Auteur Sujet: Et puis...  (Lu 4871 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Stradi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Et puis...
« le: 29 février 2024 à 13:56:07 »
Voilà seulement quelques jours que je vous lis.
Toute cette bienveillance, ces partages d'émotions me poussent à sauter le pas et à venir coucher ici mon errance quotidienne depuis le départ de mon époux. Je sais que je ne serai pas jugée.

18 mois
Oui... 18 mois déjà,  que mon très cher F. s'en est allé.
Je n'aurai jamais pensé survivre ne serai-ce qu'une semaine sans lui.
Mais force est de constater que notre corps use de stratagèmes inimaginables pour nous tenir debout...

La quarantaine, mariés, parents de deux merveilleux enfants, agriculteurs passionnés par notre métier.
Heureux...
Jusqu'au jour ou la vie bascule.
Un coup de téléphone :
"- Mamou... j'ai eu un accident, viens vite.
- Comment ça tu as eu un accident? Tu es où?
- Sur le chemin... Le tracteur... J'ai appelé les pompiers, viens vite.
- M..de. J'arrive. Je t'aime."

Je suis arrivée quelques minutes avant les secours. Mon F., conscient, qui se bat mais qui me répète qu'il va mourir.
Je le sais...
Mais je tente de le rassurer. Que faire?
L'hélicoptère est arrivé lui aussi, mais F. n'est pas stable, le médecin m'annonce qu'il doit débuter les soins sur place.
Un dernier bisou.
10 minutes plus tard, F. rend les armes.

Je suis dans ma bulle.
Une vingtaine de pompiers, autant de gendarmes. Accident du travail = enquête...
Annoncer cette terrible nouvelle aux enfants... A la famille. Tout le monde s'écroule.
Tout s'enchaîne si vite.
Car l'urgence est maintenant à l'organisation : ce soir, demain, et les jours suivant , il va falloir s'occuper des quelques 250 animaux présents sur l'exploitation.
Modifier les horaires de traite pour tenter d'être sur tous les fronts. Les enfants, la maison, l'administratif, les vaches
Je relève les manches. Mode automatique "ON".

-10 kg en 15 jours, mais jusqu'au premier anniversaire de son départ, je ne faiblirai pas et me surprendrai à effectuer des travaux que je n'aurais  jamais envisagé faire auparavant. La charge de travail est énorme, physique. Je dors, je dévore mes repas.
J'accompagne les enfants autant que possible. Le petit voit une psychologue. Le grand essaie mais il n'accroche pas.
Il m'aide beaucoup au quotidien.

Puis le PV de l'accident m'est rendu. Plus d'un an après.
C'est tard, mais cela conditionne l'avancement de nombreux dossiers. Je me replonge alors là dedans naïvement et je perds pieds.
Nous y sommes... 
Depuis,  les vagues d'émotions se succèdent, les questions se bousculent. Je ne tiens plus la barre, à la dérive. Heureusement que les enfants sont présents.
Les dernières fêtes de fin d'année accompagnées d'une bonne grippe sont venues m'achever. 
Le suivi psy est devenu une évidence.
C'est si dur.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6150
Re : Et puis...
« Réponse #1 le: 29 février 2024 à 16:53:48 »
Tristement bienvenue
tu as longuement fait face de manière la plus forte et tu es forte
mais les phases naturelles de deuil te rattrapent à la faveur du rapport reçu ...
elles vont se dérouler tu as compris qu'il n'y a pas de recette
que tu as l'ancrage des enfants
et je rajoute de toujours penser à prendre soin de toi comme lui voudrait !

tu trouveras beaucoup de choses dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/ que j'ai fait pour aider un peu ici ...

nous serons là pour toi et dans la compréhension parfois on n'écrit pas parfois on écrit mais on lit ...
et pour toi écrire sera aidant

alors je te redis prends bien soin de toi comme lui voudrait
« Modifié: 01 mars 2024 à 16:34:38 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stradi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #2 le: 01 mars 2024 à 14:41:19 »
Merci  Qiguan pour ce petit mot.

Oui, j’essaie de continuer à me faire belle, comme il aimait. Mais cela ne rime plus à grand chose.
J’adorais lui cuisiner de bons petits plats.  Le temps me manque cruellement aujourd’hui mais il faut se rendre à l’évidence lorsque je me mets aux fourneaux, le résultat n’est plus à la hauteur.
 :( :(

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6150
Re : Et puis...
« Réponse #3 le: 01 mars 2024 à 16:45:31 »
Stradi
tes enfants apprécieront de manger à nouveau les bonnes choses que tu sais préparer ...
et tes enfants aussi ont l'image de leur maman qui prend soin d'elle

Si dans le lien en guise de table des matières tu lis les posts des liens sur mort brutale
tu comprendras que ces circonstances de deuil impacte le processus d'une certaine manière

Tu sais j'ai toujours dit à tant que pleurer évoquer de bons souvenirs je te suggère d'essayer
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 121
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #4 le: 01 mars 2024 à 20:04:40 »
Bonjour Stradi,
Je viens de lire ton fil.
Je suis admiratif devant le courage dont tu as fait preuve aprés le décès de ton mari. Qiguan à raison tu es forte, trés forte pour avoir fait face comme tu l'as fait.
Il semble, que le deuil te rattrape aujourd'hui. Courage à toi Stradi. N'hésite pas a venir écrire ici, tu sera lu et comprise.
Amicalement Thierry.
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne Stouf

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #5 le: 01 mars 2024 à 21:47:44 »
Bonsoir, quelle femme tu es et comme ton mari doit être fière de toi. Je te souhaite beaucoup de courage. Amitiés Stéphanie

Hors ligne Nefertiti

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
  • Les souvenirs apaisent la douleur
Re : Et puis...
« Réponse #6 le: 02 mars 2024 à 09:27:43 »
Bonjour Stradi,

J'éprouve beaucoup d'admiration pour ta ténacité et ton courage.
Je suis à la même ancienneté que toi (20 mois) et avec décès de Didier avec mort brutale, sans pouvoir lui dire au revoir vivant ...
A la faveur d'évènements "anodins" , les creux de tempête même s'ils sont moins forts qu'au début me rattrapent.
Il me semble qu'il y a une chose qu'on n'a pas ou peu par rapport à une longue maladie, c'est la culpabilité.
Par contre, réaliser pleinement la perte  est très très compliqué et se rattache de façon incongrue à des heures/ jours précédents heureux : bref, comme tu le dis, c'est l'errance...On tatonne ...
Plein de compassion.
Sophie.

Sophie.

Hors ligne Stradi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #7 le: 02 mars 2024 à 12:17:40 »
Merci a tous pour votre soutien.

Vous me touchez beaucoup.
Je ne sais pas si on peut parler de courage ou de force.
Avec le recul, je crois que je me suis noyée dans le travail, en faisant "comme si". On avait mis tellement de coeur dans la création et le développement de notre exploitation, de notre troupeau. C'était impensable de baisser les bras, pour lui, pour nos vaches qu'il aimait tant. Je mettais un point d'honneur à ce qu'elles n'essuient pas les revers de cette situation.
Ca peut paraître absurde!

Oui Nefertiti, pas de culpabilité non plus de mon côté. Et je ressasse aussi les bons moments passés mais souvent le déroulé de l'accident revient dans mes pensés signant la fin de notre vie commune si grisante et l'entrée dans cet état de manque visceral de F.

Merci à tous.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6150
Re : Et puis...
« Réponse #8 le: 02 mars 2024 à 20:11:15 »
Citer
C'était impensable de baisser les bras, pour lui, pour nos vaches qu'il aimait tant. Je mettais un point d'honneur à ce qu'elles n'essuient pas les revers de cette situation.
Ca peut paraître absurde!
non pas absurde

"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 121
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #9 le: 31 mars 2024 à 20:05:56 »
Bonjour Stradi,
Merci de ton message sur mon fil. J'espère que ça va pour toi, en tout cas, courage à toi et je sais que tu n'en manque pas.
N'hésite pas à venir écrire si cela peut t'être utile.
Amitiés.
Thierry.
« Modifié: 03 avril 2024 à 16:39:26 par Cateyes63 »
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.

Hors ligne Stradi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #10 le: 10 avril 2024 à 11:16:16 »
Bonjour à tous, bonjour Thierry,

Le creux de la vague est tellement profond en ce moment...
Quel sens donner à ma vie?
Dois-je continuer contre vents et marées ce métier si prenant dans lequel nous nous étions lancés ensemble avec une telle passion? Le projet d'une vie.
Cela n'a plus la même saveur sans mon très cher F.

Il me manque tellement. Le vide est abyssal.

En ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1442
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #11 le: 10 avril 2024 à 14:46:05 »
  Bonjours Stradi. Je t'ai lue avec attention et, comme les autres, je suis admirative de ton courage. Bien sûr, tu n'avais guère le choix, tu devais t'occupper de ton exploitation, de tes animaux, mais ça a dû demander, malgrès tout, un grand courage, beaucoup d'energie. Tu ètais en plein deuil-et ce n'est pas fini...-et pourtant tu n'as pas baissé les bras, tu savais que tu devais continuer, dans tous les sens du terme, et tu l'as fait. Tes enfants, en dépit de leur propre souffrance, doivent être fiers de toi, et ce doit être un vrai réconfort pour eux de te voire continuer à vivre, à travailler, à prendre soin d'eux malgrès l'absence de celui que vous avez tous tant aimé.
  C'est un progrès que tu prenne de nouveau soin de toi physiquement, comme il aimait. C'est un hommage que tu lui rend, et encore plus de rester forte dans l'èpreuve. Et, comme dit Qiguan, ces bons petits plats, tes enfants peuvent toujours en profiter  :) ça les confirme dans le fait que tu ne te laisse pas aller...quand de l'eau aura coulé sous les ponts-je sais que ça prends beaucoup de temps, il ne faut pas brûler les étapes-je pense que cuisiner ses plats préférés sera plus, pour toi, un hommage, un souvenir plus doux qu'une corvée.
  Et puis surtout, continuer à t'occupper activement de cette exploitation, de ces animaux qu'il aimait tant. Vous aviez construite ensemble cette partie de votre vie, c'était important pour vous deux, alors quoi de mieux pour honorer la mémoire de ton conjoint? Evidemment, sans lui ce ne sera plus jamais pareil, mais c'est tout de même quelque chose que vous avez souhaité, mis en place, aimé tous les deux, ça fait partie de votre vécu, de votre amour. Sans cette partie importante de ta vie, et sans activité du tout d'ailleurs, tes pensées, ta peine pourraient être encore pires...c'est du moins ce que je pense.

  Bon courage et chaleureuses pensées à toi et à votre belle petite famille  :( :) :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stradi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #12 le: Hier à 19:23:05 »
Les jours défilent, bien remplis... Mais si vides de toi.
Toi qui était partout, tout le temps. A fond.
Toujours présent pour donner un coup de main. Sur la ferme, à la maison, avec les enfants. Me soutenir, m'aimer, m'élever.
Que vais-je devenir sans toi? Comment continuer à avancer amputée de ma moitié?
Plus rien n'a de sens, 20 mois après ton départ, je vis tel un robot.

 
  Et puis surtout, continuer à t'occupper activement de cette exploitation, de ces animaux qu'il aimait tant. Vous aviez construite ensemble cette partie de votre vie, c'était important pour vous deux, alors quoi de mieux pour honorer la mémoire de ton conjoint? Evidemment, sans lui ce ne sera plus jamais pareil, mais c'est tout de même quelque chose que vous avez souhaité, mis en place, aimé tous les deux, ça fait partie de votre vécu, de votre amour. Sans cette partie importante de ta vie, et sans activité du tout d'ailleurs, tes pensées, ta peine pourraient être encore pires...c'est du moins ce que je pense.

Bonsoir Stana,

Je te remercie sincèrement pour tes mots si chaleureux.
Tu sais sans lui, cela n'a vraiment plus la même saveur. Nous avions fait ce choix de vie par passion pour les animaux mais aussi et surtout pour être ensemble, tout le temps, le plus possible. Nos vies de salariés d'avant, chacun dans un domaine différent ne nous convenaient plus. C'était devenu un supplice de se quitter chaque matin pour une journée sans l'autre.
La vie à la ferme nous permettait de tout partager

Aujourd'hui, la passion est toujours là, mais le travail ne "se fait plus" comme avant, comme on l'avait pensé, imaginé. J'ai dû embaucher une salariée pour me soulager un peu, et me permettre d'être plus présente avec les enfants. La casquette de patronne ne m'a jamais fait rêver, le management n'est pas mon truc...
Il a fallu aménager le travail, faire des modifications sur certains ateliers, simplifier certaines taches pour que cela reste faisable sur la durée. C'est tellement difficile pour les perfectionnistes que nous étions, que je suis...

Amicales pensées à vous tous.
Courage

Hors ligne Mariemo33

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #13 le: Hier à 19:53:48 »
Bonsoir Stradi,

Tu es d'un courage héroïque. Là où d'autres sombreraient, tu gère votre exploitation, les enfants, tout en mettant un mouchoir sur ta douleur qui est pourtant immense.
Depuis son univers au-delà de nos vies, il doit être fier de toi. Ce vide que tu ressens, nous le vivons tous, comme le manque de l'autre, l'amputation de son couple qui est si douloureuse.
Ne lâche pas ce projet que vous aviez créé à deux, que vous avez vécu ensemble aussi. Et qui sais, peut-être es-tu la première d'une longue lignée de paysans, un des plus nobles métiers du monde.
Je te souhaite plein de courage, parles à ton mari tous les jours, si tu ne le vois pas, il t'entend. Et entoure beaucoup les enfants qui ont besoin de tout l'amour de leur maman. Gros bisous à toi,
Mariemo.
 
Mariemo33

En ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1442
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Et puis...
« Réponse #14 le: Aujourd'hui à 13:53:30 »
  Je trouve que Mariemo a raison sur toute la ligne, après de telles paroles je n'ai pas grand chose à ajouter  :)

    Même si tu as besoin de te faire aider pour ton exploitation, au moins tu continue d'y travailler, de veiller à ce que tout se passe au mieux, même si ce n'est pas facile. C'est bien aussi que tu te consacre à tes enfants, il y a un juste milieu là-dedans. On ne peux pas encore parler d'èquilibre évidemment, c'est trop récent, mais tu agis de ton mieux; tu fais honneur à la mémoire de celui que tu aimais-que tu aimeras toujours, puisque l'amour reste en nous.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)