Auteur Sujet: 11 septembre 2010  (Lu 4155 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Yllen

  • Invité
11 septembre 2010
« le: 07 décembre 2010 à 21:53:40 »
Il s’appelait Philippe. Nous étions ensemble depuis 30 ans. Fin novembre 2009, un diagnostic de lymphome, type B très agressif est tombé. Immédiatement hospitalisé, il a subi 6 cures de chimio consécutives, à l’hôpital. Il est sorti le 16 avril, en rémission, avec un programme de chimio ambulatoire pendant 2 ans. Nous étions heureux, confiants. En 6 semaines, il s’était tellement bien remis sur pied que ceux qui l’on croisé en juin ou en juillet n’ont rien vu de sa maladie. Fin juillet, nous pensions qu’il faisait une bronchite : toux, fatigue, un peu de fièvre. Ré hospitalité pour examens le 28, le diagnostic de leucémie foudroyante tombait le 30. Une nouvelle chimio nous redonnait espoir mais, après 3 semaines, c’était l’échec. Une ultime chimio échouait après 2 semaines et cette sale maladie l’a vaincu le 11 septembre 2010 aux toutes premières heures du matin.
Nous étions tout le temps ensemble. Nous travaillions ensemble (commerçants). Nous adorions être ensemble. Les 7 derniers jours, je suis restée près de lui 24 heures sur 24. Nous avons beaucoup parlé et nous avons choisi de vivre ces derniers jours dans la joie d’être encore quelques heures ensemble plutôt que dans la tristesse de ce qui nous arrivait puisque nous savions que nous allions devoir nous séparer. Avec tout ce que m’a dit mon P’tit Loup d’amour, je suis consciente d’avoir un capital bonheur énorme, d’avoir toute sa force, sa confiance, son soutien pour continuer ma route. Mais maintenant c’est tellement énorme à digérer, toutes ces émotions refoulées pendant des jours et des jours pour être forte à ses côtés, pour lui apporter un maximum de bonheur et de réconfort jusqu’au bout. Si intellectuellement je sais bien qu’il ne reviendra plus, émotionnellement je ne peux pas accepter que plus jamais, jamais, jamais, jamais, jamais je ne pourrais le toucher, le sentir, l’entendre, lui mordiller les oreilles, me coller-serrer tout contre lui, masser ses pieds, lui faire des câlins d’amour, lui préparer les p’tits desserts qu’il aimait tant, etc, etc, etc. 
Il venait d’avoir 65 ans. Nous avions tant de projets. Plus rien n’a de sens maintenant sans lui. Bien sûr que mon travail m’occupe, me distrait, rempli mes journées, mais c’est terriblement difficile de faire ″bonne figure″ à la vie, à cette vie qui, inexorablement, continue.
Merci aux créateurs de ce site auprès duquel je trouve tant d’ informations et de conseils grâce aux modules d’accompagnement.
Merci aux personnes qui participent au forum auprès duquel je trouve du réconfort, des pistes, un partage amical et généreux.
Que deviendrais-je sans vous . . . .         Je vous embrasse.  Yllen

osiris

  • Invité
Re : 11 septembre 2010
« Réponse #1 le: 08 décembre 2010 à 09:21:51 »
bonjour ylen, je viens de lire ton message ,qu"est-ce qu'il est émouvant .Moi aussi mon amour est parti brusquement ce 29 septembre 2010... Comme c'est dur de continuer sans lui, tu as raison on essaie de faire "bonne figure" au boulot qui c'est vrai aussi nous occcupe,
mais quand je rentre le soir je craque, je pleure pour me libèrer de toutes ces émotions refoulées tout au long de la journée.Je me demande comment je continue dans cette vie qui n'est plus la mienne...j'ai aussi moins d'intéret pour le travail scolaire de mon fils de 15 ans alors qu'avant j'y attachai beaucoup d'importance. En effet plus rien n'est pareil et c'est aussi cela qui est très dur , l'adaptation à une
"autre vie" qui me semble tellement vide malgrès mon fils à élever, je me dit que je devrais prendre toutes les décisions seules pour son
éducation etc... et cela m'effraie.Nous sommes toutes dans la meme galère ,quelle galère! Pensées .... à bientot.

adèle

  • Invité
Re : 11 septembre 2010
« Réponse #2 le: 08 décembre 2010 à 09:26:14 »
Bonjour Yllen
Mon Oli est mort aussi en septembre. Le 10 septembre 2008. Comme toi j’ai eu ce privilège de pouvoir échanger avec lui jusqu’au bout, puis de lui dire que je ne le retenais plus, et nous nous sommes fait cette promesse de nous retrouver après ma mort. Je savais qu’il se mourait mais pas une seconde je n’avais tenté d’imaginer ce que ce serait après sa mort. C’était inconcevable. Les derniers jours, les dernières heures et minutes ont été tellement chargées d’amour et d’intensité qu’il m’a aussi fallut très longtemps pour les intégrer. Lorsque l’on vit cela, bien sur qu’intellectuellement on sait, comment nier, mais émotionellement…il m’a fallu plus d’un an pour sortir de l’incrédulité et ce n’est qu’au bout de la deuxième année que j’ai senti que l’acceptation avait vraiment pris corps en moi. Et comme toi, j’étais épuisée, mais le mot est faible, par le temps d’accompagnement dans la maladie même si j’étais heureusement portée par sa joie de vivre, son humour et ses rires au delà du cancer.
C’est un chemin très long, très douloureux, dans lequel je suis allée à mon rythme, un rythme extrèmement lent. Et je ne suis pas arrivée au bout, même si la joie de vivre est là et que je me suis maintenant complètement réinsérée dans la vie professionnelle et sociale. Je n’ai pas encore trouvé un nouveau sens à ma vie, si ce n’est que je dois la vivre pleinement. Je vis au jour le jour, toujours, en étant très attentive à ce que j’ai à vivre, à donner, à recevoir avec ceux que j’aime.
Prends ton temps Yllen. On parle beaucoup ici des montagnes russes, elles donnent parfois le vertige, et ce qui nous empèche de sombrer c’est la certitude de l’amour, l’amour au delà de tout, au delà de la mort. Il nous aide à survivre, puis à vivre. Quand on rencontré et vécu l’amour, on a des forces insoupçonnés et fantastiques au fond de soi.

je viens de vois ton message Osiris, craquer fait du bien, c'est necessaire de pleurer et encore pleurer. Ne t'en prive pas. L'interet pour les études de ton fils reviendra petit à petit, c'est comme pour le reste.

Je vous souhaite une journée la plus douce possible

Yllen

  • Invité
Re : 11 septembre 2010 - Reviens !
« Réponse #3 le: 03 janvier 2011 à 22:41:18 »
Bonsoir à toutes, à tous.
En ces tous premiers jours de janvier, je me décide à vous offrir de découvrir un chanteur et une chanson magnifique. J'ai déjà fait part de cela à quelques unes d'entre vous, mais par le biais de messages personnels. Voici donc le lien grâce auquel vous pourrez entendre Nicolas Fraissinet chanter "Reviens". Avec mon amour, nous avons tellement aimé cette chanson et nous nous étions promis d'y puiser la force si un jour . . . .  il nous arrivait d'être séparés . . . . puis la maladie nous a arraché l'un à l'autre.
http://www.youtube.com/watch?v=to61Fw_mOSg&feature=related
J'espère que vous y percevrez aussi force et espoir. Avec mes meilleurs messages et à bientôt. Yllen

sofia

  • Invité
Re : 11 septembre 2010
« Réponse #4 le: 04 janvier 2011 à 10:13:49 »
C'est très beau.
Meilleures pensées à vous toutes pour cette nouvelle année.
Sophie

maas94

  • Invité
Re : 11 septembre 2010
« Réponse #5 le: 05 janvier 2011 à 21:37:22 »
Bonsoir,

Comment trouver les mots justes. j'ai comme un ressenti de déjà vécu. si tu lis mon histoire intitulée "je vais bien suis en danger" tu constateras des similitudes. désolée pour ces mots mais cette saloperie de lymphome B est soit disant le cancer que l'on guérit le mieux. Mathieu avait 36ans. il m'a laissé une magnifique petite fille de 4ans.
j'ai un vide énorme et pourtant je me sens comme anesthésiée par son amour. nous avons eu la chance de connaitre un amour merveilleux. Il me manque, notre complicité, son odeur ses rires bref : Lui. Je n'ai pas envie de me reconstruire, je cherche juste à vivre. Je ne veux pas de nouvelle rencontre mais ma vie ne peut s'arrêter à 36 ans. Je rêvais d'un second enfant, et bien je finirai ma vie avec une pupuce et une seule.
je ne sais pas pourquoi je me livre comme cela.
Désolée, je ne vais peut être pas si bien que cela.
plein de courage à toi.


yleriane

  • Invité
Re : 11 septembre 2010
« Réponse #6 le: 06 janvier 2011 à 00:07:29 »
Merci Illen pour ce magnifique moment .
Je te souhaite aussi une meilleure année

nostalgie

  • Invité
Re : 11 septembre 2010
« Réponse #7 le: 06 janvier 2011 à 12:10:47 »
Bonjour
Merci Yllenn cette chanson  "reviens" est magnifique
Tout comme vous, mon mari nous a laissé en novembre 2009, lorsqu'il a s'est écroulé, devant moi, j étais persuadée qu'il allait être réanimé, mais non.... mort sur le coup, dans notre maison.... J'ai un grand regret, nous ne nous sommes pas dit au revoir, et depuis je vis avec cette culpabiité "pourquoi je n'ai rien vu venir" ????
La lecture de tous ces témoignages me donne courage, et espérance, écrire de temps en temps m'apporte un peu de paix
Il nous faut continuer notre chemin, comme il l aurait voulu, ce n'est pas facile tous les jours, mais toutes et tous ensemble on y arrivera... peut être ?
Merci à vous toutes et tous
Amicalement
Nostalgie




Hors ligne bruno

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 350
Re : 11 septembre 2010
« Réponse #8 le: 19 janvier 2011 à 12:47:20 »
  Yllen,qu'aurais voulu ton mari si cela avait ete la situation inverse?