Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 157609 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 133
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #810 le: 20 Août 2017 à 05:02:59 »
Chère giquan

Que c'est beau ce que tu écris,  c'est inspirant! Merci!
Affection

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 266
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #811 le: 20 Août 2017 à 10:02:45 »
Qiguan, je suis de  tout cœur avec toi... Tu exprimes avec justesse les paradoxes de cette nouvelle vie qui se dessine, lorsque les vagues immenses du début de deuil se retirent peu à peu pour révéler un nouveau paysage, inconnu... Arpenter ce paysage est un défi, une épreuve... Une exploration à laquelle souvent, on préférerait se soustraire... La vie est ainsi... Difficile, exigeante, impitoyable... mais parfois... parfois encore... elle peut être surprenante, intense, belle... Je te souhaite de toujours parvenir à accueillir le meilleur, au cœur du pire. Je t'embrasse.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #812 le: 20 Août 2017 à 22:47:17 »
merci à vous
je vous embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #813 le: 29 Août 2017 à 21:06:40 »
Pour la première fois un vécu :
le matin je gardais un petit rituel au moment du nettoyage de ma théière pour stimuler les bons souvenirs liés à ce moment du vivant de Jean
depuis le 23 Avril 2014 les souvenirs quoi qu'ils se passent prenaient le dessus de tout
au début donc dès le 23 Avril 2014 cela déclenchait une crise de manque ... vous connaissez et la vrille à l'intérieur, les larmes, sanglots etc
tant et si bien que je me demandais si c'était sain pour moi
mais j'ai continué
et petit à petit ce 19 Juillet je suis arrivée à l'équinoxe ais je dit
(http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg88007/#msg88007)
et ce matin pour la première fois un souci banal matériel occupait mon esprit intensément et c'est d'un coup quelques minute après le nettoyage de la théière que j'ai été sidérée de constater que je n'avais pas activé de souvenir à ce moment là que j'avais fait ce nettoyage en "automate" mon esprit accaparé par le souci matériel ... banal !
choc
en enchainé culpabilité  ::) suis en train de l'oublier ?
puis gratitude de voir qu'une nouvelle étape est là et avec un sourire j'ai activé les souvenirs (toujours les bons choix de départ quant à pleurer avais je dit que ce soit avec les bons) et je me sentais sereine.
voilà juste un témoignage  ...
je ne sais pas ce qui se passera demain ... je vais laisser venir
douceur à vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 266
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #814 le: 13 Septembre 2017 à 00:27:45 »
Chère Qiguan.... J'ai bien reçu ton message, mais je voulais repasser par ici, sur ton fil, pour te redire merci. Merci pour ta disponibilité. Pour les mots de soutien, que tu sèmes avec chaleur sur ce forum. Tu m'as aidé à trouver une place ici, dans ce lieu que je trouve de moins en moins virtuel et où j'aime venir me réfugier les jours où la solitude pèse trop fortement... Je sais que toi aussi, tu continues de lutter courageusement au milieu des vagues... Et malgré tout, tu trouves la force de crier des paroles de réconfort à ceux qui arrivent, qui se trouvent au cœur de la tempête. Merci. Une pensée pour Jean, pour ta Maman. Puisses tu toujours les sentir près de toi sur ce chemin chaotique de reconstruction...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #816 le: 15 Septembre 2017 à 05:45:19 »
Dans mon processus de deuil j'ai pu constater deux types d'évolution.
Une je dirai centième de millimètre par centième, si ténu qu'on s'y habitue sans réaliser.
L'autre par " bond" non souhaité qui nous trouvé incrédule voire où on se sent imposteur dans ce changement.
Souvent à ce dernier s'ajoute la conscientisation des derniers effets du premier ce qui nous déstabilise un peu plus.
D'autant que ces changements se mêlent avec ceux de la destructuration et ceux de la reconstruction.
Du coup on est perdu, on ne se reconnaît pas et on a du mal à démêler tout ça seul
. Cela fatigue, use.
Ce n'est pas, ais je compris, grâce à l'accompagnement psy que ces processus d'évolution mêlés n'existent pas quand tout va mais là dans la douleur c'est différent.
Ces bilans d'évolution que je peux faire se heurtent à des souhaits liés à la peur de perdre l'aimé par ces changements.
Et s'ensuit chaque fois une lutte avec moi même pour accepter à tous les niveaux de moi (intellectuel, émotionnel) ces évolutions qui pourtant montrent une évolution positive du lien.
Bien souvent quand je m'en réjouis, en faisant taire la partie "ombre, sombre, négative, destructrice" de moi même, je reçois un beau signe ...
Je viens de découvrir autour de la date anniversaire du début de la dernière lutte contre un des cancers de Jean (avant l'ultime irréversible) que ma nouvelle activité utilisant la sonologie sonotherapie pour aider ma clientèle m'avait traitée
Et du coup je dois m'adapter à ce mieux rapide en sachant qu'il y aura peut être rechute.
Tout cela consomme beaucoup d'énergie ...
N'est ni évident ni spontané
Remarque je ne vis pas pareil le deuil de ma maman, moins de lutte, de déstabilisation, progrès acceptés
Affectueusement à tous


« Modifié: 15 Septembre 2017 à 05:51:09 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 596
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #817 le: 15 Septembre 2017 à 16:50:51 »
encore une fois merci de partager, merci de ton témoignage
plein de tendresse
Mononoké
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #818 le: 19 Septembre 2017 à 21:52:49 »
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/mon-chemin-sans-lui/msg89119/#msg89119
un travail avec la psy m'a révélé comment j'avais évolué, comment mon identité se construit, malgré moi, à l'insu de mon plein gré, par des actions, des choix faits seule, oui la reconstruction existe par devers soi.
J'ai souri en me rendant à l'évidence de ces réalités mais en me sentant décalée.
J'ai compris que les crises de sanglots qui viennent encore ne gène pas en fait le processus, c'est tant mieux d'un côté.
J'ai fait de mon mieux pour survivre dans le désastre de mon tsunami afin de ne pas créer de problème supplémentaire à notre fille, à mes petites filles.
Il semble que cette volonté de faire au mieux ou au moins mal a porté ses fruits, en m'obligeant à "faire" le résultat va au delà du faire en "reconstruisant" implicitement, hors volonté.
J'ai pu ces jours derniers parler avec des personnes différentes, celles qui ne comprennent pas, celles qui comprennent si bien car vivant en conscience un couple "similaire" et celles ayant vécu le veuvage.
De ces dernières et des échanges avec les pros psy ressort qu'apprendre à faire avec cette cicatrice, cette déchirure, cette transformation peut exister mais ne masquera JAMAIS le manque de l'absence de ce corps disparu à jamais.
Quand un moment de "crise de manque" vient je tente à présent de m'engager dans la recherche d'un "meilleur" nouveau lien avec mon aimé incluant, "acceptant", l'absence corporelle, cela semble porter ses fruits tout doucement.
Je tiens car il vit en moi, par moi et par ce que je crois percevoir de lui, il vit autrement, sans corps, mais je reçois son amour, ses aides, si souvent et tout cela fini par apporter un réconfort, une force utile pour continuer à traverser les temps de tempêtes.
L'insubstituable est là toujours et le restera, rien ne sera comme avant (http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg87338/#msg87338) mais avoir vécu une relation de couple si belle, malgré ses tempêtes depuis mes 16 ans est je dois le reconnaître un beau cadeau de la vie, l'avoir perdu trop tôt ne le dénature pas !
La lumière, la chaleur de cet amour ne se traduisent pas pareil mais n'ont pas disparues et ont changées.
Pourtant j'ai eu peur de perdre cela en début de deuil ...
Le chemin ne fini pas il se transforme, parfois un gros rocher ou un affaissement d'autres fois du plus facile ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #819 le: 25 Septembre 2017 à 21:20:55 »
Mon aide ménagère avait dérangé un alignement de livres ayant appartenu à la grand mère de mon aimé, veuve en 1915..
j'ai en rangeant vu le titre "le sens de la mort" de Paul Bourget, j'ai vu qu'elle l'avait surligné, j'ai voulu y voir un petit signe et je l'ai lu
https://www.amazon.fr/Sens-Mort-Paul-Bourget/dp/1116336103
je n'aurai pas souligné les mêmes passages mais ce livre m'a fait du bien en fait !
 bon roman : lire ces drames, voir ces vécus d'accompagnement, de deuil, de manque, comme les nôtres mais où la guerre se surajoutait ...
voir la fin du livre
http://enpassant-englanant.blogspot.fr/2015/04/en-resumant-paul-bourget-le-sens-de-la.html
qui est l'auteur
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Bourget

ces veuves de cette première guerre mondiale qui ont ensuite vécu la seconde ... comment ont elles fait ?
et cela me renvoie à celles qui de par le monde actuel vivent des équivalents ...
mon deuil égotiquement m'est toujours très douloureux mais en le mettant dans la perspective d'un vécu similaire dans un contexte de guerre me remet dans l'idée de faire en sorte de ne pas gâcher ma, la, vie qui reste là pour moi SEULE ...
faire au mieux du coup ...
je crois avoir libéré quelque chose en moi, malgré tout, à voir ...

affection à tout le monde
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 596
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #820 le: 26 Septembre 2017 à 21:50:42 »
Je mets le titre du livre dans un coin de ma tête, qui sait ..?
et merci pour ton partage (encore  ;))
tendrement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 266
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #821 le: 27 Septembre 2017 à 00:12:57 »
Quand je suis enlisée dans le désespoir... je pense souvent à nos échanges.... A cette attitude à laquelle tu restes fidèle et qui m'inspire beaucoup... A l'image de cette phrase de Martin Grey: "Il faut continuer de creuser le sillon : droit et profond. Comme ils l'auraient fait eux-mêmes. Comme on l'aurait fait avec eux, pour eux."
Citer
faire en sorte de ne pas gâcher ma, la, vie qui reste là pour moi SEULE ...
faire au mieux du coup ...
Oui... Ce ne sont que quelques mots, mais les vivre demande beaucoup de courage, de persévérance, de patience.
Des qualités dont tu sais faire preuve.
J'aimerais te faire parvenir, un sourire, quelques paroles d'encouragement...
Je t'embrasse.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #822 le: 27 Septembre 2017 à 15:43:31 »
merci à vous
Ela tu sais à quel point Martin Gray m'inspire depuis le début du deuil ...
Il n'est pas facile de rester avec le courage, la persévérance, la patience au fil du temps et pourtant cette bouée me sert à ne pas sombrer définitivement
je vous embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2906
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #823 le: 29 Septembre 2017 à 09:07:16 »
En "l'observant" je vois que j'ai trouvé un outil pour rester debout en :
Transformant tout en les perpétuant des rituels de notre couple.
De la douleur absolue du manque au début, je suis allée vers l'immersion dans le souvenir son activation exacerbée dans ma quête de ne pas "le" perdre, ma peur d'oublier et sur la base de mon choix être avec les beaux souvenirs pour pleurer plutôt que d'être avec les derniers négatifs pleins d'impuissance.
De cette "culture" du passé j'ai eu dans mon présent des sensations d'apaisement très ponctuelles au début puis avec un effet plus durable. J'ai eu souvent la sensation d'ouvrir, alors, une porte à l'accueil de sa nouvelle " présence".
Et j'ai de là nourrie mon imaginaire, mon futur de ce que pourront être nos retrouvailles quand je quitterai, moi aussi, mon corps.
Ce mouvement passé, présent, futur, répété X fois dans ces moments de rituels, là, à 41  mois apparaît comme structurant et soutenant.
Que la douceur vous visite au long de cette journée
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mimie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Dur de survivre
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #824 le: 29 Septembre 2017 à 09:13:05 »
Merci Quigan
Il m'est toujours aussi agréable de te lire;
Je te souhaite une belle journée
Mimie

La nuit n'est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Paul Eluard