Auteur Sujet: Mon père est malade, il va mourir, et je me sens en colère  (Lu 95 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Emilie1968

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonsoir,

Mon papa est malade, il a 81 ans, il a un cancer de la vessie, qui a été enlevé entièrement par une ablation de la vessie, mais il a depuis des complications liées à son intervention (blocage d'un des reins), et sa situation dégénère (il est possible qu'il meure prochainement)... je me sens très mal à l'aise dans mes sentiments. A la fois triste, et à la fois en colère, car mon père, depuis sa quarantaine (alors qu'il était alors en pleine forme physique), a cessé de profiter de la vie, a commencé à se plaindre de tout et de rien.  Il a cessé de "vivre" de façon enthousiaste, refusait à maman des vacances, une petite sortie au restaurant (sauf son restaurant préféré à lui), une escapade, ou toute autre source de joie partagée. Avec moi, sa fille, il n'a jamais été fort aimant... je n'ai manqué de rien, j'ai eu un toit et de quoi manger, mais aucun compliment, aucun encouragement, que des critiques, parfois dures.
Maintenant qu'il est malade, je me sens "obligée" d'aller le voir, régulièrement, alors que je n'en ressens pas le besoin. Et je me sens coupable.  Avez-vous ressenti cela vous aussi, et comment avez-vous géré cette situation ?

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3018
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon père est malade, il va mourir, et je me sens en colère
« Réponse #1 le: 15 Avril 2019 à 07:24:46 »
Bonjour Emilie,

Avant qu'il ne soit trop tard et afin d'espérer rétablir un peu de douceur et de tendresse entre vous et votre Papa
J'essayerais de lui parler franchement en toute intimité
Oubliez un instant votre frustration, votre rancune, votre colère !
Je provoquerais avec lui un échange complice et tendre 
Une rencontre d'Amour sur le fil de la vie sans masque ni filet entre un Papa et sa fille...
S'il refuse, vous n'aurez aucun regret
S'il accepte, vous serez enfin un peu soulagée !
Ne restez pas sans rien faire...
Agissez maintenant tant qu'il est encore possible...
Ne lui reprochez rien, n'exiger rien de lui...
Il vous témoignera peut être une dernière fois à sa façon son affection, son amour pour vous !
Votre Papa vous aime, n'en doutez pas ...

Amicalement, solidairement.
Papa de Raphaël.
« Modifié: 15 Avril 2019 à 07:29:35 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 282
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père est malade, il va mourir, et je me sens en colère
« Réponse #2 le: 16 Avril 2019 à 16:13:32 »
je pense comme Fédérico
je rajoute pour ma part que le deuil est parfois, souvent? empreint de culpabilité parfois d'ailleurs qui ne devrait pas quand on a fait tout ce qui était possible, (bien que la question soit toujours en fait on jamais assez?) pour le défunt, ces regrets rajoutent une souffrance ineffable au processus de deuil et au chagrin éprouvé par la perte
vous avez une "chance" que d'autres n'ont pas pu avoir
tenter une dernière médiation pour ne pas ensuite vivre en souffrance embourbée par le regret ou le remords
pensée tendre à vous, ce chemin n'est pas simple
katrin

Hors ligne danube

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 48
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon père est malade, il va mourir, et je me sens en colère
« Réponse #3 le: 16 Avril 2019 à 18:53:10 »
Je ne sais pas Emilie , si mon témoignage vous aidera .
J'ai perdu mon mari et 10 mois après mon père. C'était en août dernier.
Mes relations avec lui étaient compliquées depuis que ma mère et lui s'étaient séparées il y a de nombreuses années .
Son remariage nous avait éloigné .
Quand il est tombé malade , mon fils m'a incité à aller le voir .
Il était hospitalisé .
J'ai pris sur moi pour y aller .Lorsque je suis arrivée , il m'a serrée dans ses bras , lui qui n'avait eu de geste de tendresse envers moi .Ce geste a été fort pour moi .Il a tout effacé et guéri des blessures .
Mon père est décédé deux jours après .