Auteur Sujet: Douleur extrême perte de mon conjoint  (Lu 22200 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne YaJosy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #15 le: 17 août 2023 à 15:40:32 »
Merci Qiguan pour vos messages de réponse qui  font écho à ce que je ressens et qui du coup apportent un instant d'apaisement.
Amicales pensées.
Mon coeur s'est brisé, le jour ou le tien s'est arrêté.

Hors ligne YaJosy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #16 le: 12 septembre 2023 à 20:24:13 »
C'est comme être dans des éléments déchaînés, écrasée par la douleur, ça finira un jour ? et puis il y a cette incapacité de réaliser que la disparition est définitive, irréversible. Dès que je pense "il n'est plus" une grande bouffée d'angoisse m'envahit, me tétanise. Ma tête a beau se dire que pour lui ce fut un délivrance, épilepsie généralisée, mort subite, tu n'altèreras pas plus ses capacités  saloperie de glioblastome, mon coeur n'y arrive pas, n'accepte pas que la maladie lui ait enlevée la vie,  comment vivre sans lui ? 
Mon coeur s'est brisé, le jour ou le tien s'est arrêté.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #17 le: 13 septembre 2023 à 08:51:35 »
Bonjour Yajosy,
Citer
Ma tête a beau se dire que pour lui ce fut un délivrance, épilepsie généralisée, mort subite, tu n'altèreras pas plus ses capacités  saloperie de glioblastome, mon coeur n'y arrive pas,
C'est tout à fait ça, on demande l'impossible, on le sait mais on ne peut s'empêcher d'éprouver ce terrible manque, ce vide immense à l'intérieur de nous qui fait qu'on survit au lieu de vivre.
Presque chaque jour je me dis  "plus jamais"... plus jamais avec lui, plus jamais il sera là, plus jamais on fera ça ensemble ... Je n'arrive toujours pas à l'accepter.
Des anciens du forum sont là pour nous raconter l'évolution dans leur propre cheminement, ça redonne souvent une petite lueur d'espoir, alors n''hésites pas à lire leurs témoignages et à venir t'épancher sur ton fil autant que tu en as besoin. Parfois on y crie sa douleur et on est toujours écoutées et comprises.
Courage à nous toutes et tous, amitiés sincères

Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6363
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #18 le: 13 septembre 2023 à 11:07:06 »
oui  Hors ligne YaJosy
du moins dur dans longtemps
déjà faut passer les 4 saisons = un an
puis la seconde année qui est j'ai dit souvent la toute première en fait de la longue série  ...
mais peu à peu l’extrême douleur insupportable s'atténuera
l'intensité se modifiera mais là tu n'es qu'à 4 mois

Loma a araison occupes ton temps de douleur à lire ici les anciennes contributions
tu peux même faire des recherches avec le bouton recherche en tapant quatre mois ou autre
tu as à lire de 4 mois à plus tard l'évolution différente de chacun.e

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/nouveau-et-perdu/msg122283/#msg122283
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/je-ne-vis-pas-je-survis/msg121590/#msg121590
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/ma-moitie-n'es-plus-la/msg117855/#msg117855
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/un-genou-a-terre-(titre-provisoire)/msg129721/#msg129721
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/homme-de-26-ans-perd-la-vie-en-motoneige/msg113891/#msg113891
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/9-semaines-d'absence-et-que-tout-s'est-fige/msg115060/#msg115060

prends soin de toi comme lui voudrait

"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne YaJosy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #19 le: 22 septembre 2023 à 12:21:39 »
lundi prochain, cela fera(déjà)  6 mois, la moitié d'une année que tu es parti. C'est comme si le temps s'est figé, je ne réalise pas, je ne peux tout simplement pas, 6 mois c'est peu et beaucoup à la fois.

Quand je lis vos posts, je vois que même entourés (famille, amis,...) vous êtes seuls avec ce manque de l'autre et la douleur que ça inflige, peut être même parfois il faut donner le change, les ménager...

Finalement d'être seule, confrontée à cette redoutable situation est peut être pour moi un mal pour un bien. Si j'arrive à la surmonter je le devrai à lui et à moi, à nous seuls et si je n'y parviens pas et que je le rejoins, ça ne fera souffrir personne d'autre finalement.
Mon coeur s'est brisé, le jour ou le tien s'est arrêté.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #20 le: 22 septembre 2023 à 15:41:42 »
Bonjour YaJozy,
Oui 6 mois c'est peu sur le cheminement du deuil mais oui en même temps beaucoup trop sans leur présence.
J'ai de la famille, quelques amis, mais tu as raison, la solitude et l'isolement  prennent une place majoritaire.
Entourés ou pas, on vit seuls et dans la souffrance, c'est tellement perosnnel qu'on ne peut le partager. Alors on compose avec les autres, on fait semblant.
La dernière fois que j'ai ri aux éclats, le fou rire qu'on ne peut arrêter, c'était avec lui quelques jours "avant". Depuis je souris ...
Bien à toi
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne YaJosy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #21 le: 30 septembre 2023 à 22:17:04 »
Merci Loma pour ton message, je suis allée sur ton fil et j'ai lu tes derniers messages... Oui, leur absence, fait mal, mal à en crever.

La souffrance est grande et la peur nous envahit. Perdre une personne qu'on a profondément investie affectivement est une épreuve gigantesque. Le face à face avec son propre rapport à la vie est affolant. Rien ne sera plus comme avant.

Pour le moment (et combien de temps ?) pour moi c'est le chaos,  j'aurai bien besoin de sécurité affective, de la présence d'un entourage bien intentionné mais ça n'est pas ainsi, absence de proches.

Pour le moment, je ne veux, ni ne peux, tourner la page, ni passer à autre chose comme la société bien individualiste nous y incite. Si la mort a soustrait à jamais la présence physique de mon chéri, elle ne réussira pas à effacer le souvenir de sa vie qui a transformé la mienne.

Je souhaite à tous de trouver un peu de quiétude et d'accalmie

Mon coeur s'est brisé, le jour ou le tien s'est arrêté.

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1294
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #22 le: 01 octobre 2023 à 15:39:19 »
Bonjour Yajosy

Je puis t'assurer que tu ne tourneras pas de pages, ni ne l'oubliera.
Là ou irons tes pas,  tu l'emmèneras avec toi
 quoique l'avenir te réserve il sera  dans tes pensées et dans ton coeur , ça personne ne pourra te l'enlever
On ne peut pas nier que notre vie est changée à tout jamais
  cette première année pleine de turbulences, sans cesse  avec des hauts et des bas , et ce manque si tenace  qui nous percute à chaque instant .
Les larmes sont épuisantes et en même bienfaitrices
Un jour tu te surprendras à esquisser un sourire et tu en sera surprise , je peux te promettre qu'un jour cela  se fera,  cela sera une toute petite étape , faire jour après jour  c'est déjà toute une bataille
Continue à venir déposer tes ressentis , partager est aidant
Amitiés

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 193
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #23 le: 01 octobre 2023 à 16:33:36 »
Bonjour,

Oui en effet on avance mais c'est très difficile.
J'en suis à presque 7 mois de deuil après 48 ans de vie commune. Hier soir enfin j'ai pu me rendre à un spectacle sans rentrer effondrée. La première fois j'ai été déstabilisée pendant 2 jours, la deuxième fois seulement le dimanche et cette fois cela a été bien plus facile. J'ai pu regarde des couples et discuter avec eux sans aucune projection sur moi. Je reste persuadée que plus on éloigne les premières fois, puis cela devient moins douloureux.

J'ai confiance en les dires des anciens comme Malome, Qiguan entre autres et je me dis que comme elles je vais m'en sortir de ces effondrements terribles un jour ou l'autre, je crois en leur expérience. Elles sont devant moi et je marche derrière elles pour essayer de les rejoindre... peut-être dans quelques années, mais cela ne fait rien JE SAIS QU'IL Y A UN POSSIBLE de vie apaisée sans passer par la case oubli. Cela m'aide à avancer le moins douloureusement possible même si,  comme tout un chacun ici,  parfois je plonge sans raison apparente (pas de photos, de mots maladroits etc...).

Mille courages

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6363
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #24 le: 01 octobre 2023 à 17:20:33 »
Citer
JE SAIS QU'IL Y A UN POSSIBLE de vie apaisée sans passer par la case oubli.
c'est exactement ça
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Nefertiti

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 197
  • Les souvenirs apaisent la douleur
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #25 le: 01 octobre 2023 à 19:46:17 »
Courage Yajosy,
Courage pour ce long chemin que tu suis et que nous suivons tous, chacun comme il peut….
Pour certaines personnes, il faut marcher. Moi aussi et écouter de la musique neutre (ce dont j.étais incapable les premiers six mois), ça me calme et me fait méditer.
Mais que c’est compliqué….
Plein de courage, encore.
Tous te comprennent ,ici et ça fait du bien.
Sophie.

Hors ligne YaJosy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #26 le: 02 octobre 2023 à 12:04:31 »
Je vous remercie de me lire et de m'adresser vos messages d'encouragement vers un futur plus apaisé et serein.

Heureusement, qu'il y a des instants de répit, hier sur presque la journée ç'a été un peu près, mais aujourd'hui c'est la descente.

Je ne me sens pas profilée ni pour l'endurance, ni pour la résistance,..., Lorsque je m'occupe de manière "plus agréable"(sorties dans la nature, expo,...) j'apprécie l'instant mais ça n'a pas la même saveur que lorsqu'il était là... ça me paraît être du remplissage de we pour masquer l'absence, faire passer le temps plus vite.

Il y a la souffrance qu'il est subi 18 mois de traitements neuro onco pour rien et la souffrance de sa mort.

Les dernières semaines, il me disait que c'était dur et je ne trouvai rien d'autres à lui dire que je savais combien c'était dur, qu'il sera peut être possible de faire une pause dans les traitements pour qu'il reprenne des forces et je  le prenais dans mes bras alors que je savais qu'l n'y avait pas d'issue.

Je lui cachais, taisais mes peurs, mon immense chagrin. Un jour après l'autre, ne pas se projeter même au jour d'après qui pouvait être celui de la détérioration neuro ou de la mort et toujours c'était seuls mais ensemble qu'on gagnait une journée de plus.

Bon courage à vous tous sur ce chemin caillouteux, semé d'embûches qui si nous arrivons à le parcourir nous rendra sans doute plus fort, plus riche pour affronter d'autres douleurs et aider nos semblables.
Mon coeur s'est brisé, le jour ou le tien s'est arrêté.

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 193
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #27 le: 02 octobre 2023 à 14:34:11 »
Bonjour YaJosy,

Votre post j'aurais pu l'écrire. Exactement le même ressenti et la même vie lors des traitements. Ces paroles qu'il fallait donner alors que l'on savait que tout était écrit, ces larmes qu'il fallait déjà cacher ainsi que nos angoisses afin d'essayer de diminuer les siennes.

Oui cette souffrance pour rien, 15 mois de souffrance où il voulait tout arrêter mais s'inquiétait tellement pour moi qu'il cachait sa douleur, qu'il supportait. Vivre au jour le jour parfois même inquiète pour l'heure d'après, pour la nuit qui arrivait et où il ne dormirait pas où peut-être quelques heures sur le fauteuil-lit au salon, mais comme vous dites c'était un jour de gagné.

Aujourd'hui nous sommes dans une douleur différente où l'absence physique et morale est si forte que les deux situations ne sont pas comparables. Aujourd'hui il nous faut avancer sans eux, mais je le dis toujours malgré tout, avec eux.

Mille courages

Hors ligne YaJosy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #28 le: 15 octobre 2023 à 18:45:13 »
Oui, aujourd'hui nous sommes dans une douleur différente.

Elle est si intense, si profonde, infinie que c'est comme si on peut sombrer à tout moment de l'autre côté, la folie, la mort aussi même.

Les effondré(e)s que nous sommes devenu(e)s  auront-ils, trouveront-ils la possibilité de se relever ?

Le temps de la maladie nous ne faisions pas de compte à rebours, nous profitions intensément du temps présent à être ensemble,  l'un pour l'autre,  l'un avec l 'autre. A présent le temps s'étire, interminable, vide de lui.  Je suis à présent très fatiguée et en est assez.
Mon coeur s'est brisé, le jour ou le tien s'est arrêté.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : Douleur extrême perte de mon conjoint
« Réponse #29 le: 15 octobre 2023 à 19:20:28 »
Citer
Les effondré(e)s que nous sommes devenu(e)s  auront-ils, trouveront-ils la possibilité de se relever ?
Je l'espère en tous cas, même si le temps qui passe pour y arriver nous semble interminable, parce que depuis qu'ils ne sont plus la, tous les jours se ressemblent  avec leur fardeau d'infinie tristesse.
Pensées amicales pour toi et lui

Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...