Auteur Sujet: Dans une semaine, ça va faire trois ans.  (Lu 2149 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Caroline3

  • Invité
Dans une semaine, ça va faire trois ans.
« le: 13 avril 2013 à 07:18:33 »
Ben oui... encore une autre date.

---

Aujourd'hui, j'ai été confrontée à de quoi de difficile.

Je m'occupe d'une fillette du même âge que ma Lou (10 ans) qui habite à 10 maison de la mienne. Après l'école (environ 2 à 3 heures par jour), elle vient jouer avec ma fille. Lou et elle s'entendent à merveille. Elle est charmante, drôle, belle, arrogante, polie. Enfin, une 10 ans.

Je leur offre une collation (une bonne!), chaque jour. Elles sautent sur le trampoline, jouent aux poupées, écoutent de la musique, chantent, inventent des comptines.... Se chamaillent. Bref, elles sont heureuses. 

Sa maman ne me parle jamais. Je la sens gênée. Ils ne sont pas riches du tout. Mais vivent dans un quartier banlieusard, et donc, assez aisé.

J'ai compris que le papa habite dans la même maison, mais au sous-sol (qui est louée). J'ai aussi compris qu'il ne va pas très bien.

La maman est très belle. on dirait qu'elle a 35 ans (44 ans). Le papa est pourtant plus jeune (42 ans), mais on dirait qu'il en a 60 ans...

---

En ramenant les filles de l'école, il y avait une ambulance devant la maison. C'était pour le papa. Problème cardiaque, ça fait trois jours qu'il dort. C'est lui qui a appelé. Il était seul à la maison.

Auparavant, je ne l'avais qu'entrevu. Aujourd'hui, je l'ai revu devant l'ambulance, dehors, à moitié nu, horriblement maigre, plein de blessures sur le corps (il doit se blesser en marchant, des bleus). Un problème cardiaque.

En pleine tempête de neige (ben oui...). Le petite qui voyait tout, qui voulait partir... La honte.

Il a fallu trouver les papiers, les pilules... dans le sous-sol. La maman est arrivée du travail au même moment. Elle ne semblait pas pressée du tout. N'a pas été voir son "ex".  Elle aussi doit vivre de quoi, mais je crois qu'elle n'en peut plus. C'est une "histoire" finie depuis longtemps, mais elle ne peut tout de même pas le laisser dans la rue.

J'ai eu beaucoup de compassion pour cette femme qui cache ce qu'elle vit.

---

Depuis, je suis très émotive... personne pour accompagner cet homme (qui semble avoir de bien mauvais défauts, dont l'alcool). Il va peut-être mourir (il était si maigre!).

Et cette petite, qui ne veut pas trop en parler... elles sont restées avec moi toute la soirée (elle dorment présentement chez moi, en bas). On s'est amusées à jouer à 1000 Bornes, 3 fois...

---

Ma fille était avec nous... elle s'est souvenue du même épisode, où voilà trois ans, mon mari est parti en ambulance, au même hôpital...

C'est terrible.

Voilà.

Caroline.

lilas52

  • Invité
Re : Dans une semaine, ça va faire trois ans.
« Réponse #1 le: 13 avril 2013 à 18:18:42 »
Caroline,
D'autres et d'autres souffriront et nous serons que faire. Maintenant que nous connaissons la souffrance nous sommes devenus plus réceptives à la douleur des autres.
La maman de cette fillette sait que tu es là et que chez toi sa fille trouve du réconfort et de la joie. C'est beaucoup.
Je t'embrasse
LYDIA

serafina

  • Invité
Re : Dans une semaine, ça va faire trois ans.
« Réponse #2 le: 14 avril 2013 à 09:34:45 »
Caroline,

C'est terrible de re-vivre tous ces épisodes qui sont tellement douloureux et de en plus donner du support. Je suis de tout coeur avec toi. Je comprend que tu sois émotive... Mais que tu trouves la force et les ressources pour aider ces personnes et surtout cet enfant est admirable et prouve que tu es une personne formidable.
Je t'envoie tout mon courage.

Valérie