Auteur Sujet: décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement  (Lu 55200 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #30 le: 22 août 2023 à 14:51:15 »
Merci de ton message, que j'ai bien sur lu attentivement jusqu'au bout .
Oui ça me rassure de lire ton témoignage, je me rends compte que ce que je vis actuellement est normal et qu'il faut laisser passer le temps, même si je suis de nature impatiente.
Je suis en arrêt de travail, ça a commencé le jour ou elle a été hospitalisée le 10 Juin .
Et j'ai comme objectif de reprendre le 02 octobre , pour que je trouve le rythme avec mon fils en septembre car c'est sa première rentrée scolaire.
Mon médecin et mon employeur sont compréhensifs et m'ont dit qu'ils me laissé le temps nécessaire pour revenir avec l'esprit plus apaisé.
J'ai également demandé un 80 % qui est accepté, donc je ne travaillerai pas les mercredis .
Mon fils aura école le matin comme ça je pourrai faire mes activités le mercredi matin et être avec lui l'après midi .

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #31 le: 22 août 2023 à 15:45:35 »
Effectivement moi aussi je me suis mise à 80% depuis le début, mais c'était aussi prévu comme ça de base même si son papa avait été là..

Et oui, moi aussi elle est de 2020, elle va faire sa rentrée... Quelle étape à franchir sans eux... Je ne savais même pas quelle école il aurait voulu choisir... J'ai fait des suppositions.

Ma fille est du mois de mai, elle a pu faire une rentrée fin avril en TPS (toute petite section), ça me rassure pour cette rentrée de septembre, je suis plus sereine, car en septembre c'est la date du décès de son papa alors je me sens toujours un peu mal.. Mais c'est vrai que la voir aller à l'école sans son papa me rendait très triste...

Ça va être une sacré épreuve et en même temps une fierté de le voir !

La première année de deuil, c'est l'année des premières fois sans eux.. Tout ce que tu vas faire sera une première fois. C'est pour ça qu'il faut traverser les 4 saisons et que la 2ème année, cela commence à s'apaiser.

C'est très bien de savoir quand tu vas reprendre, et surtout, ne pas hésiter à demander le mi-temps thérapeutique via le médecin du travail, tu ne perdras pas de salaire, c'est pris en charge par la sécu. C'est minimum 3 mois renouvelable. Je le recommande fortement ! Pas besoin d'avoir été arrêté auparavant, ce n'est pas pour reprendre en douceur après un long arrêt. Aujourd'hui c'est aussi prescrit pour éviter les burn out, et donc éviter d'en arriver à l'arrêt total!

Dans quoi travailles-tu? Je suis dans un établissement scolaire et nous travaillons au même endroit avec JP, la reprise n'a pas été simple... mais tout le monde a été très compréhensifs.

Force et courage
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #32 le: 22 août 2023 à 16:01:48 »
Non je ne me suis pas renseigné sur l'EMDR mais n'est il pas un peu jeune ?
Tous les praticiens et les associations sont actuellement en congés, je pense que ce sera plus simple dès lundi pour avoir des infos.

Moi j'ai fait de l'EMDR pour moi.. Pour évacuer ces images de ce jour maudit qui tournaient en boucle dans ma tête à n'importe quelle moment de la journée! Et ça a été très efficace!
En effet pour les enfants si petits je ne sais pas.. As-tu une association d'aide aux endeuillés près de chez toi? Telle que l’association "Vivre son deuil". Ça aussi ça m'a aidé car ils savent de quoi ils parlent, ils sont spécialisés dans le deuil, bien mieux que les psy !

 
Une fois que j'aurai avancé dans mon deuil j'espère vraiment retrouver un jour ces moments de bonheur, car le fait de continuer seul me hante et m'angoisse.
Je ne suis pas seule, et pourtant j'avais un bébé !

Mais il ne faut pas se précipiter, car on est souvent en manque d'affection, mais pas prêt à être avec quelqu'un d'autre, on cherche notre amour...
Il faut avancer un peu dans son deuil pour être capable de garder notre amour et à la fois ouvrir son cœur à une nouvelle relation différente.
Car chaque relation est différente, toi tu n'es plus le même aujourd'hui, cette épreuve t'aura transformé, tu es différent, il ne faut pas chercher à retrouver ce qu'on avait! Il faut s'inventer une nouvelle vie !
Mais rien ne t'empêche de continuer à aimer la mère de ton fils pour toujours, et continuer la vie avec les vivants.

Il est un peu tôt pour toi de parler de ça et de t’imaginer un jour avec quelqu'un d'autre. C'est complètement normal.
Mais tout ça va évoluer, encore une fois, avec le temps...

Force et courage
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne Choupette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • A l'infini et au delà ****
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #33 le: 22 août 2023 à 19:07:36 »
Bonjour Makfly
J’ai lu attentivement ce fil et je suis très triste de ce qui vous est arrivé.
Tu as mille fois raison de venir te confier ici. Nous n’aurons pas les réponses aux questions que tu te poses, mais tu trouveras toujours du soutien.
Je pense que tu as lu mon histoire : j’ai perdu Nico de manière très brutale aussi. Je n’ai pas pu le réveiller un matin. Mes enfants étaient là et le plus jeune dormait encore. Ta chérie est partie brutalement aussi et comme Nico, elle avait une hygiène de vie irréprochable. Comment expliquer l’inexplicable ?

Ton petit loulou va t’aider à tenir. Les matins où tu ne te sentiras incapable de te lever, tu te lèveras quand même, pour lui.
Mes loulous m’apportent un soutien considérable. Ils sont à l’affût de mes réactions, de mes émotions. On se serre les coudes. Avec ces 9 mois écoulés depuis le décès de Nico, j’ai malheureusement un petit peu de recul, et je m’aperçois que notre relation est très forte. Ce sera pareil pour ton loulou et toi.
Depuis le jour où on attendait le SAMU tous les 3, je leur ai promis de ne rien leur cacher : le fait qu’il ne s’en sortirait pas, le don d’organes, ma peine. Je ne me suis jamais cachée et quand les larmes ont coulé, ça va mieux. Mes loulous s’en rendent compte et ne paniquent plus quand ils me voient pleurer. Ils s’autorisent aussi à pleurer. Je refuse que ce sujet devienne tabou entre nous.
Je trouve ça super que ton loulou puisse te poser des questions et s’exprimer du haut de ses 3 ans.

J’ai rencontré récemment une personne maladroite lors d’un diner, qui m’a dit dans la conversation : « oui avec le drame que vous avez vécu… Enfin ne vous inquiétez pas, on ne va pas en parler !! »
J’ai juste répondu avec ma petite voix : « Mais ça ne me gêne pas d’en parler… » mais à l’intérieur, J’HURLAIS : MAIS JE VEUX QU’ON EN PARLE, JE VEUX PARLER DE NICO, LA MORT N’EST PAS CONTAGIEUSE, VOUS NE RISQUEZ RIEN !!!
Ils sont sûrement juste mal à l’aise, craignent de se retrouver devant une personne qui pleure ou qui est sous l’émotion, et ne pas savoir quoi faire.
Perdre quelqu’un qu’on aime, c’est terrible. C’est arrivé à des milliards de personnes. Pourtant on a l’impression qu’on ne peut pas en parler.

Concernant le boulot, tu as bien raison de reprendre à 80%.
De mon côté j’avais repris à temps plein 1 mois et demi après, donc tout début janvier. Je n’avais pas envie d’y aller. Mais je voulais juste éviter les questions de mes garçons : Nous on est retournés à l’école, alors pourquoi toi, tu ne retournes pas travailler ? Je voulais juste que ce soit pareil pour tous les 3.
J’ai vite été épuisée par le rythme… Depuis le 1er mai, je suis à 80% et ça change tout.

Sans lui, nous avons, malgré tout, passé de supers vacances, au-delà de mes espérances, mais comme toi, j’ai été envahie par ce sentiment de jalousie. Le fait de voir des familles de 4 est insupportable. Et si les 2 enfants sont des garçons, c’est pire…
Je sais que ces gens n’y sont pour rien. Mais POURQUOI NOUS ? ça me parait tellement injuste.
Après 9 mois, je ne m’imagine pas avec quelqu’un d’autre que Nico. Et pourtant, à 42 ans, je ne m’imagine pas finir ma vie seule. La seule solution serait que Nico revienne… Je ne supporte pas ces devins qui me disent « oh mais tu es jeune, tu vas refaire ta vie. » Comme si ça coulait de source, et que c’était tellement simple. Notre vie de couple, notre famille me manque, nos discussions, nos repas, nos soirées, nos we.
Il va te falloir beaucoup de courage pour cette épreuve, et pour ton loulou. Sois assuré que tu en as, même si parfois, on a l’impression qu’on n’y arrivera jamais, que c’est trop dur.
Il va te falloir beaucoup de courage pour cette épreuve, et pour ton loulou. Sois assuré que tu en as, même si parfois, on a l’impression qu’on n’y arrivera jamais, que c’est trop dur.
Je t'envoie tout le courage que je peux.
On va y arriver, tous. Un pas à la fois, on avance.
* Nico * & Anne

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #34 le: 22 août 2023 à 23:54:15 »
Merci de tous tes conseils Alice.
C'est vrai que toutes les premières fois sans eux sont compliqués, c'est bête à dire mais rien le fait que de rentrer dans un magasin ou l'on été habitué à rentrer ensemble est une épreuve.
J'ai déjà évolué en si peu de temps et j'ai une autre vision de la vie.
Je travaille dans l’évènementiel .
Même si je suis quelqu'un de travailleur,  maintenant ma priorité sera mon enfant et moi, et le travail alimentaire.
Tous les jours je me rend compte que les personnes n'ayant pas vécu un drame similaire ne peuvent pas se mettre à notre place .

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #35 le: 23 août 2023 à 00:05:43 »
Bonjour Choupette, j'ai également lu ton histoire très bouleversante, on se dit que la vie est vraiment injuste.
Je trouve qu'on a beaucoup de points communs dans notre avancement, peux être parce que le décès est récent .
Moi aussi même si ça ne fais pas longtemps je trouve que les amis n'osent plus parler de ma femme, de peur de remuer ma douleur, mais en fait moi ce qui me fais du bien c'est d'en parler.
Il y a qu'en en parlant que je me sens bien.
Même lorsqu'elle été hospitalisée je donnais des nouvelles à tout le monde constamment , ça me permettait d’extérioriser.
Concernant les vacances oui c'était compliquer mais du coup je pense que les fois prochaines seront plus simple. Enfin j'espère.
Oui je pense qu'on ne refera pas notre vie mais on la continuera autrement, et qu'avec tout le malheur que l'on a  eu , on a aussi droit de retrouver un peu de bonheur. On le mérite plus que tout.
Notre force c'est nos enfants.
Je n'ai pas trouvé d'autre témoignage de papa ayant perdu leur femme sur ce forum .
Je m’interrogè aussi  sur ce sujet, est-ce que l'absence d'une maman pour un enfant ne peux pas être plus dur à vivre que l'absence d'un papa ?

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #36 le: 24 août 2023 à 09:26:26 »


Je n'ai pas trouvé d'autre témoignage de papa ayant perdu leur femme sur ce forum .
Je m’interrogè aussi  sur ce sujet, est-ce que l'absence d'une maman pour un enfant ne peux pas être plus dur à vivre que l'absence d'un papa ?


C'est normal, les hommes se confient moins en général... Mais il y en a ...
J'en ai connu un en même temps que moi, et nous échangeons encore pour suivre nos évolutions..


Sans lui, nous avons, malgré tout, passé de supers vacances, au-delà de mes espérances, mais comme toi, j’ai été envahie par ce sentiment de jalousie. Le fait de voir des familles de 4 est insupportable. Et si les 2 enfants sont des garçons, c’est pire…


Lorsqu'on voit les autres, on imagine toujours que pour eux c'est facile.. Mais on ne sait rien ! On ne sait pas ce qu'ils ont vécu. Ils ont peut-être perdu un enfant? Ce n'est peut-être pas leur père ou leur mère?  L'un des parents est peut-être gravement malade, ou même un des enfants? Ils ont peut-être souffert d'attouchement par un proche?
Il y a tellement de drames, les familles parfaites n'existent pas!

Moi aujourd'hui j'ai un nouveau compagnon qui a 2 ados d'une première union, lorsque nous sommes tous les 5, on doit pensé qu'on a voulu un 3ème enfant, on a l'air heureux ! Mais en fait ce n'est pas son père, ce ne sont pas ses frères et sœur et personne ne peut imaginer ce qu'on a traversé, et qu'on a toujours des moments très compliqués ! Personne ne le voit...

On ne sait rien des autres, ce n'est pas la peine de les imaginer parfaits ! On a tous des casseroles !

J’ai rencontré récemment une personne maladroite lors d’un diner, qui m’a dit dans la conversation : « oui avec le drame que vous avez vécu… Enfin ne vous inquiétez pas, on ne va pas en parler !! »
J’ai juste répondu avec ma petite voix : « Mais ça ne me gêne pas d’en parler… » mais à l’intérieur, J’HURLAIS : MAIS JE VEUX QU’ON EN PARLE, JE VEUX PARLER DE NICO, LA MORT N’EST PAS CONTAGIEUSE, VOUS NE RISQUEZ RIEN !!!
Ils sont sûrement juste mal à l’aise, craignent de se retrouver devant une personne qui pleure ou qui est sous l’émotion, et ne pas savoir quoi faire.
Perdre quelqu’un qu’on aime, c’est terrible. C’est arrivé à des milliards de personnes. Pourtant on a l’impression qu’on ne peut pas en parler.


C'est exactement ça !!!


Après 9 mois, je ne m’imagine pas avec quelqu’un d’autre que Nico. Et pourtant, à 42 ans, je ne m’imagine pas finir ma vie seule. La seule solution serait que Nico revienne… Je ne supporte pas ces devins qui me disent « oh mais tu es jeune, tu vas refaire ta vie. » Comme si ça coulait de source, et que c’était tellement simple. Notre vie de couple, notre famille me manque, nos discussions, nos repas, nos soirées, nos we.


Encore une maladresse, ils veulent te rassurer, encore une fois c'est trop tôt, et ils vont trop vite, ils ne savent pas par quoi tu passes et ce qu'il te reste à traverser encore...
Un jour viendra où tu envisageras de rencontrer quelqu'un d'autre, mais pas pour le moment, c'est trop tôt !
 Il faut avancer dans le deuil, il faut le temps qu'il faut...

Force et courage à vous 2 Choupette et Makfly, et tous les autres qui nous lisent ici.
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6309
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #37 le: 24 août 2023 à 11:39:30 »
 makfly3701
fait une recherche des contribution de Patrick87  qui s'est désabonné car a une nouvelle vie etc
il avait un enfant jeune
nous nous sommes rencontrés j'ai vu cet enfant
il en a parlé
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #38 le: 24 août 2023 à 23:24:48 »
Ok merci je vais chercher alors.
J'ai récupéré mon fils qui été en vacance hier chez ses grands parents.
De suite il m'a questionner dans la voiture sur sa maman, je lui ai répondu sincèrement, sans tabou et sa m'a fait un bien énorme.
Ce matin il m'a regardé d'un air malicieux et m'a reposé cette question, je n'ai pas pu m’empêcher de pleurer devant lui, il s'est mis également à pleurer et m'a fais un câlin.
Et j'ai pu le réconforter, le rassurer . La journée s'est très bien déroulée il a pu jouer avec pleins de copains à lui, que ça fait du bien de le voir heureux.
Il va vraiment m'aider, et compte sur moi autant que moi sur lui.
J'ai commandé un livre " au revoir blaireau", j'ai hâte de commencer la lecture avec lui.

 

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6309
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #39 le: 25 août 2023 à 06:10:37 »
Ce livre est super
Je l'ai utilisé avec mes petites filles
Le deuil des enfants
As tu fouillé ?
Citer
aider les enfants
http://forumdeuil.comemo.org/accompagner-enfant-deuil-perte/un-site-des-aides/
dans
http://forumdeuil.comemo.org/accompagner-enfant-deuil-perte/
extrait de en guise de table des matières
As tu visionné
Citer
film reportage
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/grandir-sans-papa-ou-maman/msg95646/#msg95646
idem

Vous allez faire bonne équipe
Ne t'oublie pas en l'aidant mais je sais que le sport va t'aider
Avec amitié
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Choupette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • A l'infini et au delà ****
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #40 le: 25 août 2023 à 10:32:51 »
Bonjour Makfly,

Je ne sais pas ce qui est le plus difficile entre perdre son père ou sa mère.
Mon ainé de 13 ans était très très proche de son papa. Ils faisaient beaucoup d'activités ensemble.
Ils ont le même humour. Ils se ressemblent beaucoup.
Je pense que perdre l'un de ses parents à leur âge, c'est terrible.
Ton loulou de 3 ans avait forcément besoin de sa maman, mais aussi besoin de son papa.

Quoiqu'il en soit, le parent qui reste doit essayer de combler comme il peut l'absence du parent décédé.
Et quand je lis ce que tu écris, sur le fait que ton petit bout arrive à se confier, à pleurer avec toi, je peux t'assurer que tu fais déjà beaucoup pour lui, et lui pour toi.
Ca ressemble beaucoup à ce que je vis avec mes 2 garçons. Dans tout ce malheur, c'est ce qui ressort de très beau.

Je te souhaite de trouver d'autres témoignages d'hommes ayant perdu leur femme. C'est vrai qu'ils se font rares.

Oui, Alice, je vois ce que tu veux dire sur le fait qu'on ne sait pas ce que ces familles ont vécu quand on les croise.
J'y pense aussi. Je me dis que je leur en veux de les voir si heureux, mais si ça tombe, eux aussi ont vécu un drame.
Je ne peux juste pas m'empêcher sur le moment d'être jalouse de leur bonheur...
Voir sur la plage un petit garçon crier "Papa !" m'explose le coeur...
Je m'accroche à l'idée que ce sentiment (que je m'en veux d'éprouver) s'estompera avec le temps.

* Nico * & Anne

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #41 le: 26 août 2023 à 01:44:23 »
Oui, j'essaie de faire le maximum pour lui même s'il m'aide énormément, j'ai l'impression d'avoir deux deuils à gérer. Le mien, et accompagner le sien. Il est formidable en ce moment et on s'est rapproché comme jamais. Je parle de sa maman dès que je peux mais en essayant de ne pas lui faire un lavage de cerveau.

Et oui Choupette, pour le moment j'ai un peu le même sentiment que toi, par rapport aux couples. Je pense que c'est tout à fait normal. Ça me fait de la peine surtout mon petit. Sachant qu'on s'est battu pour l'avoir ( fiv) et qu'on était en train de faire un deuxième protocole. C'est terrible. La vie ne m'a pas épargné mais est ce le destin ?

Le 10 juin c'était l'annonce de son cancer et au fond de moi le début du deuil, la phase de choc. Les 3 semaines ou elle était à l'hôpital je pense sur c'était la phase de déni. Aujourd'hui je suis dans la phase où l'absence est omniprésente. C'est juste horrible ce déroulement.

Mais je met tout en œuvre pour m'en sortir, pour nous en sortir.

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #42 le: 28 août 2023 à 11:04:00 »
Voir sur la plage un petit garçon crier "Papa !" m'explose le cœur...
Je m'accroche à l'idée que ce sentiment (que je m'en veux d'éprouver) s'estompera avec le temps.

Bien-sûr, moi aussi ça me rend triste, je ne l'ai jamais entendu appeler son papa... Et je ne l'ai jamais vu courir dans ses bras, je ne l'ai jamais vu lui parler, je n'ai jamais vu son père la réconforter ou même jouer avec ! Je ne l'ai jamais vu la gronder ! Même ça, ça fait parti de l'éducation et j'aurai aimé voir comment il aurait fait ! Je ne les ai jamais vu rire ensembles...

Alors je te comprends bien quand on voit les autres... Mais je crois qu'avec le temps on s'y habitue, et on essaie de ne pas y penser...

Force et courage
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #43 le: 29 août 2023 à 23:38:55 »
Bonjour, bientôt 2 mois que ma chérie est partie, il y a encore 4 mois nous dormions ensemble comme si ne rien n'était.
Chaque jour passé est un jour de plus vers l'apaisement j'espère. Mon petit garçon m'aide beaucoup, ce soir nous avons regardé quelques photos de nous avec sa maman, sa force d'adaptation est impressionnante.
Je crains les longues soirées ou les jours seront plus courts.
Mardi il va rentrer à l'école, sans sa maman, la vie est cruelle. Je fais tout ce qui est possible à mon niveau pour qu'il soit dans les meilleurs conditions, ça me demande beaucoup d’énergie.
L'autre étape sera d'aller la voir au cimetière mais je préfère laisser passer la rentrée scolaire pour ne pas trop le chambouler.
Merci à tous pour vos différents messages, même si je réponds pas tout le temps je les lis attentivement .


Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #44 le: 30 août 2023 à 20:18:09 »
Bonsoir,
Les enfants sont beaucoup plus résilients que nous et je comprends qu'il arrive, sans le savoir, à t'aider à surmonter cette tragédie.
Tu as l'air d'être un papa formidable et de trouver le courage nécessaire pour entourer ton petit de ton amour malgré ton propre chagrin.
Je te souhaite plein de courage et une bonne rentrée scolaire pour ton ptit gars.
Pensées amicales
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...