Auteur Sujet: Il m'a fallut 364 jours...  (Lu 2751 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne cecile22

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
Il m'a fallut 364 jours...
« le: 23 Mai 2011 à 14:29:14 »
Il m'a fallut 364 jours...Pour arriver jusque ici et livrer mon témoignage a des gens qui ne pourront que me comprendre!!!

je me présente je m’appelle Cécile, j'ai 30ans, maman d'une petite fille de 4ans et j'ai perdu mon conjoint le 24 mai 2010.

30 avril 2010, Jérôme passe en coup de vent a la maison, il rentre du travail et venait de récupérer Manon a la crèche et devait repartir pour une soirée concernant son travail...il dépose Manon et une rose avec un petit mot (je t'aime et un coeur).
je sais qu'il rentrera tard, je sais aussi qu'il boira, je lui fait mille recommandation et lui dit que surtout si ça ne va pas qu'il m'appelle!!!

1mai 2010, il est 8h du matin, il n'est pas rentré, je suis un peu inquiète mais je prend sur moi(il dort peut être sur place)...j'essaye de l’appeler, ça sonne mais personne ne répond (il a peut être égaré son portable, ça lui arrive)...bref j'essaye a chaque fois de relativiser, mais je sens quelque chose ne va pas!!!

9h30 un téléphone de ma maison qui d'habitude ne sonne jamais, sonne... numéro inconnu, je décroche...les gendarmes (sur le coup je n’étais presque pas surprise)..."nous vous informons que Jérôme a eu un accident de la circulation, il est transféré au CHU de votre ville, les médecins vous informerons sur place"...

En une phrase tout s’écroule...j'embarque ma fille, j'arrive aux urgences et on m'envoie en Réanimation médicale...
On me fait patienter, personne me dit rien, les AS apportent du jus de fruit et une télé pour ma fille qui ne sait ou nous sommes et pourquoi nous sommes la, alors elle joue, elle rit...je la regarde sans savoir quoi lui dire, puisque je ne savais pas ce qu'il était en train de ce passait...je savais juste que c’était grave!!!!

12h un médecin vient me voir, Jérôme est rentré avec son véhicule dans un platane, a l'arrivé des pompier il était en arrêt cardiaque, il a était réanimé sur place et placé en coma artificiel!!!
Il a une hémorragie cérébrale, mais pas de traumatisme crânien...les médecins optent pour un AVC, si bien que c'est l'AVC qui a provoqué l'accident de la circulation et non l'accident qui a provoqué l'hémorragie (même si au final ça ne change pas grand chose, au moins je peux dire a ma fille sans lui mentir que son père n'est pas responsable).

Les jours qui suivent sont en dent de scie, on s'accroche a la moindre parole positives du corps médical...Jérôme reprend le contrôle de ses fonction vitales (respire seul...) mais ne se réveille pas...les médecins parlent de le transférer chez les cérébraux lésés, il est jeune il peut potentiellement récupérer...il a même droit a un début de rééducation...

Pendant ce temps j'essaye de faire mener a Manon une vie relativement "normale", je ne lui cache rien de l’état de son père, encadrer par les AS j'organise des visites ou elle peut le voir!!!
le 7mai 2010 est le jour de ses 3ans, je lui fait quand même un petit anniversaire pour lui montrer qu'on se bagarre et comme ça je le raconte a Jérôme!!!

le 21mai2010, alors 2ieme choc Jérôme fait un 2ieme AVC plus important encore que le 1er...Cette fois plus l'ombre d'un espoir, son cerveau est trop endommagé, c'est les machines sur lesquelles il est branché qui le maintienne en "vie"....les Médecins m'explique que je doit leur donner le feu vert pour arrêter les machines, ils ont déjà arrêter les soins!!!

Le 24 mai 2010, j’amène une dernière fois Manon...a 19h05 j'ordonne l’arrêt des machines...19h15 tout était fini!!!

J'avoue que je ne savais plus dans quelle direction aller, si je témoigne ici c'est aussi pour poser un bilan sur cette année déjà écoulé!!!

Dans la semaine suivant les funérailles, je suis allée chez le coiffeur pour un changement de tète radical...le we suivant, je suis partie a l'autre bout de la France avec ma fille, pour changer d'air et j'ai recommencé tous les we!!!
Tout le monde me disait va voir quelqu'un, j'y suis allée, forcement comme ça ne venait pas de moi ça ne m'a pas aidé...je suis pas prête... néanmoins ma fille a vu une fois une pedopsy, qui m'a dit que dans l’immédiat elle n'avait pas besoin de suivi!!!

Puis je me suis mise a faire la fête, a m'enivrais...mais finalement ça me correspond pas non plus, alors je continue a m’étourdir mais sans boire une goutte d'alcool...quand la musique m'emporte, je ferme les yeux et je peux danser jusqu'au petit matin!!!

J'ai réaménagé ma maison, notre chambre est devenu une salle de jeu pour ma fille et je me suis installé une mezzanine dans mon salon, j'ai quitté mon boulot (qui ne m’intéressais pas) et j'ai suivi une formation d'ambulancier (je voulais comprendre pourquoi et comment), ma fille est rentrée a la maternelle (ou elle est une des plus dégourdie de sa classe)!!!

A la veille de ce sinistre anniversaire, je me rend compte que j'en peux plus d'entendre "tu es forte" "tu es courageuse" "tu es jeune", même si ça part d'un bon sentiment...je ne supporte plus les regards apitoyés, des mamans de l’école, des commerçants de mon quartier...Si j'arrive avec un grand sourire, pas la peine de me rappeler que je vis une histoire tragique...Quand je laisse des statuts léger sur Facebook, j'en ais marre d'avoir des commentaires comme "on pense fort a toi" etc du coup ne laisse plus de statuts du tout!!

Durant cette année j'ai foncé, j'ai voulu profiter de chaque instant, j'ai même laisser quelques hommes me draguer, j'ai tout fait pour maintenir un équilibre a ma fille et pour tenter de me reconstruire en tant que femme!!!

Mais aujourd'hui je suis fatiguée, lasse...j'envisage d'aller voir quelqu'un car oui j'ai besoin d'aide et seule je me rend compte que je n'y arrive plus. J'ai beau être d'un naturel optimiste, un mal être s'installe, il va me falloir rebondir et vite!!!

Il m'a fallut 364 jours pour accepter l'inacceptable, je dois affronter ma douleur et mon manque et arrêter de fuir!!!

Merci a tous

Hors ligne mc59

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 195
Re : Il m'a fallut 364 jours...
« Réponse #1 le: 23 Mai 2011 à 14:43:52 »
bonjour Cécile ;
chacun(e) réagit comme il peut au départ du conjoint ...
on essaye de se construire une nouvelle vie
mais  il faut bien accepter de reconnaître que nous vivons un veritable traumatisme dans notre vie !
pas facile le regard des autres qui nous ont connu(e)s en couple...
si aujourd'hui tu ressens le besoin d'être aidée , fais le ;
il faut juste trouver la personne qui saura comprendre ce dont tu as besoin ; psychologue , sophrologue , réflexologue ...
je te souhaite de trouver l'apaisement
je t'embrasse
marie-claire

Hors ligne BobNode

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
Re : Il m'a fallut 364 jours...
« Réponse #2 le: 23 Mai 2011 à 15:47:57 »
Même tarif pour moi...
J'ai aussi dû demander aux docs d'arrêter les machines.
Et 8 mois après, je crois que j'entre dans ce que la commentatrice des vidéos appelle le "vécu dépressif".

Courage à toi, à nous.

Hors ligne Pascale

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1048
  • Je t'aimais, je t'aime, et je t'aimerai....
Re : Il m'a fallut 364 jours...
« Réponse #3 le: 23 Mai 2011 à 18:32:11 »
Bonjour à vous, il est parti le 1er janvier 2011
Ce qui est extrêmement difficile, c'est de devoir prendre la décision de faire passer l'amour de sa vie de l'autre côté.
La DECISION, on trouve ça inhumain et on se dit par moment: Mon Dieu qu'ai- je fait ?
Et si il y avait eu un espoir? C'est des pensées furtives mais elles sont bien là.
Sur le moment on suit le rythme, c'est vrai que je savais que je ne pouvais pas laisser Jacques comme ça. Il ne l'aurait pas voulu et puis il n'aurait jamais récupéré un AVC majeur du côté gauche . Les machines ont été débranchées le matin et à 19 h c'était fini. Et puis 364 jours c'est l'approche du premier anniversaire, ton corps et ton âme se souviennent quelle douleur ça a été.
moi je n'en suis pas encore là j' entame mon 5 éme mois mais tout les premiers du mois c'est difficile alors le 1er de l'année ça risque d'être terrible.
Je me laisse le temps.

Je t'embrasse bien fort
Pascale la Louve
Pascale la Louve