Auteur Sujet: Poupa  (Lu 301 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Lo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Poupa
« le: 24 octobre 2020 à 13:37:34 »
Mon papa est décédé le 25 juillet à l'âge de 55 ans. J'ai perdu mon père, mon repère, mon pilier, mon roi à l'âge de 25 ans.
Les médecins ont découvert un cancer de la vessie au mois de janvier. Il s'en est suivi 8 mois de chimio. 8 mois difficiles à traverser la maladie. La chimio avait fait son effet, mon papa allait entrer en rémission. Sauf que...

Les médecins ont découvert aussi vite des métastases au foie. En 1 semaine, la maladie l'a emporté. Ce fut foudroyant d'après les médecins. Son état s'est empiré en 2 jours de temps. 2 jours où ma maman, ma soeur et moi avons attendu son dernier souffle. C'était dans un sens un soulagement d'avoir pu être présente jusqu'au bout et en même temps tellement brutal. Depuis, je revis ce moment en boucle dans ma tête comme un film. J'angoisse lorsque j'y repense. Il m'est impossible de me sortir ce choc de mon esprit. 

Son enterrement a été à la hauteur de l'homme fabuleux qu'il était. Je n'ai jamais vu autant de fleurs, autant de monde, autant de pleurs. Ensuite, le manque et la solitude s'installe. J'ai cette sensation d'avoir un trou à la place de mon coeur. J'ai tellement envie de le voir, de lui parler. Je prends soin de ma maman. Les gens le disent "occupe toi bien de ta maman elle a besoin de toi". Oui en effet mais ils oublient parfois que moi aussi je suis en deuil et que pour moi aussi c'est douloureux. Je suis bien entourée, j'ai de la chance.

Je ressens de la colère envers certains membres de ma famille qui se permettent de juger ou de me faire des reproches. Ils ne voient pas ce que je fais pour mes parents depuis 8 mois. Je suis devenue à 25 ans le parent de mes parents. Je faisais leurs courses, j'allais leur chercher des plats à emporter, j'aidais dans les taches ménagères, je les conduisais à l'hôpital,... J'ai fait mon maximum et je le fais encore aujourd'hui. Il faut également accepter que je ne suis plus l'enfant mais bien la personne responsable pour gérer le quotidien.
Je suis régulièrement inquiète pour ma maman. Je ne peux pas empêcher sa douleur et sa souffrance même si je le souhaiterais.

Il me reste toute ma vie à vivre sans père. J'ai le projet de construire une maison, projet dont il était si fier. J'aurais tellement voulu qu'ils voient cela. J'aurais tellement souhaiter l'avoir à mes côtés et avoir ses précieux conseils.

J'ai beaucoup de difficultés à me confier à mes proches et mes amis. Je pense également qu'il est plus facile de se confier à des personnes dans la même situation.

Le processus de deuil est en route mais je me rends compte qu'il sera long et difficile.
Si vous avez des conseils à me donner pour surmonter cette épreuve, je suis à l'écoute.
Mon poupa, ton absence est tellement douloureuse...

Hors ligne Serine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 49
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Poupa
« Réponse #1 le: 24 octobre 2020 à 20:47:10 »
Bonjour
Je comprends votre douleur d avoir perdu votre papa aussi brutalement, j imagine votre choc. Ma maman est partie vite aussi après une semaine d hospitalisation. Et oui, le plus douloureux c est cette absence, ce vide immense. Je suis venue sur ce forum, comme vous, pour chercher de l aide et surtout de l écoute. N arrivant pas moi même à surmonter cette perte, tout ce que je peux vous dire c est qu il y a ici des personnes qui sauront vous conseiller, vous écouter et surtout vous soutenir et vous réconforter, comme elles le font pour moi. Ici nous nous comprenons toutes.
Courage à vous

Hors ligne Mandy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 470
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Poupa
« Réponse #2 le: 25 octobre 2020 à 08:27:05 »
Bonjour
Toutes mes pensées pour ton papa...
Ton papa était jeune et tu l es aussi...Tu es obligé de passer du stade enfant à adulte en un claquement de doigts et c'est très difficile.
J ai perdu ma maman il y a un an en lien avec son cancer. Il était stabilisé et tout s est dégradé très vite. Un médecin nous avait.annoncé qu avec sa métastase au coeur elle en aurait pour 1 an. On ne voulait pas le croire. On voulait parler à l oncologue. Ces 1 an ont en réalité été quelques jours. Le jour où elle est partie elle était fatiguée certes mais elle avait bon appétit, elle avait râlé, on avait joué à un jeu de société. Je pensais prendre ma revanche le lendemain....Il n y a pas eu de lendemain...
Tout ça pour dire que même quand notre parent est malade on n est jamais préparé..d autant que tu avais beaucoup d espoir et tout s est évanoui en quelques jours. C est très brutal... pour les images c est normal. Ça s atténue un peu mais moi j ai encore le malaise en tête, ses mots et son visage quand la porte de l ambulance s est fermée. Ça me hante toujours mais les images viennent un peu moins facilement.
Ce qui m.aide personnellement c'est parler de ma maman, j'ai fait un album photos d'elle, j ai un grand cadre d elle avec une bougie que j allume.tous les soirs. J ai regardé les conférences du psychiatre Christophe Faure. Lu des choses sur l au delà. Je lui parle.beaucoup. Je lui écris aussi ici ou ailleurs. Je me suis beaucoup impliquée dans sa sépulture.
Je parle beaucoup d elle à mon fils. Après le manque est là. Il faut apprendre à vivre avec. Mais.ne.neglige pas ton chagrin.
Ta maman a perdu son mari mais c était aussi ton papa. Prends du temps pour le pleurer...
Il n y aura que le temps. Beaucoup de temps qui te permettra d aller un peu mieux..
Prends soin de toi

Hors ligne Lo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Poupa
« Réponse #3 le: 28 octobre 2020 à 16:29:52 »
Merci pour vos réponses.
En effet, c'est rassurant de ne pas être la seule à traverser ces épreuves.
Merci pour vos conseils, j'en prends bonne note.

Hors ligne katrinap

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 508
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Poupa
« Réponse #4 le: 02 novembre 2020 à 09:00:05 »
lo
tu es actuellement en phase de sidération, de choc, on n'est jamais préparés à la mort de son parent surtout si jeune mais quand c'est aussi rapide c'est extrêmement compliqué pour ceux qui restent
Tu traverses sans doute une phase de grande fatigue mais que tu ne t'autorises pas à traverser du fait de ton activité vis à vis de ta maman
prends aussi du temps pour toi, tentes si tu le peux de séquencer tes deux "toi"
celui qui aide ta maman et te fait devenir "grande" d'un coup
celui où tu dois rester l'enfant de tes parents et où tu peux t'autoriser à pleurer ce papa tant aimé
c'est indispensable selon moi au processus de deuil
vois si tu peux avoir un espace pour parler de cette perte, tu n'en n'es sans doute pas au deuil mais au sentiment de vide, peut être un groupe de parole ou un psychologue, pour aussi te ressourcer essaie d'avoir du temps pour toi, pour pouvoir tenir dans ton rôle d'aidant de ta maman
reposes toi, prends le temps de le pleurer
prends soin de toi
katrin

Hors ligne Lo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Poupa
« Réponse #5 le: 02 novembre 2020 à 10:01:27 »
Merci Katrin pour ta réponse.
Tes conseils me sont précieux.
En effet, je dois trouver un juste milieu: être encore l'enfant de mes parents et être une adulte sans père.
Tu as raison, je ressens cette fatigue intense et ce vide immense.
Le temps apaisera sans doute mes émotions.
Encore merci.
Lo