Auteur Sujet: Conjoint dont le premier amour s'est suicidé  (Lu 2931 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

rafalef16

  • Invité
Conjoint dont le premier amour s'est suicidé
« le: 11 mars 2016 à 20:29:19 »
Bonjour, je viens ecrire aujourd'hui car j'ai 22 ans et fait la rencontre il y a 3 mois d'une femme de 28 ans, psychologue (petite ironie).

Cette femme a eu une relation de 9 ans entrecoupée avec un homme qui a toujours pris des toxiques. Une relation coupée plusieurs fois et reprises. Jusqu'aux 9 ans ou cette femme a dit stop totalement sans retour possible. 6 mois s'écoulent apres cette rupture, son ex conjoint se suicide.

Cela fera 2 ans en juin 2016. Elle a passé une periode tres difficile.
Elle s'est remise avec un garcon un peu limite 3 ou 4 mois apres, egalement sujet a la prise de toxique également avec des idées suicidaires. Relation qui a duré 1 an, tumultueuse également. Un amour qu'elle savait impossible de par son instabilité mais surement le besoin de reproduire un schéma, selon elle.

Puis me voila arrivé dans sa vie.
Petite présentation personnelle, je ne prends aucun toxique, ne fume pas et boit dans un cadre festif, stable, etudiant en grande ecole de commerce bref tout l'opposé de ses 2 ex.
Cette femme a plein de qualités qui me feraient me projeter avec, nous avons beaucoup d'ambitions communes et de projets communs. Je sens vraiment une tres belle personne qui me plait beaucoup. J'aime ce qu'elle est.

Seulement, sur nos 3 mois elle m'a pas mal parlé de son ex (je comprends, 9 ans ce n'est pas rien) dont 2 fois tres sérieusement, dans le détail. Et en pleurant. Ce qui me rend triste de par ce qu'elle traverse et pour notre avenir également. Il est arrivé, rarement cependant que je ne la sente pas dans nos ébats car elle n'est pas dedans et que cela la travaille. Une fois rhabillée, je la vois en larmes.

De ses dires, au niveau de la relation, elle est un coup "dedans" elle arrive a s'investir, puis a d'autres moments elle ne s'investit plus, elle freine.. Ce que je sens de maniere presque flagrante.

Elle me dit qu'elle a tres envie que notre relation fonctionne, qu'elle estime avoir le droit au bonheur mais que d'un autre coté le passé revient et elle ne sait pas si elle se sent prete pour plusieurs raisons. Elle dit avoir peur de souffrir, de revivre quelque chose de difficile. Que ce soit moi ou un autre ce serait la meme. Des fois il lui arrive de penser qu'elle est peut etre plus heureuse seule.
Ce qui la fait freiner concretement, c'est qu'elle sent que je suis quelqu'un a qui elle pourrait s'attacher, avec qui qq ch est constructible reellement pas comme avec son dernier ex dont elle savait la relation vouée a l'echec a terme. Elle a du mal a lacher prise. Elle ressent interieurement de la douleur, et plus curieux, une angoisse par rapport a son défunt ex.
Autre element, je lui ai dit que mon role n'était pas de prendre sa place. Elle m'a dit que si, justement c'est ce qu'il était en train de se passer.

Dans la mesure ou on continue, elle a besoin (dixit elle) que je ne défaille pas (que je ne sois pas triste) quand elle en parle car ca lui permet d'extérioriser et également que j'accepte de l'écouter. Elle a dit que c'était important pour elle.

Plusieurs questions me viennent donc :
- comment faire pour l'aider, meme si je m'attends a ce qu'on me dise que je ne peux pas, j'aimerais des pistes..
- Est ce qu'une telle blessure/souffrance peut s'apaiser totalement avec le temps ?
- Est ce que ce n'est pas quelque chose qu'elle peut garder réellement une vie entiere ? Du genre, ne pas arriver a se reconstruire du tout ?

Je précise que depuis le déces il y a eu beaucoup de progres : au début, elle était extremement peinée, maintenant ca revient plus par périodes, de maniere ponctuelle...

C'est difficile pour moi en plusieurs sens, serais je suffisamment aimant pour etre a la hauteur de son ex ?
Ou plutot serais je assez aimant pour lui faire "oublier" (entre guillemets) son ex, lui faire voir autre chose ? Est ce qu'elle s'en defera un jour ? Est ce que si on reste ensemble dans 5 ans, elle risque pas de faire une dépression soudaine ou quoi..

Des avis généraux ? Des témoignages de personnes qui ont perdu leur conjoint de la sorte ? Ca pourrait beaucoup m'aider merci beaucoup, pour l'aider, pour nous aider..

Ps : surement d'autres questions et précisions me viendront au fil de l'eau apres postage..