Auteur Sujet: Marie qui a perdu sa maman.  (Lu 3580 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Ririe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
Marie qui a perdu sa maman.
« le: 20 Septembre 2013 à 13:08:29 »
Bonjour,

Après une présentation dans la rubrique "Bienvenue", je remets ici les deux postes que j'ai déjà écrit. Malheureusement, je ne sais pas comment faire suivre la gentille réponse de Sylvie (Germinou).
Merci si quelqu'un peut m'aider.


Hors ligne Ririe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #1 le: 20 Septembre 2013 à 13:09:24 »
Bonjour,

Maman est décédée le 7 septembre dernier après deux longs mois de lutte contre une leucémie aigue. Son enterrement a eu lieu ce samedi.
Depuis le début de sa maladie, j'ai parfois honte de le dire, je n'ai jamais cru à une possible guérison/rémission et je me préparais déjà à son décès en profitant au maximum du temps qu'il nous était donné de passer ensembles. Je croyais que cela m'aurait permis de mieux vivre l'après. Je le croyais jusqu'à hier. Et là, mon inconscient m'a fait un vrai coup de vache ! Alors que je vaquais à des occupations domestiques, je me suis dit qu'il y avait déjà quelques temps que je n'avais pas pris de nouvelles et que ça serait sympa de passer avec le filles comme je le faisais avant la maladie, dans la "vraie vie". Et là, je me suis pris toute la réalité en pleine face, comme un coup de poing. Non, je ne la reverrai plus ... tout est fini ...
Mais qu'est-ce que ça fait mal ! Depuis, je suis cafardeuse avec les larmes aux yeux à tous moments. J'aimerais me dire qu'un jour je n'aurai plus mal. J'ai envie de m'enfermer dans un trou, dormir pour ne pas ressentir cela.
J'ai repris le travail assez rapidement après les obsèques en me disant que ça m'aiderait à penser à autre chose, qu'il ne fallait pas tourner en rond à la maison mais ça aussi c'est difficile. Je n'arrive pas à me concentrer (et pourtant il y a du boulot !). Je me demande si j'ai pris une bonne décision et s'il ne serait pas nécessaire de se poser encore un peu ... mais en même temps, il va bien falloir reprendre le cours de la vie ...
Voilà pour ma présentation et toutes les questions qui m'assaillent. Merci de m'acceuillir.


Hors ligne Ririe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #2 le: 20 Septembre 2013 à 13:12:19 »
Merci pour ton acceuil, Sylvie.

Aujourd'hui ça va un peu mieux même si j'ai cette sensation de grande tristesse au fond de moi, j'accepte qu'elle m'accompagne et je me résigne à vivre avec elle pendant un certain temps.
Je me dis aussi que je dois prendre bien soin de moi. Hier soir, je me suis dit que j'allais traverser une longue période très difficile tant physiquement que moralement et j'ai envie de comparer à ça à un challenge de type sportif. Pour le gérer au mieux, il me semble qu'il est important de se sentir au mieux dans son corps. Je reprends donc la course à pieds qui me faisait tant de bien mais que j'ai un peu délaissé ces dernières semaines et je vais essayer d'aller dormir moins tard, quitte à prendre un truc pour m'endormir plus facilement afin d'éviter toutes fatigues inutiles. Je pense qu'hier en effet, j'étais vraiment fatiguée et que ça influe beaucoup sur la façon d'aborder les choses avec plus ou moins de sérénité.
Je me sens mieux depuis que j'ai décidé d'aborder les choses de la sorte.

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #3 le: 22 Septembre 2013 à 02:28:36 »
Je l'ai vécu aussi, ainsi que bcp de gens ici, bien sûr je te comprends, nous te comprenons à 100%. Sois le bienvenue, nos oreilles et nos yeux sont ouverts à tes sentiments



SAM

Hors ligne Ririe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #4 le: 24 Septembre 2013 à 10:50:31 »
J’ai envie de vous raconter l’histoire de ma maman.

Au mois de février passé, on lui a diagnostiqué une leucémie chronique qui, si elle ne se réveillait pas, ne devait pas lui poser trop de soucis de santé. Il faut dire qu’elle avait déjà bien donné : en deux ans, depuis sa retraite elle a eu un infarctus, un problème de jambe qui l’a empêché de marcher tout un temps et voilà maintenant que ça lui tombait dessus.
Elle ne s’est pas laissée abattre, a recommencé à faire du sport, une vie normale jusqu’au jour où en vacances, elle s’est trouvée vraiment très faible et a souffert très fort d’un abcès.
Papa et elle sont revenus plus tôt et sont allés à l’hôpital. Les résultats ont été rapides. Ce n’était pas une leucémie chronique qu’elle avait mais une leucémie aigue et ses globules blancs flambaient. Tout de suite elle a été transférée dans un autre hôpital et a reçu sa première chimio le jour-même.
Elle était dans un hôpital à 40 minutes de chez nous. Elle a subi deux cures de chimio de 7 jours non stop avec à chaque fois, un séjour de 3 semaines supplémentaires en chambre « stérile ». La première chimio a bien fonctionné et on s’est repris à espérer. Mais déjà pendant cette première phase, nous avons cru la perdre parce qu’elle a attrapé un germe nosocomial. Elle a du subir une intervention chirurgicale pour un souci gynécologique. Déjà pendant cette première cure, on nous a prévenus une fois que le pronostic vital était engagé mais elle s’en est sortie. Durant la deuxième cure, elle a encore eu deux autres complications avec deux annonces des médecins que les heures à venir était cruciales mais elle a réussi à s’en tirer. Durant deux mois, nous nous sommes relayés auprès d’elle, lui apportant des petits plats pour qu’elle essaie de manger un peu. Son moral avait des hauts et des bas en fonction des difficultés mais ce que je retiens c’est que pendant ces deux mois (et jusqu’à la fin) elle est restée notre maman et souvent, c’était elle qui nous soutenait, nous consolait …
Le 27 août, nous avons appris que la deuxième chimio n’avait pas fonctionné. Sans entrer dans les détails, il n’y avait plus rien à faire si ce n’est offrir à maman la meilleure fin de vie possible. Elle pensait qu’elle en aurait pour quelques semaines, voire quelques mois. J’étais moins optimistes mais j’avais envie de la croire.
Maman est revenue à la maison le jeudi 29 août et s’est installée dans son lit pour ne plus jamais le quitter. Elle savait qu’elle allait partir. Nous avons cru la perdre le lendemain mais pendant le we elle a eu un sursaut de mieux-être. Bon, elle ne mangeait toujours pas, ne pouvait plus bouger sauf les jambes, on devait lui donner à boire … mais elle a pu appeler ses frères et sœurs, ses amis pour leur dire au-revoir.
A sa demande, nous avons préparé son enterrement : elle a choisi sa tenue, les musiques qu’elle voulait passer. Elle a chargé son frère de lire un texte d’adieu qu’elle a rédigé avec son aide, elle nous a partagé ses bijoux …
Nous avons vécu, mon papa, ma sœur, mon frère et moi une semaine « pour elle », en se relayant pour qu’elle ne soit pas seule, en aidant papa à s’en occuper la nuit. Sur le moment, je trouvais ces moments affreusement difficile à vivre : comment concilier le fait que profiter de quelqu’un qu’on aime tant avec la tristesse de savoir que tout va se finir d’un jour à l’autre…
Maman elle souffrait beaucoup de cette situation. Non pas physiquement mais moralement de se voir si diminuée, de savoir que la situation était sans retour. Elle avait accepté sa mort prochaine, était sereine par rapport à ça mais comme elle nous disait : « j’ai l’impression que ma valise est prête mais le taxi que j’attends n’arrive pas ».
Le vendredi 6 septembre, maman s’est endormie si profondément qu’on a plus pu la réveiller. On l’a laissée se reposer et elle a cessé de respirer le lendemain matin.
Soulagement, tristesse, ce trou dans le cœur, ce sentiment que la terre s’effondre, nous croyons que nous étions prêts mais je n’aurais jamais imaginé qu’on pouvait souffrir à ce point. Nous avons la chance d’avoir pu lui dire au-revoir. Son enterrement était très beau mais si difficile à vivre.

Voilà. Ce texte est long mais c’est la première fois que j’écris ce que je ressent sur cette fin de vie et les derniers jours avec maman.
Bravo aux courageux qui m’auront lue.

Hors ligne Blyg

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 32
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #5 le: 24 Septembre 2013 à 13:20:17 »
Bonjour,
Je viens de lire ton message Ririe et les derniers jours de ta maman. Je suis très émue.
Ma maman aussi a eu une leucémie aigue, elle a survécu un peu plus longtemps que ta maman mais la fin, hélas, a été la même.
Sauf que ma maman n'a rien préparé, 15 jours avant son départ on nous disait qu'elle allait sortir de l'hôpital et ça n'a jamais été le cas.
Je voulais t'assurer de mon soutien, c'est si dur de vivre sans sa maman.

Hors ligne Ririe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #6 le: 30 Septembre 2013 à 13:59:49 »
Merci Blyg.

Comme tu le dis, c'est dur, très très dur.
Ca fait 24 jours que maman est partie et ça devient de plus en plus dur. Au début, il y avait moins de manque. C'est un peu comme si elle était partie en vacances ... mais là, j'aimerais bien qu'elle rentre ...
Elle me manque tellement, c'est comme un trou au milieu du coeur.
Ca me fait mal aussi de voir comme mon papa souffre. Ma douleur et mon sentiment de solitude sont déjà tellement intenses et pourtant, j'ai mon mari, mes enfants qui sont présents et me soutiennent. Mais lui, il est vraiment seul. Bien sûr on se relaie, on l'épaule. Mais moi qui ai déjà un poids si lourd sur le coeur quand je me lève le matin ... que doit-il subir lui ?
Hier, j'ai recherché sur mon pc toutes les photos où maman apparaissait. Ca m'a fait du bien de la revoir et tellement de mal en même temps. J'aspire à un peu de sérénité un jour, le jour où je pourrai penser à elle en souriant et non pas en pleurant. Je sais que ça arrivera un jour mais en attendant, je souffre énormément.

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #7 le: 01 Octobre 2013 à 00:18:52 »
c'est dommage que je ne te connais que maintenant car j'avais quelque chose qui pouvait aider au niveau des globules blancs...

Hors ligne Blyg

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 32
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #8 le: 01 Octobre 2013 à 09:00:56 »
Bonjour Ririe,
Je comprends tellement ce que tu ressens. J'ai été comme toi, à attendre leur retour, leurs appels...
Je peux juste te dire qu'au bout d'un temps on se dit que le téléphone ne sonnera plus avec eux au bout du fil.
Parfois j'ai encore l'impulsion de vouloir leur dire un truc et je ne peux plus.
Pour ton papa, il faut vous serrer les coudes. Tu es là pour lui, avec tout ton amour et il a des petits enfants si tu as des enfants.
Courage.

Hors ligne Ririe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #9 le: 07 Octobre 2013 à 14:03:14 »
Un mois aujourd'hui ... déjà ... seulement ...

Ce matin j'étais effondrée et en plus je suis grippée mais je suis allée travailler parce que beaucoup de boulot et en plus, je me dis que ça me permet de penser à autre chose.
J'ai envoyé à mon papa, ma soeur et mon frère une photo que j'avais de chacun d'eux avec maman. J'espère que ça leur aura fait plaisir ... on verra les réponses.

Je pleure tous les soirs, ça fait toujours aussi mal et en même temps ce mois est passé assez vite. Ca me donne du courage pour continuer en me disant que dans quelques temps ça ira sans doute mieux.

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #10 le: 09 Octobre 2013 à 00:59:06 »
moi ça fait 6 mois et demi que ma grand-mère chérie est partie. Je souhaite qu'une famille toute gentille l'accueillera.

Hors ligne Ririe

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #11 le: 07 Novembre 2013 à 09:59:59 »
Voilà deux mois aujourd'hui que maman nous a quittés.

Hier, c'était l'anniversaire de mon papa. Nous avons fêté ça chez moi avec ma soeur et son compagnon, mes filles et ma belle-soeur (mon frère travaillait).
Et je peux le dire, on a passé un bonne soirée. Papa était souriant et content, on a bien mangé ... bref, rien à redire ...

Et c'est là que le bât blesse, je trouve. C'est qui m'a rendue encore plus triste quand tout le monde est partis. On dirait qu'on s'est habitués, qu'on a assimilé que la vie continuait sans elle. Je sais qu'on ne l'oublie pas, qu'on a parlé d'elle, que tout le monde pensait à elle mais je ne pensais pas que le fait de passer un bon moment en famille, sans avoir la gorge nouée à tout bout de champs arriverait si tôt.

J'ai l'impression qu'on la trahit un peu ... qu'il n'est pas normal de profiter de bons moments familiaux alors qu'elle n'en fait plus partie.

Je sais que c'est très paradoxal comme sentiment et ça me laisse d'autant plus perplexe. Je ne sais plus trop quoi penser ...

Hors ligne Mariebobby

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
Re : Marie qui a perdu sa maman.
« Réponse #12 le: 04 Décembre 2013 à 08:36:44 »
Quelle tristesse de perdre unirent, papa est parti dimanche et comme le dit si bien maman, c est surtout sa vie à elle qui ça changer
Certes il va bcp manquer à nous, ses enfants, mais nous avons notre vie, nos compagnes et compagnons, nos enfants
Quand a prendre de bons moments malgré cette absence, il le faut !!
Je suis certaine que papa ne souhaiterait pas nous voir pleurer tout le temps, lui qui amait tellement la vie, profiter de chaque instant....
Noel va être bien triste cette année
Je devais décorer la maison le week end dernier mais du à son deces dimanche, rien fait...
En plus, on part le 25 décembre en vacances pour 3 semaines, ça tombe si mal, on va laisser maman seule ....