Auteur Sujet: Hey les amis!  (Lu 4831 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Lauren

  • Invité
Hey les amis!
« le: 09 janvier 2012 à 11:59:19 »
Bonjour à tous,

De retour cette nuit du Sud Ouest. Un moment d'émotion forte quand les cendres ont volé et sont tombées doucement sur l'eau, recouvertes immédiatement par un gros rouleau qui est venu déferler sur la digue. On a sorti des beaux verres, un bon vin, le très bon fromage qu'il aimait, bien sec, bien fort. On n'a pas beaucoup parlé, sauf son fils qui faisait le pitre, il a de qui tenir.
Ensuite restau, balade en voiture, pot. On a bien ri, parlé de lui un peu, pas trop. Je savais que tous ceux qui étaient là auraient aimé par-dessus tout qu'il soit parmi nous mais personne ne l'a dit, c'était inutile.

Dimanche je me sentais étrangement sereine, comme quand on a rendu tripes et boyaux pendant des heures, et qu'on se dit ça y est, la crise est passée, je vais pouvoir enfin dormir ( désolée, c'est la seule image qui me vient :-\). Je me suis dit que j'allais arrêter de courir derrière la vie de Marc. Vous avez vu? j'arrive enfin à dire son nom ;)   

Je suis rentrée à l'hôtel, je me suis fait une séance d'hypnose. J'ai eu un peu de mal, parfois les images qui viennent sont fausses, de l'autosuggestion, mais je le sais et j'attends les vraies, celles qui viennent quand je parviens à mettre mon corps en pilote automatique.

On était tous les deux attablés à une terrasse en pleine montagne, personne au bar, ni sur la terrasse. Face à nous il y avait une autre montagne, avec une gigantesque roue taillée dans le rocher qui tournait horizontalement à toute vitesse. Sur la roue un tout petit bonhomme qui se relevait, tombait, se relevait, tombait, à cause de la vitesse de rotation. Brusquement il s'est levé, il a dit: Bon ben j'y vais, sans se retourner, sans me faire un signe, il est parti. Il est descendu vers la roue mais il n'est pas monté dessus. Une porte s'est ouverte en pleine montagne, il est entré, la porte s'est fermée. Je suis restée à pleurer, à dire non, non, non, mes larmes coulaient sur le lit. Je suis restée longtemps comme ça. Puis j'ai quitté le bar et j'ai descendu la montagne. Il y avait sous mes yeux la ville et ses lumières, de nuit. Je me suis dit: la ville est là, j'y vais.

Vous allez encore me prendre pour une barge, c'est pas grave. Pour moi ça a un sens. J'ai vu que les lumières de la ville c'était la vie, et j'y vais.

Ce matin ça va. Yohann merci pour ton mess perso, ça m'a fait très très plaisir de te lire cette nuit, en rentrant. On pense les uns aux autres alors qu'on ne s'est jamais vus. Comme quoi, la vie est là, non, pas toujours simple et tranquille.

Ce n'est plus : j'aime Marc, mais je vis, c'est: je l'aime, et je vis. La différence est là. Bon je dis ça mais demain je risque de plonger à nouveau, glaps :-\. Mais j'ai vécu ces moments, et c'était bien.

 :-*  :-* :-* Je pense à vous tous. Lauren

Hors ligne Marina Saboya

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
Re : Hey les amis!
« Réponse #1 le: 09 janvier 2012 à 12:31:54 »
Lauren, oui, nous avons tous beaucoup pensé à toi ce week end.
Et quel plaisir ce message calme et joyeux en même temps!

Personne ne te prendra pour "une barge", et même beaucoup vont t'envier de pouvoir faire ces retours intérieurs qui semble te faire avancer. Des retours qui font avancer... Je ne suis pas très claire!

Je t'embrasse fort, Lauren.

PiMa
PiMa

Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé.

Ghislide

  • Invité
Re : Hey les amis!
« Réponse #2 le: 09 janvier 2012 à 14:00:01 »
Bonjour Laureen,

J'ai également eu une pensée pour toi ce week-end et ce que tu as fait, quelque part, je l'envie et je regrette de ne pas avoir eu ce courage.
Je savais que le choix de Gilles était l'incinération, mais pour la dispersion de ces cendres, c'est moi qui ai fait le choix du "jardin du souvenir", pensant qu'il y resterait un peu de lui et que j'aurai un endroit où aller pour me recueillir... mais je suis sure qu'au fond il aurait préféré que ses cendres soit dispersées ailleurs, dans un petit coin de Bretagne, en bordure de mer, qu'il affectionnait tout particulièrement.
C'est à cet endroit dans un premier temps auquel j'ai pensé, mais les Pompes Funèbres m'ont tellement découragée avec "vous ne pouvez pas garder les cendres chez vous, ce n'est plus autorisé"... "pour la dispersion en mer, il faut des autorisations de la commune concernée", et j'en passe...
Je n'avais qu'une envie, qu'on en finisse avec toutes ces formalités et j'ai donc opté pour le fameux "jardin", il serait plus près de moi.
J'y suis retournée 2 mois après, mais rien... Juste la douleur du souvenir de ce jour "d'au-revoir" qui a refait surface... mais j'ai senti qu'il n'était plus là, le vent, la pluie avaient fini d'emporter la moindre poussière de lui.
Finalement, je n'y suis plus retournée.
D'où mon regret, en te lisant, de ne pas avoir suivi ma première idée, je pense qu'il aurait aimé...

Je t'embrasse bien fort
Ghislaine

Lauren

  • Invité
Re : Hey les amis!
« Réponse #3 le: 09 janvier 2012 à 14:31:37 »

Ghislaine ne regrette rien. Ce ne sont que des cendres, il n'est plus dedans. C'est le geste qui fait du bien, mais le contenu quelle importance?

Si tu le sens, appelle vos meilleurs amis, retrouvez-vous dans ce petit coin de Bretagne, asseyez-vous face à la mer, trinquez, mangez, riez, jetez à la mer un verre de son vin préféré, ou autre, je ne sais pas, et dites-vous que c'est pour lui. Un verre de vin ce n'est probablement pas interdit par la mairie, merd..!! Ce qui compte ce n'est pas une boîte pleine de poussière, c'est de penser à lui ensemble, de l'entourer, de vous entourer avec lui.

Ce n'est pas le geste des cendres qui m'a fait du bien, c'est la communion ( je n'aime pas trop ce mot, sans doute mon passé d'obligations religieuses qui me pèse, pardon Christine :-\ :) ), tous ensemble, à l'endroit qu'il aimait. Enfin c'est comme ça que je le sens.

Je t'embrasse Lauren

Lauren

  • Invité
Re : Hey les amis!
« Réponse #4 le: 09 janvier 2012 à 15:12:06 »

Ou des fleurs, ou n'importe quoi qui n'abîme pas la nature! Et si la commune te met une amende, demande-lui à combien elle évalue l'amour que vous aviez tous pour ton homme. Non mais c'est vrai sans blagues!

J'arrête de délirer.  :-* L

Ghislide

  • Invité
Re : Hey les amis!
« Réponse #5 le: 09 janvier 2012 à 16:48:20 »
Oui, Laureen, tu as raison, ces poussières de lui n'étaient que des poussières, mais je crois que j'essayais de me raccrocher à quelque chose qui est Lui  ou a été Lui : la "matière",  le palpable... tout en ayant conscience finalement que l'essentiel est ailleurs.

Mais ta réponse est un rayon de soleil dans cette journée grise et pluvieuse :
J'aime l'idée de retrouvailles avec ceux qui l'ont aimé, un verre de son bon vin à la main, celui qu'il mettait de coté pour les grandes occasions.
Lors de notre mariage, tous nos invités (une vingtaine tout au plus, mais les plus intimes) nous ont donné rendez-vous pour notre premier anniversaire de mariage, en Bretagne...
Au lieu de cela, c'est la cérémonie d'au-revoir qui a eu lieu car Gilles est décédé le 17 juillet de l'année dernière et nous nous étions mariés le 16 de l'année précédente.
Alors je pense que ce serait bien, pour suivre le fil de  ton idée, qu'au lieu de restée seule pour le 1er anniversaire de son départ, de réunir, parmi ceux qui le souhaitent de nos proches et amis, de lui dire qu'on l'aime et qu'il est toujours présent en nous, en buvant à son souvenir.
Et puis tu as raison, un petit verre de vin jeté à la mer ne va pas saouler tous les poissons et nous ne dirons rien au maire. S'il venait, d'aventure, à passer par là juste à ce moment, nous l'inviterions à boire un petit coup  ::) il ne pourra pas refuser du si bon vin...

Pour faire écho à ta réponse Yohann, ce nom de "jardin du souvenir" en fait n'en est pas vraiment un à mes yeux : il n'y a pas de fleur (ce n'est pas permis - encore une fois !) pas même de pelouse, il y a juste une petite passerelle à l'autre bout du cimetière, qui ressemble à un petit pont japonnais, et sous cette passerelle des galets où sont déposées les cendres des défunts.
Je ne pourrais donc même pas cueillir quelques fleurs ou même prendre une poignée de terre de ce jardin-là, il n'y a que du gravier...
Mais je retiens aussi l'idée des fleurs : il les adorait, surtout les orchidées

Bisous
Ghislaine

koala

  • Invité
Re : Hey les amis!
« Réponse #6 le: 10 janvier 2012 à 04:38:08 »
Bonjour Lauren!

En lisant ton message, je me suis reconnu un peu! Il est vrai que mon conjoint s'appelle Marc aussi!

J'ai vécu ce sentiment de sérénité, quand je suis retourné au salon funeraille pour le colombarium... je n'avais pas vu l'urne dans laquel la poussière d'étoile comme je dis a mes enfants sont déposé! Cela a mis un terme au rite funéraille, car il y avait eu exposition et service à l'église et je n'y étais pas retourné ensuite. Depuis, je suis un peu plus sereine. J'ai même apporté mes trois petits bouts choux voir papa! Ma plus vieille ma fait tellement rire du haut de ses 5 ans, quand je lui ai dit que c'étais le temps de dire bye a papa... en parlant de l'urme.... "Maman, c'est pas papa qui est là! Il est dans le ciel" Alors, ma fille m'a fait réalisé qu'elle avait parfaitement raison... nos amours se trouve ou l'on veut!

En lisant les autres messages... je pense que c'est une bonne facon de célébrer l'anniversaire. Nous ne sommes pas obliger de rendre se moment encore plus triste qu'il ne l'ai déjà! Je crois que je ferrais un méga party d'halloween l'an prochaine (mon conjoint est décédé le 27 octobre)! On va avoir du plaisir en son honneur! En l'honneur de mon petit Koala! (C'étais notre surnom d'amour)

Annie