Auteur Sujet: Il n'avait que 25 ans...  (Lu 339 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Maxia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Il n'avait que 25 ans...
« le: 28 Août 2018 à 18:21:22 »
Cela faisait 2 ans que nous étions ensemble, la sensation commune d'avoir enfin trouvé l'âme sœur... Nous étions tellement heureux... La vie au quotidien était emplie de rires, de bonheur, d'amour, de projets, ...

Et tout a explosé fin juillet 2016...  Lors d'un repas de famille, une journée chaude et ensoleillée. Un membre de la famille a voulu voir sa nouvelle moto, mon chéri a ensuite juste voulu  faire un aller retour dans notre rue, ce qui lui a été fatal.  L'accident a donc eu lieu sous mes yeux, l'image de son corps inerte au milieu de la route me hante. Il n'est pas décédé sur le coup mais était inconscient. On m'a empêché de l'approcher pour me préserver pendant que d'autres réalisaient les premiers soins en attendant les secours.  Il est décédé quelques heures plus tard en ma présence, en service de réanimation. Le monde autour de moi s'est écroulé...

Les mois précédents, nous parlions d'avoir un enfant... C'est la chose que j'ai souhaité aussitôt, avoir quelque chose de lui en moi, un magnifique souvenir, un enfant qui lui ressemblerait. Malheureusement, avec le choc, j'ai subi une fausse couche. J'ignorais même que j'étais enceinte à cette période.

S'en est suivi une période de survie, d'un œil extérieur j'avais le sentiment d'être une morte vivante. J'ai été dans l'incapacité totale de reprendre le travail rapidement. Je n'avais qu'une obsession : le rejoindre. Ce que j'ai tenté un mois après son départ. J'ai frôlé la mort mais suis restée hospitalisée 7 semaines. Ensuite, au retour à la maison, j'ai continué à errer entre le lit et le canapé. A me rendre chaque jour sur sa tombe. Ce n'est que 7 mois plus tard, que j'ai pu reprendre le travail mais à temps partiel thérapeutique. Puis 15 mois après à temps plein.

Je suis restée 1 an dans cette maison, à passer chaque jour devant le lieu de l'accident. Cette maison lui appartenait, et aussi pour des raisons géographiques j'ai dû déménager. 

Les amis... On voit qui sont les vrais lors de telles épreuves. Certains m'ont réellement aidé à sortir la tête de l'eau, qui pourtant n'étaient pas les plus proches avant ce drame. J'ai fait de nouvelles rencontres amicales aussi, qui m'ont aidé à aller mieux.
Et puis il y a ceux qui te laissent complètement tombé... Soi disant parce qu'ils ont eu peur de m'exposer leur bonheur, leurs sorties entre couples, leur bébé naissant, ... en pleine tête. C'est un deuxième deuil, à plus petite échelle bien sûr, mais un abandon à subir aussi.

La famille... Mes parents ont été très présents. En revanche, j'ai formé une barrière avec le reste de la famille, ceux qui ont voulu voir cette foutue moto ce jour-là.

La belle-famille... J'ai la chance de continuer à la voir, partiellement pour certains. Ma belle-mère est d'une grande aide et aime que l'on se retrouve toutes les deux pour parler de lui, de notre deuil.

Depuis ce drame, mes pensées envers lui, envers l'accident m'obsèdent. J'ai connu beaucoup d'insomnies, de cauchemars. J'ai suivi un traitement mais très peu de temps, car je ne voulais pas aller mieux. Aller mieux pour moi c'était signe d'accepter cette mort, d'aller de l'avant.

Aujourd'hui, j'ai l'impression d'avoir tellement pleurer, que je n'y arrive plus, et c'est tout aussi douloureux. Les crises d'angoisses s’espacent. Mais mon Amour pour lui, mes sentiments sont décuplés. Cela fait un peu plus de deux ans maintenant qu'il m'a laissé et pourtant j'ai la sensation encore que c'était la semaine dernière. Et j'ai cette certitude en tête qu'il me sera impossible de rencontrer quelqu'un à nouveau même si je n'ai que 28 ans aujourd'hui. Je n'y pense même pas, malgré le manque d'attention. Pour moi, cela serait de l'infidélité envers lui. Je ne supporte pas lorsqu'on me demande si j'ai refais ma vie. Non, ma vie je ne la refais pas, je la continue... Avec lui toujours dans mes pensées.

Ce qui m'a quelque peu soulagé... Rencontrer une médium. J'y suis allée sous les recommandations d'une connaissance, j'ai été bluffée par cette séance. L'impression d'avoir pu lui parler, qu'il m'ait parler aussi. La médium a révélé des choses que seuls moi et mon conjoint pouvions savoir. Je suis ressortie vidée, libérée sur certains points de ce rendez-vous mais positivement.  En revanche, les psychiatres, psychologues que j'ai pu rencontrer lors de mon hospitalisation n'ont pas du tout été aidant. Je me suis tournée vers la lecture, notamment tout ce qui fait référence à notre vécu.

A ce jour, à part 2 ou 3 proches, personne n'évoque mon chéri parmi les amis, la famille, toujours par peur de me faire du mal. C'est douloureux. Au contraire je pourrais rester des heures à parler de lui, à entendre des anecdotes à son sujet que je ne connais pas. C'est pourquoi vous raconter tout ça aujourd'hui me fait du bien...

Cela fait deux ans que je cherche sur internet ce genre de témoignages, de forum, je suis "contente" d'avoir enfin trouvé celui-ci, de passer du temps ici à le parcourir de fonds en comble...
"La mort c'est comme un bateau qui s'éloigne vers l'horizon. Il disparait de notre vue mais il est existe toujours..."

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #1 le: 28 Août 2018 à 18:51:14 »
Malheureusement bienvenue Maxia.
J'espère que tu trouveras un peu de réconfort parmi nous.

Prends bien soin de toi.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Zabeth

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #2 le: 31 Août 2018 à 22:36:56 »
Bonsoir,
Je crois au destin.
Mon mari est parti à 56 ans.
Chacun vit son deuil à sa façon,  comme il peut.
J aimerai aller voir un médium.
Combien de temps avez vous attendu?
Je pense que l on peut être comprise que par des personnes qui ont vécu la même souffrance que nous.
Je vous souhaite beaucoup de courage.

Hors ligne Maxia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #3 le: 31 Août 2018 à 23:39:13 »
Bonjour,
J'ai attendu 1 an et demi avant d'aller en voir une. Il faut le vivre pour le croire... ça me paraît toujours aussi incroyable mais cette medium ne pouvait pas tout inventer. Avec une simple photo elle a su me raconter tellement de détails qui étaient vrais... Il faut tomber sur la bonne personne et non des charlatans.   

Bon courage à toi.
"La mort c'est comme un bateau qui s'éloigne vers l'horizon. Il disparait de notre vue mais il est existe toujours..."

Hors ligne BEBE

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #4 le: 01 Septembre 2018 à 01:22:20 »
Chère Maxia,

Moi aussi j'ai trouvé beaucoup d'apaisement après avoir reçu des signes de mon chéri....grâce à eux j'ai compris que tout n'était pas fini..... qu'il fallait apprendre à  le percevoir autrement... pour moi il n'est pas vraiment mort...il est juste passé dans une autre dimension....

Je t'embrasse et t'envoie toute ma tendresse
« Modifié: 01 Septembre 2018 à 01:25:48 par BEBE »
Une nouvelle etoile brille dans le ciel
aussi intensement que l'amour qu'elle porte en elle.

Hors ligne Fanny130

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 26
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #5 le: 01 Septembre 2018 à 02:28:25 »
Bonjour maxia ,   je n'ai pas les mots pour te réconforter mais je sais que plusieurs personnes sur ce forum  les trouveront.  Effectivement, il était si jeune.  J'espère un jour que les gens autour de nous comprendront que nous avons besoin de parler de ceux qui nous ont quittés.  Bon courage . 
Francine

Hors ligne Helpa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 326
  • En manque de ma fille partie volontairement à16ans
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #6 le: 01 Septembre 2018 à 12:02:39 »
Bonjour Maxia,

J'ai attendu aussi plus d'un an avant d'aller voir un(e) médium. Essentiellement parce que je ne savais pas où m'adresser pour trouver quelqu'un de sérieux et aussi parce que la première année, j'étais trop abattu pour y penser.

J'en ai vu plusieurs et certaines m'ont vraiment bluffé. Ca m'a aussi soulagé et surtout libéré de la culpabilité qui s'invite toujours. J'espère qu'il en est de même pour toi. Ca n'enlève pas la douleur, mais ça permet de reprendre pied et d'aller de l'avant.

Affectueuses pensées.

Hors ligne Maxia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #7 le: 12 Septembre 2018 à 21:59:46 »
Merci pour tous vos messages.

En effet, la séance de médium m'a apporté une certaine sérénité, un léger apaisement.  Je la conseille vivement à tous ceux qui ont perdu un être cher même si vous n'y croyez pas du tout, revenez nous en parler après ;)


Ma plus grande douleur ? Se dire que ton départ est irréversible. J'aimerai tellement qu'il y ait une solution, remonter le temps, changer le cours des choses... Tu me manques tellement mon Amour...
"La mort c'est comme un bateau qui s'éloigne vers l'horizon. Il disparait de notre vue mais il est existe toujours..."

Hors ligne Maxia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il n'avait que 25 ans...
« Réponse #8 le: 12 Septembre 2018 à 22:13:01 »
Enfin les larmes coulent (un petit peu) ce soir... Des mois que cela ne m'était pas arrivé alors que pourtant je souffre tellement. Comme si j'avais trop pleuré et que je n'avais plus de larmes en stock... C'est bête mais pleurer fait du bien aussi. Là maintenant j'aurai plutôt envie de crier l'injustice de notre destin, ...

Allez j'y retourne...
"La mort c'est comme un bateau qui s'éloigne vers l'horizon. Il disparait de notre vue mais il est existe toujours..."