Auteur Sujet: accident de la route  (Lu 1783 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Myeven

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
accident de la route
« le: 24 Septembre 2016 à 21:46:58 »
Bonsoir
J'ai perdu mon compagnon le 18 juin d'un accident de la route, a presque 3 mois de ce drame je n'arrive toujours pas à accepter la situation.  J'ai 32 ans et 2 petits garçon de 7 et 4 ans, c'est la première fois que je poste.
Je vis un cauchemar depuis,  je repasse en boucle le jour du drame, du moment où je comprends que c'est très grave jusqu'au moment où le docteur m'annonce "malheureusement on a rien pu faire pour le réanimé" puis je revois cette image de lui allongé sans vie avant de refermer son cercueil", Tout ce monde qui défile chez moi, l'annonce à mes enfants pour leur dire qu'on ne reverra pas papa.
Tout le monde pense qu'un psychologue peut m'aider mais la douleur et le chagrin sont trop grands ça changerai pas grand chose je devrais toujours affronter ces journées sans lui, il me manque terriblement et je ne passe pas une journée sans pleurer. Pourtant j'ai repris le travail et à la maison je me dois de continuer surtout pour nos enfants mais c'est très dur,  je craque souvent dans ma voiture en rentrant du travail ou le soir quand les enfants sont couchés.
Mais malheureusement ça m'arrive souvent devant eux je ne me contrôle pas toujours! mon grand est suivi par une psy depuis peu il a fait sa 1ere séance avec moi.
Je sais que sur ce forum des personnes vivent pareils et je crois qu'elles seront les seules a comprendre ce que j'endure.

Amicalement

Hors ligne Titenam

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 136
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : accident de la route
« Réponse #1 le: 25 Septembre 2016 à 08:32:10 »
la seule chose que je peux dire, est que je comprends ta situation...je vis la même chose.... voir quelqu'un, un Psy , ne te ramènera rien, mais t'apportera de l'aide...parce qu'auprès de lui tu pourras tout dire...un peu comme ici, d'ailleurs....l'entourage, c'est parfois lourd a porter aussi...car ils ont aussi leurs chagrins...tu dois déjà gérer le tien, et celui de tes enfants...

pensées affectueuses

Hors ligne Myeven

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : accident de la route
« Réponse #2 le: 25 Septembre 2016 à 12:30:08 »
Merci pour ta réponse je voit bien sur tout ces post que je ne suis pas seule à traverser cette pénible épreuve!!! merci de tes conseils

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : accident de la route
« Réponse #3 le: 26 Septembre 2016 à 16:14:57 »
  Bonjours mimineel. Tu as eu raison de t'inscrire sur ce forum, il apporte beaucoup, ici nous nous comprenons tous.
  Trois mois c'est encore tout récent, contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes. Nombreuses sont celles qui se disent "qu'on commence à s'habituer"  :( on "s'habitue" en effet, mais pas dans le sens où on l'imagine: les premières semaines, on est encore sous le choc, on "sais" que l'autre est parti pour toujours, on ne peux pas ne pas le savoir, mais on a du mal à réaliser ce que représente vraiment de vivre tout le reste de notre vie sans Lui. C'est pourquoi, les premières semaines ou mois passés, la souffrance, l'absence empirent...c'est un pasage obligé, aussi insoutenable que ce soit sur le moment.
  Ce n'est que lorsque plus de temps a passé que cette phase s'adoucit, que, par intermittence d'abord, puis plus sensiblement, les merveilleux souvenirs liés à l'être aimé nous apportent plus de reconnaissance de l'avoir connu, d'avoir eu le privilège de connaître ce grand bonheur, et de savoir qu'il était partagé. Ca ne se fait pas du jour au lendemain évidemment...
  Ton deuil est d'autant plus traumatisant qu'il est arrivé brutalement, alors que rien ne pouvait la laisser supposer. Je suis de tout cœur avec toi.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)