Auteur Sujet: Beau temps, Mauvais temps  (Lu 4340 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne KrisNat

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 114
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Beau temps, Mauvais temps
« le: 31 Mai 2018 à 08:17:56 »
Bonsoir à vous tous et toutes qui me faites du bien depuis quelque temps.   

Je n'ai pas écrit avant, je n'en avais pas la force ni l'énergie.  Je le fais ce soir mais sans grande conviction quant à ce qui peut sortir de moi.  Je vais simplement vous raconter notre histoire.

Je m'appelle Nathalie, mon mari c'est André.   Il nous a quittés dernièrement suite à un long et courageux combat contre le cancer.  Un combat que nous avons fait ensemble pendant 3 ans, au terme duquel tout s'est écroulé.  Tout, autour et en dedans de moi.   

Nous nous sommes connus au collège, à 13 ans.  C'était une école privée, un endroit fantastique où nous étions pensionnaires durant la semaine et à la maison la fin de semaine.  Il a été mon premier amour,  m'a offert mon premier baiser.   Je me rappelle la toute première fois où je l'ai vu, notre première conversation.  Il arrivait d'Algérie où il avait vécu pendant 2 ans avec sa famille pour le travail de son père.  La bas, il fréquentait un Lycée français pour l'élite et quand il est arrivé avec ce petit accent français (nous sommes québécois), j'ai craqué.  Il etait brillant, avait un regard bleu intense et il parlait si bien...    Je rêvais d'Afrique et d'aider.   Dès nos premiers échanges, nous refaisions le monde.

Nous étions si jeunes.  Lui, il a su à ce moment que j'étais la sienne, la bonne, celle qu'il allait aimée toute sa vie.   Il a su aussi que nous avions des choses à vivre et à expérimenter chacun de notre côté.  Çe que nous avons fait d'ailleurs, après quelques petites années de collège.  Moi je n'avais aucune idée de rien... Nous étions si jeunes...

Nous avons fait chacun notre vie, en se croisant parfois mais toujours au mauvais temps.  Puis un jour, 20 ans plus tard, nous avons organisé une grande fête de réunion de notre promotion.   La magie de ce moment restera à jamais gravée dans ma mémoire.  Et c'est suite à cette soirée que nous avons repris contact.  Durant nos années séparées, il avait pris soin de tout mettre en place pour que mes rêves puissent se réaliser le jour où nous serions réunis.  Vous dire à quel point cet homme était merveilleux...  Il avait mis sur pied une entreprise, établi des contacts en Afrique et travaillé à un projet extraordinaire  pour me permettre de réaliser mon rêve.   Sans connaître à ce moment ses sentiments si profonds, je suis venue travailler avec lui à partir de là.  J'ai finalement vu et connu l'Afrique.  Plusieurs  fois.    Puis il m'a dévoilé toute sa vérité sur l'amour qu'il me portait depuis tout ce temps.  C'était tellement gros, j'ai eu du mal à y croire... Et j'ai mis beaucoup (trop) de temps à m'abandonner à lui. 

Il a attendu... Patiemment, sans jamais vouloir me faire de tord, en souffrant de mon absence...  de mes promesses non tenues...  d'un divorce extrêmement difficile et du manque de ses enfants...  Il m'a attendue parce qu'il savait que c'était moi, la femme de sa vie.   

Et il avait raison.  Comment il savait tout ça reste un mystère...  Mais il avait raison.  Nous étions faits l'un pour l'autre.  Parce bien évidemment, un jour je me suis abandonnée à lui et j'ai ainsi connu le grand  amour.  Un amour sain, vrai,  respectueux, grandiose.    Nous avons été amis, partenaires, amoureux et nous avons fait une équipe de feu. 

Puis est arrivée la maladie il y a 3 ans.  Boum, incurable.  Un cancer avancé avec métastases.  Il n'y a rien à faire, que peut être acheter un peu de temps avec quelques traitements qu'il faudra faire un apres l'autre, dans un ordre donné.   Chacun pouvant acheter entre quelques et plusieurs mois, toujours en causant des effets secondaires désagréables.  Ok, on prend le premier (hormonothérapie),  on gagne 3 mois, puis ca revient.  On prend la  Chimio, le maximum de sessions, pendant 8 mois, on gagne 2 mois de plus et ça revient.  Reste un traitement et on y met tous nos espoirs.  On gagne 3 mois et ça revient...  Ça revient toujours avec un peu plus de force en prenant toujours bien soin de détruire ou d'affaiblir le système au passage.  La on nous dit que c'est bien fini, qu'il n'y a plus rien à faire...   On y a jamais vraiment cru à la fin.  Et pas plus cette fois.   Y a de la recherche qui se fait, on va tenter cette avenue.   Çe que nous avons fait, mais il se faisait tard, la destruction etait bien entammée.  Ca n'a pas fonctionné.  Nous avons su début fevrier... On nous a dit moins de 3 mois.   Il est décédé le 8 avril, bien exactement 2 mois plus tard. 

Jusqu'à 2 semaines avant sa mort, nous y avons cru... On allait vaincre cette foutue maladie.   Pendant 3 ans, nous avons tout essayé, alimentation, médecine alternative, produits naturels, frequences radios...   Jamais nous n'avons lâché.    Puis, le 23 mars, en nous rendant à une transfusion sanguine, ça m'a frappée, comme un coup de poing au coeur.  C'était fini, je venais de perdre espoir.  Ce moment a été d'une souffrance inouïe, que je n'avais jamais anticipée.  Perdre espoir, c'est insensé.   

C'est à partir de là que la douleur s'est installée en moi, pour ne plus me quitter.  Les 2 semaines qui ont suivi ont été atroces.  Mon amour s'en allait et je ne pouvait rien faire.  Je l'ai accompagné jusqu'au bout, je l'ai rassuré, j'ai promis de me relever, de continuer et de vivre pour nous deux,  j'ai calmé ses inquiétudes, j'ai créé un environnement de confiance et d'amour à l'entour de lui...  Je voulais qu'il soit paisible et qu'il se sache aimé.  Je savais qu'il allait mourir mais je n'étais toujours pas prête quand le moment est venu.  Nous avons passé les 4 derniers jours dans une maison de soins palliatifs.  À chaque jour, lorsque la journée était passée, que tout le monde était parti, on se retrouvait tous les deux, tranquilles, je lui donnais à boire, on écoutait de la musique.  Il ne parlait presque plus et dormait beaucoup.  Il se réveillait souvent la nuit parce qu'il avait soif.  Un peu d'eau et on se rendormait.  De toutes façons, on ne dormait plus tranquilles depuis des mois.   À chaque jour, c'était une autre journée de passée et on se réveillait le lendemain.   Puis ce samedi soir là, il a eu de très grosses douleurs, comme je ne l'avais jamais vu en avoir.  Il etait 21:30, sa dose était  prévue à 22:00.  J'ai sonné et l'infirmière est venue lui donner une entre-dose.   Puis revenue à 22:00 avec la dose prévue.  J'ai dit que je n'allais pas dormir au cas où il ait encore mal, je voulais pouvoir les avertir rapidement.  Elle m'a dit de dormir qu'elle allait passé aux 30 minutes.  Je me suis endormie à 23:30 collée sur lui, puis réveillée 1h plus tard.  Elle etait à côté du lit et m'a dit qu'elle le trouvait encombré dans la gorge, qu'elle allait aller chercher un médicament pour le désencombrer et qu'elle revenait tout de suite.  Je me suis rendormie.  10 minutes plus tard elle m'a réveillé et m'a dit "il est en train de partir".  Je me suis immédiatement assise dans le lit en Indienne, je lui ai caressé la tête et le bras, j'ai dit ne t'inquiète pas, on va être ok.  J'ai tout ce que j'ai trouvé à dire.  Le reste il le savait de toutes façons.  Elle m'a expliqué qu'il aurait encore quelques respirations mais qu'elles seraient éloignées les unes des autres....  Ca a duré quelques minutes, je ne sais pas.  Puis un moment donné j'ai demandé s'il allait y en avoir une autre et elle m'a dit non.  Le coeur de mon amour avait arrêté de battre...

Ma vie venait de changer à tout jamais...

Depuis cet instant, je ressens un vide immense.  C'est comme un grand trou directement en plein milieu de mon corps.  Il me manque cruellement.  Je m'inquiète pour les enfants (les siens de sang et les miens de coeur) qui souffrent aussi beaucoup.  Je n'arrive pas à rester chez nous, dans notre maison...  J'arrive à y aller mais jamais seule.  Tout ca est tellement irréel...  Je fais de mon mieux pour m'en sortir mais je souffre atrocement.   On n'a pas eu assez de temps, mais ça a été les plus beaux moments de ma vie.  Lorsque je lui ai dit ça, il a repondu, tant mieux, c'etait exactement mon but... 

Finalement, il est sorti beaucoup plus de moi que je ne le pensais au début de ce récit. 

Merci pour ce forum et pour toutes vos contributions qui m'ont accompagnée dans les dernières semaines.  Je suis absorbée par ma douleur mais encore capable d'être sensible au fait que vous souffrez tous et toutes aussi beaucoup.  Mes meilleures pensées sont avec vous. 

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 348
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #1 le: 31 Mai 2018 à 09:50:36 »
Bonjour,

Je viens de te lire
Je viens de t'entendre
Je viens de écouter, humblement,
 Je ne suis pas 'une ancienne' de ce forum, mon compagnon est parti il y a presque 9 mois (seulement?)

Je souhaite simplement t'adresser les paroles de mon voisin de 90 ans ( un sage; veuf depuis 60 ans !) ':
" Accompagner quelqu'un apporte beaucoup, vous allez en recueillir les fruits dans quelque temps"

Je comprends depuis peu ce que ses paroles veulent dire .
Tu as donné beaucoup, mais il t'a donné beaucoup, beaucoup ....
Tu as eu cette chance inestimable d'avoir aimé et d'avoir été aimée . Tout le monde ne peut pas dire çà à la fin de sa vie .

Nath





Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4136
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #2 le: 31 Mai 2018 à 13:18:33 »
Citer
C'est à partir de là que la douleur s'est installée en moi, pour ne plus me quitter.  Les 2 semaines qui ont suivi ont été atroces.  Mon amour s'en allait et je ne pouvait rien faire.  Je l'ai accompagné jusqu'au bout, je l'ai rassuré, j'ai promis de me relever, de continuer et de vivre pour nous deux,  j'ai calmé ses inquiétudes, j'ai créé un environnement de confiance et d'amour à l'entour de lui...  Je voulais qu'il soit paisible et qu'il se sache aimé.  Je savais qu'il allait mourir mais je n'étais toujours pas prête quand le moment est venu

j'aurai pu écrire pareil ... un parcours de combat juste plus long avec plusieurs cancers ...

Oui accompagner apporte beaucoup, oui j'ai donné mais il m'a donné ...
Oui nous avons une chance que nous ne mesurons pas vraiment :
avoir aimé et été aimé(e)s ...
je sais que le trésor ne se révèle que peu à peu ... dans le manque
mais oui il est inestimable !

oui nous payons ce bonheur d'avoir vécu l'amour ... et c'est incommensurablement douloureux  :'(
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne KrisNat

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 114
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #3 le: 31 Mai 2018 à 16:49:08 »
Oui certainement... J'ai lu quelque part que la douleur est proportionnelle à l'amour qu'on a connu.  Et que si l'on est très chanceux dans cette vie, ça voudra dire que l'on souffrira aussi beaucoup des pertes qu'elle nous imposera. 

Pour ma part, c'est très intense en ce moment.  Mais j'ai la grande chance d'être tres bien entourée.   Et nous avons eu un certain processus ensemble avant sa mort aussi.  2 aspects qui me facilitent un peu les choses.  Je pense.

J'ai la certitude absolue de son amour, les enfants aussi.  Je pense que c'est ce qui m'est le plus réconfortant.  Même si nous n'avons pas reçu d'Adieu (ça aurait été pour lui comme d'abandonner, ce qui lui était impossible),  nous savons, hors de tout doute que son amour pour nous etait plus fort que tout.   

Il avait 52 ans à sa mort.  Moi 51.   Les enfants, 22 et 19 ans.  Je nous trouvais bien jeunes....  Je réalise en lisant sur ce forum que là aussi nous avons eu une certaine chance.   J'imagine, que peu importe l'âge,  on n'a l'impression de s'être fait voler du temps.   

Je ne sais pas comment je pourrai vivre sans lui, il était toute ma vie.  Il etait mon quotidien, nos projets, nos rêves, mon passé et mon avenir.  C'est la Merde avec un grand M.   Mais j'ai promis et je tiendrai cette promesse.

Belle journée et merci de votre présence.
Nathalie


Hors ligne lololita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 190
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #4 le: 01 Juin 2018 à 17:00:13 »
Nathalie,

 Ton récit m'a mis les larmes à l'œil,tellement touchant,tellement poignant ! Tu as eu la chance de connaitre l'amour avec un grand A ,moi aussi,et même si la mort nous a séparés cela reste une rencontre merveilleuse et je ne regrette rien.

Tellement dur,tellement injuste,tellement insupportable, le manque,la détresse,la tristesse...... Nous sommes tous avec ces sentiments qui nous dévorent, le deuil au jour le jour ou même d'heure en heure,plus d'avenir ,plus goût à rien !

Alors oui ,crier,hurler ,écrire nôtre douleur  pour l'user apaise quelques instants,le soutien des membres m'aide aussi beaucoup,c'est inestimable d'être compris.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Lamartine

Hors ligne KrisNat

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 114
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #5 le: 01 Juin 2018 à 23:14:21 »
C'est si difficile d'imaginer ce que sera ma vie maintenant !  J'arrive à peine à la maison (je viens les week-ends).  Avec amis ou famille bien sûre.  Toute seule je n'y arrive pas.  Tout ici est notre vie.  Tout ici est mon amour.   C'est notre endroit préféré, je devrais m'y sentir bien, comme avant.  Mais non, je me cherche continuellement et je n'arrive pas à grand chose.  J'ai mis à vendre il y a quelques semaines.  C'est notre petite entreprise agricole.  Notre projet de rêve.  Mais il est loin de tout ceux qui restent et qui me font du bien.  C'était parfait pour nous deux...   Mais nous deux çe n'est plus que moi et je n'y arrive pas toute seule.
J'espère de vendre rapidement.  Je ne sais pas pourquoi, je ne connais pas la suite.  On avait pris cette décision ensemble pour nous rapprocher des soins et de la famille.  Et surement parce qu'il savait que sans lui ca n'avait aucun sens.

Je suis bien entourée pour ce week-end et je vais tenter d'en apprécier chaque moment.

Je pense à vous beaucoup, je suis si chanceuse d'être tombée sur vous.  Çe qui nous unit est malheureux mais ça nous unit.  Et on dit que l'union fait la force.  Merci
Nathalie

Hors ligne Zabeth

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 64
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #6 le: 03 Juin 2018 à 22:41:42 »
Bonsoir , comme ton histoire me fait remonter les derniers jours, les derniers moments de mon mari parti d un cancer le 11 mars! le changement de respiration, les derniers souffles, l infirmière qui m annonce qu il va partir! que c est difficile à vivre ces moments. il allait avoir 57 ans, moi 54. on s est battus ensemble contre mon cancer il y a quelques années. nous avons recommencé à nous battre contre le sien mais il est parti. que c est dur sans lui. je me retrouve seule. il me manque tellement. je vous souhaite beaucoup de courage.

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 348
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #7 le: 04 Juin 2018 à 12:56:54 »
Krisnath,

Je comprends tellement ce que tu ressens .
Impossible les premiers mois de vivre dans la maison ou l'appartement .
Et..... Parfois ..... on peur changer d'avis . On peut avoir besoin justement de se retrouver dans cet environnement .
c'est mon cas . J'ai dis tout de suite : NON ,je ne peux pas vivre dans" notre" appartement . Et deux mois plus tard j'ai voulu y retourner . J'aurais aimé  continuer d'y vivre ....
Mais juste pacsée j'ai du partir ....Les enfants de mon compagnon veulent vendre !

Je peux juste conseiller de prendre son temps ....
Si on a le choix !

Nath


Hors ligne Denpaolig

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 183
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #8 le: 04 Juin 2018 à 19:03:41 »
Bonsoir KrisNath,

Que d'amour dans ton écrit... Je crois que c'est Jean-Louis Trintignant qui avait dit aux gens présents aux obsèques de sa fille de ne pas être tristes mais d'être heureux de l'avoir connue... Evidemment que la mort est violente mais c'est vrai que d'avoir connu des gens capables de donner autant d'amour que ton homme, c'est un cadeau inestimable. Chéris tous les souvenirs de bonheur et acceptes que l'absence, un jour, te sera moins douloureuse...

Prends bien soin de toi,

Muriel.

Hors ligne KrisNat

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 114
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #9 le: 06 Juin 2018 à 05:30:57 »
Merci Muriel,  c'est vrai que j'ai reçu et partagé ce cadeau extraordinaire qu'est l'amour véritable.  J'ai été choyée et je me le redis cent fois par jour.  J'espère aussi cent fois par jour que ce soit suffisant pour tenir pour la suite de ma vie.  En ce moment c'est l'immense vide intérieur...   Mais j'ai mes souvenirs d'amour, je m'y accroche.

c'est dans à peine 3 jours que se changeront en mois ce que je comptais en jours... puis en semaines... depuis sa mort.  Ça a fait 8 semaines dimanche.  Mais vendredi ce sera bel et bien 2 mois.  Quand les premiers jours sont devenus une semaine, je ne pouvais pas croire qu'un jour les semaines deviendraient des mois...  Et voilà que ça arrive.  Toutes des petites étapes qui me rappelle qu'on ne peut pas revenir en arrière.   Maintenant je ne peux pas croire qu'un jour les mois deviendront une année... 

Pourtant c'est bien réel.   Et j'ai le coeur en miettes.
Bonne nuit à vous toutes
Nathalie

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1843
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #10 le: 06 Juin 2018 à 06:52:23 »
Kris Nat,
Je suis à mon tour très touchée par votre histoire, à tous les deux. T'accrocher à tes souvenirs d'amour, c'est le plus beau cadeau que tu puisses lui faire, et te faire.
Il va t'accompagner toute ta vie, comme tu l'as accompagné. Votre lien est fort, magnifique, et tu en parles si bien.
On a envie de te lire encore, autant que tu le souhaites, pour revivre de note côté les beaux moments avec nos aimés.
J'en ai, pour ma part, bien besoin...
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne KrisNat

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 114
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #11 le: 07 Juin 2018 à 04:25:47 »
Je suis allée chez la coiffeuse aujourd'hui, les réparations à ma chevelure se font en plusieurs étapes...
Je les ai beaucoup malmenés mes cheveux dans les derniers mois de la vie de mon chéri.  Il m' avait souvent fait mention au cour des années qu'il aimerait que je les laisse pousser naturellement,  il disait que je n'avais pas besoin de teinture, que j'étais une beauté et que ces artifices ne m'étaient pas nécessaires.    Et moi de répondre, mais ça va pas ?  Je ne ferai ça que lorsque nous en serons à nous bercer sur notre balcon.   Puis un jour, j'ai réalisé que peut être ca n'arriverait pas... Que peut être nous ne serions pas vieux ensemble.  Ce jour là j'ai décidé de précipiter un peu mon "vieillissement",  et nous donner l'illusion de "vieillir" ensemble.  J'ai voulu qu'il puisse voir de ses yeux, çe qu'il aurait dû voir des dizaines d'années plus tard. Alors j'ai essayé de me teindre en gris...  Mais passer du brun ou gris quand le temps presse, çe n'est pas simple.  J'ai eu beau tout mettre en œuvre, ca n'a pas donné de si bons résultats.  Il aurait fallu un décolorant de plus mais j'avais déjà perdu beaucoup de cheveux et ceux qui restaient étaient vraiment abîmés par tous ces produits chimiques.   Tout de même, il a pu me voir grisonnante, un sourire que je n'oublierai jamais.   La couleur grise n'a pas tenue longtemps, ça a tourné au blond rapidement, mais les dommages perdurent encore...    Quelques jours après sa mort, j'ai repris ma couleur "naturelle" brune et j'ai du couper beaucoup et traiter...    Évidemment ma chevelure n'a aucune importance et je me fout des dommages qu'elle a subit, je vous racontais cette tranche de vie car je pensais à ce moment, à cet élan que j'ai eu, à mes cheveux gris,  à sa surprise et à l'intense regard qu'il a eu sur moi à ce moment précis.

Çe que je donnerais pour revivre cet instant...



Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1843
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #12 le: 07 Juin 2018 à 09:19:39 »
Je trouve au contraire ce souvenir très important. Et la symbolique du temps qui va passer sans eux nous concerne tous...
Je trouve ça très douloureux, justement. J'aurais tellement aimé vieillir à ses côtés, il était de plus en plus beau, avec ses cheveux grisonnants...
Quant à moi, je continue les colorations châtains, mais de plus en plus clair, pour petit à petit faire apparaître le gris.
J'ai peur de vieillir sans lui. Plus personne ne me regardera comme il m'a regardée. :'( :'(
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4136
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #13 le: 07 Juin 2018 à 18:54:34 »
à chaque deuil j'ai eu besoin de changer de tête ...
j'avais des cheveux courts blonds à sa fin de vie qui demandait coupe et décolorations ... = entretien ...
au décès j'ai cessé de décolorer pour retrouver ma couleur naturelle et laisser pousser ...
je les maintenais au carré ..
jusqu'au décès 2 ans et demi après de ma maman
là depuis je laisse pousser
et j'ai retrouvé ma tête d'ado ...
ça me convient ...
jusqu'à ce que j'ai envie d'autre chose ...
cela fait partie de nous, notre image ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne KrisNat

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 114
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Beau temps, Mauvais temps
« Réponse #14 le: 11 Juin 2018 à 16:24:38 »
Difficile lundi.  Comme tous les lundis, quand je reviens de notre maison ou j'ai passé quelques jours.  Ça a fait 2 mois vendredi qu'il n'est plus là.   C'est un mystère pour moi le temps...  comment toutes ces années peuvent passer si vite et 2 petits mois etre une éternité. 
Je lis, je relis et je relis encore... Je suis dans la lecture du Dr Fauré, qui etait éclairante jusque là et qui me donnait à croire que j'y arriverais, comme tant d'autres.   Puis là j'en arrive à la question que je n'avais pas encore attaquer de front.  QUI AVEZ-VOUS PERDU ?  Je n'ai d'autres choix que de réaliser l'ampleur de ma perte.  Et là c'est un envahissement gigantesque.  Un tsunami d'émotions.  Et je n'ai qu'une envie, communiquer avec lui.  Le manque est hallucinant. 

J'ai perdu quelqu'un oui, mais dans ce quelqu'un il y a tout ce en quoi je crois, et tout ce que j'aime.

Il y a un meilleur ami, il y a de la confiance, de l'espoir, des projets, un avenir.  Il y a des souvenirs, des secrets, de la chaleur, des regards.  Il y a du quotidien,  de la complicité, de la sécurité, de l'émerveillement.  Il y a du calme, de l'amour inconditionnel, de l'assurance.   Il y a du partage, des aventures, des sourires.  Dans ce quelqu'un il y a la vie.  Notre vie.   Et il y a la communication, maintenant coupée...

C'est ca que la vie m'a repris, et bien plus encore.

Aujourd'hui, c'est une tristesse infinie qui m'habite.
Belles pensées pour vous tous

Nathalie