Auteur Sujet: besoin de soutien, de partage...je l'aimais, je l'aime et je l'aimerai à jamais  (Lu 1320 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Le forum d'entraide durant un deuil
C'est vrai que le deuil épuise moralement et physiquement, en plus tu as ton petit bout de chou à t'occuper, tu fais bien de ne pas reprendre le travail,prends bien soin de vous deux ,c'est important !

Tu sais ,tu vas sûrement entendre plein de choses désagréables dans les prochaines semaines,c'est comme ça,les gens qui ne comprennent pas ce qu'est un deuil font des remarques,certaines maladroites d'autres méchanceté gratuite !!
Je te conseille de trouver ta façon de réagir à ces " agressions" soit tu leur réponds soit tu les arrête de suite....

Tu vas peut être aussi faire un tri des soi disant amis ou relations ,entoure toi de gens qui te soutienne ,c'est important.

Tendresse

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 42
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Cette après-midi, c'est la kermesse de notre fille...son papa et moi étions toujours très engagés...j'aidais à la vente des gâteaux et à l'encadrement des jeux et lui aidait à faire les tartes flambées toute la soirée…avec le sourire, dans les rires...
Je serais très entourée...la mamie de ma fille, son tonton de paris, ma marraine...bref...il y aura du monde...et ma fille est ravie...mais moi j'ai peur...peur de ne pas réussir à apprécier les chants présentés par les enfants de l'école...peur de ne pas tenir...Voire tous ces gens en famille, les jeux, les rires...j'angoisse...ça va être dur...je le sais...mais j'espère être assez forte pour sourire à ma fille et à ses moments de joie…
Dire que ce n'est que le début...et que tout va être à nouveau une "première fois"...sans mon amour...c'est tellement triste et pesant...boulversant...

Hors ligne Mircea

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 112
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Se confronter à ce genre d'épreuve est bien angoissant, ça permet peut-être aussi d'avancer tout doucement, de remettre une petite pointe de pied dans la vie ...
Le fait d'être entourée peut aussi rendre ce moment moins douloureux voir un peu agréable ....
En tout cas, je te trouve bien courageuse (moi je n'en suis pas encore capable)
j'espère être assez forte pour sourire à ma fille et à ses moments de joie…
c'est beau et je te le souhaite très fort.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3749
oui ton amour pour votre fille te donne la force de programmer d'y aller
tu y seras entourée
tu craqueras plus ou moins
mais tu souriras à votre fille
et ça ce sera précieux !

oui Mircea a raison
Citer
Se confronter à ce genre d'épreuve est bien angoissant, ça permet peut-être aussi d'avancer tout doucement, de remettre une petite pointe de pied dans la vie ...

oui tout le chemin des premières fois sera un calvaire oui ...
tu peux venir en parler
tendresse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 624
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Pas à pas, tout doucement, comme si nous étions en convalescence... :-\
Tu es là dans ma peau, comme un coup de couteau.
C'est chiant, le deuil.

Hors ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 42
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Oui c'est ça...en convalescence...
La kermesse s'est passée...avec un corps faible et présente de manière irrégulière...le spectacle a été éprouvant. ..je souriais et j'avais les larmes qui coulaient en même temps...Ma fille et moi repetions les pas de danse et les chants depuis longtemps à la maison...et mon homme nous regardait amusé...un peu moqueur mais plein de tendresse...Le spectacle était réussi...il aurait été fier...Tous ces amis de l'association du village étaient présents et faisaient les tartes flambées en riant...comme l'an passé...mais mon chéri était bel et bien absent...
Le regard des gens...triste...d'autres qui ne savent pas quoi dire...d'autres qui évitent de m'approcher...comme si j'allais leur jeter un mauvais sort ou gâcher leur soirée...
La fatigue et le chagrin exacerbent mes sentiments...je comprends que certains préfèrent l'isolement...mais j'étais entourée et ma fille s'est amusée...alors même en ayant eu des larmes et des sourires entremêlés...je ne regrette pas d'y être allée et d'avoir essayé d'en profiter...
Ce soir, je n'étais pas seule à la maison et mon frère et moi avons parlé plomberie...le temps a filé...j'ai beaucoup pensé à mon homme...mais sans pleurer...Voilà donc une nouvelle journée "d'après" qui est entrain de s'achever...j'espère trouver un sommeil apaisé...ce seul moment même trop court dans la journée...ou je ne pense à rien...peut être parce que mon amour veille sur ce moment...il savait à quel point dormir était important pour ma santé...je suis sûre qu'il veille...je ne dois pas craquer...pour ma fille et pour mon aimé...je dois tenir...faire face...pleurer et hurler lorsque cela est nécessaire....s'en donner le temps,  ne pas en avoir peur...mais avancer...même si on avait rien demandé...:-(....je l'aime tellement mon amour...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3749
une étape et chaque étape compte comme une si grande victoire même si de l'extérieur les autres ne savent pas !
je te souhaite une nuit pleine de douce récupération
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 42
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonsoir à tous,
Ces trois derniers jours ont été très éprouvants...énormément de tristesse...une douleur très forte dans le ventre...
Oui, je suis "résiliente"...je fais de mon mieux pour avancer, me fixer doucement  des objectifs...être au mieux pour ma fille...mais la douleur est présente...très forte...Je veux continuer ma vie, avec ma fille,...j'accepte la douleur...c'était ma moitié...on m'a fauché une partie de moi...tous mes souvenirs depuis 20 ans sont des souvenirs communs...alors, oui, j'accepte cette souffrance...mais elle est tellement physique...tellement forte...c'est tellement épuisant…
Aujourd'hui cela fait un mois qu'on m'a volé mon amour brutalement…
J'aimais tant entendre les cloches de mon village...cela devient angoissant…
J'aimais tant dormir dans un noir total...celà m'est impossible à présent...
Je passais un temps énorme à créer...ma passion...et je n'arrive plus à me concentrer...
J'aimais mon métier...pour le moment, cela ne m'intéresse même plus...
J'étais joyeuse...je souriais beaucoup...là...je peux compter mes sourires sur les doigts d'une main...et se sont des sourires partagés avec ma fille uniquement...
J'aimais écouter de la musique et danser, chanter...dorénavant, la musique m'angoisse...car tout ce que j'entends me fais penser d'une manière ou d'une autre à mon amour...
Oui, je suis résiliente...c'est une évidence pour moi...parce que j'ai de l'estime pour moi-même, parce que je suis une mère, parce que j'ai des responsabilités, un entourage qui m'aime...parce que je suis très amoureuse de mon amour et que jamais il n'aurait souhaité que je souffre autant...
Mais cela fait 3 jours que j'en veux "au bon dieu"...qu'est-ce que nous avons fait pour mériter tant de douleur...c'est tellement difficile...une épreuve terrible...
Puiser la force de je ne sais où pour y arriver...c'est exténuant...je suis exténuée....
« Modifié: 06 Juillet 2018 à 20:55:56 par adajul »

Hors ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 42
  • Le forum d'entraide durant un deuil
5 jours depuis mon dernier message...5 jours tout aussi douloureux…le manque est atroce...son odeur, sa chaleur, nos moments tendresse...la solitude est terrible...mon amour est présent non stop dans mes pensées et dès que je suis un peu inactive et/ou seule, je fond en larme, je tremble, je sanglote, je hurle quant je le peux…
Je sais que ce sont des moments par lesquels il est nécessaire que je passe mais la douleur est tellement puissante...J'essaye d'être forte devant ma fille...elle n'a pas besoin de voire sa maman tellement triste et en souffrance…
Scéance une fois par semaine chez un psychiatre, phytothérapie, arrêt de travail qui continue...je suis éducatrice de jeunes enfants...ma fragilité émotionnelle est incompatible avec mon activité pour le moment, c'est au dessus de mes forces...J'occupe mes journées avec des rendez-vous divers, l'entretien de mon jardin, des promenades avec ma fille et nos visiteurs...Je suis entrain d'engager des démarches pour rencontrer une psychologue clinicienne pour ma fille et pour moi-même...pourquoi pas quelques séances d'hypnose...J'essaye au mieux d'aller de l'avant, de construire notre nouvelle vie...chaque matin un nouveau jour de "l'après"... mais la douleur est tellement physique, tellement prenante...le manque atroce...mon amour à moi...mon homme...ma vie....je suis tellement triste et fatiguée...
Je regarde sur ce forum, le lis tous les jours...je vois que je ne suis pas seule...perdre sa moitié de manière tellement brutale...si jeune...non, je ne suis pas seule...mais c'est tellement lourd à gérer...l'avenir me fait peur...la douleur me fait peur...oublier les détails de notre vie d'avant m'angoisse terriblement...je n'arrive pas à intégrer...je n'arrive pas à l'accepter...j'espère qu'un jour j'y arriverai...je l'aime tellement mon amour à moi...

Hors ligne biche07

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 76
  • Le forum d'entraide durant un deuil
non tu n'est pas seule...ni dans ta douleur ni dans ton cheminement...pour mois bientot 3 mois et pas beaucoup de progres...je pleure tout les jours ...certain plus que d'autre...parfois une eclaircie  et souvent de la solitude ...le sentiment de ne pas etre comprise et que cette douleur et ce vide ne s'arretera jamais...je lis les histoires des autres et leur evolution ça me donne un peu d'espoir..mais ce sentiment d'etre unique en souffrance reste malgre tout....etre patiente et prendre soin des soi ...tout et là  et les jours passent ...affection à toi.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3749
Citer
ce sentiment d’être unique en souffrance reste malgré tout....être patiente et prendre soin des soi ...tout et là  et les jours passent .
oui ...
cette idée que les autres ne souffrent pas pareil autant vient ...
personne n'en veut à l'autre de l'avoir pensé rassurez vous
et pourtant oui la douleur se ressemble
le contexte pas toujours
le passé non plus
mais la douleur du manque oui est similaire ou proche
chacun(e) la dit à sa manière

dans de nombreux mois
le manque sera moins inscrit dans le physique
vous aurez appris à survivre avec , à faire avec sa présence
non on n'oublie pas, mais au début on en a peur ...

plein de douceur
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 42
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Merci de vos réponses...de votre soutien...la peur de ce nouveau présent qu'on a pas voulu  se mélange à l'envie d'avancer...le besoin de se souvenir à la souffrance de l'absence...tout est tellement confus...tout est tellement vide de sens et tellement irréel, cruel...le vide...le manque...la blessure du "plus jamais"...la peur terrible d'inscrire notre vie commune dans le passé...c'est tellement dur...merci de votre soutien...vraiment...

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 624
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Je suis dans les mêmes pensées que toi, Adajul.
Tu es là dans ma peau, comme un coup de couteau.
C'est chiant, le deuil.

Hors ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 42
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Une nouvelle soirée sans mon amour...cela fait une heure et demi que je pleure...sanglots, tremblements, larmes à n'en plus finir...râles...je ne peux pas crier...ma fille dort...demain matin je vais à nouveau avoir mal à la tête et les yeux gonflés...c'est devenu habituel. ..
Je crains ces soirées...je crains le moment où les pleurs et le désespoir vont se déclencher. ..
Le manque est tellement physique...je l'aime tellement...la solitude...la non acceptation de son "depart"...Oh oui...je l'aime tellement...la douleur est atroce...c'est épuisant. ..
Comment faites vous pour gérer vos soirées de solitude...j'écris,  j'appelle ma mère, la seule a quu je peux décrire mon désespoir sans retenue et sans gêne, je m'occupe de paperasses...je me plonge dans des recherches sur internet...j'attends le soir pour passer le balais, faire la vaisselle, prendre ma douche. ..mais rien n'y fait...C'est tellement éprouvant et dur à gérer physiquement...il me manque tellement...mon amour depuis 20 ans...

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 624
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Adajul, c'est vraiment terrible ces soirées seule.
J'appréhende l'hiver, les soirées longues...

Pour ma part, je me couche tôt maintenant, vers 21h30, avec mon pc. Je regarde des séries tv, dont je n'ai aucun souvenir le lendemain, ou je surfe sur internet.
Les soirs où je suis dans l'état où tu étais hier, j'appelle une amie ou ma soeur. Au pire une ligne d'écoute.

On est plus que mal dans ces moments-là. As-tu qqun que tu puisses appeler le soir ?
Parler, même en pleurant, apaise un peu.

J'espère que tu as pu dormir, et que tu vas un peu mieux ce matin.
Je te serre très fort dans mes bras... Essaie de passer une bonne journée.
Tu as prévu qq chose ?
Tu es là dans ma peau, comme un coup de couteau.
C'est chiant, le deuil.