Auteur Sujet: Vivre sans sa maman à 33 ans  (Lu 336 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Audy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Vivre sans sa maman à 33 ans
« le: 08 février 2021 à 22:30:57 »
Bonjour à tous,
Je suis nouvelle. Fin janvier nous avons  eu le verdict, ma maman a le cancer du poumon à petites cellules, le médecin m’a dit de me préparer. Je pleure tous les jours depuis. Dites-moi comment peut-on vivre sans sa maman à 33 ans?
J’ai tout partagé avec elle, fais une société, elle y été tellement investi, mes jours de repos je les passais avec elle, j’adorais, aller boire un café, faire les magasins, on s’occupait de ma petite fille. D’ailleurs elles s’aiment tellement, cela me brise le coeur qu’elle ne l’emmènera jamais à l’école, que ma petite fille n’aura plus de souvenirs de sa mamie plus tard car elle n’a que un an. Et les souvenirs, comment on fait? La maison sera vendue à des parfaits inconnus, cette si jolie maison de mon enfance, où les matins étaient si paisibles, les oiseaux chantent..., j’ai si peur de ne plus avoir mon refuge, ma maison, les souvenirs de ma maman, son odeur, ses caresses qui m’apaisent, ses conseils (a prendre ou à laisser) sa présence,  nos disputes, nos réconciliations.
Comment fait-on à vivre sans une maman à mon âge, quand elle a encore tout à nous conseiller?
Elle ne me erra jamais me marier, elle ne verra peut-être pas ma maison à la fin de sa construction, elle ne viendra pas avec moi pour choir quelques meubles sur lesquels nous n’arrivons pas nous décider avec mon copain.
Et quand je vois les autres familles, je suis terriblement jalouse, pourquoi la maman est-elle en bonne santé chez eux et pas chez moi? Pourquoi les autres filles gardent leur maman jusqu’à leur 60 ans et pas moi? Comment vais-je faire lors des repas de famille à retenir mes larmes? Et les fêtes? Et la fête des mères? Comment on fait dans ce cas? Est-ce de la survie?
Avez-vous une « astuce » pour mieux s’y préparer?  Tout me rapelle elle, nous travaillons ensemble, nous faisons tout ensemble. Dois-je déménager dans un autre pays pour oublier? Est-ce que cela sera supportable?
Si je meurs à 70 ans, j’aurai passé plus de la moitié de ma vie sans ma mère, comment est-ce possible?

Hors ligne Mandy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre sans sa maman à 33 ans
« Réponse #1 le: 09 février 2021 à 00:32:42 »
Bonjour
J'ai perdu ma maman a 33 ans. Mon fils avait 11 mois.
Je n'ai pas les réponses à tes questions. Je ne pense pas qu'on puisse se préparer au départ de sa maman car c'est au delà de ce qu on imagine. Je me suis enfermée dans le déni en pensant que ma mère guerirait et j'ai repoussé à plus tard des choses que j'aurais aimé lui dire car je ne voulais pas lui dire adieu (nous n'étions pas très expressives et dire toutes ces choses auraient signifié pour nous que quelque chose de grave allait lui arriver).
Du coup je ne vais pas te donner de conseils sur l après mais sur l'avant pour que ça ne se transforme pas en regrets et culpabilité comme c'est le cas pour moi. Bien sûr c'est personnel ce que je dis et n engage que moi. Dis bien à ta maman tout ce que tu as sur le coeur, sens là, embrasse là, rappelle toi de belles choses avec elle, riez, prend la en photo, fais un petit film de vous avec ta fille, jouez à des jeux de société. Parlez. De tes peurs et des siennes. Essaie de la rassurer. Reprends la dans tes bras. Dis lui que tu l'aimes jusqu'à ce que tu ne puisses plus...
Désolée je m'arrête là, c'est trop dur...
Je te souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve et pense fort à ta maman

Hors ligne Lo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre sans sa maman à 33 ans
« Réponse #2 le: 18 février 2021 à 11:45:32 »
Bonjour Audy,
J'ai perdu mon papa, il y a quelques mois et j'ai 26 ans. Je comprends tellement ta douleur. Malheureusement, comme le dit Mandy, on n'arrive pas à se préparer à perdre un de ses parent. C'est plus dur que tout ce qu'on pourrait imaginer. Tu vas avoir cette sensation de vide en toi que rien ne pourra combler. Mais malgré cela, tu dois continuer à avancer, à marcher car tu as la chance d'avoir un enfant. Personnellement, je n'ai pas encore d'enfant et cela me rendait tellement malheureuse de savoir que mes futurs enfants n'auront jamais de grand père. J'ai fait faire un album photos de mon papa. Ainsi quand j'aurai des enfants, je leur parlerai de l'homme magnifique qu'il était et mes enfants pourront garder une image de lui.
Comme toi, je me sens envieuse lorsque je vois mes amies entourées de leurs parents. Je me demande toujours pourquoi ça m'arrive à moi et pas à elles, même si je ne voudrais jamais que mes amies vivent la même chose. J'ai cette même sensation quand je suis dans la famille de mon compagnon. Cela est pour moi douloureux car je pense sans cesse à ma situation désormais sans papa.
Je pense en effet que nous passons par une longue période de survie car nous n'arrivons pas à vivre sans eux.
Je te souhaite beaucoup de courage et on peut parler en privé quand tu le souhaites. Heureusement pour nous, l'entraide existe encore.
Lo

Hors ligne Julien

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 101
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • Nordtombe
Re : Vivre sans sa maman à 33 ans
« Réponse #3 le: 20 février 2021 à 10:05:01 »
Bonjour Audy,

Comme l'a très bien dit Mandy, s'y préparer est assez inimaginable. Et personne ne pourra répondre à vos questions, cela dépend de tellement de paramètres..
Profitez de tous les instants , même les plus courts. Parlez ensemble des bonnes comme des mauvaises choses avec le cœur ouvert. Partagez vos sentiments.
A cause du Covid, je n'ai pu le faire avec ma grand-mère et j'en ressors avec beaucoup de regrets. Vous pouvez créer ces instants magiques même s'ils sont dans un cadre extrêmement difficile.
Bon courage à vous et donnez nous des nouvelles.
On a des mots pour une peine légère mais les grandes douleurs ne savent que se taire.

https://nordtombe.fr/accompagnement-et-aide-au-deuil

https://www.facebook.com/julien.demeocq