Auteur Sujet: mon chemin sans lui  (Lu 22655 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #135 le: 10 Mai 2018 à 13:19:07 »
  2 ans c'est impressionnant, on se dit: "2 ans? Seulement? Déjà?..." On a du mal à réaliser, ça parait "si proche" et en même temps, 2 ans c'est déjà beaucoup aux yeux du reste du monde...je comprends très bien ce que tu ressens, et je suis de tout cœur avec toi dans cette période si délicate  :( :-* oui, comme tu dis, on se demande comment continuer, une partie de nous se dit que c'est impossible, insupportable, l'idée que ce sera pour tout le reste de notre vie  :'( j'ai eu très longtemps cet état d'esprit, et pourtant, comme tu dis, on continue malgrès tout, on continue jour après jour, parce-que ce n'est pas une question de choix. Même lorsque le pire est passé, on a parfois encore du mal à réaliser que c'est pour toujours, ça parait si long, une vie...
  Heureusement que tu as pus èchanger avec ta belle-fille, ça fait toujours du bien, la compréhension, l'empathie avec quelqu'un qui sais, qui comprends.
  J'espère que tu te sentiras bientôt un peu mieux, ou un peu moins mal.
   :-* :-* :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #136 le: 10 Mai 2018 à 23:58:14 »
Merci Stana pour ton intervention.
Aujourd'hui je me sens un peu moins mal comme tu dis.
Je hais ce mois de mai et aux alentours du 9 je suis nerveuse et triste  comme si j'allais revivre cette journée.
Pour toi cela fait 3 ans et je vois que tu es toujours dans le meme etat.  Que faut il faire pour apaiser ces émotions qui
nous rongent?

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #137 le: 11 Mai 2018 à 09:25:32 »
  En fait, je ne suis pas dans le même état qu'il y a trois ans-ou même deux-dans le sens où j'ai trouvé une certaine sérénité intérieure par rapport au deuil, où j'"accepte" ce qui est arrivé, où je sens toujours Pierre omniprésent en moi, à chaque instant, mais d'une manière plus douce, apaisée, et où j'èvoque en souriant nos plus beaux souvenirs, et même de petites anecdotes  :) ce qui n'a pas changé est mon hypersensibilité, ma fragilité intèrieure, et les variations de moral parfois, surtout à certaines périodes. J'accepte aussi cet état émotionnel parce-qu'il fait partie de moi aussi maintenant et que je n'y peux rien, juste être vigilante au quotidien. Il arrive encore qu'il y ai des moments plus difficiles, beaucoup plus de temps en temps, mais je sais que le pire est derrière moi, quand je pense à cette souffrance atroce des débuts. Parfois je peux m'effondrer pour des raisons qui n'ont, en apparence, aucun rapport avec le deuil, mais je sais que cette vulnérabilité est liée au traumatisme que j'ai vécu, et dont il reste des séquelles on vas dire. Je fais avec. Je pense que cette fragilité sera toujours là, j'espère juste qu'elle s'adoucira, à son tour, avec le temps. De la patience, c'est tout ce dont nous avons besoin, nous tous...
   :-* :-* :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4024
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #138 le: 11 Mai 2018 à 10:00:05 »
Oui Stana c'est très proche ce que je vis aussi
Affectueusement a vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #139 le: 11 Mai 2018 à 11:16:20 »
J'y pensais justement, Qiguan  ;)
Affectueusement à toi  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #140 le: 28 Mai 2018 à 09:52:41 »
C'est vrai que de temps en temps je traverse des moments d'apaisement   mais j'ai beau avancer tout me ramène à toi.
J'ai commencé ce we par un accrochage dans un rond point. l'autre conductrice ayant appelé son mari   au secours.
Je me suis sentie bien seule.  Sur le moment j'étais tres en colère d'abord parce que accrochage = assurance, carrossier, dépenses et pas de vehicule quelques jours.  Puis ce sentiment de solitude car personne pour etre apaisée.
Comme j'ai pensé fortement à lui!
Hier dans la nuit, il était une heure du matin et le sommeil ne venait pas. j'ai fouillé dans ma table de chevet sans savoir ce que j'allais prendre. Mon cahier que j'avais tenu pendant sa maladie a glissé. J'ai donc relu ses derniers mois jusqu'à la dispersion de ses  cendres. Mes larmes coulaient car je revivais tous ces moments bien que cela fasse deux ans.
Tout d'un coup un bruit important : son portrait , tableau qui  m'a été "offert" parce que ses enfants voulaient tous le récupérer et personne n'arrivait à un accord, ce tableau est tombé à terre cassant évidemment la glace en mille morceaux.
Je ne sais pas comment je dois prendre cela. Est ce un signe ou une coincidence? Veut il me dire que les larmes ça suffit?
Ou est ce encore l'annonce de mauvais  évenements qui vont m'arriver???

Hors ligne tony36

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #141 le: 28 Mai 2018 à 13:51:58 »
Une coïncidence c'est possible.

Le signe de mauvais évènements qui vont arriver, ça ne me semblerait pas logique car trop compliqués à interpréter, surtout si c'est le tableau de son amour défunt.

Cela peut-être un message ?

Je ne sais pas si je vais m'égarer ou si je peux me risquer à dire quelque chose... Bon... J'y vais, mais ne le prenez pas mal si cela vous semble un peu trop interprété justement.

Des gens plutôt axés sur le spirituel m'ont dit plusieurs fois qu'il fallait laisser partir les défunts, ne pas les retenir sur ce monde à tous les prix et indéfiniment.
Que ce n'était ni bon pour eux, ni bon pour nous.

On m'a dit aussi qu'à un moment, les défunts n'étaient plus tout le temps à nos côtés, qu'ils devaient continuer leur route (sans nous laisser tomber, disons qu'ils ne sont plus à errer là, à nos côtés, toujours).

Je ne voulais pas comprendre ce que ça voulait dire, moi qui faisais parfois presque comme si ma femme était toujours en vie en lui parlant, en gardant la maison telle qu'elle était du temps de ma femme le plus possible.  J'ai pu parfois en arriver à croire que ce lien était quelque chose de positif, que les défunts en avaient besoin comme les vivants.
J'en suis beaucoup moins certain, du moins, si le prix à payer pour conserver ce lien est une existence trop malheureuse enfermée dans la mélancolie, ça n'est pas forcément très positif.

Ce genre de vie maintient dans une tristesse terrible (tristesse qu'on connaît de toute façon même si on décide de tout changer, mais disons qu'au moins on ne s'enferme pas dans un mausolée qui ne va rien arranger je crois).

Je suppose que, lorsqu'on me disait qu'il fallait laisser partir les défunts, cela voulait dire de ne pas les retenir par notre trop forte tristesse ou une trop forte emprise du deuil sur notre vie.

Comme je le disais, à un moment, les défunts partent, ils ne sont plus tout à côté de nous et toujours (ça ne veut pas dire qu'ils rompent le lien, disons qu'ils continuent aussi leur chemin).  C'est peut-être également  cela le message de "laisser partir".
Parfois j'ai cru percevoir ce message en ce sens, assez clairement, maintenant, est-ce que j'arrivais à vraiment comprendre quelque chose de presque spirituel  ou était-ce des dérapages de mon esprit malade trop cabossé par une intense souffrance ? J'en sais rien et je ne le saurais pas de mon vivant ou jamais si après la mort il n'y a que le néant comme certains le croient fermement.

Aujourd'hui j'interprète ce point de vue dans le sens où cette trop forte tristesse et ce deuil occupant la plus grande partie de notre existence  nous rendent forcément immensément tristes,  et si les défunts nous regardent ça les rend aussi forcément tristes.  Dans tous les cas, nous sommes tous bloqués dans cette tristesse jusqu'à ce que nous soyons morts nous aussi.
Ça ne veut pas dire qu'il faut les oublier ou ne plus les aimer, ça ne veut pas dire de "tourner la page" (que c'est débile d'utiliser cette expression pour la mort d'un amour ou d'un proche !). Ça ne veut pas non plus dire de rompre le lien et l'amour qu'on peut avoir pour eux. Je crois que ça veut tout simplement dire qu'il faut essayer de vivre un peu, de ne plus vivre "comme si",de ne pas vivre dans la mort, dans l'ombre totale du défunt,  de ne pas être tout le temps dans la tristesse, ensuite et bien... on verra.

Je sais parfaitement que c'est plus facile à dire qu'à faire car la tristesse ça ne se contrôle pas, l'amour non plus c'est pour ça que je parle d'essayer, et non pas de faire. On n'y arrive un peu, ou pas du tout, et il y aura toujours de la tristesse par moment de toute façon.

Je ne sais pas du tout si ce point de vue de "laisser partir les morts" est d'ailleurs justifié et salvateur,  je me contente d'essayer de décrire ce que cela veut dire d'après ce que j'ai pu décrypter et je ne suis pas sûr, encore une fois, que ça soit un chemin à suivre vers l'apaisement ou quoi que ce soit, disons que ce n'est pas complètement stupide d'essayer d'emprunter cette voie mais encore faut-il y arriver... Alors coïncidence ou message, ou encore autre chose, je ne sais pas.

Tout cela pour dire, est-ce que ce cadre qui tombe et qui se casse, cela peut vouloir dire qu'il faut le laisser un peu partir si vous le pouvez, ou qu'il doit continuer son chemin (tout en gardant un lien fort avec vous bien entendu) ?
Je m'avance peut-être trop pour un simple clou mal accroché ou un coup de vent qui a fait basculer un cadre...   


Hors ligne MADR

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 64
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #142 le: 28 Mai 2018 à 13:52:46 »
C'est vrai qu'on ne sait pas toujours comment interpréter ces" faits"qu'on prend pour des signes.
Est ce le mental qui fait que......on reste dans le questionnement. On se demande ce qu'ils ont bien voulu nous faire passer comme message si toutefois ils ont voulu en faire passer un car à vouloir recevoir des signes, personnellement, je finissais par en voir partout. C'était devenu presque une obsession et dans les moments difficiles ( accident ou autre difficulté.....) on se sent vraiment seule et abandonnée et le spleen revient de plus bel.
On sombre à nouveau dans la mélancolie.......
Comme le dit Maniaclick c'est très très et trop dur.
L'absence de ceux qu'on aime, si peu qu'elle dure, a toujours trop duré

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 186
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #143 le: 28 Mai 2018 à 17:18:02 »
Je te rejoins entièrement Tony sur le fait de ne pas attendre continuellement un signe de leur part,cela rajoute au chagrin quand on n'a a pas ou comme pour Madr on en voit partout !!

Par contre quand un signe arrive de lui même et qu'il peut être interprété pourquoi  pas ! (Photos de nuage ou ombre ressemblant à un défunt dont parle le docteur Fauré)

Peut être que les laisser partir veut dire accepter qu'ils ne soient plus là pour les laisser "monter "au ciel ? Mais qu'une " communication" est possible ?

Ce qui est sur c'est que dans quelques mois j'irai voir un médium,juste pour savoir s'il est bien ou s'il a que quelque chose à me " dire" mais je n'insisterais pas après.

Pour le cadre, 3 pommes ,si signe il y a ,ce ne sera sûrement pas pour t'annoncer que de mauvais événements vont t'arriver, si les esprits peuvent communiquer, je penses que c'est pour nous protéger ou éventuellement nous prévenir d'un danger  en sachant que nous pourrons interpréter le message.

Comme Tony je dirais que c'est ce que penses,on ne peut affirmer mais non plus infirmer ce genre de choses........
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #144 le: 28 Mai 2018 à 22:02:47 »
Merci à chacun de vous de me faire part de votre interprétation.
Je n'ai pas l'impression de ne pas le laisser partir ou alors je ne m'en aperçois pas.
Je n'attends pas particulièrement de signes mais s'il se passe quelque chose j'éssaie d'interpreter à ma façon.
Il me manque mais ce n'est que sur ce forum que j'en parle un peu. 
Ma vie est derrière moi maintenant et c'est pas à mon age que je recommencerai une autre histoire;
Des pensées  pour vous tous.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4024
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #145 le: 28 Mai 2018 à 22:32:51 »
relire ces textes sans que tu l'ai délibérément prémédité je dirai n'est pas le retenir
à présent si tu as des souvenirs plus positifs mets les à portée de main et ce cahier mets le de côté plus loin, j'ai souvent emballé des choses à connotations négatives dans de beaux emballages  avec des coeurs etc puis rangés ensemble éloignés
les beaux, les positifs sont rangés mais plus accessibles sans que j'éprouve le besoin de les rouvrir d'ailleurs
Citer
Je n'attends pas particulièrement de signes mais s'il se passe quelque chose j'éssaie d'interpreter à ma façon.
tu as raison à mon idée
Citer
Il me manque mais ce n'est que sur ce forum que j'en parle un peu.
ici tu peux en parler beaucoup, exprimer le manque n'est pas malsain
Citer
Il me manque mais ce n'est que sur ce forum que j'en parle un peu.
c'est possible mais parfois la vie ne suit pas les plans pré établis ...
bien affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne tony36

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : mon chemin sans lui
« Réponse #146 le: 29 Mai 2018 à 09:54:47 »
Ma vie est derrière moi maintenant et c'est pas à mon age que je recommencerai une autre histoire;
Des pensées  pour vous tous.

Les deuils semblent être si différents  en fonction du passif, des personnes, de l'âge...
Je me doute bien qu'à un certain âge, on ne va pas se lancer dans des aventures de vie d'envergure (bon mais pourquoi pas, sans parler de se relancer dans une histoire sentimentale), disons juste d'essayer de ne pas trop vivre dans la tristesse, simplement.
Je suppose toutefois que pour des personnes qui ont passé 15, 20, 30 ans ensembles, il y a le choc et  la douleur bien sûr,  mais ça semble très très difficile de trouver des marques ça je le conçois. Ma mère va bientôt être dans cette situation, je n'arrive pas à imaginer comment elle va faire.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4024
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #147 le: 29 Mai 2018 à 11:03:31 »
Il est compréhensible que lorsqu'il n'y a eu que l'expérience d'un seul partenaire pendant plusieurs dizaines d'années c'est différent de la situation où c'est un couple recomposé et là aussi la durée à un rôle ...
Mais je crois à une notion de destin que l'on accepte ou pas on est libre face à ce qui se présente
J'en ai parlé très souvent avec du personnel de maison de retraite
De belles histoires existent
Très courtes parfois mais très belles
Ne pas se fermer si on veut laisser venir et ce n'est pas évident ...
On peut avoir peur de perdre à nouveau, de souffrir ...
C'est un frein.
On peut ne pas vouloir, en choisissant une fidélité que l'on place au delà de la réalité de l'absence définitive de l'aimé (e)
Cela est sans doute ce que l'on nomme retenir le défunt dans la matérialité
Mais ce n'est pas évident de continuer le lien d'amour sans corps
Et de vivre une autre vie sentimentale en même temps ...

"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #148 le: 18 Juin 2018 à 19:01:14 »
Vivre une autre vie sentimentale….
Je ne sais pas si je saurais, si je pourrais.
D'ailleurs, il y a un camarade d'enfance qui revient régulièrement dans ma région pour retrouver les siens.
Nous avons partagé 2 repas au restau en 4 mois. Je vois bien que je l'intéresse mais alors moi , il me laisse de marbre.
D'ailleurs je l'ai plus qu'averti. J'ai meme tenu à payer ma part de restau afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté.
Il lui manque tellement de traits de personnalité qu'avait  mon conjoint et notamment la "classe".

J'ai bien peur de toujours comparer .

Mais la vie doit continuer puisqu'il en est ainsi. Avec ses hauts et ses bas. Le manque est toujours là et comme c'est difficile de vivre sans sa moitié.
Je vous lis chaque jour mais je n'ai pas les mots pour répondre. Il y a en vous tellement de chagrin, tellement d'émotions diverses. Chacun a son parcours de deuil et on passe tous par le meme chemin.
Des pensées pour vous tous