Auteur Sujet: Perdue au milieu de la tempête  (Lu 990 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne cess

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #15 le: 07 Septembre 2018 à 12:48:22 »
@Bibou07
merci de ton message


@ProfondeSolitude
merci de ton message, je ne connais pas encore  ;) ton histoire mais je te renvoie le conseil, prends aussi soin de toi.

@chachou
j'ai l'impression effectivement que nous vivons quasiment les mêmes choses, toi et moi mais aussi les personnes sur ce site, quelles âges ont tes enfants?

@Christi
merci de ton message, j'ai la chance effectivement de bien communiquer avec mes ados, depuis toujours. Je les ai accompagné tout le long de la maladie de leur père mettant des mots sur ce que nous vivions.
Et encore maintenant, cela continue. Chacun à sa façon mais nous restons soudés.
Quel âge ont tes enfants? et qu'est ce qui rends difficile la communication avec eux?
« Modifié: 07 Septembre 2018 à 18:06:02 par cess »
Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis    V.H.

Hors ligne vortex

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 126
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #16 le: 07 Septembre 2018 à 14:47:22 »
Je n'ai pas de mot pour décrire ton récit qui est bouleversant et très bien écrit.

Je te souhaite de progresser sans trop de difficulté dans ton deuil, je préfère te prévenir à l'avance, mais ne t'en fais surtout si tu sens que cela fait des montagnes Russe émotionnellement parlant, ce n'est pas que tu deviens folle. C'est les effets normaux du deuil.

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 348
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #17 le: 07 Septembre 2018 à 19:27:09 »
Bonsoir Cécile,

A mon tour de t'accueillir .
Je n'ai pas grand chose à ajouter aux messages que tu as reçus .
Chaque deuil est unique cependant je pense que nous avons tous vécu les mêmes émotions, en particulier le fait d'être anesthésiés, anéantis au début du deuil et arrive alors l'intense souffrance, l'insoutenable douleur  quelques semaines plus tard.
Je ne vais retenir de ton témoignage que ton amour immense pour ton mari et te laisser une petite phrase que m'avait confiée mon voisin de 90 ans lors de la disparition de mon compagnon il y a un an :

"Accompagner un être proche au bout de son chemin apporte beaucoup. Vous allez en recueillir les fruits dans quelques temps .Et sachez que lorsque l'on sait aimé, lorsque l'on sait  que l'on a été aimé , le deuil est en quelque sorte 'facilité' "

Tu peux être assurée de tout mon soutient ici sur ce forum, tu verras , nous sommes tous là les uns pour les autres .
Saches également que nous ne sommes plus dans la vie 'réelle' avec les vivants, nous sommes dans un monde intermédiaire où nous nous comprenons, compagnes et compagnons d'infortune sue cet immense navire plein de larmes

Hauts les coeurs!

Nath




Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 348
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #18 le: 07 Septembre 2018 à 19:33:30 »
Oups!

Manie de vieille prof  ( qui se soigne )
Faute de grammaire ou d'orthographe  (au choix)

Il faut lire : lorsque l'on s'est aimé ou lorsque l'on sait qu'on a aimé .....

Nath

L'orthographe n'a pas ici vraiment d'importance !
L'important est le sens de ce que l'on écrit !
Mais .... on je ne se refait pas !
Et les profs aussi font des fautes !

Hors ligne ProfondeSolitude

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #19 le: 07 Septembre 2018 à 22:50:40 »
Bonsoir Cécile, et toutes et tous  :)

Vos enfants sont le cadeau chance, vous êtes soudés et votre lien est nourri de tendresse et d'une infinité d'amour  :)

Dans l'effroyable que vous venez de vivre dans votre vie sur terre, ce sens précieux et celui des signes de ton aimé sont inestimable  :)

Moi, pour les signes de ma maman, je ne suis pas sûre d'en avoir perçu... Je lui ai demandée d'être plus claire  ;) mais bien souvent dans mes rêves ou même bien éveillée je revis des moments de notre vie dans une "réalité inouïe", c'est pour l'instant ambivalent : rappel terrible de son absence sur terre mais aussi "étincelle" du bonheur vécu avec espoir de nos retrouvailles à la fin de "mon chemin"...

Moi, mes proches sont extrêmement peu soutenant : "absents" . Une de mes nièces, jeune adulte ayant dépassée la vingtaine à qui j'ai donnée beaucoup beaucoup d'amour dans son enfance et son adolescence ne répond même pas à mes SMS pourtant peu nombreux et pire quand on se voit (extrêmement peu) ne me manifeste aucune marque ni d'amour, ni de tendresse, ni même d'attention  :'(

J'ai beaucoup de mal à ne pas perdre pied, ça me demande des efforts immenses...

Des conseils, astuces ou idées ?

 :-*  :-* Au plaisir de vous lire.
« Modifié: 07 Septembre 2018 à 22:55:48 par ProfondeSolitude »

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1843
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #20 le: 08 Septembre 2018 à 09:53:52 »
Bonjour ProfondeSolitude,
Pas de trucs ni astuces ni idées pour ne pas perdre pied.
Ce qui marche parfois pour moi c'est d'écouter des séances de méditation sur Youtube.
La musique, les photos : impossible. Défense d'entrer sur le terrain miné des souvenirs quand je suis seule.
Il y a qq semaines, j'ai appelé des lignes d'écoute. Parfois ça m'a aidée.
Ce qui m'apaise vraiment, c'est de parler avec les qq proches qui ne sont pas partis en courant.
Et puis il y a ce forum et sa communauté bienveillante.
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé, mais un seul être tient à vous et enfin vous existez.

Du côté des amis, des collègues, tu peux compter sur quelqu'un ?

Je t'embrasse.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne david34

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #21 le: 08 Septembre 2018 à 14:32:38 »
Salut,
un pas devant l'autre , au dessus d'un précipice sans fin, et sur une corde si fine qu'un simple souffle la ferait casser.
Telle est notre vie maintenant.
Puis un jour peut etre, quelque chose ou quelqu'un ou simplement nous meme, viendra consolider cette corde.
Nos pas se feront plus assurés et nous passerons de l'autre coté de la falaise. Et ce jour la verra le debut d'un nouveau chemin. Un chemin que nous n'avons pas choisi mais qui s'imposera a nous comme une incontournable evidence.
Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.

Victor Hugo

Hors ligne cess

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #22 le: 08 Septembre 2018 à 15:52:30 »
Cette nuit, j'ai rêvé de mon mari pour la première fois depuis son décès, depuis 7 semaines. Nous étions en vacances dans un endroit que je ne connais pas , nous allions voir un film au cinéma. Sauf que dans mon rêve j'étais comme dans ma vie actuelle, consciente de sa mort et je lui ai dit " tu sais mon chéri, c'est bizarre que tu sois là car tu es mort" il avait l'air surpris. Moi  j'étais contente d'être avec lui , comme avant... et je me suis réveillée. Et là boum retour de la douleur!
L'absence , quelle  source de  souffrance ! Comment peut-on vivre jour après jour avec ce trou dans le coeur?
Il me manque tellement que parfois j'ai du mal à respirer.

J'aime mes enfants, ils sont géniaux réellement géniaux mais je voudrais juste être avec lui. Je ne veux pas me suicider bien sûr mais je voudrais le rejoindre, être à nouveau dans ses bras. Je ne veux pas vivre dans un monde où il n'est plus...
On devait vieillir ensemble, voir nos adolescents grandir, Colin avoir son permis et son baccalauréat (enfin j'espère) Clara avoir son brevet puis faire ses études. On devait voyager, voir nos enfants partir de la maison et se retrouver tous les 2, le bonheur, on en rêvait de cette vie de "vieux" mariés... pourquoi dois je continuer le chemin seule? Qui a décidé de ça pour nous?
Et ceux qui me disent qu'il y a un sens à tout dans la vie je les emmerde (désolée , c'est plus fort que moi). Quel est le sens de ces dernières années, de ses souffrances et maintenant cette vie devenue trop lourde pour moi toute seule?
Je suis fatiguée de vivre sans lui.. Et dire que je n'ai même pas repris le boulot alors comment ça va être après... et tout ces gens autour de moi, qui comprennent rien... rien à cette douleur . Comme si me changer les idées le temps d'une soirée pouvait effacer la douleur.  Je ne leur en veux pas  , ce n'est pas de leur faute, et le pire c'est que je suis bien entourée mais j'y peux rien, personne ne peux comprendre mes tourments. Sauf ici effectivement, où je me retrouve dans des mots, des phrases, des émotions.
Un conseil revient encore et encore : un jour après l'autre , un pas après l'autre...sauf qu'aujourd'hui c'est une journée de m... et je ne veux pas marcher, je veux juste reculer...de quelques années...

« Modifié: 08 Septembre 2018 à 15:57:01 par cess »
Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis    V.H.

Hors ligne Bibou07

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 418
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #23 le: 08 Septembre 2018 à 16:44:28 »
Oh cess, 7 semaines!

Je ne sais que vous dire pour soulager un peu votre peine , tout cela est si récent. Pour moi 6 mois , et la douleur est toujours là mais on avance, petit à petit . Des moments de répit permettent de continuer.

Chacun et chacune ont dû trouver comment avancer. Il n’y a pas de méthode. Ce qui fonctionne pour l’un , n’aidera pas forcément quelqu’un d’autre. Je peux juste dire ce qui m’a permis de tenir.  Je suis restée hyper active . J’ai repris le travail de suite et continué le sport tous les jours.Grace à cela , je suis restée que peu de temps à la maison , où je me sentais vraiment mal.

Les enfants  nous font également avancer. Ils nous obligent à  faire les tâches quotidienne. Quand l’envie d’en finir nous tenaille, nous continuons pour eux,

Je ne peux pas regarder de photos. Je ne rêve pas de Luc, je n’ai reçu aucun signe mais peu importe , je sais que Luc m’aimait et cela me suffit. Je l’aimerai toujours, lui le père de mes enfants quoi que l’avenir  me réserve. J’espère qu’il le savait.

Tendrement. Bibou






Hors ligne Christiti

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 117
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #24 le: 09 Septembre 2018 à 12:27:37 »
Bonjour cess
 Mes enfants ont 13/11/8ans & 7mois.
Je n'arrive tout simplement pas à parler de notre deuil avec les enfants . Cela me fait trop de mal... je suis encore dans ma bulle .
L'aîné n'aime pas en parler non plus il préfère parler de son papa  en se rappelant de bon souvenir . Mais ne veut en aucun cas évoquer son absence . C'est une cocotte minute prête à exploser !
 Le second lui va plutôt essayer de faire certaines choses seulement si papa l'aurait fait
La troisième elle se met à pleurer parfois en me disant que papa lui manque mais malheureusement je n'arrive pas à trouver les mots nécessaires pour la réconforter . La voir pleurer me fait énormément de peine .

Hors ligne Maxia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #25 le: 12 Septembre 2018 à 21:50:50 »
Bonjour Cécile,

Ton récit est bouleversant, tu sais trouver les mots pour décrire notre douleur commune ici.

Je te souhaite pleins de courage, et malheureusement la bienvenue ici, en espérant que tu y trouves un peu de réconfort tout de même.

A bientôt.
"La mort c'est comme un bateau qui s'éloigne vers l'horizon. Il disparait de notre vue mais il est existe toujours..."

Hors ligne cess

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #26 le: 18 Septembre 2018 à 23:52:07 »
Demain cela fera 2 mois.... il y a des jours plus durs que d’autres. Aujourd’hui c’est dur et j’appréhende demain. Envie de citer ces mots du Dr  Fauré ce soir qui transcrit très bien où j’en  suis actuellement.

Extrait de Vivre le deuil au jour le jour de Christophe Fauré
 « Et plus le temps passe , plus on sent grandir en soi une douleur inconnue dont l’intensité ne cesse de croître. Jamais auparavant on n’avait connu quelque chose d’aussi sourd et d’aussi violent à la fois. C’est une douleur insidieuse qui infiltre chaque instant et qui parfois déferle brusquement en un flot invincible où l’on craint de devenir fou tellement on a mal.
On redoute de s’y perdre et de ne pas pouvoir survivre à une telle souffrance... On a l’impression d’étouffer,et que rien ne va pouvoir l’arrêter. (...)
On cherche auprès des siens quelqu’un qui pourrait comprendre, mais personne semble saisir l’intensité de ce que l’on ressent.. et on est renvoyé à la solitude de sa propre douleur.
Progressivement, le cœur et l’esprit se trouvent soumis à une incroyable pression physique et psychologique qui cherche à se canaliser par tous les moyens. On cherche un exutoire, quelque chose qui pourra atténuer la terrible pesanteur de ce déchirement intérieur et on arrive à l’insupportable constat qu’on ne peut rien faire pour infléchir cette souffrance. »
Tu n'es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis    V.H.

Hors ligne Cally Blue

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perdue au milieu de la tempête
« Réponse #27 le: 19 Septembre 2018 à 03:47:53 »
Comme c'est dur ....    C'est mon histoire aussi, mon mari est décédé il y a quelques mois, ....    Comment se reconstruire ?    ....    Quel manque !!!   On nous a arraché quelque chose ....    Je ne sais pas si j'arriverai à continuer .....