FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Vivre le deuil de son conjoint => Discussion démarrée par: Titenam le 04 Février 2018 à 09:43:18

Titre: Exister?
Posté par: Titenam le 04 Février 2018 à 09:43:18
Bonjour
Cela fait un moment que je ne suis venue par ici...j’aie fais semblant d’exister, mais à quoi bon. Je ne ressens rien d’autre qu’un terrible néant.... comme si je savais que tout cela n’avait plus aucune importance , l’inutilité de l’existence et le pouvoir de notre esprit... je n’aie toujours aucun goût aux choses qui m’entourent. Ma vie me dégoûte, un an et demi se sont écoulées et j’aie la sensation que tout c’est passé hier... avec le même espoir irréaliste que tout cela ne c’est pas produit... avec la même culpabilité qu’est ce que j’aie fait de mal pour avoir perdue ma moitié... une litanie qui jamais ne s’arrête
Je suis en dehors du monde, je m’enferme chez moi, je ne regarde plus ce qui ce passe autour de moi. Je m’abrutie derrière des choses qui m’empec De penser... Est ce que ça vaut la peine? Je n’aie plus confiance en la vie... je n’aie plus ce goût qui nous fais croire que tout est encore possible... au delà de la mort de mon âme sœur c’est la destruction de tout ce qui pouvait me faire avancer... je suis morte le 7 août 2016.
Titre: Re : Exister?
Posté par: Federico le 04 Février 2018 à 12:55:44

" Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir " Théocrite

Non, tu  n'es pas morte ce 7 août 2016 ! .... tu es encore bien vivante... femme follement amoureuse... seule, désemparée !

TOUT a une vie, une durée, un temps... tout est éphémère... même le chagrin, la douleur, la grande souffrance !

Aujourd'hui c'est comme ça... demain ça sera autrement !

Ton monde actuel est sombre et noir... SI tu le veux, tu pourras peut être un jour rajouter du gris... couleur de la nuance, de l'ambiguïté, du paradoxe... "le gris est neutre, intemporel... le gris n'est pas une couleur à proprement parlé mais une valeur d'intensité lumineuse entre le noir et le blanc et pour laquelle il existe de nombreuses nuances... le gris peut être associé à toutes les couleurs de la vie"

Je te lis toujours... essaye de mettre doucement un peu d'eau dans ton vin... afin de reprendre un chemin plus serein et enfin apercevoir un léger sourire... un inespéré, un inattendu, un inimaginable "arc en ciel"... je te le souhaite de tout cœur.

Titre: Re : Exister?
Posté par: souci le 04 Février 2018 à 20:36:53

    Bonsoir Tit ...

    Exister,
    Ne plus exister ...

    A quoi bon ou à QUI bon ?
    J'me dis qu'y a toudjou ben une aut'pôv'pomme avec qui parler de nos pépins et qui sait, partir d'un éclat de rire ou de larmes ou de rage, un éclat épique avant de redevenir compote ...

   Nous savons ce que chaque jour nous coûte ...
 
   Investissement sur pari fou.

   Continue de prendre soin de toi, tu es importante.

   Amitié, solidarité, Titine.

   (https://www.aht.li/3180229/rosegelee.jpg)

Titre: Re : Exister?
Posté par: qiguan le 04 Février 2018 à 22:47:42
Citer
Est ce que ça vaut la peine?
oui pour les 4 enfants
tu es l'ancrage et le maillon qui les relient à LUI !
tout ce que de lui tu leur transmettras leur servira pour mener leur vie, ils ont besoin de cela et ton aimé ne crois tu pas que c'est ce qu'il voudrait ?
 :-*
Titre: Re : Exister?
Posté par: tony36 le 05 Février 2018 à 11:39:22
Je ne sais pas si ça en vaut la peine.
Comme disait Qiguan, "oui pour les 4 enfants".

Que ça en vaille la peine ou non, il n'y a pas vraiment le choix vraiment, si ?
Le tout c'est d'essayer que ça ne soit pas trop pénible et ça, c'est compliqué.

Des fois ça en vaut la peine, des fois c'est dur.
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titi62 le 05 Février 2018 à 19:47:57
Je te comprends totalement. On se sent vide de l'intérieur, plus envie de rien. On vit, sans vivre vraiment, on est là, sans y être.
Plus rien n'a de sens et pourtant on continue. On espère le jour où le chagrin laissera la place au doux souvenir, où nous aurons enfin cicatrisé de cette plaie qui est aujourd'hui encore à vif. Dans un an, deux ans, 10 ans ? Pas à pas, on continue.

Bon courage
Titre: Re : Exister?
Posté par: Nicole54 le 05 Février 2018 à 20:17:15
Parfois je n'ose répondre...car vous êtes ici depuis plus longtemps que moi...votre deuil est au-delà du mien dans "l'espace temps"...mais je réalise que la souffrance nous rassemble...

Je comprends votre peine, votre vide, votre néant....je souffre avec vous...mais je désire plussss que tout ensoleiller l'avenir!

Oui je préfèrerais avec lui..mais...il n'est plus là....en chair et en os  :'( 

J'ai mis sa photo sur mon espace de travail.....et je lui parle:  svp.....donne-moi le coup d'pied au c.... afin que je me secoue, que je retrouve goût à la vie, à sourire, afin que je revive!

Aujourd'hui..ca marche.......donc..je vais profiter d'aujourd'hui....

A vous tous.....courage et tendresse du Québec xxx
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 07 Février 2018 à 07:44:19
Merci pour vos messages.
Continuer,c’est bien ce que je fais, mais vivre comme ça est d’une telle inutilité /angoisse /culpabilité ... mes enfants... m’ont été retirés pour que je tente de me retrouver... mais l’existence sans eux est encore plus inutile. Pourtant j’essaye,mais la blessure est trop grande... l’impression que toute ma vie n’est que gâchis, que je n’aie fait que détruire les uns et les autres... on ne peut rien changer.Parfois je laisse entrer dans mon esprit la mort de mon compagnon et chaque fois  la même question : pourquoi ? Je ne peux y répondre alors j’occulte...  j’occulte tout ce qui m’entrave . Au point de laisser le destin prendre les décisions à ma place, puisque je n’en  suis plus maître... je laisse aller le bateau qui chavire lentement mais sûrement...de temps en temps il m’arrive d’avoir un sursaut... mais cela sera-t-il suffisant pour éviter le naufrage ??? 
Titre: Re : Exister?
Posté par: tony36 le 07 Février 2018 à 14:44:27
Tes enfants reviendront, quand tu seras consolidée et si tu évites le naufrage.

On ne peut pas changer le passé mais on peut toujours agir sur l'avenir. Je sais que c'est difficile quand on est au fond du gouffre mais il faut bien essayer de reprendre un certain contrôle. La méditation m'a beaucoup aidé. Par méditation, j'entends par là le fait de se poser des questions existentielles sur la vie, sur l'avenir, sur le spirituel, pas des questions sans réponses. Pour les questions sans réponses (pourquoi il ou elle est morte, qu'est ce qui se serait passé si j'avais fait ceci, etc...), à un moment, il faut arrêter une théorie, même si elle n'est pas confirmée, et se la tenir pour acquise, du moins un temps. L'idée c'est de ne pas tourner en rond avec des questions sans réponses.

La méditation m'a conduit à arrêter l'hypothèse que l'âme existait forcément au-delà du corps (ce qui a balayé toutes les considérations matérialistes et la conception que j'avais du monde autrefois). Partant de ce principe, l'âme de l'être aimé est quelque part. Où, que fait-elle, comment ça marche ?
Ça, ce sont aussi des questions sans réponses de notre vivant et je n'ai pas la prétention ni les capacités de creuser vers ce chemin-là, je dis juste qu'il y a quelque chose au dessus du corps et du matériel.

Partant de ce même principe de base, notre âme, elle, souffre terriblement certes, mais elle a encore des choses à faire dans notre corps sinon elle serait, elle aussi, parti. J'aurais bien aimé partir mais si je reste c'est que j'ai encore des choses à faire.
Ou alors en prenant les choses sous un autre angle : puisse que je reste, je vais faire encore des choses.

L'un dans l'autre j'en suis arrivé à la conclusion qu'il fallait faire des choses.

Alors évidemment, avec le chagrin, la brume qui obscurcit notre lucidité et un cerveau retourné, l'action est difficile et ralentie.
D'un autre côté, si je souffre parfois et si tout est si confus, j'ai acquis une autre vision du monde et c'est peut-être une force. Ou peut-être juste une théorie fumeuse que mon cerveau malade a élaboré histoire de se donner une raison de rester ! Je n'en sais rien, je pagaye et je n'aurais pas la réponse de mon vivant !
Personnellement je n'espère pas rester trop longtemps et moisir des années dans un appartement qui pue avec un vieux chat ou dans une maison de retraite à regarder les rediffusions de l'inspecteur Derrick, mais ça, ce n'est pas moi qui déciderai et c'est un autre débat. 

Enfin, j'ai aussi une sorte d'héritage laissé par l'être aimé que je peux pérenniser. Peut-être même que cet être aimé ou autre chose m'aide un peu.

En conclusion, tu es là, tu restes, comme moi, je ne prétends pas qu'il y a un grand tout qui diligente l'existence et le destin de chacun, d'ailleurs ça je n'y crois pas, mais s'il est impossible de répondre à la question "pourquoi il ou elle est parti(e) ?", on peut répondre à la question "pourquoi je reste ?"
Pour les enfants, les proches, parce qu'on a des choses à faire et à apprendre. Pour certains c'est moins évident et il faut trouver les raisons qui font qu'on reste, ou alors ça veut dire qu'il faut agir pour que ces raisons existent.

Si tu as de temps en temps un sursaut, c'est tout de même positif, peut-être que ces sursauts vont devenir plus rapprochés dans le temps, plus longs, pour passer de l'état de simples "sursauts" à celui de situations plus durables, espacées de moments de peine évidemment ou d'angoisse, ou de doutes... Peut-être faut-il profiter de ses sursauts pour agir dans ces moments-là, pour réfléchir, méditer, ne pas laisser filer ces moments et les utiliser au mieux, un peu comme quelqu'un paralysé qui, de temps en temps, pourrait se lever. Ces moments sont précieux, déjà. Ensuite, il faut espérer qu'ils deviennent donc plus nombreux, plus longs et plus courants.
Mais dans tous les cas, si tu restes c'est que tu as des choses à faire ou que tu peux faire des choses !

Hé, on ne demande pas de sauver le monde et de combattre Donald Trump, mais de faire des choses, quoiqu'elles soient ! C'est tout simplement exister au minimum, avec ses angoisses, son malheur, mais aussi une humanité plus développée et peut-être d'autres capacités.


Titre: Re : Exister?
Posté par: Eva Luna le 07 Février 2018 à 20:49:01
Quelle sagesse se dégage de tes mots...
pas une sagesse désincarnée mais au contraire du vécu, du sang et des larmes ...
et une vraie sagesse qui émerge du chaos...
un espoir pour ceux qui sombrent au fond du gouffre...
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 08 Février 2018 à 07:27:37
Merci Tony pour ce message. Je vais essayer de méditer et de profiter des sursauts aussi... en espérant, oui, qu’ils deviennent plus réguliers ,plus longs .  Mais ça me rassure de voir que je n’en suis pas folle... que ces émotions nous sont communes... je me sens tellement seule face à tout ça... merci de votre écoute
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 10 Juin 2018 à 17:27:15
Bonjour à vous tous,

Me revoilà, toujours en attente que quelque chose ce passe... un déclic, une prise conscience... je me sens tellement nulle de ne pas être là.  Tellement coupable de ne pas arriver à dominer mes émotions, ma peur, mon inertie... je ne sais plus ce qui est de l’ordre de mon deuil,... ou si c’est simplement moi qui suis une incapable, que la vie me laisse une chance que je ne prends pas parce que je n’y arrive pas. Tous les soirs je m’endors en me disant qu’il faut que j’aille bosser et tous les matins je me dis, on verra demain...  alors je passe mes journées à colorier ou à faire du crochet en regardant des séries à la télé.... pour éviter de penser  ainsi de suite... plus rien n’a d’importance.  Je ne sors pratiquement plus de chez moi, j’aie essayé de sortir , de rencontrer du monde... mais je n’arrive pas à m’intéresser aux personnes, je me suis coupé du monde je ne regarde plus les infos je ne sais même pas ce qui ce passe dans le monde et quand les gens m’en parlent je m’en fous , comme quand ils me parlent d’eux d’ailleurs... alors je ne souhaite pas les vexer et je m’éloigne je préfère être seule...  et je me sens coupable encore une fois d’etre Égoïste à ce point... 
un an et demi ce sont écoulé... et pourtant le temps est arrêté... parfois dans un sursaut je regarde ma fille par exemple et je me rends compte qu’elle a grandit, je regarde une date et je me dis qu’il c’est écoulé tout ce temps... je regarde le chemin parcouru depuis... je sais que ces jours ont existé et qu’Ils sont passés, mais pour moi tous les jours sont le lendemain de sa mort...je ne sais pas comment expliquer ça... et comment en parler aux autres... ils croient tellement qu’il suffit de volonté... mais peut-être est ce cela finalement ? 
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bmylove le 10 Juin 2018 à 18:27:12
Bonjour Titenam,
Je me reconnais beaucoup dans tes posts, même si pour moi, tout est très récent.
Tu n'es pas égoïste, tu souffres, tu es profondément blessée.
La volonté n'a rien à voir là-dedans, la volonté n'a jamais été un remède à la perte de ceux qu'on aime.
Tu tentes de survivre, c'est tout.
Je me permets de te proposer cette lecture : (il y a un paragraphe sur deuil et résilience dans cet article.)
http://mamandeuil.over-blog.com/2016/11/la-resilience.texte-de-michel-hanus-extrait-de-l-ouvrage-comment-surmonter-son-deuil.html

Je t'envoie plein de tendresse. Tiens bon.
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 10 Juin 2018 à 20:19:11
J’aie lu l’article et je pense que je suis encore loin de la resilience... c’est fou comme les choses sont differentes et en meme temps toujours aussi douloureuse... apres sa mort je me suis acharne sur le boulot en me disant qu’il fallait que je sauve ce qui pouvait l’etre... au final j’ai sauve l’ntreprise mais j’ai detruit ma famille... et maintenant c’est l’inverse je sauve ma famille mais je lache le boulot... j’en ai marre de me voir dans cet etat... mais je ne retrouve pas mon chemin.... ni de sens a prendre un chemin...
Titre: Re : Exister?
Posté par: MADR le 10 Juin 2018 à 21:41:22
Il m'arrive parfois ( de plus en plus souvent ) de me poser aussi cette question : Exister ? à quoi bon?
Qu'est ce que j'attends encore de cette vie? Je suis fatiguée, épuisée,,,,, Je donnerais beaucoup pour moi
 être  à sa place,,,, mes forces m'abandonnent,,,,,,
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bmylove le 11 Juin 2018 à 08:49:48
MADR, Titenam,
je partage vos émotions, je vis le même marasme. Se soutenir les uns les autres, c'est important, en attendant qu'une fenêtre s'ouvre ne serait-ce qq minutes pour nous permettre de respirer. Alors je vous envoie beaucoup de tendresse.

Je ne sais pas pour vous, mais j'ai parfois l'impression d'être dans un labyrinthe, ou dans un cachot, tout dépend...
Condamnée, bannie de l'humanité, sans aucune maîtrise de quoi que ce soit, sans même le droit d'exister.
Pour me changer les idées (tellement noires, tellement insidieuses), j'ai commencé hier soir un programme d'auto-hypnose trouvé dans la boîte à outils.
J'ai eu qq minutes de calme, et j'ai trouvé un petit chemin paisible dans mon esprit si malmené...
Titre: Re : Exister?
Posté par: nathT le 11 Juin 2018 à 10:34:49
Merci Bmylove pour l'article proposé je l'ai lu avec beaucoup d'attention et il m'a rappelé tellement  ma propre existence .....
Je pense qu'il faut retenir une chose fondamentale ! La volonté ne suffit pas !
Je reste persuadée que certains, seulement certains d'entre nous ont des capacités pour continuer, une envie de vivre ....

La découverte de cette capacité n'arrive effectivement que lorsque le premier traumatisme survient  et lors des traumatismes suivants on retrouve cette force plus rapidement parce que l'on sait qu'elle existe et que l'on sait que l'on va se relever ( c'est mon cas)

Cependant cela n'enlève en rien la douleur et la souffrance ; elles sont aussi intenses ....On sait simplement qu'elles vont s'atténuer.

Et juste un petit bémol concernant l'aide ou pas ! Je n'ai pas été aidée lors des nombreux traumatismes de l'enfance et des deuils multiples lors de l'adolescence ....Mais j'ai eu besoin d'aide là;lors du décès de mon compagnon

Comment expliquer cette force de vie, cette envie de continuer ?
Je dis de nouveau qu'il ne s'agit pas de simple volonté .Oh non! cela serait trop facile .

Je peux simplement humblement témoigner qu'au début la douleur était si intense la souffrance si inouïe que je n'ai pu que les laisser m'enfoncer , très profondément .
Et .... oui.... l'envie de vivre , la force de vie ont repris le dessus
Comment?
Je ne sais pas !

Enfin j'ose dire que certains deuils sont moins délicats ( s'il peut y avoir une échelle!)
Je ne parle que de mon vécu : Le départ de personnes âgées (dans l'ordre des choses!) Le départ  de son conjoint( une épreuve difficilement surmontable ) et ..... Le départ d'êtres jeunes (enfants ou jeunes adultes et s'il s'agit d'un suicide ! ....comment dire? .....? Non, je ne permets pas de dire quoi que ce soit !

Je peux simplement être pleine d'admiration concernant de nombreux 'écrivains' de ce forum

Hauts les coeurs !

Nath

Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 11 Juin 2018 à 12:07:51
ce matin, impossible de nouveau de rejoindre mon travail, mais chose nouvelle pas envie non plus de m'abrutir d'activités inutiles... je sais que cette journée va être difficile et j'ai peur de l'affronter... seule face à ma souffrance, a son absence... fuir est tellement plus simple (si on peut dire). j'ai tout anesthésié... par l'alcool d'abord et ensuite par l'abrutissement... aujourd'hui quelque chose m'empêche de pouvoir m'échapper a la réalité...il me manque tellement... mon coeur, mon corps le réclame... je pensais que le souvenir pourrait m'aider mais c'est pire encore, bons comme mauvais les souvenirs me renvoient sans cesse a ce qui n'existe plus... comment on peut vivre sans tout ce qui nous faisaient vibrer? qui nous fais dire que nous sommes en vie? je ne ressens plus rien que cette absence... je voudrais reprendre le contrôle, pouvoir de nouveau éprouver quelque chose qui me prouverait que la vie vaut encore la peine... si je dois passer le reste de mes jours a attendre que ce soit lui, j'ai bien compris que c'était inutile... je ne cherche plus a comprendre, je cherche à vivre pour sauver mes enfants, pour me sauver moi, pour ne pas détruire la vie de notre fille , pour lui apporter ce qu'elle est en droit d'attendre de sa mère... je suis la survivante... je dois le faire... lui montrer que la vie n'est pas que de la souffrance... mais je n'y arrive pas!
 
Titre: Re : Exister?
Posté par: nathT le 11 Juin 2018 à 13:26:29
Titenam,

Aujourd'hui tu n'y arrives pas !
Cependant en te lisant il me semble que tu as fait déjà un bon bout de chemin !

Il me semble que tu as une force admirable !

Comment puis je te transmettre de la force ? de l'énergie?
Je te lis, simplement, humblement, je te comprends.

Pas de courage ? Et alors ? Tu n'es pas parfaite avec tes enfants ? Mais ..... personne n'est parfait quand tout va bien alors ... quand tout va mal !

Pas de courage pour travailler ? Et alors?
Repos, repos .....

hauts les coeurs!

Nath


Titre: Re : Exister?
Posté par: qiguan le 11 Juin 2018 à 13:46:18
Bmylove
j'ai ajouté le lien vers ton post sur
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/texte-sur-le-veuvage-de-nadine-beautheac/msg96474/#msg96474

Titenam
je crois que tu n'y arrives pas comme tu voudrais
comme tu crois qu'il faudrait
mais tu le fais
comme dit Nath
Citer
Mais ..... personne n'est parfait quand tout va bien alors ... quand tout va mal !

et oui ...
c'est utile de le redire

Titenam n'hésite as à venir écrire ici
le forum est là pour chacun quelle que soit sa manière d'avancer ...
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bmylove le 11 Juin 2018 à 18:16:38
Titenam, tu n'es pas seule. Je ressens les mêmes choses que toi.
Un jour, on ira mieux, j'en suis sûre. J'ai appelé ma soeur, ce midi, suite à un gros craquage au boulot.
Elle a quitté son poste, et elle est venue passer l'après-midi avec moi. Elle a fait ce qu'elle a pu, elle m'a prise dans ses bras, mais je ne me suis qu'un peu apaisée. J'ai conscience d'avoir une soeur exceptionnelle.
Je m'en veux, pour changer, d'être aussi dépendante, mais si je reste seule, je suis dans le même état que toi.
As-tu un proche sur qui compter ?
Je t'embrasse très très fort... Vraiment.
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 12 Juin 2018 à 13:14:29
LA SOLITUDE NE VIENT PAS DE L'ABSENCE DE GENS AUTOUR DE NOUS, MAIS DE NOTRE INCAPACITÉ À COMMUNIQUER LES CHOSES QUI NOUS SEMBLENT IMPORTANTES....
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bmylove le 12 Juin 2018 à 14:00:20
Et la solitude provoque la pire des souffrances... Comme je te comprends...
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 13 Juin 2018 à 11:48:55
Même auprès de vous il est difficile de parler du manque et de l’absence... et puis en lisant les témoignages je me retrouve tellement que tout cela me semble inutile de le répéter
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bmylove le 13 Juin 2018 à 13:23:07
Le dire avec tes mots et ton ressenti, tes souvenirs si tu veux, ce n'est pas se répéter, c'est se soulager un peu...
Titre: Re : Re : Exister?
Posté par: Eric38 le 13 Juin 2018 à 14:18:59
Même auprès de vous il est difficile de parler du manque et de l’absence... et puis en lisant les témoignages je me retrouve tellement que tout cela me semble inutile de le répéter

on n'est pas ici dans un examen ou il s'agit d'éviter la paraphrase. Tu peut répéter autant que tu veux. Dire avec tes mots, ou ceux empruntés à d'autres. Rebondir sur l'intervention de quelqu'un, indiquer les ressemblances, les différences.
Cela n’embêtera personne, et te fera peut être un peu de bien.
Titre: Re : Re : Re : Exister?
Posté par: qiguan le 13 Juin 2018 à 14:43:23
Même auprès de vous il est difficile de parler du manque et de l’absence... et puis en lisant les témoignages je me retrouve tellement que tout cela me semble inutile de le répéter

on n'est pas ici dans un examen ou il s'agit d'éviter la paraphrase. Tu peut répéter autant que tu veux. Dire avec tes mots, ou ceux empruntés à d'autres. Rebondir sur l'intervention de quelqu'un, indiquer les ressemblances, les différences.
Cela n’embêtera personne, et te fera peut être un peu de bien.
tout à fait !
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 13 Juin 2018 à 16:53:39
Sans doute, j’ai pris l’habitude de ne plus parler autour de moi car je vois bien qu’ils en ont ras le bol... du coup j’ai toujours cette sensation d’être un poids pour les autres...
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bibou07 le 13 Juin 2018 à 17:19:40
C’est également vrai pour moi : ici sur ce forum, c’est le seul endroit où je peux laisser libre cours à mes émotions, ma détresse...
Merci.
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bmylove le 13 Juin 2018 à 17:27:16
Pareil pour moi.
Titre: Re : Exister?
Posté par: lololita le 13 Juin 2018 à 18:01:56
Tout pareil,les gens se lassent,reprennent leur vie,ce qui ne veut pas dire qu'ils ne pensent pas à nous,non,ils ne savent pas,tout simplement, ce qu'est un deuil.

Alors continue d'écrire sur ton fil,répète toi,ressasse, jusqu'à ce que ta colère,ton chagrin,s'use petit à petit.

Nous sommes là pour te lire,partager et essayer de donner un peu de douceur.
Titre: Re : Exister?
Posté par: Mononoké le 13 Juin 2018 à 22:37:04
Ici,
on n'est pas un poids, on peut radoter

Alors continue d'écrire sur ton fil,répète toi,ressasse, jusqu'à ce que ta colère,ton chagrin,s'use petit à petit.

Nous sommes là pour te lire,partager et essayer de donner un peu de douceur.
ici tu n'es un poids pour personne
Titre: Re : Exister?
Posté par: Titenam le 15 Juin 2018 à 16:05:42
Je suis un poids pour moi déjà...je me vomis devant tant de faiblesse, tant d'inconscience... j'ai abandonnée, baissé les bras face a tout ce qui arrive...que ce soit du bon au du mauvais... tout me semble difficile a accomplir... preparer un repas, téléphoner a quelqu'un, sortir de chez moi... parler de quoi? à qui? je m'en veux tellement de ne pas y arriver... ma fille compte sur moi pourtant, mais même ça ne me fait pas avancer... j'ai toujours la sensation d'être au point zéro de ma vie... comme si le temps c'était arrêté et que chaque jour qui passe était finalement le jour un... Le temps me dit on... mais quand? quand j'aurais tout perdu? aujourd'hui je me suis levée a 14h00... le boulot s'entasse dans l'atelier... les mails envahissent ma boite... Ma fille va arriver dans 2 h00... et moi, moi, rien... Je comprends pourquoi je fuis les gens, et pourquoi ils me fuient aussi... Pas envie de me confronter au "Il Faut" "tu dois" parce que je sais déjà tout ça... la partie rationnelle de mon cerveau le sais!!!
Je lisais le post de Céline 19 tout a l'heure et elle dit "Depuis quelques temps, je me dis que tu es bien mort et que je n'aurai pas de signes de ta part. J'ai longtemps voulu croire que tu étais là, à mes côtés, mais je me demande de plus en plus si je ne me suis pas rattachée à tous ça bêtement. Tu es dans mon cœur et dans ma tête à chaque seconde mais tu ne veilles pas sur moi comme je l'aurai tellement aimé. " Non, on est seul face a tout ça... il n'y a personne d'autre que soi... il ya des personnes comme nous, certes mais on reste seul face a sa propre existence...
être ou ne pas être... lorsque on éprouve plus rien on n'existe plus... je crois que je n'existe plus...
Titre: Re : Exister?
Posté par: chimene le 15 Juin 2018 à 18:16:47
les gens je les classe dans 2 catégories: certains qui veulent nous aider en nous faisant parler, qui nous offre des objets avec leurs photos ...qui les font vivre quoi et les autres qui disent qu'il faut tourner la page, ne pas retourner dans le passé...Du coup ça critique ce que font les uns les autres

David n'aurait pas voulu que je me laisse aller, il me l'avait dit, mais il ne savait pas comme c'est dur de ne pas penser à lui constamment. 8 mois sont passés et c'est toujours aussi dur pour moi. On dit que le temps adoucit les mœurs.... à voir
Titre: Re : Exister?
Posté par: Bmylove le 15 Juin 2018 à 19:01:25
Chère Titenam,
De la douleur, voilà ce que tu ressens, et ce n'est pas rien... Le vide de l'absence...
Mais tu existes, tu es toujours parmi les vivants, et tu comptes beaucoup.
D'abord parce que tes proches t'aiment. Ensuite parce que tu as le droit de vivre, et parce que chaque seconde vécue est un cadeau, paraît-il. (Aujourd'hui j'y crois pas du tout, mais bon...)
Oui, on est seuls, et ça fait extrêmement mal. Tout le temps. Ou presque, car petit à petit on arrive à trouver des bulles d'apaisement, qui grossiront, avec un peu de chance.
Enfin, tu existes et tu comptes aussi pour nous. J'aime lire tes messages. Je ressens ce que tu ressens, et je ne suis pas la seule. Te lire aide certaines personnes.

Les journées interminables, la lassitude de tout, l'absence de sens de cette vie qui ne ressemble à rien, la souffrance qui ne lâche pas, le dégoût de tout... Ne t'en veux pas, ne lutte pas, ne te déteste pas. Je crois au contraire qu'il faut laisser sortir ces émotions.
Le temps reprendra son cours quand tu retrouveras un peu d'amour pour toi-même.

Je t'embrasse très fort, et ça ne te réconfortera pas, mais je suis dans le même état que toi aujourd'hui.
Prends bien soin de toi....