Auteur Sujet: décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement  (Lu 55204 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #15 le: 31 juillet 2023 à 08:35:05 »
Bonjour, je trouve que c'est une bonne réaction de sa part, poser spontanément des questions sur sa maman sans se replier sur lui même ou exprimer de la colère. Tu as su lui apporter des réponses et le sécuriser.
Bien sûr, il va falloir surveiller ses réactions au fil des prochains jours et continuer à le rassurer.
Pensées amicales
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #16 le: 03 août 2023 à 22:58:38 »
Bonjour, un peu de nouvelles de mon fils. Je l'ai récupéré le week end dernier, le premier soir le retour à la maison était un peu compliqué car il voulait rester avec ces grands parents. Le reste de la semaine s'est très bien déroulé, je l'ai occupé du mieux possible, on a crée une certaine complicité encore plus forte qu'avant. J'ai également durant la semaine pris un rdv chez une psychologue pour parler de sa maman. Il en a très peu parlé, je pense qu'il a compris qu'il ne la reverrai plus  :'( :'(
Demain nous avons un nouveau rdv avec une pedo psychiatre ou il assistera par la suite à un groupe de parole avec d'autres petits. Je met tout en œuvre pour que mon petit soit dans les meilleurs conditions pour affronter la perte de sa maman .
C'était une promesse que j'avais faite à ma femme avant son départ. 
De mon côté, la situation est délicate, se retrouver seul à 34 ans, avec un petit de 3 an et demi  à accompagner, est compliqué.
J’essaie de m'occuper du mieux possible entre sport, rdv administratifs, activités avec mon fils et invitations chez les amis. Il faut vraiment être fort pour affronter ce genre d'épreuve, et l'amour de mon fils sera indispensable pour m'en sortir.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6309
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #17 le: 04 août 2023 à 08:04:36 »
Citer
Il faut vraiment être fort pour affronter ce genre d'épreuve, et l'amour de mon fils sera indispensable pour m'en sortir
oui
Mais même si tu ne sais pas comment et je peux comprendre que ce défi est très angoissant tu as bien trouvé la clef
L'amour de ton fils et celui pour votre fils que tu feras vivre pour deux.
Prends le temps de lire les témoignages du forum sur ces parcours de jeune parent touché par la perte du conjoint.
Cela ne donne pas toujours des clefs mais ces témoignages montrent les ressources cachées qui se déploient malgré le cumul des difficultés.
Lire aussi les témoignages des deuils au masculin, lire les livres sera une autre béquille pour cheminer à ton rythme et ta manière
Et tu sais que tu pourras venir poser ici ta douleur sans être jugé et en étant compris ...
N'hésite pas à venir écrire ou Hurler ta douleur entre ce que tu fais très bien déjà prendre soin de toi
Tu es auréolé de l'accompagnement de l'amour de ton aimée il t'imprégne comme une pluie douce constante et te soutient
Reçois mon amicale compassion
Remarque c'est super le groupe de parole pour ton petit pense à voir pareil pour toi association dialogue solidarité dont j'ai donné les coordonnées
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #18 le: 09 août 2023 à 22:58:07 »
Merci qicuan, oui je vais moi même assister à des groupes de paroles à partir d'octobre avec des gens de mon age qui ont eu le même genre de parcours.
Du coup mon petit est trop petit pour les groupes de paroles, ca sera quand il aura 5,6 ans .
Il est en vacances à la mer avec les grands parents actuellement, il ne pose pratiquement pas de questions sur sa maman .
De mon côté, je m'occupe constamment, je fais beaucoup de sport, de du jardinage, de l'administratif.
Je reprend le travail le 02 octobre et j'ai demandé a faire un 80 % pour pouvoir avoir mes mercredis.
Mais que c'est dur, que c'est dur de se dire qu'on ne se verra plus jamais, tout me fais penser à elle.
C'est dur d'être seul pour les repas du soir, pour dormir etc ..
J'essaie lorsque je suis avec les amis de déconnecter un peu, mais la réalité refait surface rapidement.
Le soir est un moment très compliqué pour moi, c'est d'ailleurs la que j’écrie le plus souvent sur ce forum.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6309
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #19 le: 11 août 2023 à 08:25:54 »
C'est très bien pour la participation aux groupes de paroles
Pour ton petit tu veilles et tu sais pouvoir compter sur un réseau pro  je comprends ton souci.
As tu demandé si de l'EMDR pour lui serait utile ?
Et oui garnir les journées, les border au mieux pour accomplir le mieux pour maintenir sa santé c'est ce que j'ai fait aussi comme beaucoup d'autres du forum
Chacun y mettant ce qui lui correspond le plus
Pour le vide le soir c'était lire les très anciens messages ici
Écouter les x conférences sur le deuil et aussi par choix  celle sur lnau delà et pareil avec les livres
Et j'avais mon compagnon à quatre pattes à ce moment là qui m'a aidé énormément
Prends soin de comme elle voudrait.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #20 le: 20 août 2023 à 01:01:40 »
Non je ne me suis pas renseigné sur l'EMDR mais n'est il pas un peu jeune ?
Tous les praticiens et les associations sont actuellement en congés, je pense que ce sera plus simple dès lundi pour avoir des infos.
De mon côté je suis parti en vacance une semaine dans le Jura avec un ami, et ça ne m'a pas fait forcément de bien, au contraire. Le fait de voir pleins de jeunes couples en vacances m'a trop rappelé ma situation .
Et j'ai ressenti comme une pointe de jalousie. C'est vraiment un sentiment étrange.
Du coup je suis rentré plus tôt que prévu.

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #21 le: 20 août 2023 à 07:18:33 »
Bonjour,
Voilà bien un gros problème : voir d'autres couples. J'ai moi-même refusé un repas anniversaire avec des amis car la présence de tous ses couples auraient été pour moi bien trop compliqué pour arriver à tenir. Je ne voulais pas ternir la journée de mon amie.
Peut-être y a-t-il de notre part un peu de jalousie mais je pense plutôt que l'on voit ce que l'on aurait pu faire avec notre aimé(e) et en même temps une vision de ce que nous étions et qui ne sera plus. Une vision du passé et l'imagination du futur totalement impossible.
Au bout de 5 mois et demi c'est vraiment le point qui me pose problème avec une incompréhension de la part de certains amis.
Peut-être que certains (es) anciens (es) sauront nous donner quelques conseils pour appréhender ce problème.
Aujourd'hui est un autre jour il faut rebondir malgré tout.
Je vous souhaite mille courages.

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #22 le: 20 août 2023 à 09:45:37 »
Citer
De mon côté je suis parti en vacance une semaine dans le Jura avec un ami, et ça ne m'a pas fait forcément de bien, au contraire. Le fait de voir pleins de jeunes couples en vacances m'a trop rappelé ma situation .
Et j'ai ressenti comme une pointe de jalousie. C'est vraiment un sentiment étrange.
C'est totalement humain de ressentir cela, je ne sais pas si c'est de la jalousie mais peu importe, on est envieux de leur bonheur, surtout quand ils sont dans la même tranche d'âge que nous.
Dès le début, on m'a répété qu'avant j'ai sans doute croisé sans le savoir des gens en deuil qui eux aussi à l'instant T  ont ressenti ce profond sentiment d'injustice devant mon couple.
Mais si je l'admets j'avoue que ce n'est pas réconfortant pour autant et je continue à détourner les yeux quand j'en vois se tenir par la main par exemple.
Et comme toi, ça m'est arrivé d'écourter un séjour, particulièrement à Noël dernier. C'est tellement récent pour toi ...
Courage à nous tous, pensées amicales
« Modifié: 20 août 2023 à 10:00:49 par Loma6061 »
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1273
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #23 le: 20 août 2023 à 15:54:14 »
Bonjour

Je suis un peu devant vous, 4ans 1/2 et  pour répondre, et à vrai dire il n'y a pas de réponse particulière nous faisons avec nos ressentis, et franchement je crois que nous avons les mêmes ,

je ne pense pas que ce soit de la jalousie ,juste la blessure du manque, de l'absence , du jamais plus , seul le temps adoucit cet état de fait
Makfly : toutes les premières fois sont un un défi  difficile, mais tu l'a fait , même si la seconde fois sont aussi dure mais au moins tu seras que tu l'as déjà fait
Ne doutez jamais de vos capacités à rebondir  et même si vous penser que vous reculez , non ,vous avancer sur votre chemin de deuil , donnez vous le temps, et laisser les autres pensez ce qu'ils veulent eux ne savent pas vous vous savez
Demain est un autre jour
Prenez soin de vous et des vos enfants
Amitiés


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6309
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #24 le: 20 août 2023 à 22:24:46 »
Il est dit là 3 ans
https://emdrpsy.fr/a-partir-de-quel-age/

Prends soin de toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #25 le: 20 août 2023 à 22:37:59 »
Merci pour vos messages, merci de répondre .
Oui c'est très récent je pensais qu'une semaine de vacances au grand air me ferait du bien, au final elle m'aura servie à me défouler à faire des randos et du vtt. Le sport c'est vraiment ça qui me permet d'être bien, je peux évacuer toute ma détresse et ma rage .
Oui je me dis que chaque nouvelle chose sans elle sera un défi.
Ce soir j'étais invité chez mes voisins, certes plus vieux que moi mais qui ont perdu chacun leur époux à 60 ans, du coup ça fait une dizaine d'année qu'ils sont ensembles, et ils ont retrouvés la joie de vivre, partent en camping car.
Toutes ces petites choses font du bien à entendre et donne un peu d'espoir.
Une fois que j'aurai avancé dans mon deuil j'espère vraiment retrouver un jour ces moments de bonheur, car le fait de continuer seul me hante et m'angoisse.
Ce sont des épreuves qui font réfléchir énormément et nous remette à notre place.
Maintenant je sais ce qui est vraiment important.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6309
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #26 le: 21 août 2023 à 09:58:24 »
C'est très bien tu as le sport
Et dès voisins qui sauront te comprendre
Les rencontres concreides ami. e.s de ce forum m'a énormément apporté et m'apporte encore.
Prends bien soin de toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #27 le: 21 août 2023 à 17:19:37 »
Bonjour Makfly,

Ma fille vient de faire 3 ans et son papa est mort lorsqu'elle avait 4 mois..
Je lui ai toujours dit qu'il était plus là... Mais aujourd'hui j’approfondis un peu plus, je lui dit qu'il est mort, même si elle ne comprends pas. Elle sait qu'il n'est plus là et qu'on ne peut plus le voir. ( on peut dire qu'il est là, mais qu'on ne le voit plus) C'est dur à dire, mais il ne faut pas mentir !

J'ai veillé un soir avec elle et elle a pu voir les étoiles, je lui ai alors dit que peut-être papa il était avec les étoiles..
Je lui ai fait plusieurs livres photo avec notre histoire son papa et moi, et son histoire avec son papa, puis sans son papa...

Je ne dis jamais qu'il est parti ou qu'il s'est endormi pour toujours ! Elle pourrait avoir peur que je parte aussi ou de s'endormir...
Lorsque je suis triste, je lui dis que son papa me manque.
Les enfants sont très résilients, tu risques d'être surpris de leur faculté à avancer !

Et c'est aussi lui qui va te donner la force de te lever le matin et de continuer la vie... pour lui!

J'ai mis 1 an et demi à réellement sortir la tête de l'eau et commencé à  me sentir un peu mieux!
Rassure-toi, au début on pense qu'on sera malheureux tout le restant de sa vie, mais c'est faux! On apprend à vivre autre ment, il faut juste un peu de temps....

Force et courage
Amicalement
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne makfly3701

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 60
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #28 le: 22 août 2023 à 00:35:44 »
Bonjour Alice, oui  notre fils a pu voir sa maman malade à l'hôpital et il a bien compris qu'elle ne reviendra pas  :-[.

Et oui je ne lui dis pas qu'elle est partie, la première fois qu'il me la demandé, je ne savais pas trop quoi répondre.

Je lui ai dit qu'elle était entourée de fleurs, et quand il parle avec d'autres petits, il leur dit que sa maman est au royaume des fleurs, c'est tellement triste et injuste.

J'ai aussi l'intention de lui faire une boîte avec pleins de souvenirs et également des albums photos, mais je me laisse du temps, car c'est trop douloureux de ressasser tout cela pour le moment.

Merci vraiment pour tes messages pleins d'espoir, car là je suis dans la phase ou je me dis que ma vie est fichue et que je ne pourrais plus être heureux.

J'aimerai à la fois avancer le temps et en même temps non, car avec ce que j'ai vécu récemment on ne sais pas de quoi est fait le lendemain.

Aujourd'hui j'ai acheté le livre " vivre le deuil au jour le jour ", j'espère que ça me fera du bien, j'essaie de faire le maximum pour m'en sortir, car je ne suis pas un grand lecteur habituellement.

Bravo à toi d'avoir affronter toutes ces épreuves, il faut un sacrés mental, et savoir bien s’entoure dans ce moments la.

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : décès de ma conjointe à 36 ans trop brutalement
« Réponse #29 le: 22 août 2023 à 09:54:00 »
Bonjour Makfly,

Très bien cette image de maman au royaume des fleurs. C'est très beau et rassurant pour ton enfant, car les fleurs c'est doux et ça sent bon. Il doit se dire qu'elle y est bien. Mieux qu'à l'hôpital en tous cas.

Bonne idée la boîte à souvenirs. J'avais acheté une jolie malle sur le boncoin, en bois, et j'y ai mis des vêtements qu'il portait sur les photos où il est avec elle, ses lunettes de lecture, son parfum, son couteau etc...
Cette malle s'est remplie petit à petit, lorsque je trouvais la force de ranger un peu.. Mais rien ne presse, tu as le temps pour ranger les affaires. Je vais te dire, j'ai inversé nos chambres donc j'ai eu besoin de faire de la place dans le placard, mais au bout de 3 ans, il y a encore 2 étagères restées intactes ! Je ne vis plus dans cette maison aujourd'hui depuis 1 an, elle est dorénavant à ma fille, et je ne l'ai pas vidée! Tout y est.. J'ai fait faire quelques travaux.. et des amies me proposent de m'aider pour ranger trier, mais je n'ai encore rien fait....

Cette phase où on se dit que l'on aura plus jamais droit au bonheur dure un moment. Parce que d'une part on est triste au plus profond de nous, mais d'autre part on se dit qu'il ou elle ne sera plus jamais heureux-se non plus n'étant plus là.
Mais tu vas voir, par moment tu vas te laisser surprendre à rire un peu, certainement grâce à ton fils... Et puis tu vas peut-être culpabiliser d'avoir souri alors qu'elle n'est plus là avec toi...

C'est là où on progresse petit à petit, dès qu'on a un peu de joie, on redescend vite sur terre et on se sent plus triste que jamais. Un véritable ascenseur émotionnel. Puis il faut se dire qu'elle voudrait ton bonheur. Et on culpabilise de moins en moins de vouloir être heureux et de continuer à vivre. ( de toutes façons t'as pas le choix, tu dois continuer à vivre ! Et moi je me suis dis: " le temps va être long avant de te retrouver, autant que cela soit agréable pour que ça passe plus vite" )
En fait on apprend à vivre avec... Ou plutôt sans eux, mais avec leur absence omniprésente ! Finalement, on apprend à vivre avec eux autrement ! Car ils seront avec nous pour toujours dorénavant !

Tout ceci est bien expliqué dans le livre du Dr Fauré ! Il m'a beaucoup aidé en effet tu fais bien de le potasser.
Si tu ne lis pas comme moi, il existe des vidéos !!
https://www.youtube.com/watch?v=C9V7ESltxEs

Tu me dis bravo, mais j'ai surtout eu l'impression qu'il fallait que je survive avec ma fille ! Comme pas le choix, on craque, on pleure, on hurle, on se clame, on respire, on fait les choses... Un robot. Je ne me souviens de plus grand chose d'ailleurs.. Tellement fatiguée, je ne faisais plus que 47kg..

J'avais repris le boulot au bout d'un mois. Je ne voulais pas me morfondre chez moi. Mais je luttais en permanence. J'ai tenu un an, puis j'ai demandé un mi-temps thérapeutique prescrit par le médecin du travail !
Au bout d'un an j'étais au plus mal, et si j'avais su, je l'aurai fait dès le début !!!
Je n'ai fait que 3 mois à mi-temps, mais cela m'a fait un bien fou !! Et c'est après que j'ai réellement senti que je redevenais moi-même avec des envies et de la motivation ! Tu travailles? Es-tu en arrêt?

On est sur un océan houleux, des hauts et des creux de vagues, sans cesse en mouvement! Dis-toi que si tu te sens mieux, tu auras encore des creux, et si tu es au fond du trou, tu remontera forcément. Et les hauts commencent à durer plus longtemps, les bas moins longtemps et moins fréquents.. On en aura toujours, mais rassure toi, ils se font de plus en plus rares et on apprend à les gérer.

Malheureusement, ce n'est pas au début le plus difficile, car c'est avec le temps que l'ont réalise qu'on est vraiment seul et le manque devient grandissant... Mais lorsque tu te sentiras encore plus mal, (comme je te disais, moi c'était au bout d'un an)  c'est que tu auras avancé et que tu te rapprocheras de la phase de reconstruction!!!! Ce sera difficile à croire, mais c'est une des phases et ce sera bon signe ! (Je me suis sentie réellement mieux 1an et demi après, c'est long mais oui on se sent plus léger à un moment donné !)

Il va juste falloir être patient. De toutes façons, comme tu dis, tu voudrais accélérer le temps, oui, et non, mais en fait, il faut passer par toutes les étapes du deuil pour évacuer tout ça et se reconstruire petit à petit.

Voilà un bon petit pavé à lire !! Désolée je suis bavarde ! Je ne sais pas si tu vas me lire en entier, mais en tous cas j'espère que cela va t'aider un petit peu! Je ne sais pas si tout ça t'a rassuré mais en résumé dis toi lorsque tu te sens mal, que ça ne va pas durer et que c'est que tu avances !

J'ai trouvé ici, sur ce forum beaucoup de soutien, de bienveillance sans aucun jugement, alors j'essaie à mon tour d'apporter ma contribution, et ça m'aide encore et encore dans mon avancement personnel.

N'hésite pas à partager ici tes ressentis, tes questions, crier ta douleur et ta colère !
Ici personne ne juge, on y est tous passé ! Et on se soutien c'est très important !

Force et courage !
Amicalement
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...