Auteur Sujet: Il y a 7 semaines j'étais dans tes bras et aujourd'hui ... tu n'es pas là  (Lu 763 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Virginie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Je suis tellement triste et fatiguée ce soir. J'aurais juste besoin de te voir et te toucher pour aller mieux, comme un remède miracle, l'antidote qui me ferait revenir à la vie. Parce que depuis le 29 octobre une partie de moi est morte avec toi, et je ne peux la récupérer. Je dois la reconstruire avec cette faille, ce trou béant dans les fondations qui ne sera jamais réparable. Je ne sais pas si j'en suis capable. Parfois une énergie m'accapare et puis ensuite je retombe toujours... un peu plus bas, un peu plus loin de toi qui est au ciel. Est ce la distance de plus en plus grande avec toi qui fait que ma douleur s'accroit encore et encore ? J'aurais tellement aimé qu'on fasse la fête ensemble, qu'on danse, qu'on boive, qu'on mange qu'on se touche pour se sentir vivants ensemble. En attendant la seule possibilité qui s'offre à moi est de pleurer. De quoi sera fait demain ? Le sais-tu ? S'il est comme aujourd'hui je ne pourrais pas y survivre bien longtemps. 
Tu me manques parce que comme je te l'écris tous les jours je t'aime tellement fort ! Et ce pour l'éternité.
« Modifié: 16 décembre 2020 à 22:06:32 par Virginie »

Hors ligne juliette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il y a 7 semaines j'étais dans tes bras et aujourd'hui ... tu n'es pas là
« Réponse #1 le: 16 décembre 2020 à 21:38:45 »
Bonjour Virginie,

Malheureusement comme toi je suis toute nouvelle ici et je ne te souhaite pas la bienvenue, on ne devrais pas avoir à s'écrire, mais c'est ainsi. 

Je ne connais pas encore bien ce forum, ni le deuil moi ça fait 4 semaine demain mais je sais qu'ici tu peux écrire tout ce que tu veux, lui écrire à lui moi je le fait, je me dit que peut être qu'ici il m'entendra encore plus.

Je vais te réécrire ce que m'a dit une amie d'ici, Meije (car je penses qu'ici quelque part  on est tous un peu des amis) qui à  raisonné en moi :  "parfois on plonge et on a l'impression que jamais cela sera possible de vivre sans la personne que l'on aimait le plus au monde et pourtant chaque matin, on se lève, on est vivant .... on avance au jour le jour... à petits pas... il y a des petites éclaircies dans nos ciels tout gris...."

Dans ce forum on m'as conseillé cette vidéo,  elle aide, je l'ai vu en deux fois personnellement , au début c'était trop dur mais au final ça aide
https://www.youtube.com/watch?v=C9V7ESltxEs&t=867s&fbclid=IwAR2cAHkQr1KoomZcET0W8WfXahxpZLofJcCn2VolVNzn4pT-h5VovSmv7nQ

Que te dire d'autre mise à part que je comprends ta douleur, qu'on comprends tous ta douleur et que tu peux revenir ici  quand tu veux / peux.

Je t'envoi de mon courage, il m'en reste encore un peu pour le partager avec toi. 

Avec toute ma tendresse et bienveillance,
Juliette

Hors ligne Virginie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il y a 7 semaines j'étais dans tes bras et aujourd'hui ... tu n'es pas là
« Réponse #2 le: 17 décembre 2020 à 14:29:19 »
Merci beaucoup de ta réponse Juliette, j'ai déjà regardé la vidéo il y a quelques semaines mais je vais peut être visionner à nouveaux quelques passages, car je trouve que ce psychiatre remet à sa juste place le temps et ça fait du bien d'entendre cela. Certains pensent qu'en quelques semaines tout va mieux, mais c'est un processus long et nous savons tous que nos vies sont transformées à jamais. J'écris tous les jours à mon chéri, ça fait du bien et en même temps c'est déchirant de ne jamais avoir de retour. Parfois je lui laisse une place sur le lit ou sur le canapé mais je ne perçois aucun signe, aucune présence, alors j'imagine... même si ne pas le sentir près de moi est absolument désemparant. Parfois j'ai l'impression d'être folle et j'ai juste envie de me taper la tête contre le mur que tout s'arrête là dedans.
Merci de ton courage et de ta bienveillance,
Je t'envoie moi aussi ce que je peux d'énergie pour avoir la force de continuer, terme que je trouve plus juste qu'avancer. Continuons malgré tout car peut être qu'un jour notre ciel aura un peu plus de nuances de bleu et un peu moins de gris même si en ce moment je le vois noir.
Avec tout mon soutien.
Virginie

Hors ligne Virginie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il y a 7 semaines j'étais dans tes bras et aujourd'hui ... tu n'es pas là
« Réponse #3 le: 27 décembre 2020 à 19:20:35 »
Ma beauté,
Noël sans toi était bien triste, pourtant nous n'avions jamais eu l'occasion de fêter cet événement ensemble puisqu'il y a un an nos chemins ne s'étaient pas encore croisés. Mais l'idée de ne pas pouvoir te prendre dans mes bras, t'offrir un présent et te couvrir d'amour en cette période m'est insupportable voire intolérable. Dans ta famille je crois que ça s'est bien passé, mais tu dois déjà le savoir ;) Ta maman avait mis des photos de toi partout et je trouve ça super, je pense que ça m'aurait fait du bien, mais ici, dans ma famille ce n'est pas tout à fait la même histoire, mes parents sont un peu désemparés et personne ne me demande rien sur toi ... certains m'ont même dit que je restais bloquée sur le passé... Mais toi tu sais que le lien ne peut être rompu aussi brutalement et que je ne peux pas vivre sans toi comme ça du jour au lendemain. Alors parfois je m'isole ou prends quelques secondes pour te voir en photo ou en vidéo, caresser ton image et t'envoyer des baisers. La photo de toi et mon toutou que tu aimé tant a la marque de mes lèvres qui va finir par s'incruster à force de l'embrasser. Pourquoi a t-on si peur que je parle de toi ? Est ce parce qu"ils ne te connaissent pas ? Où parce qu'ils ont peur que je m'enferme avec toi ? Ils n'ont pas compris ce qu'était un deuil, qui plus est le deuil d'une personne aussi importante et exceptionnelle que toi à mes yeux. J'aurais aimé qu'on me propose de mettre une photo de toi quelque part ou qu'on t'évoque rien qu'un petit moment. Je sais que cette période de fêtes aurait été joyeuse et belle avec toi. Tu es parti tellement vite ! Nous qui nous disions que nous avions de la chance d'être voisins ! Je me disais que le destin était beau de nous avoir mis sur le chemin l'un de l'autre. Notre entente a été merveilleuse dès les premiers instants, même si ce n'était pas une évidence que nous nous mettions ensemble dans un premier temps, j'ai eu une affection sans borne pour toi, mais je te l'ai déjà dit. Tu es une personne tellement belle et généreuse ! ET je suis tellement triste de ne pas avoir pu en profiter d'avantage .
Je t'aime infiniment et même plus que ça !
Je t'embrasse très fort.

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 874
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il y a 7 semaines j'étais dans tes bras et aujourd'hui ... tu n'es pas là
« Réponse #4 le: 27 décembre 2020 à 22:39:24 »
Bonsoir Virginie
Triste Noêl, dis-tu oui et c'est normal , ton drame est si récent même si tu n'as jamais passé de fêtes avec lui, et  cela aurait été bien différent , ta famille n'a pas l'impression de mesurer le chagrin et la blessure qui est en toi , ne leur en veux pas , ils sont perdu devant ton chagrin et sans doute  ne comprennent pas  la peine de ton jeune amour, parler de votre amour est un besoin qui fait partie du processus , parler pour le faire vivre encore un peu, venir ici  écrire autant que tu en auras besoin , nous te lirons et partagerons, sache seulement que tous tes ressentis de tristesse et autres sont normaux, ici   on te comprend , on connaît la douleur de la séparation quelque soit le temps passé ensemble, le manque , le jamais plus et pourtant vivre un jour à la fois en espérant un léger mieux un autre demain
Prend soin de toi
Amitiés   

Hors ligne Virginie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Mon chat,
depuis quelques jours la douleur revient de plein fouet, elle m'avait laissée un peu de répit pendant quelques jours ou les larmes coulées entre des moments d'actions ou plus ''joyeux'' mais là depuis le week-end dernier j'ai la sensation de ne pas m'en sortir. Tu étais tellement présent dans ma vie les derniers mois avant ton accident et tu m'as donné tant d'amour, tant de force que je ne peux plus vivre sans toi. Je l'ai fait pourtant pendant 30 ans, mais tu as tellement tout chamboulé que maintenant ça me semble impossible. La vie avec toi était tellement plus savoureuse ! Tu es le premier qui m'a regardée comme tu l'as fait, avec tellement de bienveillance, de compréhension. Je me suis révélée à toi parce que tu avais raison je te faisais confiance, et ce depuis quasiment notre premier après midi ensemble au mois de juillet à la ''cascade'' que tu me faisais découvrir. Je me souviens que déjà tu avais changé quelque chose dans le regard que je portais sur l'amour. Tu fais partie de ceux qu'on rencontre et qu'on n'oublie pas. L'alchimie entre nous était parfaite ! Et sur tous les points. Je suis tellement désolée de ne pas t'avoir dit tout ça. La vie ne nous en a pas laissé le temps. Alors ce soir je te l'écris encore une fois, les yeux floutés de larmes, j'aurais aimé te le dire de vive voix, pour voir ton visage s'illuminait, que tu me fasses un clin d’œil et un large sourire : tu es très important dans ma vie, et bien sûr que je t'aime, j'espère que tu l'as perçu dans mes actes, dans l'intensité de mes câlins et regards sinon je ne me le pardonnerai jamais.
Ce vendredi soir, je me sens bien seule sans toi. Nous aurions été ensemble j'en suis sûre. Et cette idée m'est à la fois douloureuse et en même temps réconfortante parce que nous étions en train de construire quelque chose de solide, de vrai. Je ne te remercierai jamais assez de tout ce que tu m'as apporté, mais tu aurais pu attendre un petit peu avant de partir, tu ne crois pas ? Quelques dizaines d'années qu'on ait le temps de profiter encore et encore. Je sais que tu n'as pas fait exprès et que ce n'est même pas de ta faute. Comment aurais-tu pu éviter une camionnette qui déboule devant toi comme si un mur apparaissait soudainement? Le choc a été violent et j'espère de tout cœur que tu n'as pas souffert. Je ne saurais jamais quel cadeau tu voulais m'offrir pour Noël. J'aurais tellement aimé partager ce moment avec toi ! Comment vais je survivre à ton anniversaire dans un mois et demi ? Tes 34 ans que tu n'auras jamais. Mais dans mon coeur mon amour pour toi ne vieillira jamais non plus. Il restera intact, là où il en était le 29 octobre.
Je t'embrasse tendrement et surtout n'hésite pas à me faire signe, je serai toujours là pour toi.
Virginie