Auteur Sujet: c'est trop douloureux...  (Lu 12855 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Titenam

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 129
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : c'est trop douloureux...
« Réponse #60 le: 06 Juillet 2018 à 10:53:11 »
Merci qiguan,.
Ma fille rentre aujourd’hui définitivement auprès de moi... elle a hâte et moi aussi malgré la peur de ne pas être à la hauteur... et quelques décisions importantes à prendre au niveau professionnel... mais elle sera le moteur en attendant que le mien redémarre...

Hors ligne Titenam

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 129
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : c'est trop douloureux...
« Réponse #61 le: 11 Juillet 2018 à 09:47:58 »
Il est des jours, et il est des nuits... beaucoup de pleurs hier soir, cela faisait un petit moment que cela n’etait pas arrivé  ... beaucoup de colère encore face au silence... beaucoup de questions ... je me sens comme un bout de bois au milieu d’une rivière.... il flotte, et suit le mouvement de l’eau... parfois calme et puis parfois c’est les rapides, les rochers, les cascades  les remous, un jour se bâton rejoindra la grande mer , peut être et puis peut-être il rejoindra les marécages et s’engluera Dans les algues. Bref une histoire de bâton... peut-être pour se faire battre....
Comme souvent quand ça ne va pas je lis... les messages ici et les différents sites qui parlent du deuils en cherchant je ne sais pas vraiment quoi... Une absolution pour mom comportement, pour avoir abandonner la lutte et laisser la rivière emporter le peu qui reste... en perdant Mom âme soeur j’ai perdue le moteur de tout ce qui faisait ma vie... vie amoureuse, familiale et professionnelle,... le chantier est tellement énorme que je m’epuise a vouloir garder encore un petit peu de mon ancienne vie... peut-être faut il partir et tout laisser... mais pour aller ou? Faire quoi? Et comment?  Je dois faire face à la violence de la mort mais aussi à la violence du changement non choisit, et à la séparation...  et toujours cette culpabilité qui m’etouffe... et qu’on me fait ressentir... “quoi, tu en es encore là, quoi tu avais une entreprise qui marchait et tu as fais tout pour la foirer, quoi tu as laisser partir tes 2 Garçons sans te battre, quoi tu ne sors pas de chez toi avec ta fille pour l’emmener Au parc. Quoi tu n’as toujours pas fait tes démarches pour obtenir un logement parce que tu ne vas plus pouvoir payer ton loyer.... mais surtout n’hesites Pas si tu as besoin.... ha ha ha.... en même temps je peux comprendre que les gens me fuient d’autant plus que moi-même je les fuis tellement l’image qu’ils me renvoient me fais culpabiliser.  Alors la colère revient face au silence de la mort... bon bref je vais arrêter pour ce matin... je crois que bison futé a prévu une journée noire pour moi aujourd’hui...

Hors ligne les petites cailles

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : c'est trop douloureux...
« Réponse #62 le: 11 Juillet 2018 à 10:43:22 »
Bonjour Titenam,

Reçois toute ma compassion et mon empathie pour cette journée si difficile pour toi. Je te comprends tellement, j'ai vécu hier une journée aussi très difficile, puis bizarrement, en lisant certaines choses, cela s'est calmé. Ce que j'ai vu et lu c'est que l'amour que je porte à mon défunt mari ne peut mourir, que cet amour est le lien qui alimente la relation, même transformée parce que non incarnée, et que cet amour je le reçois puissamment de la part de mon amoureux aussi. Du coup, cette désespérance face à la solitude s'est un peu atténuée, tant la présence de cet amour réciproque s'est imposé, je l'ai ressenti de façon si puissante, prenant l'espace du chagrin, du désespoir, et de l'horreur de la violence de ce que je vis.
Je continuerai en te disant que parce que les choses se sont apaisées quelque peu, enfin, après un temps, j'ai pu "faire" quelque chose, là, en l'occurence , le soir, promener sereinement, et non pas en me foutant un coup de pied au cul, mes petites chiennes dans les champs, qui ravies, courraient après leur coin coin que je leur jetais.
Je te dirais aussi , que depuis la mort de mon mari, 6 mois hier, et 8 ans de mariage hier aussi, des choses j'en ai " fait " plein, mais en mode "paramécie" , ou "zombie" si tu préfères,  en recevant aussi et toujours des conseils du grand "Yaka" et "Ifokon" qui ont le don de m'exaspérer, ou de me rendre littéralement folle. " Faire" et avoir la sensation de "faire" , je viens de ressentir que cela n'est pas la même chose. Peut-être que hier, la chose faite portée par l'amour éclatant et réciproque des deux , a remis un peu de couleur dans les gestes de la vie. Peut-être as-tu vu ce magnifique de Wim Wenders les ailes du désir. Ce film en noir et blanc passe au moment où l'ange va sur terre, à la couleur, parce qu'il est amoureux. C'est tout à fait cela. C'est l'amour qui porte  et alimente les couleurs de la vie. Et c'est encore l'amour qui a le pouvoir de s'accaparer l'espace de douleur, de torture, et de le transcender en champ d'action, ou peut-être devrais-je dire chants d'actions.
Peut-être est ce que je me trompe, mais j'ai la sensation que cette douleur tenace et horrible, que je ressens constamment,  favorise en quelque sorte, la rupture de l'amour, car elle opacifie tout, ce sont les ténèbres, elle empêche de sentir la chaleur de la lumière, et la beauté des couleurs. L'expression "aveuglé par le chagrin" devient alors concrète pour moi: elle noie le moteur de l'énergie humaine.

Du coup, les conseils du type " tu vas passer à autre chose", ou autre connerie, deviennent complètement caduques. Non évidemment il ne faut pas passer à autre chose, il faut se centrer dans cet amour à deux,  et c'est cette énergie de l'amour qui enfin , après un temps, ou par intermittence, ou un peu , allez rien qu'une miette, va recharger les batteries internes.

Bonne journée Titenam

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3717
Re : c'est trop douloureux...
« Réponse #63 le: 11 Juillet 2018 à 14:46:15 »
Citer
Et c'est encore l'amour qui a le pouvoir de s'accaparer l'espace de douleur, de torture, et de le transcender en champ d'action, ou peut-être devrais-je dire chants d'actions.

Citer
j'ai la sensation que cette douleur tenace et horrible, que je ressens constamment,  favorise en quelque sorte, la rupture de l'amour, car elle opacifie tout, ce sont les ténèbres, elle empêche de sentir la chaleur de la lumière, et la beauté des couleurs. L'expression "aveuglé par le chagrin" devient alors concrète pour moi: elle noie le moteur de l'énergie humaine.
non tu ne te trompes pas petites cailles ...
mais c'est vrai que pour certain(e) c'est long d'arriver là, à accepter cela
tu décris très bien les choses !

Titenam
en attendant que la coloration vienne (ref au film dont parle les petites cailles)
juste un pas à la fois tu ne peux pas tout affronter alors un pas
et viens nous en parler ...
peut être le plus urgent est le logement
peut être autre chose ...
reçois mon affection
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char