Auteur Sujet: écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...  (Lu 1190 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Line

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • bouteille à la mer cherche écho à ses SOS
écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« le: 22 janvier 2021 à 11:46:38 »
je navigue entre deux eaux, sans plus aucune destination. nous avions tout quitté pour construire cette nouvelle vie, dans ce nouveau lieu. mais tu es parti, le 05 décembre, après deux semaines de coma, à lutter, et nous avec toi...
les enfants tentent de reprendre le cours de leur vie, dans cette société sans chaleur humaine, leurs études en distanciel... c'est toi qui es au ciel et nous qui nous débattons dans la boue.
j'ai juste envie de te rejoindre, tout me paraît simulacre. je lutte chaque seconde, chaque minute. je tente de me maintenir dans le sillon que tu as tracé, mon maraîcher d'amour, mon cher et tendre mari.
tu es parti à 41 ans, et aujourd'hui je suis en quarantaine..
tu t'es fracassé la tête sur le sol, c'est moi qui n'arrive plus à me relever.
lequel de nous deux est mort?
nous nous étions totalement épousés, dans nos cœurs et nos corps ,  je suis amputée de notre si belle complétude. je suis dans le néant.
sans ton sourire ni ta tendresse plus rien n'a de saveur. le goût de ta peau, ton odeur qui me rendait tout chose. je me sens privée de mon essentiel.
nous avions déjà tant lutter, surmonté la perte de notre bébé, et toutes ces épreuves à répétition. tu m'avais promis de ne jamais m'abandonner. là c'est moi qui craint de tout abandonner.
un cri dans le désert aride de mon cœur, , un râle étouffé dans ma poitrine. du septième ciel au dernier sous sol, je suis parmi les ombres, alors que as rejoints la lumière.
je sais que je dois te laisser partir, mais j'ai peur de ne  jamais plus pouvoir accueillir quoique ce soit

Hors ligne Stephanie

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #1 le: 22 janvier 2021 à 17:26:09 »
Line, je te souhaite la bienvenue parmi nous, même si je préfèrerais que tu ne fasses pas parti du "club des endeuillés".

Ton histoire me touche profondément parce qu'elle est très similaire à la mienne, à bien des égards. Mon chéri est parti dans son sommeil à 44 ans, le 9 novembre 2020.

Ici tu pourras toujours écrire, crier ta rage, ta peine, ta douleur, ta colère et laisser couler tes larmes. Nous sommes tous dans le même put*** de bateau, au coeur d'un tsunami sans fin. Alors ici personne ne juge, tout le monde comprend.

Nous avons tous pensé à rejoindre notre moitié, mais nous savons aussi la douleur de la perte que l'on ne souhaite pas infliger à nouveau aux enfants et à ceux qui nous aiment. Alors chaque matin on se lève, on met un pied devant l'autre et on fait semblant de participer à la vie....parce que le reste du monde ne s'est pas arrêté de tourner.

Lire les témoignages des anciens et les autres fils permet de voir le chemin qui nous attend. Chacun y trouve un petit quelque chose qui lui permet d'avancer un jour à la fois.

Amitiés
Stéphanie

Hors ligne Meije05

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 43
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #2 le: 22 janvier 2021 à 18:16:00 »
Je te souhaite également la triste bienvenue dans cette communauté de personnes endeuillées.

Chacun ici tente de "survivre" à petit pas avec ses propres ressources...

Parfois mettre en mots sa douleur, le manque de l'autre soulage un tout petit peu l' "extrême" peine et une vie qui nous paraît maintenant sans saveur, vide de sens.

Comme toi quand parfois je suis dans les jours "creux de la vague" et désespoir les pensées d'aller le rejoindre me traversent car j'ai du mal à imaginer le restant de ma vie sans mon "homme" (c'était lui et seulement lui notre histoire devait continuer...).  Je ne passe pas à l'acte et je ne le ferais pas car j'ai mes 2 enfants à accompagner vers leur vie d'adulte, ils sont ma seule raison qui me rattache à cette existence.

Douces pensées Line et à tous et toutes sur ce forum...

Hors ligne Line

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • bouteille à la mer cherche écho à ses SOS
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #3 le: 23 janvier 2021 à 16:48:39 »
merci, sincèrement, de vos retours à tous deux
je me décentre de ma douleur à entendre la votre

lire vos récits me relie
appréhender vos parcours me ramène à la banalité du mien

hélas...

bien à vous

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 898
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #4 le: 23 janvier 2021 à 19:34:43 »
Line

Aucun de nos parcours est banal, il y a douleur  intime et souffrance , la particularité du vécu de chacun(e) et ici nous connaissons le partage , cela peu paraître peu et pourtant c'est aidant , faire des petits pas comme on peut, s'écouter et prendre soin de soi
Amitiés
si tu ne connais pas , je t'invite à écouter cette vidéo
Conférence Christophe Fauré - VIVRE LE DEUIL AU JOUR LE JOUR
https://www.youtube.com/watch?v=C9V7ESltxEs

Hors ligne val17530

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #5 le: 25 janvier 2021 à 08:50:21 »
Bonjour Line. Vos mots me sont familiers et ont toujours un écho même après plus de 40 mois...Je me reconnais dans votre histoire, je peux si vous le souhaitez vous accompagner par les mots sur ce parcours qui va être le vôtre et pour lequel l’avance que j’ai sur vous pourra me permettre de répondre à vos interrogations ou vous donner des conseils sur tel ou tel sujet ....Bien peu de choses mais cela peut parfois permettre un peu de répit ....Je n’ai eu ni la force ni l’envie de vivre après  cela mais je n’ai pas eu non plus le courage de mourir, alors j’ai bien malgré moi une expérience de survivante que je peux volontiers partager...

Hors ligne Line

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • bouteille à la mer cherche écho à ses SOS
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #6 le: 30 janvier 2021 à 12:07:38 »
bonjour Val, 

merci de ce retour

hélas je n'en suis pas à mon premier trauma dans cette vie,
je suis déjà une résiliente,
et avec une formation psy, un parcours de 25 ans dans l'accompagnement à l'autre en tant qu'éduc..

j'ai une grande conscience de ce que je traverse, c'est comme si je me regardais fonctionner

je n'ai pas envie de théorie, je la connais,
j'ai besoin de chaleur humaine,
et à la fois je la rejette
je ne veux que Lui, mon amour qui es parti et que je ne pourrai retrouver qu'à mon départ de cette terre

je sais que précipiter ce départ est à l'encontre de la loi de la survie
mais cette pulsion morbide est un peu comme une issue qui me rassure

je ne devrais pas faire étalage de mon intimité
mais j'ai les trippes à l'air...

la mort est devenue tabou, réelle symbolique ou fantasmée
on fait souvent tout pour fuir la souffrance
la réalité
et les suicides pleuvent
notre société est à bout de souffle,
le lien est altéré

cette souffrance qui me happe
je ne m'y dérobe pas, au contraire, je me laisse totalement traverser par elle
elle me pétrit, me transforme

moi aussi je suis morte, avec mon cher et tendre

c'est une autre qui tente d'émerger
et si elle n'y arrive pas, ce n'est pas si grave
je connais déjà mon insignifiance

le suicide dans d'autre culture est un choix possible et considéré,

ici ce qui nous tue c'est la honte, la peur et la culpabilité

il n'y a plus rien , plus d'espace, excepté celui qui est proposé ici, pour oser se dévoiler, s'exposer à la reconnaissance d'un autre, assumer cet état d'endeuillement

je remercie du fond du cœur à ceux qui l'ont crée
j'ai mis des jours à lire vos récits
cela m'as permis de m'accrocher
me souvenir que derrière les écrans il peut y avoir des êtres..


Hors ligne Alice

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Tu n'en finis pas de ne pas revenir...
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #7 le: 02 février 2021 à 10:28:17 »
Bonjour Line,

Ne trouves-tu pas un peu de force avec tes enfants? Ils n'ont plus de papa, tu ne peux pas les priver de leur mère...

J'ai perdu l'amour de ma vie il y a 4 mois, et notre fille avait 4 mois . C'est elle qui me fait me lever le matin...
" Je dois aller bien pour qu'elle aille bien ", voilà ce que le psy dit...

Mais je suis en mode survie, et je me dis que le temps va être long, jusqu'à la fin. Nous sommes là, vivants, et pouf en 1 s ça peut changer. Mais en attendant, nous sommes là, et on doit "tuer" le temps... Je me dis que du coup, quitte à être encore en vie, et à devoir passer du temps, autant le rendre agréable, et tenter que ça passe plus vite !

Mon amour voulait notre bonheur, grâce à lui bien sûr, mais même sans lui, il n'aurait pas voulu ça. Et pour lui, je me dois de continuer à vivre, car pour lui, j'ai la chance d'être encore en vie, alors que lui non, et il y tenait tellement à la vie !
C'était un battant, et il me dirait de me battre ! Il me dirait que je suis jeune et que je peux faire encore plain de choses!
Il me dirait "ça va bien se passer princesse " "on va y arriver mon cœur"
J'aurai pu tout affronter avec lui, mais là c'est sans lui que je vis mon pire cauchemar. Pourtant je sais ce qu'il me dirait et ce qu'il voudrait.
Quand je vais le voir au cimetière, je l'imagine me dire " mais t'as pas mieux à faire? " Et alors je souris et je lui réponds, "d'accord, on va se promener, je t'aime".

Line, je te donne toute la force et le courage pour continuer sur cette terre, trouve des moments d'apaisement auprès de tes enfants, pour moi ceux sont eux qui vont t'aider !

Affectueusement

Hors ligne Julien

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 88
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • Nordtombe
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #8 le: 03 février 2021 à 09:47:38 »
Notre société prône le perfectionnisme le soit fort et ne montre rien. C'est oublier que personne ne peut fonctionner comme ça. Nous sommes des êtes d'émotions.  Heureusement certains ne l'ont pas oublié

Toutes mes pensées vont vers vous.
On a des mots pour une peine légère mais les grandes douleurs ne savent que se taire.

https://nordtombe.fr/accompagnement-et-aide-au-deuil

https://www.facebook.com/julien.demeocq

Hors ligne Franck31

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 46
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : écrire, s'écrier ou se taire, se terrer à tout jamais...
« Réponse #9 le: 04 février 2021 à 00:14:14 »
Bonjour Line,

Vu ton histoire, je ne vais rien t'apprendre, même si je suis un peu plus avancé que toi dans le deuil.
(L'amour de ma vie est partie le 23 mai 2020.)
Comme tu le dis, tu as déjà vécu des traumas et tu connais très bien la théorie du deuil vu ta formation et ton parcours.

Mais voilà, même s'il faut se garder de donner des conseils, même si tu le sais très probablement déjà, je veux juste te dire qu'il faut que tu aies foi dans l'avenir et dans des jours meilleurs. C'est absolument inimaginable et impensable de se dire ça, au regard du terrible malheur qui nous a tous littéralement dévasté.

Voilà, pour ma part, c'est ce que je me dit. J'essaie d'avancer jour après jour et  je pense avoir fait du chemin.

Accroche toi, prend bien soin de toi,

amicalement,
Franck