Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 149896 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #765 le: 25 Mai 2017 à 15:58:13 »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #767 le: 26 Mai 2017 à 12:56:43 »
Chère Qiguan, comme tu as raison!
Tes conseils et réflexions sont tellement précieux et aidants. Ne serait-ce que pour l'idée qu'aller mieux/se reconstruire doucement est possible et que ca ne veut pas dire oublier/tourner la page -quelle horreur, comme si nous pouvions souhaiter une telle chose :P!-
En tout cas, ça l'est pour moi, n'en déplaise à ces donneurs de "fameux" conseils! Alors de tout cœur MERCI
Affectueusement
  Oui je vois très bien ce que tu veux dire Anne  :) moi non plus je n'aime pas les expressions comme "faire son deuil", "tourner la page" etc parce-que ça semble synonyme d'oubli ou presque, de ne plus y penser que de temps en temps, passer à autre chose, continuer sa vie comme s'il n'était rien arrivé-ou, en tout cas, comme si c'était loin derrière nous, du passé, point  >:( je sais très bien ce que pensent les gens...bien sûr, il n'en est nullement question pour moi non plus. Continuer à vivre, maintenir un èquilibre, oui, ça n'a rien à voire. Je suis heureuse d'avoir pus le garder dans une place à part dans mon cœur, dans chacune de mes pensées, et que je sois ou non dans un bon état d'esprit, le savoir toujours en moi. Je ne cesserai jamais d'honorer sa mémoire adorée. Et lorsque je suis dans une bonne période, je ne l'"oublie" pas pour autant, au contraire: avoir la conviction qu'il peut être heureux pour moi quand je vis un bon moment, une joie au quotidien contribue à ce mieux-être. Mais tout le monde ne peux pas comprendre  ;)
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #768 le: 26 Mai 2017 à 23:11:17 »
Citer
avoir la conviction qu'il peut être heureux pour moi quand je vis un bon moment, une joie au quotidien contribue à ce mieux-être. Mais tout le monde ne peux pas comprendre  ;)
Peu importe si on comprend suffit d'être respectées ...
Car souvent ces joies tirées de notre spiritualité particulière (sans religion et liée à des signes) laissé des personnes penser qu'on ne devrait donc pas avoir de souffrance du manque ...
Affection
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #769 le: 27 Mai 2017 à 11:00:56 »
 Oui c'est vrai, être respecté c'est déjà beaucoup. Pour ma part, j'ai plusieurs amis et même quelques connaissances qui, même sans partager ma foi ou même sans avoir une croyance quelconque, comprennent et respectent la mienne et la manière dont je vis mon deuil, sans penser que je suis dans une forme de déni. Comme je l'ai déjà dis, j'ai toujours eu cette foi personnelle, elle n'est pas apparue avec le décès de Pierre, donc ce n'est pas du déni  ;) il y a eu de très nombreuses personnes se sont plus ou moins ouvertement moquées de moi, ce qui m'a convaincue de ne plus me confier qu'à quelques personnes choisies. Je ne m'en porte que mieux depuis  :)
  comme tu dis, il doit aussi y avoir des gens qui ne comprennent pas que nous ayons autant souffert, et éprouvions toujours l'absence, le manque, étant donné nos croyances ou convictions. Pourtant c'est logique si on y réfléchit bien: si, dans cette vie-ci, un grand amour, grand ami ou autre pars si loin que nous ne le reverrons pas avant des années et des années, et même si nous savons que le lien nous unissant est toujours présent, que nous communiquons de temps en temps, et que nous savons ou espérons que la personne est heureuse là où elle est, il y a toutes ces consolations, mais le manque lié à l'absence, à la présence de l'être aimé à nos côtés, matériellement est bien là. Nous savons ou espérons bien retrouver l'Autre un jour, mais en attendant, la tristesse peux nous submèreger par moment-et combien plus dans un premier temps...vu sous cet angle, ce que nous èprouvons est tout aussi naturel...et amplifié.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 256
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #770 le: 27 Mai 2017 à 14:30:51 »
Merci Stana, merci Qiguan pour vos témoignages. Je me retrouve complètement dans ce que vous dites. Plus le temps passe et plus j'ai le sentiment que c'est en retrouvant un équilibre dans ma vie et en parvenant à réhabiliter la joie dans mon quotidien que je parviendrais à renforcer le lien qui m'unit à mon amour... Car tout comme vous, je le crois là, quelque part... Malheureusement si loin de mes yeux, de mes mains, de mes sens... C'est un chemin qui n'est pas simple et qui n'a rien à voir avec le déni ou  l'absence de souffrance... Oh que non. Vraiment pas.
Face aux jugements des autres, surtout lorsque l'on y est perméables comme j'ai pu l'être (et le suis encore parfois même si j'ai fait un gros travail sur ce point), il peut être très difficile d'assumer les petits mieux. Parce qu'ils sont trop souvent soldés par des remarques affreuses du style: "ah, ça y est, tu vas mieux." "tu commences à tourner la page, c'est bien..." etc.,
Du coup,  Pendant des mois: j'ai souvent été habitée par la peur d'aller mieux. Persuadée que seule la souffrance me permettrait d'honorer notre amour. Ou plutôt: j'avais cette sensation qu'en m'interdisant d'aller mieux, j'envoyais un message au monde extérieur pour rappeler ma perte. Pour que surtout, mon chéri ne sombre pas dans l'oubli. Je ne pouvais pas aller mieux et prendre le risque de cesser d'envoyer ce message aux autres: "vous vous rendez compte? Il est parti. Il n'est plus là. Comment la Terre peut elle encore tourner?"
En ce moment, je vis quelque chose de tout à fait différent... Je n'ai pas peur d'aller mieux. J'aimerais aller mieux... Vraiment. Pour aller dans le sens de mes convictions. De ce que je crois... Pour qu'il puisse être fier de moi. Mais les convictions, intentions et les émotions et ressentis sont des choses bien différentes... Je garde au fond de moi la volonté de ne pas baisser les bras, mais me heurte à beaucoup d'obstacles... Une anxiété chronique que j'ai du mal à gérer... La sensation d'être moins "connectée" qu'il y a quelques mois: je ressens moins sa présence, je ne reçois plus de signes.... Ces derniers éléments en particulier me perturbent beaucoup...  Je crois aux signes, parce que j'ai vécu des choses d'une force, d'une évidence telles que j'ai choisi de ne pas les remettre en cause. Mais depuis plusieurs semaines, j'ai l'impression de ne plus rien recevoir. Comme s'il y avait eu une coupure. Je me dis que si vraiment, il est là quelque part, peut être qu'il me faut accepter qu'il ait du s'éloigner pour des raisons qui m'échappent... Mais ensuite je me demande "est ce que c'est ma faute?"... "Suis je suffisamment disponible pour le ressentir?". Et lorsque mon cerveau s'emballe, je dérive rapidement vers "Peut être qu'il ne m'aime plus". "Peut-être que je le déçois"...
C'est dur de s'accorder à soi-même, l'amour et la confiance que l'autre nous témoignait... Dur de ne pas avoir l'impression de disparaître, sans ses regards aimants...
Et puis parfois, je me demande si ce chemin de doutes et de remises en question,  ce n'est pas une sorte de pied de nez de mon chéri.... Un peu comme s'il m’exhortait à apprendre à pédaler, sans les petites roues... Alors je l'imagine, courant devant moi et observant mon visage terrifié par la sensation de déséquilibre, avec un sourire confiant sur les lèvres... Et ça m'aide...
J'ai été un peu longue, comme toujours... Désolée ^^. Je vous embrasse. Prenez soin de vous.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #771 le: 28 Mai 2017 à 07:42:00 »
Jour particulier
Première fête des mères sans ma maman
Une partie est encadrée pour faire le plein d'affection doux avec mes petites filles
De longues heures seule seront là aussi avec un long trajet ...
À cette heure son manque est doux nostalgique mais plein de souvenirs heureux
Dans le cerveau le manque de mon aimé lui est là par pic souvent très aigus
Affection à tous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 256
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #772 le: 28 Mai 2017 à 09:39:36 »
Une pensée pour toi et ta maman en cette journée. Je souhaite qu'elle soit pleine de doux moments de complicité avec tes petites filles. Je suis sure que ta Maman et Jean seront présents à tes côtés, quelle que soit la façon dont tu vis présentement leur absence physique.
Je t'embrasse. Reçois toute mon affection, et prends soin de toi.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #773 le: 28 Mai 2017 à 22:38:12 »
merci
quelques heures et pas les plus faciles encore avant qu'il ne soit demain ...
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #774 le: 28 Mai 2017 à 23:08:01 »
une tendre pensée pour toi Qiguan,
bien chaleureusement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne Autrementdit

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #775 le: 28 Mai 2017 à 23:21:30 »
douces pensées pour toi en ce jour des mamans.. celle avant tout que tu es pour tes enfants et à celle que tu avais..

je t'embrasse fort..
à tout bientôt

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #776 le: 10 Juin 2017 à 19:38:47 »
je continue à chercher, à tenter de progresser
sachant que je dois "juste" m'habituer à vivre "normalement" avec ma souffrance "domestiquée" intégrée, apprivoisée en acceptant la faille plus ou moins visible qu'elle génère constamment !
Et j'ai trouvé
les impasses du deuil
http://www.redpsy.com/infopsy/deuil2.html
"Nous avons besoin de temps et de conditions propices pour renoncer à la personne disparue de notre vie.
Nous devons pour cela nous laisser le temps de vivre nos réactions à la perte et trouver des lieux ou des interlocuteurs qui nous permettront de les exprimer sans retenue.
Ce n’est que lorsque cette expression sera suffisamment avancée que nous pourrons vraiment entreprendre de nous occuper de la deuxième dimension, la recherche de nouvelles sources de satisfaction qui nous permettront de recommencer à vivre vraiment en fonction de l’avenir."
oui et comme pour moi l'expression sans retenue liée à la perte fut réduite à la portion congrue ...
je dois faire avec cette réalité !

"Ce processus de deuil peut être plus ou moins difficile et prolongé selon l’expérience de vie et l’attachement qui nous lie à l’autre.
Mais lorsqu’il devient interminable, c’est souvent parce que la relation avait une utilité importante dans un déni existentiel et que sa fin nous plonge dans une crise dont les ramifications dépassent largement celles de la relation et touchent à l’ensemble de notre équilibre psychique.

En reconnaissant ces situations et en adoptant les moyens appropriés à la résolution d’une crise existentielle, on évite un gaspillage considérable d’énergie et de temps.
Plus, on permet à la perte de se transformer en étape de croissance en nous amenant à assumer des réalités fondamentales qu’on refusait jusqu’alors."
oui plongée, non choisie, dans une crise existentielle ....

autre citation
"On croit d'abord qu'il faut faire le deuil des lieux qui furent détruits, des gens qui nous furent arrachés, et puis c'est de soi qu'un jour on découvre qu'il faut faire le deuil, ce soi intact auquel il faut renoncer."

affection à vous
« Modifié: 10 Juin 2017 à 21:20:25 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #777 le: 11 Juin 2017 à 21:04:31 »
« Modifié: 11 Juin 2017 à 21:06:24 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne rivage

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 87
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • mp3soleil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #778 le: 12 Juin 2017 à 07:42:07 »
giguant je viens un peu sur ton post ,j'aime bien squater ces lieux imaginaires créés par internet,juste pour te raconter ((j'espère que ça te dérange pas que je te tutoie )que les matins ce suivent mais ne se ressemblent pas.Aujourd'hui révéillé à 4h,donc 4h de sommeil,j'ai essayé de me rendormir en chantant dans ma tête "la vie en rose",l'autre fois j'avais eu une bonne journée ,et je pensais que ça recommencerai,mais quand je suis arrivé à ce passage "et moi pour lui lui pour moi dans la vie" inondation ,inconsolable ,j' ai honte de moi,je maitrise plus rien,je suis plus rien sans elle,Je comprends maintenant pourquoi je suis pétrifié chez moi,j' ai peur de me retrouver parmi des gens et voir pleurer un homme de mon age ils ne comprendrai pas,si des paroles toutes simples me rendent dans cet état.
Tout à l'heure je vais chercher ma petite fille ,mon ainée des petits enfants ,elle va bientôt passer son bac,elle mangera avec moi,je ne veux pas perdre le contrôle,elle adore quand je lui raconte l'histoire de notre vie avec sa grand mère ,ça va être difficile ,mais il faut que j'y arrive,je vais y arriver ,il faut qu'elle se détende avant l'examen.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2841
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #779 le: 12 Juin 2017 à 10:17:33 »
rivage ici aucun problème pour le tutoiement
ah la perte de contrôle ... je l'ai eu subie même avec ma petite fille alors âgée de 3 ans et quelques ...
je te souhaite de trouver la force de tenir
mais parfois il est éducatif/gestion de leurs émotions, de comprendre la vraie vie d'être authentique avec nos petits ...
hier (je rechercherai) j'ai lu un texte d'une personne qui avait vu sangloter (elle était enfant) derrière son chapeau du bucheron endimanché à l'église et qui lui faisait peur et elle avait beaucoup appris de ça ...
Ta petite fille va avoir à coeur de réussir en mémoire de sa mamie

Non en fait la déstructuration ne permet plus de maîtriser pas même dans la rue parfois (avec une image, un bruit, une odeur) c'est "normal"  ...
lunettes noires ...
et s'accepter en train de changer oui l'immense travail s'accepter dans son chagrin
tu peux lire les anciens posts fils ici en les prenant aux débuts tu verras que c'est normal en utilisant je te suggère la liste des deuils aux masculins mise sur mon fil table des matières

allez belle journée à toi, tu vas chercher les points récupérés durables dans ta descendance de ton aimée dans ta petite fille ...
amicalement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char