents, mon père m'est d'un grand secours au quotidien c'est lui qui s'occupe de ma fille quand je ne suis pas là.  Par moment il voit que je suis très fatiguée du coup il prend la puce et me laisse dormir. Cela me fait du bien même si je culpabilise de laisser mon père s'en occuper alors que ça devrait être moi.
J'ai toujours aimé lire, en particulier quand je me couche mais en ce moment c'est plus ou moins difficile, je dors dans la chambre avec ma fille. Il faut que je trouve un moment pour moi au calme pour pouvoir me concentrer sur un livre mais je te remercie du conseil. Je vais essayer de le faire

Merci  Ela pour ton message. Je peux voir que nous avons beaucoup en commun vis à vis de ce que l'on a vécu.  J'ai vécu ce que tu dis, vis à vis de l'image que j'ai vu. Ma meilleure amie m'a emmenée au cinéma et je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer en écoutant ce que disait un personnage ( " j'ai fait un cauchemar, j'ai rêvé que je revenais à l'appartement et que je te retrouvais sans vie , par terre, froide"). Je fais aussi beaucoup de parallèle par rapport à notre histoire avec ce qui se passe dans mon entourage, dans la vie en général. Je comprends aussi quand tu parles des barrières. J'ai l'impression que ma tête met complètement de côté mes sentiments et la vision du corps de mon amour. Cette image ne me hante pas alors que c'est la dernière que j'ai eue de lui. Je me sens coupable pour pas mal de choses dont le fait d'avoir paniqué quand j'ai appelé le samu, de l'avoir abandonné quand j'étais au téléphone, je me sens un peu perdue car je ne lui ai pas dit au revoir comme j'aurais du. Je m'en veux pour ça. Je m'en veux pour beaucoup en fait, ça je crois que c'est un peu pareil pour nous tous.

Merci Qiguan pour ton accueil. Je n'ose pas pleurer devant elle. Je me l'interdis.  Je ne veux pas qu'elle voie sa maman triste. Je ne sais pas si j'ai raison. Je veux peut être trop la protéger. Je me dis qu'il ne lui reste plus que moi et je tiens pour elle. Je pense que je ne serais plus de ce monde si elle n'était pas là. Je ne vous cache pas que j'ai pensé à le rejoindre, cela je n'en ai parlé avec personne.

Merci à vous de me soutenir . Cela fait chaud au cœur.


Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #7 le: 20 Février 2018 à 20:52:38 »
bonsoir Chimene,

pour beaucoup d'entre nous, c'est plus facile de parler ici,
ici on peut tout dire, les personnes n'ont pas peur de notre douleur
(pour ma part, des fois je me tais auprès des miens parce que si je leur dis le fond de mes pensées, ils souffrent, ou ils essaient de faire taire mes larmes, allez, allez, il faut que ça aille...)

Tu as un gentil papa qui prend soin de ta fille lorsque tu en as besoin, c'est chouette. Tu peux t'appuyer sur lui. Un deuil, ça fatigue, c'est une fatigue longue et vicieuse, du matin au soir, du soir au matin.
 Une maman reposée est bien plus disponible pour son petit bout qu'une maman épuisée. Lorsqu'on est épuisé, on a moins de patience, du coup, on s'énerve plus vite, et on culpabilise. Si ton papa te permet de te reposer, ne culpabilise pas pour ta puce, c'est chouette que tu puisses le faire, pour toi aussi d'ailleurs. Le sommeil est sacré durant un deuil, et pas toujours simple à trouver. Et puis, un super papi, c'est génial pour les enfants.

La culpabilité s'invite à la perte d'un être cher, alors qu'on ne lui a rien demandé, notre peine et notre douleur sont à mon gout bien suffisants, mais non, elle aussi elle vient nous visiter, et la lâcher est un long chemin aussi.
Ce n'est pas facile mais essaie d'être douce avec toi, de ne pas te juger trop sévèrement, on souffre, on est fatigué, et on ne fait pas ce que l'on voudrait faire, bien oui, mais on se dépatouille comme on peut, et c'est déjà beaucoup!

Tu sais je ne suis pas sûre que ce soit embêtant que tu pleures devant ta puce,  surtout si tu lui expliques  ce qui te rend triste.  (mes loulous m'ont vu verser des litres, je ne savais pas que j'avais une telle réserve, ils m'ont vu zombi, ils m'ont vu robot, ils m'ont vu monter dans les tours à cause d'une colère énorme que j'avais en moi, je ne me reconnaissais pas) Et puis nos enfants sentent si l'on est bien ou non. Mais là encore, c'est toi que tu dois écouter, il faut surtout que tu fasses comme tu sens, et comme tu peux, surtout.

bien tendrement
Mononoké
« Modifié: 20 Février 2018 à 20:54:51 par Mononoké »
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #8 le: 20 Février 2018 à 23:32:12 »
  Bonsoir Chimène. Je me joins aux autres pour te souhaiter tristement mais du fond du cœur la bienvenue sur ce forum, en espèrant qu'il continuera de t'aider.
  Oui, quatre mois c'est encore un début de deuil, quoiqu'en pensent ceux qui ne l'ont pas vécu. Moi-même me suis inscrite sur ce forum au bout de ces quatre premiers mois, qui m'ont parut durer une éternité. Comme toi, je n'ètais pas officiellement en couple avec mon compagnon, ce qui ne m'empêche pas de me sentir, d'être veuve au plus profond de mon cœur, dans le vrai sens du terme, qui n'est pas obligatoirement officiel mais est davantage-quoiqu'on en dise aussi  >:(-une question d'amour, de fidèlité à la mémoire de l'autre, de ce que nous ressentons...mais ça, tu le sais aussi bien que moi. Et comme pour toi aussi, la mort de mon ami est survenue de manière totalement inatendue, mis-à-part que c'était un accident. Je sais combien le choc est incommensurable, justement parce-que rien ne laisse présager un tel deuil. On reste un bon moment sous le choc d'ailleurs.On doit apprendre à s'adapter petit à petit, un pas après l'autre, à cette toute nouvelle existence, avec le vide abyssale que représente l'absence de l'autre. Vivre avec ce manque, cette absence, vivre malgrès tout, faire les gestes du quotidien, aussi désorienté qu'on se sente, comme amputé d'une partie de nous-mêmes. Les débuts semblent interminables, parce-qu'un seul jour sans cette présence tant aimée est vécue au ralentis, on n'en voit pas la fin et on sais pourtant que c'est pour tout le reste de notre vie.
  Il faut plus de temps pour accepter l'inacceptable, pour apprivoiser cette nouvelle vie, une vie aussi différente que nous le sommes désormais, de trouver, peu à peu, un minimum d'apaisement, puis davantage. On y parviens au bout d'un laps de temps plus ou moins long, ce qui ne veux nullement dire qu'on oublie l'autre. Il est toujours présent dans notre cœur, à chaque instant, c'est juste que l'absence devient supportable, comme ils l'auraient voulu, et comme nous l'aurions voulu pour lui.
  Presque trois ans après, il m'arrive d'avoir encore des moments plus difficiles, et je me souviens parfaitement bien des horribles débuts-trop parfaitement. SAche que je te comprends entièrement et que mes pensées t'accompagnent dans ces moments que je sais tellement durs.
 :-* :-* :-*
 
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Nicole54

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 76
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #9 le: 21 Février 2018 à 17:48:24 »
Triste bienvenue à toi Chimène.

Je viens seulement te saluer pour que tu saches que moi aussi j'ai lu..et que je comprends...

Les autres ont très bien parlé. Et ces autres sont TELLLLLLLLLEMENT importants!!

C'est très ...bon d'écrire ici...prolifique.  Bénéfique.   Même si j'avais aimé ne jamais connaître ce forum,  aujourd'hui je me demande si je le quitterai un jour..?  -à ma mort surement......

4 mois....bravo  :-\

Demain ca fera 1 mois pour moi  :'(

Je pense que j'ai trouvé ce forum en deça de 24 hres où j'ai appris le décès de mon trésor....je ne savais tellement plus vers qui me tourner...car je fais partie de ces survivants sans statut.... je suis une ex-amante ; donc relation cachée... j'ai dû "subir" le choc non accompagnée des siens....

Je vais aller écrire justement sous mon fil...j'ai tenu le coup un bon...4-5 jours certain sans venir écrire...mais là, je suis dûe!

Hors ligne tony36

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #10 le: 22 Février 2018 à 16:07:01 »
Je vous souhaite vraiment du courage pour ce terrible drame que vous traversez et j'espère que vous arriverez à vous apaiser ou à sortir un peu du malheur et de la confusion. Normalement, c'est ce qui advient, petit à petit... Et vous y verrez peut-être plus clair quant à vos projections sur l'avenir. S'apaiser au quotidien c'est déjà pas mal, ensuite vous verrez, tant que vous ne sombrez pas... 

C'est important d'avoir du soutien, pas besoin d'avoir 50 personnes, les bonnes suffisent.




Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #11 le: 22 Février 2018 à 17:45:39 »
  Tony a parfaitement raison: tout le monde ne peux pas nous comprendre, très loin de là, et il vaut mieux s'entourer de quelques bonnes personnes en occultant celles qui nous feraient plus de mal que de bien. Heureusement, il y en a toujours  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #12 le: 23 Février 2018 à 19:00:03 »
Bonsoir à tous

Désolée il m'est parfois difficile de me connecter entre le boulot ma fille etc.

Merci à vous pour vos messages de soutien.

Je dois avouer que oui mon père est un super papy. Son papa et moi avions entière confiance en lui, nous voyions comment il s'occupait de mes neveux et nièces. J'ai de la chance de l'avoir auprès de moi. Je ne sais pas ce que je ferais sans lui du coup je remets en cause ma vie professionnelle. Etant donné les horaires que j'ai ( je rentre en général vers 19h30) je ne peux pas profiter de ma fille et du fait du décès de mon compagnon j'ai peur qu'il lui arrive quelque chose aussi. Comment ferais je pour s'occuper de ma fille? J'envisage une reconversion professionnelle, malheureusement ce n'est pas possible pour tout de suite du coup je prends mon mal en patience.

J'éprouve également une peur qu'il arrive quelque chose à ma fille. La nuit je me réveille plusieurs fois et vérifie qu'elle respire bien. C'est la seule chose qu'il me reste et je pense que j'ai tendance à la surprotéger. Est ce que cela vous arrive aussi?

Stana, je rejoins tes sentiments concernant le fait qu'on se sent dans " un autre monde" . J'ai l'impression que je ne supporte plus de voir des couples qui se tiennent la main , qui s'embrassent, de voir des amis avec leurs enfants me fait mal. Je me dis ils sont heureux pourquoi pas moi? Qu'ai je fait pour mériter ça?

Je m'en veux par moment de sourire, de rire car je ne peux plus partager cela avec Lui. J'ai l'impression que je ne le respecte pas, même s'il n'aurait pas voulu me voir malheureuse, ça je le sais.  Il m'avait déjà dit qu'il voulait me voir sourire, refaire ma vie s'il lui arrivait quelque chose.

J'ai l'impression de vivre par vague. Par moment ( même dans la journée ) ça peut aller alors qu'à d'autres je suis au 36 eme dessous. Je me suis "imposée" un rituel. J'écoute notre chanson  et d'autres qui reflètent mes sentiments en ce moment. Par moment je reste muette , par moment j'arrive à chanter pour lui. Cela vous est il déjà arrivé?  Est ce que ce besoin de rituel, de chant pour la personne aimée est " logique"?

Tendres pensées pour toi Nicole54 . Les "moisniversaires" de sa disparition sont très durs, je te comprends, pour ma part je ne sais pas si je dois me réjouir ( "tant donné que ma fille est aussi née un 14) ou être triste ( il est décédé le 14 octobre) Je suis perdue. Je ne sais pas si tu as ressenti cela mais j'ai été dégoutée de voir que certaines personnes plaignaient son ex femme qui lui avait fait beaucoup de mal ou ses enfants qui ne lui parlaient plus.

Merci tony36 pour tes mots de réconfort, j'ai l'impression qu'ici je peux tout dire, sans crainte d'être jugée ou regardée bizarrement

Merci encore à vous.

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #13 le: 24 Février 2018 à 18:54:16 »
19 semaines aujourd'hui qu'il n'est plus là. 19 semaines que je l'ai vu pour la dernière fois vivant le matin et que je l'ai trouvé sans vie le soir. 19 semaines pendant lesquelles mon moral a fait des hauts et des bas, pendant lesquelles je n'ai cessé de penser à lui

Comme beaucoup d'autres d'entre nous j'ai l'impression d'avoir des signes. Les quelques jours avant la crémation pendant les nuits j'ai pu sentir de la chaleur et voir une grande lumière blanche quand j'étais couchée, une autre fois je l'ai senti m'embrasser doucement sur les lèvres. Je ne sais pas si c'est mon imagination mais pour moi c'est lui.

On m'a dit que les papillons sont les âmes des défunts, aux enterrements de mes grands parents et d'autres j'en ai toujours vu un. Il y en a régulièrement dans la chambre où nous dormons mon bébé et moi. Pensez vous que c'est lui qui veille sur nous?

J'ai l'impression que quand je n'ai pas de ces " signes" je ne suis pas rassurée. Dois je croire que ce sont des signes de sa présence ou le fruit de mon imagination? Je suis perdue à ce niveau.

Il y a tant de questions que je me pose, tant de choses vis à vis de lui que je me reproche( le fait de ne pas être restée à côté de lui en attendant les secours entre autre).  Je l'aimais d'un profond amour mais je n'ai pas réussi à lui dire au revoir ce soir là ni à rester à ses côtés. Dois je m'en vouloir?

Les semaines passent et se ressemblent. Je compte les jours depuis son départ et je me remémore ce que j'ai fait jour après jour ( décès le samedi, crémation le vendredi) Cela tourne en boucle dans ma tête. Est ce que tout cela est normal?

Désolée de vous embêter avec ces questionnements mais vous êtes les seules personnes qui peuvent m'aider.

Bien à vous

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4024
Re : j'ai perdu l'amour de ma vie
« Réponse #14 le: 24 Février 2018 à 22:14:44 »
ne sois pas inquiète
oui tes questionnements sont normaux face à ce tsunami émotionnel !
sur ce forum il y a une partie spiritualité à voir
tu peux fouiller aussi
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/

tu verras le sujet/culpabilité
tu ne dois pas t'en vouloir au moment où tu as agit tu as agit avec les infos de ce moments là et fais de ton mieux !

Tourner en rond pour rester près du moment où encore on était avec eux ... est une attitude assez répandue ...
écoute les vidéos si tu n'arrives à lire 
chaque deuil est unique mais il y a des "constantes" ... lire les anciens ici te permettra de te situer
écrire tes émotions va t'aider
profiter de ta fille t'aide aussi
mais il faut traverser ... et ce chemin sera très long ...
ici tu seras toujours comprise et sache que jamais tes questions embêtent  :-*
bien affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char