Auteur Sujet: besoin de soutien, de partage...je l'aimais, je l'aime et je l'aimerai à jamais  (Lu 1211 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

En ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 34
  • Le forum d'entraide durant un deuil
...apprendre à vivre avec les larmes et à les accepter...avancer sans jamais rien oublier...mettre un pied devant l'autre et avancer…
Bonsoir à tous...
Je suis une maman de 37 ans....mon concubin de 43 ans, mon amour depuis 20 ans est décédé brutalement suite à ce que j'appelle "une défaillance cardiaque" il y a à peine deux semaines et demi...des semaines qui me semblent courtes et interminables à la fois...
Il était à la maison et rien ne laissait présager l'issue dramatique de cette journée...
Depuis la perte de mon aimé, avec lequel nous avions plein de projets dont la conception d'un second bébé...j'écris beaucoup et je parle sans arrêt...
Comme pour tous d'après les lectures de vos messages...la solitude et les soirées notamment sont très dures à gérer...bien évidemment, je sais qu'il va falloir du temps, beaucoup de temps pour réussir à retrouver des repères et une certaine stabilité...mais j'ai un grand besoin d'être accompagnée...je suis effondrée...
Pour ma fille de 6 ans et demi et par amour pour l'homme avec lequel je me suis construite, j'avance du mieux possible et je pleure, je hurle sans me retenir...
Se sentir moins seule....partager des moments de détresse mais aussi des moments de reconstruction...voilà ce que je recherche dans ce forum...
Merci à tous....
Julie.


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3741
avec tristesse je t'accueille oui en lisant le fil rôle du forum tu comprendras qu'ici tu seras accompagnée ... par tes semblables
en fouillant
 http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
tu verras comment d'autres ayant été dans ta situation y ont survécu ... mais chaque deuil est unique
tendresse à toi et ta petite princesse

"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 597
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bienvenue Adajul,
Te voilà embarquée toi aussi dans la traversée du deuil, sache qu'ici tu trouveras du soutien, de grosses larmes et de petits sourires, et même du champagne !
Tu trouveras surtout une écoute bienveillante, douce et chaleureuse, sans jugements.

A très bientôt, je t'envoie plein de douces pensées.
Tu es là dans ma peau, comme un coup de couteau.
C'est chiant, le deuil.

En ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 34
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Merci…pour les douces pensées et pour la tendresse à ma princesse…
Bmylove...ta petite citation, tirée d'une chanson de Lavillier il me semble...me parle beaucoup...un coup de couteau...oui...le choc de son décès m'a ouvert le ventre...et je continue ma vie avec une plaie béante...c'est chiant...oui…c'est le cas de le dire...peurs, douleur, perte de repère, sensation de vide, désespoir, cœur brisé, angoisses, colère, grosse tristesse, mais également espoir en un avenir apaisé, se raccrocher à l'amour pour ma fille et au souvenir de l'être aimé….tout se mélange...c'est épuisant...exténuant...c'est chiant….

En ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 34
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Ce matin ma fille me rejoint dans le lit...elle a de la température. ..elle n'est pas bien...Je la prend contre moi et je sens la présence de son papa, qui se lovait contre moi et nous enlacait, nous protégeait à ces moments là...ce vide profond devenu habituel m'envahi...c'est trop dur...profonde tristesse...je suis incapable de rester comme ça...on se lève vite comme pour fuir mes sentiments si boulversants...
J'espère trouver la force de me nourrir de ces souvenirs...de ne plus les subir...

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 597
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Ce vide profond petit à petit te deviendra familier. Il faut du temps, longtemps, des mots, plein de mots, de la douceur, beaucoup de douceur, et des larmes à ne plus savoir où jeter ses mouchoirs.
Tu as des proches pour te soutenir ? C'est tellement récent...

Nous sommes là pour t'épauler à distance si tu le veux.
La citation est de Lavilliers, oui, et elle représente parfaitement ce que je ressens, comme toi...

Je t'envoie beaucoup de douceur, et un peu de force.
Tu es là dans ma peau, comme un coup de couteau.
C'est chiant, le deuil.

En ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 34
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Oui...des proches me soutiennent...autant qu'ils le peuvent...mais ils ne savent pas vraiment quoi faire...ils sont désarmés et également très touchés par cette perte si brutale...Ils m'offrent parfois des bras pour pleurer...mais ce ne sont pas leurs bras dont j'ai besoin...le réconfort de ma moitié était la seule chose qui comptait…
Nous étions bien à trois, assez casaniers...Les visites sont à la fois envahissantes et rassurantes...c'est particulier...Les gens disent qu'ils sont là, que je peux compter sur eux si besoin, que je n'ai qu'à demander...mais ils ne se rendent pas compte...à quel point demander est compliqué...je ne veux pas dépendre des gens...je veux pouvoir nous assumer, ma fille, mon chien, mon chat, ma maison et moi…mais il est clair que tant que mon corps sera aussi épuisé, jamais je n'y arriverai...ma mère est un très grand soutien, elle m'aide au quotidien...mais elle a 67 ans...et je ne veux pas l'épuiser…
Trouver une place et un rôle à chacun, garder du temps pour que nous puissions nous retrouver ma fille et moi...trouver un juste milieu pour garder notre intimité mais ne pas être totalement lâchées...c'est, à ce jour, très compliqué..
Mais oui...je suis entourée...de manière parfois totalement maladroite, parfois pesante, notamment avec ma belle famille qui me parle de souvenirs d'enfance, qui veut m'aider à avancer dans nos projets (notre maison n'est pas totalement finie…)...qui me bousculent...j'ai déjà mon propre deuil à faire, à porter celui de ma fille, le deuil de nos 20 ans d'amour et de construction...je n'arriverai pas à soutenir sa famille et leurs souvenirs mélancoliques...mais je suis entourée...
« Modifié: 24 Juin 2018 à 09:57:34 par adajul »

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 534
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour Adajul,

les premiers 6 mois ma belle famille m'a sans arrêt appelée au téléphone. Ils se relayaient, ses 4 frères et sœurs, ses parents, des neveux et nièces, via facebook. C'était trop, j'avais envie de solitude, mais en même temps, ils m'ont permis de pleurer, d'user le chagrin, comme on le dit souvent ici, et c'était essentiel. Les mots n'arrivaient pas à sortir, mes les larmes oui.

Je ne les remercierai jamais assez de leur présence, même maladroite. C'est si rare de pouvoir compter sur les siens et encore plus sur sa belle famille. Cette maladresse est remplie d'amour, pour lui, pour toi.


Tendrement
loma
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3741
Loma a raison
Citer
Je ne les remercierai jamais assez de leur présence, même maladroite. C'est si rare de pouvoir compter sur les siens et encore plus sur sa belle famille. Cette maladresse est remplie d'amour, pour lui, pour toi.

moi je n'ai eu ni famille ni amis ... ils ont fuis à de très rares exceptions TRÈS ponctuelles
et bien vivre le deuil dans ce cadre sans aide c'est très dur ...
tendresse soigne bien la princesse  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 597
  • Le forum d'entraide durant un deuil
moi je n'ai eu ni famille ni amis ... ils ont fuis à de très rares exceptions TRÈS ponctuelles
et bien vivre le deuil dans ce cadre sans aide c'est très dur ...

Qiguan, j'admire profondément tout ce que tu dégages : la force tranquille, l'amour des autres et de la vie, le courage...
Vraiment, j'admire.
Tu es une lumière dans cette nuit sans étoiles ni lune.
Tu es là dans ma peau, comme un coup de couteau.
C'est chiant, le deuil.

Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour adajul,

D'après tes messages tu sais par où tu vas passer,tu connnais les étapes ,c'est terriblement dur,surtout les premiers temps,mais on sent en toi une envie de vivre malgré tout, pour toi et pour ta fille.

C'est si récent ! Un tsunami s'est abbatu sur toi,tu peux venir écrire,crier,hurler,demander de l'aide sur ce forum,il y aura toujours quelqu'un pour te répondre, promène toi sur les posts,tu y trouvera des réponses certainement.

Ce forum m'a sauvée d'une descente en enfer,je ne comprenais plus rien,j'y ai trouvé conseils,reconfort,pas de jugement mais un énorme soutien.

Tendresses pour vous deux.
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

En ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 34
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Oui...j'ai perdu mon père de 60 ans il y a 4 ans...j'avais alors beaucoup pris en charge...malheureusement les papiers ont un gout de déjà vu...un gout très particulier…
Mais à ce moment là, c'est ma moitié qui m'a aidé à traverser les étapes du deuil...là...c'est tout autre chose...J'ai perdu mon homme à moi...une partie de ma force...j'avais 18 ans...lui 24...on a tout construit ensemble...Même si je suis une femme indépendante et autonome, on faisait tout à deux depuis tellement d'années...on a traversé toute sortes de difficultés et on a jamais cessé de s'aimer...on était très complices, très soudés, plein de projets...on s'aimait très fort...mon cœur s'est brisé...mon cœur de femme...Mais mon cœur de maman semble intact...et c'est à cela que je me raccroche pour le moment...ma fille, mon amour...ils méritent ça…! Je les aime de tout cœur...ils sont mon tout…
Je l'aimerai à jamais...mon homme à moi….:-(...il fait partie de moi...et j'accepte la douleur physique et morale, la terreur que je traverse par amour pour lui...jamais il ne nous aurait fait du mal de son plein grès...il en aurait trop souffert...jamais il ne nous aurait quitté...alors je me dois d'avancer...par respect et parce que je l'aimais…
Pour y arriver....je continuerai à parler, à partager, à vous lire...ça ne peut que me soutenir...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3741
Citer
ça ne peut que me soutenir...
n'en doute jamais
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne adajul

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 34
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Cela fait 3 semaines aujourd'hui que mon chéri est "parti"...impression particulière que c'était hier et que cela fait plusieurs mois à la fois...
Je suis épuisée moralement et physiquement...la puissance des émotions est forte...tellement forte...je suis cassée...les gestes de mon quotidien sont devenus tellement lourds…
Je devrais reprendre le travail la semaine prochaine mais je m'en sens incapable…je retourne voire le médecin demain…
Ma fille de 6 ans et demi elle aussi est fatiguée...je lui explique que c'est normal...et puis c'est bientôt la fin de l'année...
Hier, je me suis sentie révoltée...une connaissance m'a transmis que des choses se disaient à propos du décés de mon amour...alors j'ai mis les choses au clair en expliquant exactement les circonstances de son décès...c'était un accident cardiovasculaire...probablement conséquent à une embolie pulmonaire...son coeur était fragilisé par une hypertension difficile à réguler qu'il avait depuis des années...par des calculs rénaux récurrents et tous ses traitements...son coeur n'avait malheureusement pas 43 ans...J'étais présente ce matin là... et les secours également, très rapidement...mais cela n'a pas suffit...il est parti tellement brutalement, sans seconde chance...on était dans plein de projets...personne ne s'y attendait....y compris lui, mon pauvre chéri...
Je me suis sentie révoltée...comment peut on spéculer sur ce genre de sujet...je me suis sentie "violée"...une intrusion brutale dans ma vie privée...
Je suis écoeurée...tellement fatiguée...:-(
Heureusement que ma fille d'amour est là...c'est mon coeur de maman qui me fait avancer...mon coeur de femme, lui, est brisé...
« Modifié: 27 Juin 2018 à 14:19:53 par adajul »

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 597
  • Le forum d'entraide durant un deuil
C'est si joliment dit... Et il était si jeune !
Oui, nos coeurs de femme sont brisés, et cette image de l'intrusion, je suis bien d'accord.
La mort est entrée par effraction dans nos vie, nous a volé celui que nous aimions, et nous laisse dévastées, épuisées, et oui, violées, je partage ton ressenti. L'écoeurement aussi.

Quant aux propos qui circulent autour de la mort de nos chéris, on en a même fait un sujet spécial, sur le forum.
Mieux vaut en rire.

Repose-toi, câline ta fille, ton chien, ton chat... Et reviens nous écrire, on t'attend.
Je t'envoie plein de tendresse, tu en as sans doute besoin.
Tu es là dans ma peau, comme un coup de couteau.
C'est chiant, le deuil.