Auteur Sujet: Manque +++  (Lu 3701 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #45 le: 28 Septembre 2018 à 16:48:08 »
Merci Nessa pour ton message. Il est vrai que de sortir, bouger un peu, même si ce n'est que de marcher, ça fait du bien ; et on a la chance qu'il y ait encore des après midis assez douces, avec un peu de soleil.

En effet, parfois l'entourage ne comprend pas. Il n'y a que ceux qui le vivent qui le comprennent, et encore... chacun sa peine et sa souffrance et chacun a sa façon de s'exprimer, de choisir de se recueillir ou non etc. C'est là où c'est compliqué, chaque vécu est différent, chaque deuil est différent, et nous restons seuls à vivre cette épreuve.

Bonne fin de journée à toi
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne Nessa@

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #46 le: 28 Septembre 2018 à 20:48:18 »
Merci .. tu as déjà fait l’hypnose ? J’aimerais en savoir plus si oui ...  bonne soirée à toi

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #47 le: 28 Septembre 2018 à 21:41:59 »
Non mais justement, j'y pense sérieusement...
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #48 le: 27 Novembre 2018 à 16:21:23 »
Il y a une période pendant laquelle j'ai fait beaucoup de cauchemars horribles, mettant en scène ma mère dans différentes situations de mort imminente et moi qui n'arrivais pas à la sauver (chute, noyade et j'en passe).
La signification de ces rêves est facile...


Maintenant, ça a changé de registre : dans mes cauchemars, il est question de la mort imminente de ma mère mais je suis dans une situation "calme" avec elle, dans laquelle je peux lui parler et lui dire des choses que je n'ai pas pu lui dire avant son décès.
J'en ai fait 2 récemment.

Dans le premier rêve, je lui faisais part de mes regrets : toutes les choses que nous n'allions pas pouvoir partager et dans ce rêve elle n'a pas répondu et a pleuré. J'ai alors réalisé au réveil que, heureusement que je ne lui en ai pas fait part en vrai, car qu'aurait-elle dit pour réconforter l'enfant en moi ?
Ça n'aurait généré sûrement que le sentiment chez elle de m'abandonner, cette tristesse, comme dans le rêve... ainsi, même si le rêve et le réveil ont été difficiles, cela a diminué mon regret de ne pas lui avoir dit, à tel point j'aurais aimé qu'elle soit là à l'avenir pour vivre toutes ces choses avec moi.

Dans le second rêve que j'ai fait cette nuit même, les propos étaient à propos de la mort. Je lui disais "j'ai du mal à réaliser que tu ne seras bientôt plus avec nous", une phrase de ce type, et elle me répondait "j'y ai pensé ce matin, ça m'a donné des frissons" puis c'était l'heure de manger, et je la voyais regarder les plats tristement, je savais qu'elle ne mangerait pas ; comme lors de sa fin de vie. Elle qui était gourmande,  qui avait toujours des envies, elle n'avait plus faim sur les derniers jours et rien ne la tentait. Bref. Tout cela m'amène à : parler de la mort avec elle aurait il été bénéfique ?
Cela aurait-il pu permettre de diminuer son angoisse ? Pas sûr. Je sais qu'elle avait peur de mourir. J'ai quand même toujours cette crainte de l'avoir laissé avec ses angoisses...

-

J'ai l'impression que mon cerveau se sert de mes rêves pour me faire avancer par rapport à des blocages dans le processus de deuil, notamment de culpabilité, élément important chez moi malgré toute l'énergie que j'ai pu déployer pour essayer de la sauver (tiens tiens.... voilà la phrase que je sors spontanément).

Avez vous vécu cela ?
Ou avez vous constaté d'autres "moyens" inconscients qui vous ont aidé pendant le processus de deuil ?
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 990
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #49 le: 27 Novembre 2018 à 16:29:37 »
Bonjour Pépette..tes rêves sont des signes d'apaisement. J'imagine que ta maman veille sur toi. Elle souhaite que tu soit heureuse tout simplement comme toutes les maman, je suis persuadée que nos défunts veille sur nous a leur façon..et qu'il se manifestent quand il faut.. enfin se sont mes croyances et elles m'aident a avancer. tendresse biche.
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Olaria

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #50 le: 28 Novembre 2018 à 01:42:52 »
Je n'ai jamais fait ce type de rêves mais pendant 2 ou 3 mois tous les matins le visage de mon papa était devant mes yeux .... Tant est si bien que je ne voulais plus dormir.
Puis du jour au lendemain plus rien .... Sauf la culpabilité de ne plus avoir cette image qui me dérangeait tant.
Maintenant j'admets.
Les rêves sont une soupape de sécurité nécessaire à notre équilibre.
Que vos rêves continuent de s'apaiser.

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #51 le: 04 Décembre 2018 à 09:59:43 »
Ma psy m'a confirmé que les rêves prouvent que j'avance, que je "cicatrise". Je me sens en effet un peu plus apaisée par rapport au sentiment de culpabilité que je ressentais.

-

Nouvelle étape comme tous ici, pour bientôt : le passage des fêtes de fin d'année.

Comment ça se passe pour vous ? Je veux dire, est-ce que vous "fêtez" Noël et le reste ?
Même lors de la première année du deuil ?

Personnellement, je suis dans l'optique de le faire. Je sais que cela sera un déchirement, car ma mère adorait Noël et parce qu'on ressentira un manque atroce. Pour moi, Noël était un des plus beaux jours de l'année. Cette année, ce sera probablement l'un des pires.

Mais cependant, je garde toujours en tête que ma mère aimait la Vie, elle aimait Noël ; et elle m'a transmis cette joie de vivre, ce désir de profiter. Fêter Noël, faire une belle table comme elle le faisait, c'est l'honorer aussi.
Car elle a eu le courage, malgré les souffrances de la maladie, de ne pas sombrer ; elle prenait ces petites bonheurs de l'année, s'y accrochait pour tenir, et se dire que tous ses sacrifices en valaient la peine.
C'est ainsi que même pendant les 9ans de maladie, nous avons toujours fêté Noël.
Donc fêter Noël, c'est pour nous aussi, surpasser notre souffrance, et empêcher celle-ci de couvrir tout le reste.

Aujourd'hui, j'apprends à vivre en portant cette souffrance au quotidien. Et quand un bonheur se présente, je me dis que Maman l'aurait pris aussi ; que le bonheur n'empêche pas la douleur et ne signifie pas l'oubli.
Exemple : je suis dans le début d'une belle histoire d'amour, je suis heureuse dans cette relation mais je souffre de ne pas pouvoir partager ce bonheur avec Maman.
Ainsi, dans cette relation qui me rend heureuse que je m'autorise à vivre, la souffrance est pourtant toujours là. Profiter n'empêche pas de penser à ceux qu'on aime... ni de regretter leur présence.

Affectueusement,
Pépette
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 990
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #52 le: 04 Décembre 2018 à 13:02:47 »
Bonjour Pepette... et bravo...oui tu avance.... Le bonheur n'est pas interdit au contraire , renaitre après le chaos c'est dans l'ordre des choses...pour nous tous les chemins diffèrent mais on y arrive ..faire les choses  qu'on aime ou qu'ils aimaient eux ...nous rapprocher de leur souvenir joyeux..la nostalgie avec le sourire ... je t'embrasse fort.biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Olaria

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #53 le: 04 Décembre 2018 à 18:07:35 »
Je vais fêter Noël exactement de la même manière juste avec une personne en moins à table et ça ne fait que 5 mois ..... Je le fête aussi avec mes collègues de promo. Pour autant je n'ai pas le coeur à la fête et entendre tout le monde parler de préparatifs de Noël me donne plus envie de pleurer qu'autre chose.

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 345
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Manque +++
« Réponse #54 le: 04 Décembre 2018 à 18:34:05 »
ma belle

je comprends très bien ton discours je le partage
la vie prend le dessus, instinct de survie mais aussi besoin de bonheur
il y a des âges aussi où il est plus facile de se dire qu'on aura malgré la perte de belles choses à vivre et tu es jeune donc tu as raison je suis sure aussi qu'à noel tu sentiras ou des signes de ta maman ou te sentiras apaisée, comme si elle était présente
je te le souhaite
je t'embrasse fort
katrin





Ma psy m'a confirmé que les rêves prouvent que j'avance, que je "cicatrise". Je me sens en effet un peu plus apaisée par rapport au sentiment de culpabilité que je ressentais.

-

Nouvelle étape comme tous ici, pour bientôt : le passage des fêtes de fin d'année.

Comment ça se passe pour vous ? Je veux dire, est-ce que vous "fêtez" Noël et le reste ?
Même lors de la première année du deuil ?

Personnellement, je suis dans l'optique de le faire. Je sais que cela sera un déchirement, car ma mère adorait Noël et parce qu'on ressentira un manque atroce. Pour moi, Noël était un des plus beaux jours de l'année. Cette année, ce sera probablement l'un des pires.

Mais cependant, je garde toujours en tête que ma mère aimait la Vie, elle aimait Noël ; et elle m'a transmis cette joie de vivre, ce désir de profiter. Fêter Noël, faire une belle table comme elle le faisait, c'est l'honorer aussi.
Car elle a eu le courage, malgré les souffrances de la maladie, de ne pas sombrer ; elle prenait ces petites bonheurs de l'année, s'y accrochait pour tenir, et se dire que tous ses sacrifices en valaient la peine.
C'est ainsi que même pendant les 9ans de maladie, nous avons toujours fêté Noël.
Donc fêter Noël, c'est pour nous aussi, surpasser notre souffrance, et empêcher celle-ci de couvrir tout le reste.

Aujourd'hui, j'apprends à vivre en portant cette souffrance au quotidien. Et quand un bonheur se présente, je me dis que Maman l'aurait pris aussi ; que le bonheur n'empêche pas la douleur et ne signifie pas l'oubli.
Exemple : je suis dans le début d'une belle histoire d'amour, je suis heureuse dans cette relation mais je souffre de ne pas pouvoir partager ce bonheur avec Maman.
Ainsi, dans cette relation qui me rend heureuse que je m'autorise à vivre, la souffrance est pourtant toujours là. Profiter n'empêche pas de penser à ceux qu'on aime... ni de regretter leur présence.

Affectueusement,
Pépette

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #55 le: 05 Décembre 2018 à 16:49:39 »
Merci pour vos réponses.


Merci biche, pour ta réponse positive rassurante. Bises

Olaria je comprends ta tristesse...surtout que ton deuil est plus récent que le mien ; 10 mois pour moi, 5 mois de différence ça a l'air de peu et pourtant en 5 mois on progresse beaucoup sur le chemin du deuil...
Accroche toi

C'est exact Katrinap, c'est ce type de pensées qui m'aide à avancer.
Mon père quant à lui, pense qu'il a "assez vécu" et semble ne plus rien attendre de la vie ; ce qui explique en partie nos évolutions bien différentes suite au décès de Maman/son épouse.
Ohh que j'espère que tu auras raison, que je la sentirais tout de même ce jour, c'est extrêmement important pour moi...

Bises à vous

Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 134
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Manque +++
« Réponse #56 le: 13 Mars 2019 à 14:30:56 »
Voilà le moment de faire un petit point... 1an, 1 mois et 11 jours après le décès de ma mère.

Les jours passent, et globalement se ressemblent, à présent.
En effet, les émotions font moins les montagnes russes, comparées aux premiers mois. La pensée de son décès ne survient plus à chaque fois que j'ouvre les yeux dans mon lit le matin, ni quand je vais me coucher.
Non, c'est plutôt quand mes yeux se posent sur sa photo sur mon meuble, ou quand un souvenir particulier revient.

Je pense moins souvent à elle ; cependant la souffrance reste parfois violente.
Il ne faut pas trop que je me tourne vers le passé, sinon l'absence est cruelle.
En écrivant ces lignes, je pleure ; alors que ça fait bien quelques temps que je n'ai pas pleuré à cause de sa mort.

-

J'ai l'impression que le temps a permis que je vive à nouveau à peu près normalement. Cependant, son absence est un point sensible, et il ne faut pas trop appuyer dessus ; sans quoi la tristesse fait couler des larmes irrépressibles.

Ça m'embête de moins penser à elle, mais au fond je sais que ce n'est pas parce que je pense moins à elle que je l'oublie.
Oh non, je l'aime toujours, à la folie. Elle me manquera toujours, je reste convaincue que notre relation était unique et que j'ai eu une mère exceptionnelle.

Parfois, quand je profite de la vie, je pense à elle ; je me dis qu'à ma place, elle aurait fait pareil.
Ça ne me dérange pas quand on est en famille de trinquer, de trinquer pour elle.  Elle m'a transmis son goût pour la vie, et tellement d'autres choses...

Je porte toujours certains de ses bijoux, et je me rends compte que ma "relation" aux objets s'est transformée. Avant, les voir, et les porter me déchirait le cœur mais j'avais besoin de le faire à la fois. A présent, je ressens plutôt de la fierté, quand je les porte, et ça a un côté rassurant. Je dis souvent, que je mets sa bague ou son bracelet quand je suis amenée à vivre une situation un peu difficile ou stressante, comme si ces objets me donnaient de la force.

Je me pose moins de questions du type "où est-elle ? est-ce qu'elle va bien ?". Je pense qu'il y a autre chose après la mort, et j'imagine qu'elle a des choses à faire, visiblement des choses à apprendre.
J'ai vu une medium, ça ne m'a pas perturbé. Si ce n'est, que la medium m'a dit qu'elle était seule (je lui avais demandé si elle était avec quelqu'un) car elle n'avait pas assez progressé pour rejoindre ceux qui étaient déjà partis qu'elle connaissait. Ça, ça m'a un peu ennuyé. Cependant, la médium a dit que je l'aidais, en pensant à elle ; que je l'aidais à avancer.
Chacun croit ce qu'il veut. En tout cas, quand je pense à elle, j'essaie d'y penser avec tendresse, avec bienveillance, comme si je pouvais lui envoyer des ondes d'amour. Alors j'imagine, que les propos de la medium faisaient référence à ça.

J'ai une crainte, c'est qu'elle soit partie, au moment où ce sera moi qui sera amenée à mourir. Je vivrais plus paisiblement, si j'étais sûre de pouvoir la retrouver ensuite. Cependant, je ne peux pas lui demander de m'attendre, ça serait égoïste.

-

Concernant le cimetière, ça a bien changé aussi. Alors qu'au départ, je ressentais le besoin d'y aller ; ce n'est plus le cas aujourd'hui. J'y trouve peu d'intérêt. J'y vais plutôt pour vérifier que tout est en ordre, et je suis toujours contente pour elle de constater qu'il y a toujours beaucoup de fleurs, et que tout est bien disposé (merci à mes grands parents qui s'en occupent beaucoup).
Alors, je ne me force pas. J'irai quand j'aurai envie d'y retourner, je ne pense pas qu'elle m'aurait blâmé pour cela.
Elle aimerait plutôt que je fasse attention à moi.

-

Ainsi, je vois une nette évolution à la fois concernant mes pensées mais aussi mes émotions.
Je me demande si je souffrirai toujours de son décès.  Comment je vivrais les choses d'ici quelques années.
L'avenir me le dira...

Courage à tous ceux qui passent par cette terrible épreuve qu'est le décès d'un proche.

« Modifié: 13 Mars 2019 à 14:34:21 par LaPépette »
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel