Auteur Sujet: être séparés dans cette vie-ci  (Lu 37584 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #30 le: 17 Janvier 2016 à 09:46:05 »
  Merci beaucoup pour tes réponses Gwenn, je me sens comprise, et sois assurée que moi aussi je te comprends absolument. Le temps du déni, de la colère, de la révolte etc doit varier d'une personne à l'autre, de même que celui d'un certain apaisement, je ne pense pas qu'il y ai de modèles préétablis, il ne sers à rien de brûler les étapes.
  J'espère que tu trouveras, toi aussi, un peu de paix en dépit de cette pesante absence.  Moi aussi je te lirai toujours volontiers.  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #31 le: 21 Janvier 2016 à 11:57:36 »
  Le 17 au soir, la première neige de l'année a commencé à tomber  :)  il y en avait déjà eu un peu en fin d'année dernière, ce qui m'avais fais bien plaisir, mais je désespérais d'en revoir bientôt^^quand j'ai vu ces beaux flocons tomber dans la nuit, derrière ma fenêtre, ça a été mon rayon de soleil (façon de parler lol))la neige est liée à la plupart de mes plus beaux souvenirs, d'enfance notamment. Certains de ces merveilleux souvenirs sont liés à l'hiver dernier avec Pierre.

  Depuis ma fenêtre, je peux voire la forêt, comme une petite montagne en relief, juste en face de moi, on dirait un pysage de carte postale avec les sapins enneigés, le toit des maisons et tout...

  La neige a toujours eu un effet apaisant sur moi, et quand je me suis rendue au cimetière, il y a deux jours, je m'y suis sentie encore mieux que les autres fois. Tout ètait si paisible, entièrement recouvert de ce blanc manteau  :) j'avais acheté un énorme pot de Bruyère au marché, je l'ai déposé au milieu de la tombe, en l'enfonçant dans la neige, et j'ai enlevé cette dernière de la petite plaque avec son nom; c'est l'un de mes petits rituels: astiquer cette plaque à chacun de mes passages, pour qu'elle soit bien brillante.

  Hier matin, j'ai croisé un ami que je n'avais pas vu depuis quelque temps, celui qui m'avait dis que je me gâchais la vie à penser continuellement à Pierre. J'avais essayé de lui expliquer le contraire mais il était pressé ce jour-là. Bref on s'est reparlé, et j'ai vu qu'il avait réfléchi et qu'il commençait à comprendre que non seulement je ne me gâche pas la vie mais que cette présence (en laquelle il ne peux pas croire puisqu'il est athée, mais je sais qu'il respecte ma foi...pas comme certains qui se sont moqués de moi), cette "pensée" croit-il, m'emplit de douceur, de paix-la plupart du temps-m'empêche de sombrer depuis le début et me donne envie de continuer à vivre et de profiter des petites joies et plus de l'existence. On en a parlé et je me suis sentie comprise. Pour ce qui est de mes croyances et ressentis, je ne lui en parlerai plus pendant un bon bout de temps puisqu'on ne peux pas se rejoindre de ce point de vue, mais l'essentiel est qu'il sache que ça ne me gâche pas le vie...que c'est tout l'opposé.

  Il y a deux autres très bons amis que je n'ai pas vus depuis quelque temps, j'irai bientôt leur souhaiter la bonne année pendant qu'on est encore en janvier, j'y tiens beaucoup. Aujourd'hui je serais bien sortie mais il fait tellement froid...

  Il y a tout de même eu quelques hauts et bas ces jours-ci, mais certains de ces hauts étaient vraiement agréables, c'est une victoire.

  J'ai déjà tapé une quarantaine de page de ce manuscrit que j'espère bien faire publier tôt ou tard, ce qui m'a fait du bien. En fait j'ai "commencé par la fin", j'y détaillerai plus tard le début et le déroulement de notre amour, je voulais déjà détaillé les derniers jours de sa vie, ce qui a entouré son décès, ce que j'ai très précisément ressentis-j'ai été encore plus précise que dans les forums-jusque dans les moindres détails, la semaine qui a suivis, l'enterrement, le soutien de mes amis, le rejet et l'incompréhension d'autres etc etc ça a été très èprouvant, et ça le sera encore, mais en même temps, c'est une libèration et aussi un message d'espoir. J'y ajoute des images appropriées, une pour chaque chapitre. CE sera long de tout ècrire, mais j'en ai besoin.
  Même s'il n'ètait pas publié-je me battrai pour-je le ferai lire à mes amis les plus proches, d'ailleurs ils le liront de toute façon, avant n'importe qui d'autre, et avant qu'éventuellement je l'èpure pour un éditeur  :)

  En écrivant-puisque j'ècris principalement avec un doigt lol mais très vite sans vouloir me vanter, je touche en même temps, par instant, mon médaillon où j'ai enfermés de petits bouts de papier où il y a son ècriture, donc une parcelle de lui, de son identité, d'autant plus qu'il les a touchés  :) vu de l'extèrieur, ça paraîtrait excessif peut-être, mais pas pour moi.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne piera

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #32 le: 21 Janvier 2016 à 13:47:57 »
Coucou Stana,
Merci de ce beau partage. Ecrire, oui, c'est une véritable thérapie de dire, de mettre en mots tout ce vécu de la maladie et de la perte. J'ai hâte de te lire.
La neige a fondu ici... sniff, moi aussi je l'adore, oui elle a un effet apaisant et elle diffuse une lumière particulière surtout le soir. Les souvenirs d'enfance sont mon socle de force, je puise en notre amour mais aussi en eux l'élan pour lui survivre. 
Je t'embrasse

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #33 le: 23 Janvier 2016 à 23:44:06 »
  Merci piera  :) je vois que nous nous comprenons  à plus d'un titre^^la neige par exemple...

  Aujourd'hui, au marché de ma ville, j'ai croisé un vieil ami à moi, et nous avons pas mal discuté. A un moment donné il a èvoqué son propre deuil-il m'en avait déjà beaucoup parlé, d'ailleurs ça revient toujours dans ses conversations. Il n'y a que maintenant que je connais ça moi aussi que je le comprends entièrement. Je pensais que je le comprenais parce-que je me mettais à sa place , comme je m'efforce toujours de le faire avec quelqu'un qui souffre, mais on a beau essayer de se mettre dans la peau de la personne, on ne sais pas vraiment...j'ai compris tout ça depuis mon propre deuil, même si je m'en doutais quant même et espérais ne jamais vivre une telle èpreuve. Mais après tout, il ne doit pas y avoir un seul être au monde qui n'espère la même chose, et comment serait-ce possible? IL y a toujours quelqu'un qui meurt...
 
  Cet ami a perdu sa fille il y a 10 ans; elle s'appelait Marie et elle avait tout juste 18 ans; elle avait une relation fusionnelle avec son père, j'ai vu des photos d'elle, elle ètait très belle. Elle est morte d'un cancer des os, une mort longue et douloureuse. Il a pus lui dire adieu avant qu'on la plonge dans un coma artificiel pour qu'elle ne souffre plus. Il m'a redit que même si c'ètait horrible pour lui de la voire dans cet état, il avait été égoÏste sur le moment et avait prié pour qu'elle vive un peu plus longtemps-je m'y suis enfin retrouvée, bien qu'heureusement Pierre n'ai pas souffert-peut-être brièvement, quand l'arrière de sa tête a heurté cette marche, et ce fut tout.

  Il m'avait déjà confié aussi que son appartement est plein de photos d'elle, notamment une sur sa table de nuit, dans un cadre, et que chaque matin au réveil, il dit: "Bonjours, Marie!" Il lui parle, et il est convaincu, comme moi, qu'elle peux l'entendre et qu'elle veille sur lui, jour et nuit. "Les anges, ça ne dors pas", dis-t-il toujours.
  C'est peut-être bien de lui dont je tiens mon rituel de dire, tous les matins, en regardant mon assiète de petit-déjeuner où est écrit *Bonjours Colombine*: "Bonjours mon ami Pierrot!" Et de murmurer avec foi chaque soir, avant de m'endormir: "Bonne nuit Pierre. Veille sur mon sommeil s'il-te-plaît."
  Quand je lui en ai parlé, il ne s'est évidemment pas moqué de moi et j'ai vu qu'on ètait EXACTEMENT sur la même longueur d'ondes. Ca m'a fait du bien, et j'espère qu'à lui aussi. Il m'a approuvée, disant combien les rituels sont importants pendant un deuil.
  Quand il doit surmonter une difficulté quelconque, il dit toujours, avec une tranquille assurance: "Si je n'y arrive pas, Marie m'aidera."

  On a souvent dit à cet ami qu'après tout ce temps il devrait faire le deuil de sa fille, mais il ne le souhaite pas je crois, et son deuil, la douce présence de l'âme de sa fille en qui il croit ne l'empêchent pas de vivre, il en témoigne, et s'il ne lui dis pas bonjours un seul matin,  il ne se sens pas bien pour la journée.
  Moi c'est pareil  ;)

  Comme quoi même dans notre entourage et autres connaissances, il y a toujours moyen de rencontrer une vraie empathie et compréhension.

  J'espère lui avoir fait du bien moi aussi  :)

  Cet échange ètait poignant mais c'est exactement ce dont j'avais besoin.

 
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #34 le: 25 Janvier 2016 à 23:55:33 »
  Il y a 9 mois à la même heure, Pierre était dans le coma depuis deux jours, et je me répétais, comme un défi: "Il est vivant!", en m'émerveillant de cette étincelle de vie tapie au fond de son cerveau...

  Sans que j'ai jamais été dans le déni-pas, en tout cas, depuis les 10 premières secondes après que l'infirmière m'ai annoncé la nouvelle-il m'est arrivé d'avoir l'impression de le voire à tel ou tel coin de rue. Encore une fois-pour que ce soit clair lol-ce n'est pas du déni puisque je sais parfaitement que ce n'est pas lui, que pas un instant je ne perd cette lucidité, c'est comme un rêve que je fais, un rêve lucide en l'occurrence, qui n'a rien à voire avec mes ressentis concernant sa douce présence spirituelle.
  Voilà: parfois, j'apperçois, de loin et/ou de dos, un homme qui a l'allure générale de Pierre: très grand et mince, avec de longs cheveux bouclés, une casquette...et j'ai l'impression que c'est lui, et je me dis-en sachant que c'est faux: "Et si c'ètait lui? Et si tout ça n'avait été qu'un rêve?" Au tout début je jugulais ces rêveries, j'avais peur de tomber dans le déni, maintenant je sais que ça ne risque pas d'arriver.
  Son amie d'enfance, dont je suis maintenant très proche, m'a confié qu'il lui arrive régulièrement la même chose et que ça lui fait tout drôle à chaque fois. "Comment est-ce-qu'il peux être mort? dis-t-elle parfois. C'ètait Pierre, tout de même! C'ètait une figure d'Epinal! On ne l'aurais jamais imaginé mort, pas maintenant!"

  Quand je suis allé au cimetière la dernière fois, après en être sortie, j'ètais assise à l'arrêt de bus juste en face, et, à un moment donné, un homme en est sortis à son tour, et c'est fou ce qu'il ressemblait à Pierre...ça m'a fait encore plus drôle-comme dirait mon amie-que d'autres fois, étant donné le contexte: le cimetière et tout...la rêverie parrallèle a duré 5 secondes peut-être.

  Les rares moments où mon compagnon et moi n'étions pas ensemble-j'étais une demi-journée et une nuit par semaine dans mon logement officiel, on ne pouvais pas supporté, dans notre relation fusionnelle, d'être séparés plus longtemps^^-il m'arrivais de voire un homme ayant "le profil" sur le trottoir opposé par exemple. Je le rejoignais: le plus souvent c'ètait Pierre, quelquefois non, ça me faisais sourire. Maintenant, ce n'est plus jamais Pierre.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #35 le: 25 Janvier 2016 à 23:58:28 »
  Je n'ètais pas bien aujourd'hui, mais après m'être confiée à l'instant au travers de ce journal, en sachant que je serais entendue, je me sens très apaisée. J'ècoute l'une de mes musiques préférées de Dark Sanctuary qui a sur moi l'effet d'une douce berceuse, et je pense que je vais passer une bonne nuit malgrès tout.

  Je vous embrasse.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #36 le: 26 Janvier 2016 à 23:08:54 »
  J'ai trouvé un très beau livre intitulé *Petit traîté sur la mort, pour croquer la vie à pleines dents* Il y a des citations d'auteurs célèbres, et aussi des passages issus des Ecritures religieuses du monde entier, ça me fait du bien de les lire  :)
  Petit partage (j'ai trouvé celle-ci particulièrement poignante et réconfortante)

"Voici que je me tiens sur le rivage de la mer.
  Un navire appareille. Il déploit ses voiles blanches à la brise du matin et cingle vers l'océan. C'est là un objet de beauté.
  Je reste à le regarder jusqu'à ce qu'enfin il s'efface à l'horizon, et que quelqu'un à mes côtés dise: "Il est parti."
  Part où? Parti de ma vue, c'est tout.
  Il garde la même taille, mât, bastinguage, et coque, que lorsque je le voyais, et il est tout aussi capable de porter son fardeau et son fret vivant à sa destination.
  Qu'il diminue, qu'il èchappe totalement à ma vue, voilà qui est en moi, pas en lui. Et juste au moment où quelqu'un dit à mes côtés: "Il est parti", voici que d'autres le regardent venir et d'autres voix s'èlèvent: "Le voici, il arrive."
  C'est cela qu'on appelle mourir."

 :)
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #37 le: 31 Janvier 2016 à 11:52:53 »
  Il fait très froid dehors, il pleut depuis hier, je ne pense pas que je vais sortir aujourd'hui.  Je pense que je vais travailler à mon manuscrit cet après-midi. Là, j'ècoute *Un ange frappe à ma porte", une chanson de Natasha Saint-PIer....J'ai toujours envie d'orthographier "Pierre" dans son nom, des fois je le fais...

  Depuis 9 mois (demain), je ne supporte pas d'autre couleur que le noir sur moi. Je m'ètais dis que je porterais le deuil pendant au moins un mois, puis, le jour de l'enterrement, je me suis fixé une limite de 3 mois. Une connaissance à moi m'a prédit que ça durerait probablement plus longtemps; elle avait raison.
  Qu'on ne se méprenne pas: ça n'ajoute pas à ma tristesse, ça ne m'empêche pas d'avancer, ça ne m'"englue" pas comme le croient quelques personnes. C'est peut-être le cas pour certains autres, mais pas pour moi, au contraire. Je me sens bien dans cette couleur, ou plutôt cette non-couleur comme est le blanc (je rappelle qu'en Inde, c'est la couleur du deuil), elle m'apporte un sentiment de paix intèrieur, et elle a un côté rassurant, elle m'entoure comme d'un doux cocon protecteur. De toute façon,  je m'habillais déjà presque toujours en noir, par goût personnel, donc ça ne me change pas tans que ça et ça ne me pèse nullement. Les gens qui ne comprennent pas et me disent-mais c'ètait déjà le cas deux mois après le décès de Pierre pour certains, voire même dans les toutes premières semaines, il faut le faire!
  Bien sûr que mon deuil sera toujours dans mon cœur, que les vêtements n'ont rien à y voire, mais c'est de la plus grande importance pour moi. Ce choix purement personnel est un besoin, je porte cette couleur naturellement. Un jour j'ai essayé d'en changer, je me sentais mal à l'aise, ce n'ètait pas moi. Et je suis heureuse que tout le monde ou presque sache pourquoi je porte cette teinte-sans ça d'ailleurs ils seraient confortés dans l'idée que je vais "beaucoup mieux", que c'est déjà de l'histoire ancienne etc
  Ils ont arrêté de me dire: "Il faut que tu arrête de t'entourer de tout ce noir, ce n'est pas bon pour ton èquilibre"...Qui a dit que le noir était triste? C'est une très belle couleur, profonde, pour moi c'est la couleur de la paix intèrieure  :)
  Un ami à moi, qui m'a beaucoup aidée, et me comprend, a été le seul à porter le deuil-pas plus d'une semaine, mais ça m'a fait chaud au cœur-il ètait profondément touché par la perte de mon compagnon, qu'il aimait beaucoup. C'ètait tout simple: il portait des joggings noirs avec un sweet-shirt à  assortis, dont il rabbattait la capuche jusqu'à ses yeux  :) et il a compris pourquoi il me convenait, à moi, de continuer.
  Un jour où on me faisait une réflexion à ce propos, cet ami m'a défendue fermement, et il a ajouté, parlant de moi: "Si on l'aime, on doit aussi aimer sa couleur!" On a èchangé un sourire complice.

  En revanche chez moi, le matin et le soir, je peux apprècier de porter des pyjamas, nuisettes...de couleur clair, pour "recharger mes batteries" psychiquement, c'est comme ça que je le sens. Je m'envelloppe dans un peignoir blanc tout douillet...le noir et le blanc ne sont pas des couleurs qui agressent les yeux, particulièrement le noir je trouve:
  Quand on regarde n'importe quelle teinte, les yeux finissent par se fatiguer, mais quand on contemple du noir, le regard ne rencontre pas d'"opposition", je ne trouve pas d'autres mots, il entre dans le noir...ou le blanc.

  Je vous souhaite à tous et toutes de passer un aussi bon dimanche que possible.

 
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2203
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #38 le: 31 Janvier 2016 à 13:32:57 »
Je comprends tout à fait...je me sens pareille...
Le noir en total look qui repose le coeur et les yeux...
le noir-deuil qui fait un cocon protecteur...
Porter le deuil et pas seulement le vivre...

Le gris s'invite chez moi et c'est doux aussi maintenant, et/mais  les couleurs vives m'agressent encore...

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #39 le: 01 Février 2016 à 00:32:07 »
  Merci pour toutes ces paroles chère Eva Luna, je me sens moins seule dans mes ressentis  :) je pense que peu de personnes extérieures n'ayant pas vécu la même chose, ou pas de la même manière (mais dans ce cas il y a toujours une base commune) pourraient nous comprendre vraiment, mais j'ai l'assurance, autant que toi certainement, que ce n'est pas le cas ici, que quoi que nous disions, d'autres voient bien ce que nous voulons dire.

  Petite rectification: c'est depuis le 03 mai exactement que je m'habille en noir, le lendemain de son décès. Le 1er mai, je ne savais pas encore consciemment qu'il allait mourir.
  Après-demain donc, triste anniversaire...j'irai sur sa tombe, ça me fera du bien, j'y déposerai une rose je pense, où un nouveau pot de fleurs de saison.
  La dernière fois, j'ai déposé, devant le pot de bruyère (elles tiennent bien), un petit pot contenant des cocottes de pin, du gui, de petites branches de pain...et de minuscules décorations de Noel, ce Noel que nous n'avons pas passé ensemble-je garde un beau souvenir du précédent, celui que nous avons passé ensemble. J'ai marché dans le cimetière et j'ai vu que d'autres tombes avaient été ornées de même.

  Demain je passerai sur tous les autres topics. Aujourd'hui-c'est toujours critique entre le 23 et le 02, entre deux mois-j'avais besoin de me livrer, mais je pense, sincèrement et spontanément, à vous tous et toutes. J'espère que vous dormirez bien cette nuit, ce serait toujours un peu de répit.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2203
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #40 le: 01 Février 2016 à 12:38:47 »
Moi c'est depuis le 10mars, le lendemain de la crémation seulement que je me suis vétue de noir..portant le deuil de ma fille...
Pour les obsèques, j'avais mis un cheminer blanc pour justement ne pas être en noir total puisque cette cérémonie était pour Emmanuelle, à son image.. alors un beau foulard rose qu'elle aimait a complété ma tenue...
ce jour là de ceux qui la connaissaient bien il y avait des touches de rose..un peu partout, du noir et du rose...
Puis toute de noir chez moi,seule, je mettais l'écharpe rose quand je sortais pour ne pas balancer à la figure des autres ma douleur insoutenable..par respect bizarre...depuis je fais comme je le sens, pour moi, moins pour les autres..
et je mesure le rapport aux couleurs qui est si différent d'un endeuillé à l'autre...jamais je n'aurai cru que ce noir deuil aurait une importance pour moi, avant d’être confrontée à la mort essentielle...là, tous les repères tombent et il nous faut réinventer une manière d’être en vie , d’être en deuil...
mais je suis bien contente de trouver une deuilleuse un peu comme moi.. ça soulage... d’être pareille...

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #41 le: 02 Février 2016 à 01:02:21 »
  Bonsoir Nora  :) oui, je comprends ta démarche concernant ton chemisier blanc, et plus encore la petite écharpe rose. Je trouve ce petit rituel de deuil extrêmement émouvant.
  Moi aussi je suis rassurée de savoir que je ne suis pas seule à percevoir les choses de cette manière.

  Ca y est, on est le 02...9 mois  :(
  Je me souviens que le 02 mai au matin, j'ètais sur un forum pour essayer de ne pas penser; Pierre ètait dans le coma depuis le 23 avril, son ètat était stable la dernière fois que je l'avais vu, et, comme j'ètais alors dans le déni, je pensais que ce serait le cas pour longtemps. Je savais que j'irais le voire l'après-midi même, et je tentais de me rassurer intérieurement. Je me souviens qu'à 10H09 exactement (je ne risque pas d'oublier puisque le post, avec la date et l'heure exacts, sont tristement immortalisés sur ce forum), j'ai posté sur ce forum.
  Par la suite, en revoyant ce message, je me suis sentie glacée en me disant qu'alors que j'écrivais, il ètait sur le point de mourir, il ètait en train de mourir, et que je ne le savais pas  :'(
  J'ai dis, quelques jours après, que mon ami ètait décédé le 02 à 10H30. Il n'y a plus jamais eu de messages sur ce topic en particulier, sans doute par délicatesse des autres membres, avec qui je suis en contact depuis des années; il y a une vraie complicité sur ce forum.
  C'est donc resté comme ultime post sur ce topic, portant pour toujours: "dernier post le 02 mai 2015, 10H09". Ca donne la chair de poule.

  J'ai cependant passé une plutôt bonne journée. J'ai vu deux bons amis, et à un moment donné je me suis assise, seule, sur un banc dans l'espace vert en bas de chez moi. Je me sentais bien, emmitoufflée dans ma veste doublée de fausse fourrure-noire, bien sûr-avec ce petit air frais sur le visage...un petit moment de grâce, un petit moment gratuit...
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #42 le: 02 Février 2016 à 10:51:15 »
  10H38, je me sens oppressée  :(

 Je pense que tout-à-l'heure, j'irai faire un saut au petit bistrot en face de chez moi. Il y a longtemps que je n'y suis pas aller, à cause de certains clients qui m'ont fait du tort. Je n'ai même pas  souhaité la bonne année aux patrons du bar, qui pourtant m'ont été d'un grand soutien durant les premiers mois de mon deuil...ça leur fera plaisir si je passe, d'ailleurs ils ne sont pas encore ouverts, si j'entre la première je risque moins de rencontrer des imbéciles...il pleut, ils n'auront pas beaucoup de monde de toute façon.
  Je vais essayé...d'autant plus qu'ils doivent s'inquièter pour moi.

  Je vous embrasse  :-*

*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #43 le: 03 Février 2016 à 13:50:32 »
  Hier je suis effectivement aller dans ce bar, à l'ouverture, et j'ai discuté très longuement avec Serge, le patron. Il n'y avait personne d'autre dans un premier temps. après un client entrait par intermittence, buvait une pièce puis repartait. Aucun enquiquineur en vue heureusement  ;D je me taisais provisoirement, puis le dialogue reprennait. Je me suis entièrement ouverte à lui, tout en restant calme et posée jusque dans la structure de mes phrases, et naturellement  :) j'ai sentis qu'il pouvait vraiment tout entendre et en effet, nous nous sommes bien compris. Il a sus trouver les bons mots, avec mesure et complicité à la fois, c'est quelqu'un de très sensible, même s'il ne le montre pas toujours.
  J'ai sentis, dès que je commençais à lui parler, qu'un grand poids était en train de se dissiper, et après, je me sentais infiniment plus lègère. Ce délicieux soulagement m'a apaisée pour le reste de la journée, et ce matin, en me réveillant, je me sentais plutôt bien.
  Il faudra que je lui dise, un jour, à quel point il m'a fait du bien.
  L'amitié tient une grande place dans ma vie, j'ai de la chance de ce point de vue.

  Il pleuvait beaucoup, et voilà qu'il y a un rayon de soleil...au sens propre comme au figuré. 

  Je profite de ce moment de paix, même si Pierre me manque toujours autant. Vers ces jours-ci, ce vide est particulièrement présent.

  Mais je sais aussi que de là où il est, il ne peux qu'être heureux de la moindre amélioration.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne linou

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : être séparés dans cette vie-ci
« Réponse #44 le: 03 Février 2016 à 14:10:38 »
Bonjour Stana,

Je suis si heureuse pour toi que tu aies senti un apaisement après avoir parlé à Serge.
Une mini éclaircie dans ce ciel noir, si petite soit elle,  est bonne à prendre.
Je t'embrasse

Linou