Auteur Sujet: Vivre après la perte de sa mère  (Lu 706 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Melany

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Vivre après la perte de sa mère
« le: 27 octobre 2019 à 01:01:41 »
Bonjour,
Je m’appelle Mélanie et j’ai aujourd’hui 21ans. Il y a un peu plus d’1an et demi j’ai perdue ma maman, elle est partie dans son sommeil. Un décès brutal que j’ai du mal à vivre. En effet je ne vivais plus avec mes parents j’avais un appartement avec mon petit ami. Un matin je reçois un coup de téléphone de mon père qui me cherche et me demande où je suis, je lui répond que cette semaine je suis à la fac et que justement j’arrive sur place, ce matin j’ai un examen. Il me dit bonne chance et qu’il m’appellera à la sortie de celui-ci, il avait l’air si bizarre..  je ne sait pas trop pourquoi il ne m’a rien dit.  Une fois arrivée à la fac je reçoit un message de  ma collègue me disant que mon père est venu sur mon lieu de travail et qu’il me cherche. Bizarre, mon père n’est jamais venu à mon travail et j’habite à une vingtaine de minutes de chez mes parents, il est aux alentours de 9h et je comprend pas trop ce qui ce passe. Je décide de rappeler mon père en lui demandant pourquoi il est aller sur mon lieu de travail et ne m’a pas simplement appelé pour me demander où j’étais ? Je lui demande de me dire ce qui ce passe tout cela est bizarre. Il ce met à pleurer et me dit « c’est maman elle ne va pas bien » je m’effondre en pleurant et mon père me demander de lui passer au téléphone une personne de l’école, je vais alors chercher  ma coordinatrice de formation et lui donne mon père au téléphone. Elle s’enferme dans son bureau, puis ouvre la porte et me demande comment je suis venue, je lui répond en voiture, en co voiturage avec une amie. Elle fait alors rentrée mon amie dans son bureau, elles ressortent toutes les deux et me dit que ma copine va conduire pour me ramener à la maison que nous sommes excusées pour l’examen. J’avoue que je ne comprends rien sur le moment mais je comprend que c’est important, sûrement grave si je suis autorisée à partir. 

Sur le chemin du retour je pleur je m’imagine tout et n’importe quoi, mon amie qui conduit à côté a l’air ailleurs, j’ai appris ensuite que ma coordinatrice lui avait annoncer le décès de ma mère. Une fois arrivée à mon appartement je trouve sur le bas de la porte mon père accompagnée de ma tante (psychologue) et là je comprend pas ce que ma tante fait ici. On entre et mon père me bras dans ses bras et m’annonce que ma maman est décédée cette nuit ou au petit matin.  Et là je crois que je me suis assise ou je suis littéralement tomber sur le canapé et j’ai arrêté de réfléchir. Je savait enfin ce qui ce passait depuis ce matin, je venais de perdre ma maman. Entre temps mon petit copain prévenu par mon père arrive, nous partons tous les 4 au domicile de mes parents. On arrive et mon père me demande si je veut la voir, alors j’entre dans la chambre et je vois ma mère dans son lit on aurais dit qu’elle dormais encore, elle avait l’air  si bien, apaisée, détendue. Je lui est fait un bisous sur le front. Je suis sortie promener les chiens avec mon petit copain, à notre retour  les pompes funèbres était en train de partir avec le corbillard. Je suis contente de ne pas avoir était là , de ne pas l’avoir vue dans un  sac mortuaire. Mes demi sœurs et mon demi frère arrive dans la mâtiné. Puis après tout s’enchaîne, mécaniquement car je n’est pas  réalisé sur le moment je crois, on a choisi le cercueil, le capitonnage, l’urne enfin tout les préparatifs quoi.
Durant les jours qui suivent on prépare l’enterrement et sa cérémonie. Ce qui est « ironique » c’est que quelques jours avant tout ça, on préparait avec ma mère mon anniversaire pour mes 20ans, ma maman est décédé le 27 mars et moi je suis née le 31 mars.  A la place je préparait son enterrement. Depuis ce jour mon anniversaire a un goût amer et me rappel qu’elle n’est plus là pour me le souhaité.
Puis après discussion avec mon petit copain on a décidé  de rendre notre appartement pour retourner vivre avec mon père, ne pas le laisser seule dans cette grande maison. Mon père était au plus mal alors je ne me suis pas autorisé à aller mal je crois. Puis 3 mois après il a retrouver quelqu’un et est parti de la maison. Et moi je suis restée, je suis toujours dans cette maison actuellement. Et plus le temps passe plus je suis mal, j’ai des regrets, je regrette de ne pas lui avoir dit en revoir, d’être partie de la maison si jeune si j’aurais su j’aurais passée plus de temps à ses côtés mais maintenant c’est impossible. Enfin des fois je passe des heures au cimetière avec elle, j’achète à manger je déjeune avec elle, je ne sait pas si c’est bizarre mais ça me fait du bien de « partager » ses moments là..

Je me sent souvent très seule, ma mère me  manque tellement, j’ai jetée aucune de ses affaires, souvent je reste des heures à regarder nos photos, sentir ses vêtement , mettre ses  bijoux . J’écoute aussi les messages vocaux qu’elle a pue me laisser sur mon répondeur comme si j’avais peur d’oublier sa voix..  enfaite je pense que j’ai peur de l’oublier avec les années..
j’ai perdue ma maman a l’âge de 19ans , j’ai mal quand je pense qu’elle ne connaîtra jamais mes enfants,  qu’elle ne sera pas là a mon mariage, à toutes ce genre de chose on a besoin de sa maman.

Merci de m’avoir lu, c’est la première fois que je raconte mon histoire.

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1420
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Vivre après la perte de sa mère
« Réponse #1 le: 27 octobre 2019 à 02:38:26 »
Melanie,

Je viens juste te répondre que j'ai lu ton histoire, je ne sais pas vraiment quoi écrire, simplement que je suis très ému.
Ton message montre cet amour qui te liait et qui te lie toujours à ta maman, garde précieusement ces moments de complicité, comme celui où tu préparais ton anniversaire, ce sont des souvenirs de sa vie, ce sont ces images qu'elle emporté avec elle.
Il n'y a rien de bizarre dans les rituels que tu décris, chacun fait à sa manière.
Tu as mis ton deuil en suspens pour ton papa, il t'a fallu beaucoup de force et de courage, tu peux maintenant te laisser aller à ton chagrin.
Continue à écrire ton histoire, l'histoire de cette maman qui est partie bien trop tôt.
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, mon éternel présent.

Hors ligne Melany

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre après la perte de sa mère
« Réponse #2 le: 27 octobre 2019 à 10:04:26 »
Bonjour et merci de m’avoir lu,

Les souvenirs oui c’est tout ce qui reste après la perte d’un proche mais j’ai peur qu’ils s’estompent avec le temps. Surtout que mon père a refait sa vie il ce remarie même au mois de Juin prochain. Chose que j’accepte plus ou moins mais ça c’est encore une autre histoire...  Je me sent si seule face à ça j’ai l’impression que mon père oublie toutes ces année ensembles tous les 3 et cela fait mal j’ai la sensation d’être la seule à me rappeler de ma maman.  Je n’est jamais vu de psy je passe mon diplôme cette année et c’est plus que difficile de gérer seule la maison, les cours le travail et mon deuil à la fois. Je suis complètement dépassée. J’ai pris rdv chez un psy pour pouvoir évacuer je n’est personne à qui en parler..
J’ai des sentiments mélangés des fois je suis si triste et d’autre si en colère contre mon père, en colère qu’il continu sa vie sûrement alors que moi je suis là sans trop y être..

Merci à vous pour votre message :)

Hors ligne Mandy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 408
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre après la perte de sa mère
« Réponse #3 le: 27 octobre 2019 à 21:55:03 »
Tu es tellement jeune pour vivre une perte aussi grande...

J'ai 33 ans et j'ai perdu ma maman il y a un mois. J'en veux à la terre entière de continuer à vivre et je suis tellement triste que ma mère ne voit pas grandir mon fils qui a eu un an il y 2 semaines. J ai un chagrin immense de savoir que je ne pourrai plus l'avoir au téléphone, la voir, l embrasser, la sentir. Et ça me tue quand je vois ma belle mère avec mon mari ou mon fils, ça me rappelle tout ce que j'ai perdu...

Rien ne pourra enlever la peine que tu as de ne plus avoir de nouveaux souvenirs avec elle et de ne plus pouvoir partager avec elle les moments clés de ta vie. La seule chose qui peut t apaiser est de croire en un après. Quelques jours après le décès de ma maman j'ai lu pas mal de choses sur les expériences de mort Imminente ou encore une enquête d'un journaliste après le décès de son papa. Après chacun est libre de croire ou non mais je souhaite de tout mon cœur que l âme ou l essence de ma maman ait survécu au décès de son corps. J'ai parfois l impression de sentir sa présence ou d avoir des signes ou des bizarreries qui se produisent. Peut être en as tu aussi ? Ça n enlèvera rien au chagrin et au vide créés par l'absence mais si on arrive à ne plus penser à soi et à sa douleur ça peut nous procurer un apaisement de sentir que la personne est toujours là qu elle est juste invisible.

Pour ce qui est de ton papa, je comprends tout à fait. Le mien qui doit être plus âgé que le tien (70 ans, ma maman en avait 69) je n'ose imaginer quelle serait ma réaction s'il se trouvait une nouvelle compagne... Je vivrai cela comme une trahison et comme un affront à la mémoire de ma maman. Mais je ne suis pas tres ouverte sur le sujet j'en ai conscience. As tu essayé d exprimer à ton papa la peine que tu avais ? L impression que tu as qu'il oublie ta maman très vite ?

Je partage la dernière chose qui me fait du bien parce que je t'avoue qu'il n'y a plus grand chose qui m'en fasse en ce moment : écrire des souvenirs de ma maman. Tout ce qui la caractérisait, tous les moments de joie, de complicité, d émotions. Ces souvenirs là tu pourras les lire à tes enfants. Alors ce ne sera pas la même chose qu'avoir une mamie qui s'occupe de nous dans notre monde mais malheureusement pour nous on ne peut rien faire d'autre que de faire vivre leur mémoire. Et je pense que tes enfants auront à travers toi l impression de l'avoir connue. Les gens qui ont la foi aiment dieu sans même le voir alors je me dis que mon fils aimera sa mamie même s'il ne peut plus la voir et même s'il ne s'en souvient pas.

Ta maman vit dans ton cœur et ce jusqu'à ton dernier soupir. Tu ne l'oublieras jamais.

Je t'envoie un peu du courage dont je dispose même si j'aimerais en avoir plus à partager