Auteur Sujet: Mon Papa cheri  (Lu 743 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Lili1985

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Mon Papa cheri
« le: 01 Mars 2018 à 10:16:35 »
Bonjour,
je suis nouvelle. j'ai toujours cherché où m'exprime parce que ça fera 6mois que je cache ma peine. J'ai perdu mon pere le 16/08/2017, ça était un grand choc. Mon père était malade et il nous cachait sa maladie. On pensait qu'il irait mieux, je pensais qu'il guérirait. je vis dans une ville différente que mes parents et la dernière fois que je l'ai vu c’était a mon mariage en aout 2015. J'aimais beaucoup mon père, c’était un ami, mon 1er amour, un conseiller, cet être qu'on n'imagine pas vivre sans lui. En juillet, mes frères apprennent qu'il a un cancer en phase finale. On ne pouvait plus rien pour lui. On m'annoncera la nouvelle 3jours avant sa mort. Je pensais qu'il vivrait longtemps, je me préparais mm pour aller le voir, j'attendais juste que mon chef rentre pour demander un congé. Le 16/08 a été la pire journée de ma vie, j’étais au boulot mais je ne pouvais rien faire. Le matin ma mère me dit que son cas s'est empire, j'appelais toutes les heures jusqu’à ce qu'a 12h personne ne prenne mes appels, une partie de moi me disait qu'Il était peut être parti mais une autre espérait. Mon frère avec qui je suis dans une même ville a dit a mon mari de m'annoncer la nouvelle quand je rentrerais chez moi. C’était un choc, j'avais crie, pleure, je pensais mm que ce n’était qu'un cauchemar jusqu’à ce qu'on aille pour les obsèques.
Aujourd'hui, je ne cesse de me répéter que mon père n'est pas mort, je compose son numéro, je lui parle comme s'il était encore la. J'essaie d' être forte pour mon mari et mon fils de 15mois qu'Il n'a mm pas eu la chance de faire. J'ai peur de me lancer dans des projets parce que celui qui me conseiller en tout n'est plus la.
Mon père était un homme bien, aimable, gentil, social, il était mon idéal et la plus importante, Il craignait Dieu. je ne cesse de me répéter que si je savais que les choses seraient comme ça, j'allais plus passer de temps avec lui après mon mariage. Je vis dans le vide, je ressens son manque. C'est très difficile de perdre un être cher.

Hors ligne Alexandria

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Papa cheri
« Réponse #1 le: 06 Mars 2018 à 10:51:52 »
 Comme je te comprend...

 Ma mère m'a également caché sa maladie...
 Lorsqu'on l'a découvert, c'était déjà bien engagé...
 
 Elle s'est battue pendant presque 4 ans après cela, alors que les médecins l'a voyait partir à ce moment là...
 Comme toi, je n'habite pas la même région et bien que j'allais la soutenir le plus souvent possible,
je regrette vivement de ne pas être aller m'installer auprès d'elle, après la découverte de son cancer...
 J'avais mon job, mais surtout, je ne pensais pas qu'elle partirai...
pour moi, elle allait guérir ma ptite maman, le culbuter ce putain de cancer, comme elle l'avais fait 3 ans plus tôt..
 
 C'est terrible de perdre un être cher, et maintenant, il y aura toujours des périodes obscures qui resteront tapis là, dans l'ombre, au plus profond de nos êtres, mais il faut malgré tout s'y raccrocher, à cette vie...
Tu as un fils lili, c'est merveilleux, et c'est un petit bout de ton papa qui est là aussi, tout comme toi...!
 
 Repense à tout les bons moments vécus avec ton papa, et à ce qu'il te dirai lorsque dans ta vie actuelle, tu te sens un peu perdue....

 Amicalement

Hors ligne Charlottine

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 55
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Papa cheri
« Réponse #2 le: 12 Mars 2018 à 00:25:35 »
Bonsoir les filles,

J'ai perdu mon papa au mois d'août comme toi Lili et j'ai les mêmes réflexes du téléphone, je scrute même les visages dans la rue dans l'espoir de l'apercevoir. Mon papa était malade mais je ne me suis pas rendue compte de la gravité de sa maladie. Quand on bois dit les mots "cancer", on comprend de suite mais la dépression on est censé s'en sortir, on pense qu'avec le temps ça ira mieux. J'aurais tellement aimé qu'on m'explique que c'était bien plus grave.
Mon père a choisi de quitter la vie et je n'ai rien vu venir. Il refusait d'aller à l'hôpital et j'ai suivi son avis. Quelle erreur!

Tu as raison Alexandria, on est un petit bout de nos parents, on porte des valeurs qu'ils nous ont inculqué ce qui nous a construit.

Amicalement,
Charlotte.