Auteur Sujet: départ accidentel  (Lu 20772 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4872
Re : départ accidentel
« Réponse #225 le: 31 octobre 2019 à 17:51:23 »
Citer
je vais essayer de profiter de mon congé et de ne pas m'en faire.
oui le plus sage
même si je en connais pas les lois de ton pays  ...
prendre soin de toi est fondamental là !
je t'embrasse fort
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 287
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #226 le: 01 novembre 2019 à 00:09:04 »
Anonymus, je pense comme Qiguan que tu as raison de faire une pause, car la situation au travail devient intenable. Profites-en pour prendre du recul, te reposer et surtout t'occuper de toi et faire des choses qui t'apaisent, te font du bien. Affectueusement
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 833
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #227 le: 01 novembre 2019 à 19:21:43 »
Anonymus

Soit douce avec toi , prendre le temps de te reposer , dormir pour moins souffrir
  De tout coeur avec toi , dans ces passages difficiles
Amitiés  et douceur

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #228 le: 04 novembre 2019 à 23:09:14 »
oui, je suis certaine que c'était la bonne décision, même si c'est angoissant, parce que j'ai peur de ne jamais rebondir.

aujourd'hui, c'était ma 2e rencontre avec ma nouvelle psychologue. j'ai besoin de vos précieux conseils, car dans son bureau aujourd'hui, j'ai fait une grosse crise de panique lorsqu'on abordait des sujets comme la mort, la maladie, la souffrance psychologique et physique, l'angoisse...je ne me sentais pas bien, j'étais figée, les muscles tendus, la douleur dans la poitrine, les étourdissements...je l'ai mentionné à la psychologue, nous avons fait des respirations profondes et un peu de mouvements oculaires.

je me pose des questions, car par la suite, j'ai dormi tout l'apres-midi, je n'ai pas été capable de manger, j'ai mal au coeur, je suis angoissée et je craint la prochaine rencontre. on dirait qu'elle creuse trop profond dans mes traumas. je me demande si ca peut me faire du tort. qu'en pensez-vous?

amitiés

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 287
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #229 le: 05 novembre 2019 à 01:12:53 »
Chère anonymus, c'est délicat de répondre à ton questionnement quand on n'est pas spécialiste. Chaque personne est différente, chaque thérapeute est différent et chaque relation patient-thérapeute aussi. Le plus important, il me semble, est de se sentir en confiance avec son thérapeute. Face à ta crise de panique, elle a eu apparemment les bonnes réponses en travaillant sur la respiration et les mouvements oculaires. Le travail, c'est le patient qui le fait, si certains sujets sont trop insoutenables pour toi, tu peux décider de ne pas les aborder pour le moment. Comme en  toute cnose, il faut être doux et bienveillant avec soi même, là vie est  bien assez dure comme ça. . Enfin, en me basant sur ma propre expérience, je pense que certaines séances très éprouvantes sur le moment peuvent s'avérer bénéfiques malgré tout à plus long terme. L'épuisement et les somatisations sont tout à fait normaux après une telle séance, ce qui ne veut pas dire que ça va te faire encore plus de mal. Seule ton intuition personnelle peut te guider. Si tu sens au bout de quelques séances, que ça ne va pas mieux ou que ça empire, tu peux décider de changer de thérapeute. Mais si tu as l'impression d'avancer et surtout si tu te sens en confiance, ça vaut le coup de continuer.
Tiens-nous au courant.
Affection et douceur
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1046
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #230 le: 05 novembre 2019 à 13:15:27 »
Anonymus..pour mon expérience..j ' ai fait la même chose à deux reprises avec ma psychologue...elle a su écouter..attendre et  même si ça fait mal sur le coup ..même si c ' est épuisant..je suis certaine que c ' est nécessaire et bénéfique.. la douleur doit sortir de toi ..je me suis excusée et elle m ' a répondu simplement  c' est mon métier...fait lui confiance  si tu ne sens pas que le courant passe alors change..
C 'est impératif d ' avoir confiance .
Grosses bises biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #231 le: 03 mai 2020 à 14:46:08 »
Bonjour à tous et à toutes,

Dans les derniers mois, j'ai pensé beaucoup à vous, mais je n'avais pas la force de me connecter au forum. Je me rends compte que je me suis privée d'une aide précieuse et c'est pourquoi je reviens vers vous.

J'en suis à 14 mois. Je ne sais pas ce qu'il y a de si spécial avec ce fameux 14e mois, mais je me sens de retour à la case départ. Après mon congé maladie qui a duré 2 mois, je me suis fait offrir un boulot à l'extérieur de la ville. J'ai sauté sur l'occasion pour déménager à 1h15 de chez moi et recommencer à neuf dans une ville où je ne connais personne. Avec ce changement, j'ai également arrêté mes suivis avec ma psychologue. Je croyais pouvoir fuire la douleur, mais au contraire, celle-ci me colle à la peau.

Je suis en confinement depuis plusieurs semaines. Je suis retournée chez ma mère au début de la pandémie pour ne pas rester seule. Je continue de travailler à distance, mais je me réveille chaque matin en crise. Je tremble, je vomis, je n'arrive plus à manger, j'ai mal à la tête, je n'ai aucune motivation à sortir du lit. Je me sens seule, angoissée. J'ai peur de m'attacher aux autres parce que je sais qu'ils peuvent mourir. J'ai peur de l'avenir. Je déteste vivre dans ce monde sans mon amoureux. Je pourrais endurer n'importe quoi en autant qu'il puisse revenir à la vie. Je suis découragée et je me demande quand est-ce que ça finit cette spirale infernale d'angoisse, de tristesse, de manque et de vide intérieur. Quoi que je fasse, je n'arrive pas à m'en sortir...

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 833
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #232 le: 03 mai 2020 à 22:45:56 »
anonymus

Souvent j'ai pensée à toi , ne plus avoir de nouvelles  ici ne veux pas dire que ça va mieux,, de conseil je n'en ai  pas à te donner,  comme toi je me bats encore contre les jours , j'en suis encore au jour le jour ,avec beaucoup de bas et très peu de haut et toujours des larmes
 j'ai lu que tu as déménager , changer de travail etc... mais ta douleur , ton chagrin  t'a suivi ,c'est bien ancré en toi , en nous même , il nous faut vivre avec comme on peut  ….  seul le temps arrivera à nous aider, tout en sachant que l'on oubliera jamais rien, et tu sais bien que ton vœux le plus cher ne se réalisera pas 
 comme nous  tu connais aussi le confinement et cela n'aide pas non plus , n'abandonne pas ton combat pour ta vie ,avec ton être cher dans ton cœur pour toujours
Prends soin de toi
Amitiés

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 287
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #233 le: 03 mai 2020 à 23:15:16 »
Chère Anonymus, j'ai moi aussi beaucoup pensé à toi et me suis d'abord réjouie en apercevant ton nom que tu sois de retour. Mais je vois que tu traverses une période très difficile et j'en suis désolée.
Tu as fait d'énormes changements dans ta vie, qui ont dû te demander beaucoup de courage et d'énergie, tu as arrêté le suivi avec ta psychologue et là-dessus est arrivé le confinement. Ça fait  beaucoup. Cela explique probablement que tu te sentes si mal et si découragée. Repartir à zéro comme tu l'as fait est une épreuve très difficile. Ne pourrais-tu pas continuer ce suivi avec ta psychologue ? La mienne a continué ses consultations par Skype et ça m'aide beaucoup, Je ne pourrais pas arrêter actuellement sans me mettre en danger.
Maintenant que tu as opté pour ce changement radical, il va te falloir apprivoiser cette nouvelle vie  pas à pas. Ce ne sera pas évident mais tu y arriveras avec la force que te donnera l'amour que tu as donné et reçu. Reviens ici nous dire comment ça se passe pour toi, nous serons là.
Toutes mes pensées t'accompagnent. Donne de tes nouvelles.
Affectueusement
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne Nicole595

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 474
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #234 le: 04 mai 2020 à 15:29:30 »
Anonymus   je suis comme toi, je n'en sors pas, mais de toutes façons en sortir pour qui, pour quoi, sans lui, pas de bonheur possible....
Je ne serai plus jamais la même. J'ai perdu mon essentiel.

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #235 le: 13 juin 2020 à 14:41:00 »
Bonjour à vous 3 et merci pour vos réponses. Je pense souvent à vous également. Ça me réconforte de savoir que je ne suis pas seule avec mon chagrin.

Aujourd'hui c'est finalement l'enterrement, après presque 16 mois. Le terrain n'était pas prêt, car c'est un nouveau développement du cimetière. Je me sens triste et en colère. On va enterrer mon amoureux comme mon chat enterre ses besoins...je me sens abandonnée et je trouve la vie injuste. Je me sens l'actrice d'une vie que je n'ai pas choisie mais que je dois poursuivre quand même. Je suis dégoûtée et sans grande surprise, je n'ai pas d'appétit ce matin non plus.

Ma psychologue m'a proposée pendant la pandémie de faire des rencontres sur Skype, mais je ne lui ai pas répondu. Peut-etre que ça m'aiderait de reprendre les suivis. J'ai parfois l'impression que personne ne peut m'aider, car personne ne peut ramener mon amoureux, mais je sais que d'obtenir le point de vue de quelqu'un d'autre ou juste son écoute peut être d'une grande aide.

Bisous

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 833
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #236 le: 13 juin 2020 à 15:14:30 »
coucou anonymus
Période super difficile pour toi , qui te ramène à tant de douloureux souvenirs , 16 mois de douleurs mis en parenthèse ,tu dis te sentir et je te comprends ,mais j'espère que tu étais entourée pour cette cérémonie ,  je pense que tu à besoin de te faire aider  (comme chez nous le confinement puis le  déconfinement n'arrange rien non plus) seule c'est trop dur, bien-sur que cela ne te rendra pas  ton amoureux , il te faut tout faire pour être aider , n'abandonne pas .....
Ou en est-tu dans ton travail ?
Une fois de plus tu fais face à cette épreuve avec une force qui est en toi , très certainement vacillante mais debout , il serait fière de toi, n'oublie pas , il veille sur toi
Prends soin de toi , mes pensées t'accompagnent
Amitiés

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 287
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #237 le: 13 juin 2020 à 23:07:45 »
Chère anonymus, tant de choses difficiles ! Cet enterrement a dû être une rude épreuve. Comme je l'ai déjà dit et comme le suggère malome, reprendre le suivi psy, si tu te sens en confiance avec cette personne, pourrait t'aider. Rien ne peut effacer le chagrin, mais poser des mots sur ce qu'on ressent et être entendue, ça peut aider à aller mieux.
Pour moi aussi, lundi ça fera 16 mois. Ces comptes me semblent parfois irréels...
Je pense bien à toi et te souhaite plein de courage dans ce passage douloureux.
Affectueuses pensées
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne Nicole595

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 474
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #238 le: 14 juin 2020 à 15:40:36 »
Chère anonymus
24 mois et 26 jours,  et la douleur, le manque,  le vide... toujours pareil . Comme toi  je suis bien entourée,  mais je me sens seule quand même,  c'est paradoxal,  je sais, mais c'est mon ressenti. Je me "fais aider" par une psychologue,  elle m'écoute, je pleure beaucoup dans son bureau ou au téléphone actuellement,  mais rien ne change, je ne sais pas si je vais continuer, la psychiatre ne fait que donner des médocs qui ne me conviennent pas, tout ce que ça fait c'est me rendre apathique, et ça, ce n'est pas moi, alors je l'ai appelée et je lui ai dit stop.
Une cérémonie 16 mois après, je n'arrive même pas à l'imaginer. J'espère que tu n'étais pas seule.
Tu vas pouvoir aller le voir et lui parler, je le fais tous les jours maintenant,  au début je n'y arrivais pas.
Je ne peux que te proposer mon amitié, et surtout te lire et t'entendre. Je ne réponds pas toujours car je vais mal moi aussi et ce n'est pas facile.
Je t'embrasse affectueusement.
Nicole
Je ne serai plus jamais la même. J'ai perdu mon essentiel.

Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 188
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : départ accidentel
« Réponse #239 le: 15 juin 2020 à 04:09:05 »
Bonjour a vous,

Je n'étais pas seule pour la cérémonie, heureusement. Nous étions une dizaine de personnes à cause de la pandémie.
C'était quand même horrible et jai pensé a plusieurs reprises que jallais m'évanouir de chagrin. J'ai pu toucher l'urne avant qu'elle soit mise en terre et j'ai également ajouté la première poignée de terre. Parfois, quand je croyais ne plus être capable et que j'allais mourir, je sentais une chaleur m'envelopper et je me disais "c'est correct, il est là". Mais c'était très difficile et j'ai beaucoup pleuré, surtout quand la mère de mon amoureux a pris l'urne dans ses bras pour lui faire un câlin et qu'elle refusait de la laisser partir. Je pouvais sentir toute la douleur. Je suis retournée arroser les fleurs ce matin. C'est un bel endroit. J'ai pensé à deterrer son urne pour la ramener chez moi, mais je sais que ce n'est pas possible et très irrespectueux (et même illégal). J'ai quand même eu cette pensée.

Comme les locaux de mon travail sont toujours fermés, je travaille à distance et donc je suis retournée dans ma ville natale auprès de ma mère et de ma soeur. Je ne voulais pas rester seule dans ma nouvelle ville. Le retour au travail est prévu pour le 1er septembre.

Beaucoup d'émotions ce weekend. Tristesse, colère, dégoût de la vie, sentiment d'abandon...Je crois que c'est nécessaire de les vivre. Je pense à vous et je vous remercie encore une fois de votre écoute et de vos mots.

Bisous