Auteur Sujet: 38ans veuf apès 15 ans de bonheur avec mon Ange et nos 3 enfants  (Lu 13859 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mavie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 32
Re : 38ans veuf apès 15 ans de bonheur avec mon Ange et nos 3 enfants
« Réponse #30 le: 01 Février 2014 à 00:26:04 »
Bonsoir et MERCI a vous tous,

Vos messages sont Amour et l'Amour est plus fort que Tout. Comme je dit souvent notre peine est né de l'Amour et cet Amour est Eternel car il nous a été donner....

Je ne vais pas écrire ici ce que spirituellement j'ai en penser. Car je ne voudrais pas que mes mots ne blesse qui que ce soit.
Et pour comprendre il faut écouté et non entendre, il faut écouté avec le cœur et non avec les oreilles, car...

Ce que je peux dire c'est que ma foi est grande et quel est mise a dur épreuve.
Car maintenant que je sais et qu'il sait que je sais, comme je l'ai dit depuis le début, rien ne sera fait pour apaiser ma peine.
Mais peut importe ce qu'il en est ici, le principal est de savoir que tout n'est que continuité par et grace a l'Amour.

La réalité,
Ma réalité est insupportable et invivable. J'ai vue et j'ai dit ...ce triste jour. Et ce que j'ai vue et ce que j'ai dit, je l'ai vécu et je le vie.
Ce qui aurait du etre après, par la personne que j'ai été, na pas été, bien au contraire. Car ce que j'ai demander, je devais le demander.
Et ce qui en a été après est la preuve (pour moi) que tout n'est pas fini. Mais dur, insupportable et invivable réalité de ma vie et bien d'autres on la vie bien plus dur que la mienne. La nos douleurs nous serons récompense car dans notre peine et notre douleur nous n'avons ni haine ni colère, mais l'Amour. Car maintenant nous savons.

Je ne regarde plus le temps, il est arreter. je suis, sans etre, je fais sans faire, j'attend. Je regarde le ciel, je Lui parle, je lui parle.
je parle souvent seul, je parle sans que l'on puisse me comprendre, je Lui parle, je lui parle et j'attend.
Trop dur de vivre cette vie, de vivre cette peine, cette douleur, cette solitude et pourtant il nous faut et nous font tenir.
Alors j'attend, j'attend que ce qui doit etre fait ce face, sans penser a demain, ni meme a la minute qui passe, j'attend.
Car je ne suis plus, je ne suis pas, je ne sais plus, ce n'ai pas moi, ce n'ai pas ma vie, je suis un autre dans un autre monde, une autre vie.
Cette réalité fait mal, très mal c'est l'insupportable, alors je ne la vie pas je la porte, comme la peine de ma femme et celle de mes enfants. Et si je pouvais prendre la peine du monde pour que tout mal disparaisse a jamais je le ferais car je sais, maintenant ce qu'est l'invivable.

Que nos anges qui nous ont amenés l'Amour Eternel qui nous a étés donner, nous guide dans la lumière par l'Amour.
Stéphane

Hors ligne Naya

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : 38ans veuf apès 15 ans de bonheur avec mon Ange et nos 3 enfants
« Réponse #31 le: 14 Mars 2014 à 00:06:26 »
Salut ,
Je vous comprends moi j'ai perdu l'homme de me vie le 10/08/2013 cette date c un cauchemar ds ma vie
Comment vivre sans l'etre que j'aime le plus au monde comment continuer a vivre c déjà sept mois et je ne Pense qu'a  le rejoindre
Courage
bonsoir
Je ne sais pas trop ce que je fais ici, je vis un cauchemar depuis plus d'un mois maintenant, 41 jours exactement.
Ce matin du 19.09.2013 je suis réveillé par le téléphone, je décroche, mon fils ainé de 14 ans accompagné de sa mère qui conduit notre voiture me dit: Papa, Maman a mal à la tete.
Moi: Passe- moi Maman
Mon fils: Elle arrive pas à parler.
Moi: VOUS ETES OU?
Mon fils: devant le collège
Moi: APPEL LES POMPIER J'ARRIVE.
Je cours comme un fou en direction du collège qui est a 500 m. j'arrête la première voiture que je vois en demandant à la conductrice de bien vouloir m'emmener devant le collège, que ma femme fait un AVC.
Pourquoi ai-je dit ça?
J'arrive devant le collège, rien, personne. je fais le tour et recroise la conductrice qui me dit de venir tout de suite, que ma femme est avec les pompiers.
je remonte dans la voiture nous arrivons devant le rond point du collège. je vois mon fils debout en pleure, une amie a ma femme est a ces cotés, je vois les pompiers autour de la voiture, ma femme est assise dedans, ses yeux sont dans le vide, elle ne bouge plus, ne parle plus. les pompiers me demandent de m'écarter, il la sorte de la voiture pour la mettre dans leur camion. Un d'eux lui demande de bouger ou de serrer la main droite. Il sent un léger serrage de la main, côté gauche rien ne bouge.
je suis déboussolé je prends mon fils dans les bras et lui demande ce qui c'est passé.
mon fils me dit que sa mère a tapé d'un coup, le trottoir à deux reprises avant qu'il lui dise de freiner, ce quel fait avant qu'il serre le frein à main.
Mon fils ainé de 14 ans a vu sa mère commencer a partir.
les pompiers attendent le SAMU, qui arrive un bon quart d'heure après, il l'examine et décide de l'emmener à l'hôpital de Melun.
là il me dise que ma femme a fait un AVC. je suis effondré, ils me disent que d'après le scanner c'est très grave et que si elle sens sort elle aura de graves séquelles.
Il appelle la salpêtrière, qui accepte de la prendre en charge, les pompiers l'emmènent et je les suis en voiture avec l'amie de ma femme.
Arriver le bas je cherche, je tourne en rond avant de trouver où elle est.
je vois le médecin qui me dit. Qu'ils ne peuvent rien faire et qu'ils attendent que son état se dégrade.
je lui demande combien de temps, il me dit c'est une histoire d'heures, je lui demande de la garder envie le temps que nos trois enfants de 14- 11 et 8 ans lui disent au revoir.
je rentre chez moi et 2 heures après je retourne à l'hôpital accompagner des mamy et papy, des amis et biensur de nos enfants qui ne savent toujours pas que c'est la dernière fois qu'ils verront leur mère en vie.
je vois le médecin, qui me dit que cérébralement le cerveau c'est arrêter à 2h38. je suis vidé, anéanti, j'ai espéré mais la réalité est là, ma femme va mourir.
Je retourne voir mes enfants, amis et parents, je m'assoie en face de mes enfants et leur dis, que maman est très malade et quel va partir au ciel.
Mes enfants ce mettes à crier, à hurler, mon dernier hurle NON, NON, NON, NON, MAMAN, MAMAN.
C'est horrible, insupportable, invivable.
j'essaye de les prendre tous les trois dans mes bras mais je n'y arrive par, leurs cries m'arrache ce qu'il reste de mon cœur.
je leur dit de venir avec moi dire au revoir à leur mère. nous rentrons dans la chambre, ils l'embrasse, lui parle et je suis là sans rien pouvoir faire. Leurs pleures et leurs peines me transperce de partout.
mes parents les prennent et ils sortes de la chambre. je reste là avec elle, je l'embrasse, lui parle, elle a déjà des bas de contorsion, son corps commence à être froid, je pleure, je pense a partir avec elle, je pense a nos enfants, je pleure j'ai mal je la regarde et lui dit au revoir, je regarde le médecin et d'un signe de la tete, il s'approche et enlève le tuyau qui la faisait respirer, je la vois s'éteindre tout doucement en quelques secondes. je luis dit que je suis la, que je l'aime, que je vais prendre soins des enfants et surtout qu'elle vienne me voir. je pleure, je pleure, je pleure en sortant de la, la laissant seul et rejoignant nos enfants.
je suis vidé, dépouiller, anéanti ma femme, l'amour de ma vie est partie.
une semaine se passe avant les obsèques, je vais la voir tous les jours, je pleure sur elle, je l'embrasse, la caresse en lui disant que je l'aime....
Le jour des obsèques, nous passons à l'église avant d'aller au crématoruim, je reste la accompagner de mes frères à attendre ses cendres qui me sont remises dans une urne deux heures après.
Je rentre à la maison retrouver mes enfants avec ma femme, mon ange, mon cœur, ma vie, sous le bras dans une urne encore chaude.
Ce moments la est lui aussi une horreur, un cauchemar
Depuis ce matin du 19 septembre 2013 date ou la mère de mes enfants agé de seulement  40 ans est partie, nous vivons mes enfants et moi un vrais cauchemar. Quand allons-nous, nous réveiller.
Merci de m'avoir lu. Inutile de vous dire que je suis perdu, ma femme était tout pour moi, nous étions inséparable.
C'était la femme de ma vie, nous, nous étions trouver et étions fait l'un pour l'autres.
je n'est qu'un seul souhait c'est de la retrouver le plus tot possible.

Hors ligne vanessa 25

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 38ans veuf apès 15 ans de bonheur avec mon Ange et nos 3 enfants
« Réponse #32 le: 13 Avril 2014 à 17:03:19 »
Bonjour,je viens de lire votre histoire qui m aprofondement toucher et emue et je me suis retrouver beaucoup dans votre histoire vos mot vos pensee tt ca c est ce que je me suis dis et a peu pres le meme vecu moi mm j ai 3 enfants et j ai perdu mon mari le 17 novembre 2012.Devoire dire au revoir l annoncer a ses enfants se souvenir de tt dans les moindre detail comme si c etait hier n attendre qu'une chose pouvoir les rejoindre je comprend tt a fait votre histoire et quoi qu on puisse vous dire rien y fait il est difficil de comprendre la situation tant qu on ne l a pas vecu il n y a pas de remede miracle pour ces douleurs ce manque cette tristesse et surtout quand on a perdu l amour de sa vie sa motie son ame soeur je vous souhaite beaucoup de courage car il en faut je ne peux pas vous dire qu avec le temps ca ira un peu mieu car moi mm je ne m en remet tjr pas et je n ai pas de solution a vous donner mais je peux juste vous proposer d echanger ces quelques mots et vous dire a quel point je vous comprend et je sais.

Bon courage

Hors ligne michel18130

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 38ans veuf apès 15 ans de bonheur avec mon Ange et nos 3 enfants
« Réponse #33 le: 01 Mai 2014 à 16:28:31 »
bonjour

il y a 2 ans maintenant ,Nathalie a fini son histoire de vie brutalement suite a un cancer du sein,me laissant seul avec guillaume 19 ans ,Marjorie 16 ans .Clémence 9 ans ;Alexandre 6ans ,aujourd'hui c'est encore dure ,
se retrouver seul a donner se que un couple donne ,c'est dure et fatigant,j’écoute souvent de la music qui comble le vide de la disparition,sache qu'il existe des stages payer par les caisse de retraite ,dont j'ai pu profiter se reconstruire après un deuil ,se qui ma permis de enlever les dernières images  de l'agonie de ma femme,de temps en temps sa revient mais que occasionnellement,aujourd'hui je profite de l'amour de mes enfants qui me donne pour deux ,j'ai l'impression de voler de l'amour a ma femme,j'ai eu 22 ans de bonheur avec qu'elle,fait attention a toi ,de trop pleurer fait que l'on se rends malade ,se qui déclenche parfois des maladie ,qui t'envoie a l'hosto ,c'est du au tress qui nous fait du mal,et derrière sa fait peur au enfant qui du coup s’inquiète de te perdre aussi ,il faut absolument positiver et accepter que malheureusement notre histoire de vie continueras sans la mère de nos  enfants ,aujourd'hui je suis triste plus pour Nathalie,car elle ne voie pas grandir se que nous avons crée,et aujourd'hui je travail pour elle pour que nos enfants puisse réussir,et ne pas tomber dans la détresse,c'est ma priorité aujourd'hui
ton deuil est frais ,mais c'est maintenant qu'il faut commencer a accepter se départ,pour ton bien et celui de tes enfants ,si ta besoin d'aide    tu peux me contacter ,on essayera de s'aider,car au moins on sais de quoi on souffre

a bientot michel

Hors ligne Mimi4

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 38ans veuf apès 15 ans de bonheur avec mon Ange et nos 3 enfants
« Réponse #34 le: 15 Mai 2016 à 16:28:33 »
Bonjour Stephane,

Depuis début Février, j'essaie de vous contacter mais sans succés. Je vous réécris encore une nouvelle fois, dans l'espoir de connaitre de vos nouvelles qui me sont dans l'actuel, tres cheres et importantes puisque j'ai été foudroyée par vos récits, votre histoire, votre drame.
Ayez juste la gentillesse de reapparaitre et me dire que je vais nettement mieux
Merci
Meriem