Auteur Sujet: Orphelin  (Lu 1128 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne AG

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Orphelin
« le: 03 Avril 2015 à 09:30:30 »
Bonjour,

J'ai 46 ans et je vis à l'étranger...
Ma maman est décédée en septembre après 10 ans de cancer (2 l'un apres l'autre)
Mon père est décédé egalement d'un cancer il en 2002.
J'ai pu accompagné maman jusqu'au bout, tout l'été ( comme je l'avais fait pour mon père) On a pu parlé, se dire beaucoup de chose et même lui dire qu'elle Pouvait partir en paix...
Un beau depart auquel j'étais preparé...et que j'ai plutôt bien vécu .
Aujourd'hui je ne m'en sors pas... Un vide immense... Plus de parents... Se sentir orphelin... Ne plus avoir personne au dessus de soit... Des angoisses qui apparaissent...
J'avais ma maman sur skype tous les jours...
Je n'arrive même pas a regarder une photo d'elle ! J'essaie même de ne pas penser à elle ! Je me trouve tellement égoïste !
Ma famille me soutiens... Je leur en parle... Ils me disent tous de me faire aider... Et je pense que mon mari est fatigué de tout cela... Apres toutes ces années de combat face à la maladie, à la mort ! Me voir maintenant anéantie ...
Combien de temps cela va durer ???


Hors ligne comment_faire

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 124
Re : Orphelin
« Réponse #1 le: 06 Avril 2015 à 19:00:00 »
Bonjour Orpheline,
Moi j'ai encore mon père, mais la perte de ma maman quand j'avais 51 ans a été terrible.
Je vais tenter de répondre à ta question sur la durée. Car beaucoup d'entre nous avons, surtout au départ, la même préoccupation. A l'époque, on me répondait : (ce qui est la meilleure réponse) ce n'est pareil pour personne.
Puis j'ai eu des réponses du type : pour un parent, il faut compter entre un an et deux de souffrances. Maintenant voici mon expérience : il m'a fallu trois bonnes années pour émerger à nouveau.
Tu le sais peut-être déjà, tout cela se passe par a-coups, ce n'est pas linéaire, et il y a des phases de régression.
Bon courage à toi, pour aujourd'hui je ne sais que te dire d'autre ...
B.