Auteur Sujet: Pour toi ma Maman chérie  (Lu 3328 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Pour toi ma Maman chérie
« le: 02 Juin 2015 à 10:14:39 »
Edes anyukàm ( ma petite maman chèrie en hongrois)
Ma Maman vivait avec moi depuis avril 2004. Mon papa nous a quittés le 21 septembre 2002. 
Elle n'a pas  voulu survivre à mon fils Xavier qui s'est donné la mort le 30 mai 2011.  l'été est passé lentement  avec la venue de mes neveux et leurs filles qui ont animé la maison, mon frère et son épouse, et bien sûr mon fils cadet Vincent.
Aujourd'hui j'ai un regret, je n'ai pas su soutenir ma maman dans son chagrin. Bien sûr je m'occupais d'elle, de son bien être physique, mais je n'ai pas su partager son chagrin. Le mien était si vif, si énorme, que je ne pouvais pas en plus porter le sien. Nous ètions murées chacune dans son chagrin, sans passerelle pour le partager. Il aurait alors été peut être moins lourd à porter . Mais je sentais que je m'effondrerai si je me chargeais de sa peine. Le suicide de mon fils m'avait fracassée, mais il me fallait faire face.
Quelques jours aprēs le départ des derniers visiteurs, elle m'a demandé d'appeler le médecin  car elle se sentait mal. Elle a dû être hospitalisée le 26 août , ma sœur devait arriver le 28 soir.
Elle attendait impatiemment l'arrivée de ma sœur et avait une obsession, arriver au mois de septembre, mois de son anniversaire le 19 et du décés de mon père le 21.
Ma sœur est arrivée, nous allions la voir chaque jour. Le mardi elle allait très mal, mercredi un léger mieux. Je lui avais avheté un gâteau et du jus d'anas frais, ses gourmandises. Elle a mangé et bu,  nous lui donnions la becquée, avec l'impression d'ètre la mère de notre mère.
Ce jour là, elle semblait dèjà dit loin de nous, chantonnant des chansons de son enfance que nous ne connaissions pas. Ma mère a toujours chanté â la maison, en hongrois et nous connaissions ses chansons favorites. Puis elle nous a dit combien elle nous avait aimé tous les quatre, ses trois filles et son fils, et combien elle était fière de nous tous.  Son seul regret, disait elle,  était de s'étre tant disputée avec notre père.
Nous l'avons quittèe, lui promettant de revenir le lendemain, jeudi 1er septembre. Jeudi matin l'hôpital nous a appelées, pour nous dire qu'elle n'allait pas bien, qu'il nous fallait appeler le mèdecin.  Celui ci nous a indiquè que c'était la fin et qu'il nous attendait. Une heure et demi de trajet plus tard, notre Maman respirait encore difficilement sous son masque à oxygène, le médecin ètait lâ, très humain  et plein d'empathie. Nous avons embrassé notre Maman, lui tenions la main et caressions sa joue. Sa respiration s'est régularisée comme si elle était rassurée de nous sentir là. Ma sœur est sortie dans le couloir pour appeler notre frère et Maman a respiré de plus en plus lentement. Puis elle s'est èteinte, sereinement. Visiblement en paix.
On nous a demandé si nous acceptions un don de cornée. Sans hèsiter nous avons dit oui, Maman regrettait souvent de n'étre plus utile à rien, et nous avons pensé que sa mort aiderait quelqu'un, et que l'idée lui aurait plu.
Les jours suivants ont été difficiles, mais la prèsence de ma sœur m'a beaucoup aidée. Â l'èpoque pas de crématorium en Corse, donc traversèe en bateau pour le continent. Le hasard  a voulu que la crémation  souhaitée par Maman ne soit possible qu'à Aubagne là où mon fils Xavier avait ètè incinéré trois mois plus tôt. Épreuve terrible. Maman ètait croyante, nous avons demandé une cérèmonie religieuse. 
Je porte le prénom de ma mère et le prêtre ne cessait de parler d'elle en utilisant notre prënom commun. J'avais l'impression étrange d'assister à ma propre cérémonie funéraire . Départ du crèmatorium avec l'urne brûlante de notre mère entre ma sœur et moi, voyage jusqu'en Lorraine le lendemain pour dèposer l'urne dans le tombeau à côté de notre père.
Depuis, chaque annèe ma sœur  et moi faisons le voyage pour dèposer quelques fleurs sur la tombe de nos parents le 1er septembre. Cette année ce ne sera pas possible, nous irons en octobre.
Chaque jour je pense à mes défunts chéris, je prie pour eux et leur allume des bougies pour éclairer leur chemin dans  cet au delâ où je les  rejoindrai un jour.
La vie  continue, les petites joies reviennent, j'ai rencontré un nouvel amour et arrive à trouver la vie belle lorsqu'il est là. Nous nous voyons quelques jours par semaine et tout va bien alors.
Dès que je suis seule tout ce chagrin revient en force, et j'ai quelquefois envie de baisser les bras. Mais je me reprends, je n'ai pas le droit d'imposer cela à mon fils Vincent, â mes nièces et petites nièces qui souffrent encore tellement  du départ de leur tonton Xavier adoré.
Je me dis que chaque jour passè est un jour qui me rapproche de mes retrouvailles avec mon fils adoré et avec mes parents et époux, et cela me réconforte.
Aujourd'hui je voulais rendre hommage â ma Maman chèrie et lui dire tout mon amour infini.

Hors ligne catita49

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 293
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #1 le: 02 Juin 2015 à 11:14:35 »
Ton récit est très émouvant....tant épreuves traversées, tant de larmes versées.
Je suis émue en te lisant.

Continue de venir écrire ce que tu ressens.

Catita
Maman,
" Tu n'est plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis"
Victor Hugo

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #2 le: 19 Septembre 2015 à 06:38:47 »
Edes Anyukàm
aujourd'hui c'est ton anniversaire.  J'espère que tu es très entourée la haut, que mon Papa, mon fils adoré  ta soeur et tous les autres sont avec toi.
Pour moi c'est un jour de fête,  ta naissance ici bas qui a permis que nous soyons tes enfants.
Ta vie a été difficile,  immigrée hongroise ne parlant pas le français,  quatre enfants très rapprochés, une vie de travail.
Tes dernières années tu les as passées chez moi en Corse. Tu me disais toujours : je ne peux pas mourir car avec   qui parlerais tu hongrois. Je te répondais : tu vois ce qu'il te  reste à faire,  vivre le plus longtemps possîble.   Et tu étais si heureuse de raconter cela au téléphone à ta soeur qui vivait en Allemagne. Ta soeur aînée qui t'a  rejointe un peu plus d'un an après ton décès.  La première fois que Sylvie et moi sommes allées en Lorraine sur votre tombe,  nous sommes allées avec le  mari de Sylvia  jusqu'en Allemagne pour voir ta soeur.  Elle était si heureuse de nous revoir,  a fait venir ses enfants et nous a tous invités au restaurant.  Elle nous a confié que depuis ton départ, plus rien ne l'intéressait, elle toujours  si active et si pleine de projets.  Elle est décédée deux mois plus tard.  Nous y sommes retournées Sylvia et moi pour ses obsèques et avons revu nos cousins proches et éloignés.
Je pense tous les jours à toi ma petite maman chérie,  et aujourd'hui je voulais te rendre hommage.  Tu me manques.
Je t'aime.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1959
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #3 le: 19 Septembre 2015 à 08:22:03 »

   "Elle admirait les fleurs, passait ses journées sur la terrasse à observer le vol des milans royaux, lisait, faisait du tricot d'art. "

     Une douce maman qui comptait beaucoup, qui remplissait tant d'espace en toi ...
     Et puis Xavier s'en est allé, vous laissant désemparées et déchiquetées ...
     Elle qui vivait déjà dans l'antichambre du paradis était déjà si légère, et puis, à force d'observer les oiseaux, elle a pu s'envoler ...

     Je me dis qu'on vit plusieurs vies sur une vie ...
     Un jour, la dernière vie que l'on vivait s'achève, et à notre mort se terminent des vies autour de nous dans les vies de ceux qui nous aiment.
     Mais jamais rien ne finit vraiment.

     Je tourne en rêve autour de toi dans ce beau village de Corse, que les souvenirs te soient doux, chère Gero.
     Martine.

   
J'aime donc je suis !

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #4 le: 19 Septembre 2015 à 14:00:27 »
Monangesaveriu

Tu voulais lui rendre hommage... Tu as réussi non seulement de le lui rendre mais surtout de la faire vivre , et nous donner envie de connaitre cette source d'amour et de lumière ...

Son amour reste un phare qui illumine  ton chemin d'ici bas ... Ils ne sont plus la , mais ils sont partout où nous sommes ...

Je t'embrasse ....

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #5 le: 20 Septembre 2015 à 23:16:45 »
Demain 21 septembre triste anniversaire.
 Mon Papa nous a quittes le 21 septembre 2002, son plus jeune frère mon oncle Bob adoré est décédé le 21 septembre 1993.
ce mois de septembre est triste pour nous
mais vous voilà réunis mon Papa et toi ma petite Maman,  vous êtes ensemble dans mes pensées et mes prières.  J'allumerai encore des bougies qui vous apporteront toute la chaleur de mon amour pour vous deux mes parents chéris.
Szerettetel, Babikatol

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #6 le: 23 Septembre 2015 à 16:37:56 »

Ces foutues dates qui nous rappellent que ceux qui sont partis nous manquent tant. Demain, 24, mon petit frère aurait eu 59 ans.....je pense très fort à toi Monangesaveriu.

Si on y réfléchit à ces dates, il ne se passe pas un mois sans qu'elles nous déchirent le coeur.

Douces pensées pour toi.

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #7 le: 29 Mai 2016 à 20:11:16 »
Bonne fête à ma Maman chérie,
il y a cinq ans je lui souhaitais une bonne fête des  mères, pour la dernière fois.
Cette année j'ai acheté une plante qu'elle adorait,  un fuchsia rose et blanc. Je vais en prendre grand soin en pensant à ma Maman. Impossible de la porter sur sa tombe,  elle est si loin. Mais les morts ne sont pas dans leur tombe ..... 
Je pense à elle et à mon père tous les jours,  mais en ce jour particulier, j'ai pensé encore plus à elle.
Je voulais ici la remercier une fois encore pour tout ce qu'elle nous a apporté et lui dire tout simplement : je t'aimeMaman
« Modifié: 30 Mai 2016 à 00:41:08 par Monangesaveriu »

Hors ligne Cris74

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #8 le: 29 Mai 2016 à 20:43:07 »
Moi aussi je lui ai apporte un fuchsia, comme l'annee derniere. Mais cette annee, je l'ai depose sur sa tombe ou elle est depuis le 26 avril. Je ne savais pas que l'annee derniere etait sa derniere fete des meres. Elle me manque tellement.  Tu rends un bel hommage a ta maman.

Hors ligne Coco2310

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #9 le: 02 Juin 2016 à 23:12:56 »
Monangesaveriu ton hommage à ta maman est bouleversant et tu as bien des chagrins toi aussi.
Je pense que nous nous comprenons car nous avons perdu beaucoup d'amour, de tendresse.
Ma mère qui est partie le 8 mai et moi étions si fusionnelles, nous étions comme des jumelles miroirs, il nous arrivait de faire des courses séparément et en rentrant nous avions acheté exactement la même chose, dans les mêmes quantités.
Un Noël nous nous sommes fait le même cadeau, exactement le même cadeau.
Elle me manque horriblement 

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 277
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Pour toi ma Maman chérie
« Réponse #10 le: 01 Septembre 2017 à 00:40:49 »
Pour toi ma Maman chérie, édes kis  Anyukàm, tant de pensées et de prières en ce triste jour anniversaire.
Depuis ce triste 1er septembre 2011, pas un jour n'est passé sans une pensée pour elle et pour mon père.
Ma famille du ciel s'elargit au fil du temps, ma famille sur terre s'agrandit, avec un nouveau venu annoncé pour fin septembre, un petit neveu après cinq petites nièces.
Septembre, triste mois depuis des années avec le décès de mon père le 21 septembre 2002 et celui de ma mère le 1er il y a six ans, septembre redeviendra un mois joyeux pour ma famille avec cette naissance annoncée, un mois symbole de vie et non plus de mort