Auteur Sujet: Mort brutal de maman  (Lu 2223 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne vortex

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 99
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #60 le: 04 Septembre 2018 à 11:42:41 »
Je ne trouve plus la force de lutter.

Je travaille certes mais je suis en permanence dans mes pensées. Je suis presque heureux d'être au chômage d'ici à quelques temps.

J'ai envie de rien en ce moment.

Être seul me suffirait amplement mais difficile de trouver une stabilité lorsque vous avez pas de toit à vous et un parent survivants qui est toxique.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #61 le: 04 Septembre 2018 à 11:51:43 »
Il y a une épidémie d'abattement sur ce forum en ce moment.
Se laisser porter par les pensées et les émotions, ne pas lutter, ne pas penser à l'avenir, c'est tout ce qu'on peut faire.

Je t'embrasse très fort, Vortex, accroche-toi. Trouve juste la force de ne pas sombrer.
 
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne stephie17

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #62 le: 06 Septembre 2018 à 15:51:48 »
Bonjour,
Je viens moi aussi de perdre ma maman d'une mort brutale, il y a un mois, un suicide suite à une longue dépression. Elle avait 66 ans. C'est très difficile de réaliser et d'accepter son geste surtout que la méthode employée a été brutale également et c'est mon père qui l'a découvert.
Je comprends votre douleur et cette maladie nous a fait  réaliser à mes soeurs, mon père et moi que maman n'était plus la même et qu'elle était très malheureuse et qu'elle estimait que personne ne pouvait la sortir de cet état. Elle s'est sentie bien uniquement il y a un an dans une phase hystérique (elle était bipolaire) mais ça n'était pas elle.
Je sais qu'il faudra du temps et on doit se laisser ce temps pour réapprendre à vivre sans elle, pour l'instant je ne peux pas voir de photos ou les afficher chez moi, je ne peux pas trop non plus toucher ses vêtements.
Bon courage à tous et toutes.

Hors ligne BEBE

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #63 le: 06 Septembre 2018 à 16:41:09 »
Stephie17,

Je n'ai pas de mots pour atténuer la violence de ce que tu es en train de vivre mais je t'envoie toute ma tendresse.
« Modifié: 06 Septembre 2018 à 16:53:36 par BEBE »
Une nouvelle etoile brille dans le ciel
aussi intensement que l'amour qu'elle porte en elle.

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #64 le: 06 Septembre 2018 à 16:58:36 »
Stephie, je suis vraiment désolée de lire ton message.
Je suis de tout coeur avec toi.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne stephie17

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #65 le: 07 Septembre 2018 à 10:57:18 »
Bonjour,

Merci à vous pour vos messages de soutien. Oui la première année risque d'être difficile avec des hauts et des bas, des dates qui vont nous rappeler plein de choses. Et toute la maison à débarasser, ses affaires à trier...Le temps nous aidera et je suis bien entourée par des amis adorables.
Bonne journée à tous.

Hors ligne vortex

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 99
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #66 le: 15 Septembre 2018 à 00:10:07 »
J'avais envie ce soir, en cette heure tardive de vous écrire un petit message d'espoir pour tous ceux qui sont comme moi, sans leur maman chéri et mon message d'espoir consiste en la proclamation, que OUI. Le cheminement du deuil permet de se sentir à nouveau vivant.

Même si vous êtes au fond du gouffre, sachez que le cheminement du deuil se verra quoiqu'il arrive, même si vous avez la sensation que la souffrance qui vous habite ne vous quittera pas. Sachez que cela s'estompe au bout d'un certain temps, combien de temps ? Je ne saurais pas vous le dire exactement, car cela dépend des individus, mais trêve de bavardage. Allons à du concret.

Exemple tout bête, mais dans la vie quotidienne, et plus encore lorsqu'on est jeune, il arrive souvent que les gens se posent la question de ce que peuvent bien faire nos parents dans la vie. Et les premiers mois du deuil, j'avais énormément de mal à y répondre, cela me donner immédiatement envie de chialer, mais je me retenais. Actuellement, au bout de six mois de deuil, je réponds à ce genre de question avec beaucoup plus de sérénité. Je n'ai plus la gorge noué et ni les yeux qui brillent.

Aussi, les pleurs sont moins fréquents. Et un lien intérieur commence à voir le jour. Là ou les premiers mois, j'avais beaucoup de mal à concevoir un lien autre que physique, tangible, je commence à présent à concevoir qu'il est faisable de trouver un équilibre, entre les deux, entre les souvenirs tangible et non-matériel. En bref, je souffre moins de l'absence physique de maman.

Et dernier point, je suis simplement heureux de constater mes progrès en seulement six petits mois.

La mort de maman mes moins insupportable, justement ! Je commence à le supporter et à entrevoir une manière différente de garder le lien avec maman.

Mais cela fut la plus difficile des expériences de ma vie, pourtant et malgré mon jeune âge(27 ans) j'en ai connu des choses pas bien jolie à vivre.

Courage à tous et que chacun et chacune avance à son propre rythme, rien ne presse, surtout pas lorsqu'il est question de la perte d'un proche, donnons nous le temps de digérer. Et soyez reconnaissant de vous-même en constatant les progrès que vous avez obtenu en l'espace de 3 mois, 6 mois, 1 an et d’avantage

Hors ligne vortex

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 99
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #67 le: 17 Septembre 2018 à 21:59:10 »
Bonsoir à toutes et à tous,

J'avais une question, j'en suis au sixième mois du deuil et moralement je me sens mieux, les sanglots sont moins présent et la souffrance est moindre mais je remarque en revanche que je me renferme beaucoup sur moi et les gens ne comprennent pas toujours le pourquoi du comment, car au travail je n'en parle pas que j'ai perdu un proche, car ces temps ci j'ai tendance à changé de travail régulièrement et je remarque je n'ai pas forcément envie de parler au gens, je reste dans mon coin et je m'obstine à travailler non-stop, je ne prends pas de pause, hormis le midi.

C'est étrange ce sentiment de ne pas ressentir le besoin de s'exprimer, les gens ils doivent se dire que je suis bizarre. Cela dit,, je vais mieux, mais je n'ai pas à ce jour retrouvé la joie de vivre. Il me faut, je pense plus de temps pour que la peine fasse place au goût de vivre. Pour cela, que puis je faire ? Avez-vous des conseils ?

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #68 le: Hier à 08:50:42 »
Coucou Vortex, à 5 mois 1/2 j'intériorise davantage moi aussi.
Cela fait partie du processus, nous avons peut-être intégré leur disparition, et c'est un chemin très intime que nous parcourons maintenant.

Pour le goût de vivre, il apparaitra quand tu seras prêt. Le cheminement du deuil se fait en grande partie à notre insu.
Profite de l'instant, c'est déjà bien.

Je t'embrasse.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne LaPépette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mort brutal de maman
« Réponse #69 le: Hier à 09:29:58 »
Coucou Vortex,

Je ne peux malheureusement pas en dire autant me concernant. J'ai l'impression que tu as davantage évolué que moi ; ça m'inquiète et me rend triste en même temps car jusque là nous traversions un peu le même genre de phases en même temps.  Je commence seulement à percevoir le nouveau lien dont tu parles mais un peu vaguement.
La plupart du temps je me sens encore effondrée par la situation. Mon passé me suit, toutes les choses que je faisais avec elle me manque et je ne m'en sors pas...
Donc pour la joie de vivre je ne sais quoi te répondre...