Auteur Sujet: Il est parti, Il n'est plus là  (Lu 7347 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Titi62

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Il est parti, Il n'est plus là
« le: 15 Décembre 2016 à 14:36:16 »
Mon époux est parti le 24 novembre 2016 à 59 ans des suites d'un cancer du poumon  diagnostiqué le 16 juillet de la même année.
Quand le diagnostic est tombé, je me suis plongée dans la lecture de tout ce qui parlait des moyens de lutter contre le cancer, de supporter les traitements.... J'ai adapté notre régime alimentaire, changé mes horaires de travail  pour accompagner Michel lors de longues marches parce-que j'avais lu que pour lutter contre l'épuisement généré par les traitements, il fallait avoir de l'activité physique. J'ai organisé des week-end, les soirées à la maison pour que Michel ne se sente pas isolé dans la maladie.  Nous avons eu la chance de pouvoir partir 3 semaines en voyage au Canada dans la belle province du Québec où nous avons eu la joie d'observer les bélugas, les baleines, de voir l'été indien...... 
Au travers de cette hyperactivité , je me suis engagée totalement dans l'accompagnement de mon époux. C’était d'autant plus facile que Michel ne souffrait pas, le traitement de morphine donné dès le départ suffisait à endiguer la douleur due aux métastases osseuses. Il n'a eu aucun effet secondaire aux chimios. Il était fatigué  voire par moment épuisé mais ne portait sur lui aucun stigmate de la maladie.  On pouvait faire comme si.....

Fin du mois d'octobre son état s'est brusquement aggravé, il a eu des difficultés à respirer, la tumeur venant obstruer les bronches, Michel a dû être placé le 17 novembre en coma artificiel sous respirateur. J 'ai interrompu mon activité professionnelle pour être à ses côtés pendant toutes les plages d'heures de visites et même plus (Un grand merci au personnel des soins intensifs pneumo  pour leur gentillesse). Nos deux filles ont également été présentes non stop. Elles se relayaient pour s'occuper de nos petites filles de 21 et 4 mois, on mettait les musiques qu'il aimait, on chantait, on le massait. Encore beaucoup de  fébrilité et d'action.

Hélas même la pose d'une deuxième prothèse alors qu'il était toujours sous respirateur, n'a pu éviter que Michel nous quitte le 24 novembre dernier.  Là encore, nous nous sommes plongé à "coeur" perdu  dans l'organisation du dernier hommage.
 Michel avait coutume de dire qu'il trouvait regrettable que les obsèques soient organisées pour ajouter de la peine aux gens et faire pleurer le plus possible.
Nous avons donc organiser chaque minute de la journée d'adieu pour lui rendre un bel hommage. Nous avons choisi chaque musique, chaque texte lu pendant la messe. Nous avons organisé une collation avec toute notre grande famille pendant laquelle nous avons pu parlé de lui et lors de la crémation, nous avons témoigné de ce qu'il représentait pour nous, partagé nos souvenirs. Ce n'était pas gai certes mais ce n'était pas larmoyant.

Et d'un seul coup plus rien à faire pour lui !
Il ne reste plus que  l'absence, le manque, le trou béant dans le cœur, les pleurs dans le sommeil (enfin quand j'arrive à dormir).  J'ai la satisfaction  d'avoir été là pour lui quand il en avait besoin, de l'avoir accompagné jusqu'au bout.
Je n'éprouve aucune colère, aucun regret, je n'ai que le manque de Michel.
Cela faisait 34 ans que nous vivions et travaillions ensemble.  Il était mon âme sœur, mon amour, mon ami, mon amant. On riait des mêmes choses, on avait du plaisir à être ensemble.

Partout dans la maison, il y a des objets abandonnés, des timbres à classer, des mots fléchés à finir, son appareil photo...que dire des armoires pleines de vêtements.
Je veux faire le tri ce week end et donner ses vêtements parce qu'il y a tant de gens qui en ont besoin et que c'est ce qu'il aurait voulu.
Je veux déménager et changer de travail, mes collègues sont aussi les collègues de Michel et je tombe sans arrêt sur des dossiers sur lequel il y a son écriture, des messages qu'il a envoyé, je passe devant son bureau....

Mais ne suis-je pas encore une fois en train de me réfugier dans l'hyperactivité pour éviter de me poser et de réfléchir.
Ne vais-je pas regretter les choix que je fais aujourd'hui dans la précipitation ?

Je suis entourée par mes filles, ma famille, ma belle-famille, mais je vois bien que mon chagrin les laisse démunis, leur fait peur.  Je sens une pression pour "guérir" rapidement.  Tout le monde me répète que je suis forte et que je ne peux pas flancher maintenant, que je suis "balèze" comme dirait mon frère parce que je suis toujours celle qui décide, organise....

Pourtant j'ai peur, c'est la première fois de ma vie que je n'arrive pas à me projeter, j'ai l'impression d'être dans le noir et j'ai toujours eu peur du noir.
Je sens que je ne maitrise rien, je suis prise dans une tempête dont je n'imagine pas la fin.
Je suis dévastée, j'ai tout le temps froid.
Je ne sais pas quoi faire.


« Modifié: 21 Décembre 2016 à 16:16:07 par Titi62 »

Hors ligne Anneso85

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 92
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #1 le: 15 Décembre 2016 à 17:59:40 »
Françoise1962,
Triste bienvenue sur ce forum. Comme tout le monde ici je comprends ce que tu traverses. Certains de tes mots auraient pu être les miens...
Comme toi je me réfugie dans l'hyperactivité : coûte que coûte, assurer, avancer, continuer, faire (défaire et refaire encore)... et encore aujourd'hui la tentation est grande de se lancer dans les grandes manoeuvres pour ne surtout pas se poser ni avoir le temps de réfléchir... c'est épuisant et peut-être que ça ne fait que reculer le moment où... mais pourquoi pas si ça fait du bien là et maintenant? Peut-être que pour le moment c'est ce qu'il te faut et que dans quelques semaines / mois / années il en sera différemment. Ne pas s'approcher du gouffre de peur de tomber dedans... Je crois que petit à petit on parviendra tout de même à s'avancer un peu plus près, pas à pas, chacun à son rythme et quand inconsciemment on a un peu moins peur d'y être aspiré.
J'ai lu quelque part qu'il valait mieux éviter de prendre "à chaud" des décisions radicales (déménager, changer de travail...) au risque effectivement de le regretter par la suite. Peut-Être pourrais tu trouver des projets de changement qui te tiennent occupée mais ne remettent pas tout en question (pour ma part j'ai réorganisé entièrement la salle de bain et les chambres des filles...) ?
Oui tu es forte et tu vas y arriver mais comme tout le monde tu as aussi le droit de te sentir seule, d'avoir peur, d'avoir mal, de pleurer et de ne pas savoir quoi faire...
espérant que ce forum t'aide à réchauffer un peu ton coeur dévasté
prends soin de toi

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1338
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #2 le: 15 Décembre 2016 à 20:46:16 »
Bonsoir,
Comment ne pas avoir le sentiment de ne plus rien maîtriser lorsqu'après ces mois, ces années peut-être, de lutte, contre la maladie, nous nous retrouvons seuls.
L'absence.
Nous avons jeté toutes nos forces dans la bataille.
Comment ne pas être fragiles et démunies après la défaite ?
Perdues à errer sans but dans une vie qui n'est plus la nôtre.

Me croiras-tu  Françoise, si je te dis que peu à peu les forces nous reviennent ?
Et que nous réapprenons à vivre. Autrement.
Mais vivre.
Il faut des jours, des semaines.
Mais un matin, l'étau qui nous étouffait est moins serré.
La plaie a cessé  de saigner.
Et les souvenirs ne nous déchirent plus le cœur.

Prends bien soin de toi, Françoise.
Je te souhaite une nuit sans pluie sur les joues.
« Modifié: 07 Juin 2017 à 19:50:49 par *Ephémère* »
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne Titi62

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #3 le: 16 Décembre 2016 à 19:30:47 »
Merci de vos messages et de votre soutien. Aujourd'hui j'ai discuté longuement avec une collègue qui a perdu son compagnon  il y a 3 ans. Cela m'a fait un bien fou.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3394
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #4 le: 16 Décembre 2016 à 21:07:44 »
Avec elle tu auras régulièrement le soutien direct d'une aînée dans le deuil c'est très précieux
j'ai eu aussi l'opportunité d'avoir plusieurs personnes aînées dans le veuvage et ça m'aide beaucoup de parler directement avec !
douceur à tout le monde
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #5 le: 16 Décembre 2016 à 23:54:01 »
Je sens que je ne maitrise rien, je suis prise dans une tempête dont je n'imagine pas la fin.
Je suis dévastée, j'ai tout le temps froid.
Je ne sais pas quoi faire.


C'est un effet qui dure et perdure quelques temps...

Comment ne pas se retrouver dévastée lorsque l'horizon est sombre et que nous perdons notre raison de vivre , notre passé, notre avenir....

Balèze , oui et pour longtemps, pour donner le change cela aide...

Je comprend ton désarroi , ta douleur et cette hyperactivité,  qui permet de ne pas penser , ainsi on peut pour un certain temps conserver nos illusions, même si au fur et a mesure tout devient dérisoire.

Mes pensées t'accompagnent, reste " Balèze" autant que faire se peut.

zabou

Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Titi62

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #6 le: 19 Décembre 2016 à 14:38:15 »
Comme tout le monde, il y a des hauts et des bas et en ce qui me concerne, ces jours ci, plus de bas que de hauts.
Samedi soir, je suis sortie,  avec ma fille , voir une manifestation organisée par la commune pour la fin de l'année et c'était la première fois que je "sortais" depuis qu'il n'est plus là et sans lui.
 Jamais je n'aurais cru possible de se sentir aussi seule dans la foule. Il n'était pas là pour partager le spectacle avec moi...
Bien sûr j'ai donné le change et mais  je crois que ça m'épuise. Faire semblant...non pas d'aller bien, ça ce n'est pas possible, mais ne pas montrer combien on va mal.
Faire semblant avec les collègues, les voisins, la famille, c'est vraiment très  fatiguant.

Les fêtes approchent à grands pas et il ne sera pas là....Je vois les jours passer avec la "boule au ventre".

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1338
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #7 le: 19 Décembre 2016 à 20:27:11 »
Comme tu as raison, Françoise,
"Faire semblant...non pas d'aller bien, ça ce n'est pas possible, mais ne pas montrer combien on va mal."
Puisse la nuit qui éteint le paysage vous offrir le repos dont vous avez besoin.
Pour aller moins mal.
 
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne Titi62

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti, Michel n'est plus là
« Réponse #8 le: 21 Décembre 2016 à 16:04:42 »
Cela fera bientôt un mois que Michel est parti. Incroyable, déjà un mois sans lui. Je me sens vide, cabossée, sans énergie.
J'ai l'impression d'avoir le cerveau vide.
Pourtant, je constitue les innombrables dossiers administratifs, je travaille mais comme un robot.  Je ne réalise pas que je ne verrais plus jamais mon amour.
J'ai lu dans des messages adressés à Marie51 qui a vécu 34 avec l'homme de sa vie, qu'elle avait eu de la chance d'avoir un amour si long. Je ne crois pas que la peine est plus ou moins légitime en fonction du nombre d'années communes ou de l'âge du défunt.  Certes je reconnais que c'est merveilleux d'avoir  vécu 34 ans avec Michel mais je ne crois pas que ce soit moins triste que le départ de quelqu'un de plus jeune ou la séparation d'un couple plus récent.
La vérité c'est que pour nos filles et moi son départ est un drame, que nous souffrons énormément.
Je suis démolie, je suis incapable de me projeter.
Il n'y a pas de hiérarchie dans la tristesse, on a toutes perdues notre compagnon et on est toutes démolies, sinon on ne serait pas sur ce forum.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3394
Re : Il est parti, Il n'est plus là
« Réponse #9 le: 21 Décembre 2016 à 17:05:01 »
Citer
Il n'y a pas de hiérarchie dans la tristesse, on a toutes perdues notre compagnon et on est toutes démolies, sinon on ne serait pas sur ce forum
c'est vrai selon moi
juste plus on a vécu ensemble plus on a un coffre garni de souvenirs divers par rapport aux personnes qui ont peu vécu ensemble
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1338
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : Il est parti, Il n'est plus là
« Réponse #10 le: 21 Décembre 2016 à 19:35:39 »
Non, il ne saurait être question  de hiérarchie ou de légitimité  dans le chagrin.
La perte d'un être aimé nous plonge dans un abîme de douleur et d'incompréhension.
Chacun de nous est unique, et survit à ce tsunami comme il le peut.
Ecrire ici, c'est partager.
Nos doutes, nos peurs, nos larmes, notre colère.
Les tempêtes comme les accalmies.
Et puis  un jour, pouvoir dire aussi que le temps a doucement émoussé un peu notre peine.
Ecrire pour soi.
Mais aussi écrire pour partager.
Soutenir.
Accompagner un peu.
Dans le respect et la douceur.
.
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne malex

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 68
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti, Il n'est plus là
« Réponse #11 le: 22 Décembre 2016 à 00:13:35 »
Pas de hiérarchie ou de légitimité.....  rien que des âmes en peine en errance.

Je suis une  âme en peine ... un an aujourd'hui. Que s'est-il passé pendant ces douze mois? je ne sais pas . Je ne sais toujours pas où je suis, qui je suis.  Mais quand je viens sur ce forum je sais que je ne suis pas seule . Alors à toutes celles et ceux qui croiseront mon chemin ce soir j'envoie une pluie d'étoiles douces....   bonsoir!
malex

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3394
Re : Il est parti, Il n'est plus là
« Réponse #12 le: 22 Décembre 2016 à 05:49:55 »
Tendres et chaleureuses pensées à toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1338
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : Il est parti, Il n'est plus là
« Réponse #13 le: 22 Décembre 2016 à 09:28:30 »
Bonjour à toi, qui écris  dans les prémisses  d'une journée particulière.
Comme tu décris bien ce que nous pouvons ressentir lorsque nous nous retournons sur la route.
Les mois ont passé, nous avons avancé, et le chemin parcouru nous laisse étonnées et perplexes.
Sans trop savoir qui nous sommes, ni ce que sera demain.
Comme tu peux le lire, tu n'es pas seule, en effet.
Et je t'offre en partage un peu de mon courage de ce matin.
*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne malex

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 68
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Il est parti, Il n'est plus là
« Réponse #14 le: 28 Décembre 2016 à 23:36:57 »
Merci qiguan.....   cela fait plusieurs fois que tu prends la peine de me tendre la main dans différents fils sur le forum.   merci Ephémère....   

Que ceux qui nous manquent tant se frayent un chemin parmi les étoiles de cette nuit pour déposer un peu de paix
dans nos cœurs.