Auteur Sujet: Maman... Déja 5 ans!  (Lu 278 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Liane37

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 49
Maman... Déja 5 ans!
« le: 09 Octobre 2018 à 03:31:35 »
Bonjour à tous,

Je m'étais inscrite après le départ de maman. Je ne sais pas où sont mes messages ni si ils sont encore là. Bref... Cela fait 5 ans maintenant et bien que j'ai avancé, cheminé... cette année en a été une grosse niveau émotions. Pour faire court, maman qui n'avait jamais fumé de sa vie a chopé le cancer du poumon et en 11 mois tout était terminé  :'( Elle n'avait que 64 ans... et moi 37. Elle était tout pour moi... ma mère, mon amie, ma confidente. On a habité ensemble plusieurs années, on s'appelait chaque jour, on passait beaucoup de temps ensemble et même travaillé ensemble. Sans l'ombre d'un doute, de tout ses enfants j'étais la plus collé à son cul comme certains disaient depuis mon enfance. J'ai vécu beaucoup de tristesse, d'incompréhension, de colère. J'ai été un bon 2 ans à me tenir loin des autres. Je me suis mise à les revoir tranquillement mais quelque chose est changé à jamais. Notre centre, notre rassembleuse, notre maman n'est plus là.

5 ans plus tard, je recommence à faire le vide autour de moi. C'est flagrant. En même temps, j'ai beaucoup de difficulté à passer à autre chose. Je regarde les autres avancer, sourire, faire comme si rien était, même qu'ils n'en parlent même pas et ça me fait mal. Moi j'ai besoin d'en parler, de la garder un peu vivante parmi nous. Pas eux visiblement. Et ça me dérange à un point tel que j'aime mieux ne plus les voir. Ma mère, qui avait été si aimante, chaleureuse, présente avec tous sans exception... balayé du revers de la main. Allez on continue, la vie continue... allez allez! J'ai beaucoup de difficulté.

D'autant que certaine personne de qui j'étais proche se sont aussi mise à changer, s'éloigner, changer carrément de vie. Comme si rien était. Je suis passé un jour de la personne à qui on raconte beaucoup de chose à celle à qui on ne veut plus rien dire. De celle qu'on aimait pour son franc parlé à celle qu'on fuit justement à cause de ça.

Je sais que j'ai changé... j'ai eu beaucoup d'instabilité émotionnellement. Un jour je pouvait être de bonne humeur et l'autre, ne vouloir voir personne. Ce n'était pas ciblé contre eux, c'était juste mes émotions du moment. Et comme je suis quelqu'un qui ne fait pas semblant, difficile de sourire et faire comme si de rien était comme la plupart des mortels. Et comme personne ose m'en parler, me confronter.. ça reste en suspend. Et je ne suis pas du genre à dire «Hé on lave notre linge sale?» Pour ça faut que les autres soient intéressés et à l'écoute. Et c'est pas le cas. D'ailleurs, personne ne m'a jamais demandé à moi comment j'allais. Je ne sais pas ce que je dégage mais visiblement je repousse les autres et je ne montre aucune fragilité face à la situation. J'ai l'air forte comme on dit.

J'en suis au point où je me dit que vaut mieux être seule que mal  entourée. J'ai mon mari bien sûr. Mais je pense que même lui en a marre de tout ça. Il m'a même dit ce soir que d'ici la fin de l'année j'obtiendrais ce que je veux, avoir la paix de tous. Que plus personnes ne voudra me voir ni ne m'appellera. Parce que je me suis désisté à 2 repas de famille. C'est drôle, certains membres de ma famille ne sont pas toujours là à ces repas et on leur pardonne tout. Oh mais moi, je ne dois en manquer aucun sinon on m'en veut ...

J'ai eu à gérer le départ de maman, mais en plus de ça, toutes les émotions que j'ai et que j'ai eu face à tout ceux qui l'ont laissé tombé. Donc complexe comme deuil. En plus , j'ai énormément de colère, d'incompréhension, de questions sans réponse... J'ai l'impression de faire un casse-tête morceau par morceau et ça ne va pas vite. 5 ans.... 5 ans... d'autres sont déja passé à autre chose.. Le fait est que je ne sais pas comment vivre sans elle dans ma vie. Elle était au centre de tout... Les autres y arrivent très bien. Faut dire que je n'ai pas d'enfant non plus. Eux ils se raccrochent à leur petite famille...

M'enfin.......... Rassurez moi avant que je ne m'éparpille plus... Suis la seule à encore galérer 5 ans plus tard? Être dans des montagnes russes avec des répits qui me font penser que je vois enfin la fin, mais non, un nouvel événement vient tout perturber  ??? :-\ :'(

Je vais arrêter ici car je sens que ça va devenir sans queue ni tête tellement tout se bouscule. Merci de m'avoir lu, si quelqu'un me li.

Courage à Tous! De tous les deuils que j'ai vécu (Papa, mon frère, grands-parents, oncles...) c'est celui de maman qui est le plus terrible de tous  :'(
«Il n'y a rien qui n'arrive pour rien dans la vie!» Mais quand ça arrive, on se demande toujours «Pourquoi?» Et la réponse ne vient pas toujours au même moment :-( Malheureusement!

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 185
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maman... Déja 5 ans!
« Réponse #1 le: 09 Octobre 2018 à 10:34:24 »
le deuil est si personnel que je ne pense pas que 5 ans soit trop long pour ne plus la pleurer surtout si vous en étiez si proche, moi c’était mon père 20 mois aujourd'hui , mon beau père 14 mois aujourd'hui, mon meilleur ami 14 mois aujourd'hui et toujours aussi douloureux, je comprends
par contre il me parait important que vous ne vous priviez pas de rencontres (à défaut de vouloir voir la famille, au moins se refaire un autre cercle?) pour ne pas vous isoler et risquer aussi les conflits avec votre mari, qui peut être vit mal la coupure avec le "monde social"?

pour ne pas isoler votre peine, ne plus investir et vivre mal
en tout cas on est là pour vous écouter
amicalement
katrin

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 126
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maman... Déja 5 ans!
« Réponse #2 le: 09 Octobre 2018 à 12:25:08 »
Personnellement cela ne fait "que" 8 mois et parfois j'ai l'impression de ne pas avancer. Du moins d'avancer et de régresser.
Et quant à ma vision de la vie sur le long terme, je suis persuadée qu'elle me manquera toujours, à chaque repas de famille, chaque anniversaire, chaque Noël, chaque vacances...
Je ne suis pas sûre de vivre parfaitement bien ces moments, même d'ici quelques années donc...

Je pense que tout dépend de la personnalité de chacun, et du vécu qu'on a eu avec la personne.
Je comprends le sentiment d'incompréhension, de colère que ça peut générer, de voir les autres avancer car cela fait comme si ils ne savaient pas honorer sa mémoire. Non pas que nous devons rester dans la souffrance, mais c'est important de toujours lui garder une place... Et certains semblent assez vite "faire avec", ou plutôt devrais-je dire, faire sans.

Je ne sais pas trop quoi te dire qui pourrait t'aider. Je pense que peut-être il ne faut pas trop se comparer. Accepter que chacun puisse vivre le deuil différemment ; et transformer comme ils veulent (même si c'est aussi de l'ordre de l'inconscient j'imagine) leur relation avec le/la défunt (e).
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne Liane37

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 49
Re : Re : Maman... Déja 5 ans!
« Réponse #3 le: 09 Octobre 2018 à 15:44:52 »
.............
par contre il me parait important que vous ne vous priviez pas de rencontres (à défaut de vouloir voir la famille, au moins se refaire un autre cercle?) pour ne pas vous isoler et risquer aussi les conflits avec votre mari, qui peut être vit mal la coupure avec le "monde social"?

pour ne pas isoler votre peine, ne plus investir et vivre mal
en tout cas on est là pour vous écouter
amicalement
katrin

Bonjour, merci pour votre mot. Le fait est que je suis quelqu'un qui ne se lie pas facilement avec les autres. Donc difficile pour moi. Et même que j'en viens à me trouver inintéressante face aux autres, donc je m'exclu encore plus. Par contre dans de gros moments de peine ou colère, j'avais commencé à écrire et ça me faisait un bien énorme. J'avais l'impression que ça m'enlevait un poids. Je pense que je devrais le faire mais quotidiennement.

Maman me manque terriblement. Avec elle je pouvais parler et aucun sujet était tabou. Je n'ai encore rencontré personne comme ça, encore moins ma famille où les sujets de prédilection sont toujours léger, insignifiant. Jamais on ne parle de nos peines ou de maman... Alors que moi ça me fait un bien fou à chaque fois. Mais je crois avoir usé la patience de mon homme là. Il n'a jamais perdu personne encore et bien qu'il a été d'une grande aide, je pense que là après 5 ans, il ne comprend pas comment je suis encore prise par cette perte.  :'( M'enfin..... merci à vous!
«Il n'y a rien qui n'arrive pour rien dans la vie!» Mais quand ça arrive, on se demande toujours «Pourquoi?» Et la réponse ne vient pas toujours au même moment :-( Malheureusement!

Hors ligne Liane37

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 49
Re : Re : Maman... Déja 5 ans!
« Réponse #4 le: 09 Octobre 2018 à 15:58:18 »
Personnellement cela ne fait "que" 8 mois et parfois j'ai l'impression de ne pas avancer. Du moins d'avancer et de régresser.
Et quant à ma vision de la vie sur le long terme, je suis persuadée qu'elle me manquera toujours, à chaque repas de famille, chaque anniversaire, chaque Noël, chaque vacances...
Je ne suis pas sûre de vivre parfaitement bien ces moments, même d'ici quelques années donc...

Je pense que tout dépend de la personnalité de chacun, et du vécu qu'on a eu avec la personne.
Je comprends le sentiment d'incompréhension, de colère que ça peut générer, de voir les autres avancer car cela fait comme si ils ne savaient pas honorer sa mémoire. Non pas que nous devons rester dans la souffrance, mais c'est important de toujours lui garder une place... Et certains semblent assez vite "faire avec", ou plutôt devrais-je dire, faire sans.

Je ne sais pas trop quoi te dire qui pourrait t'aider. Je pense que peut-être il ne faut pas trop se comparer. Accepter que chacun puisse vivre le deuil différemment ; et transformer comme ils veulent (même si c'est aussi de l'ordre de l'inconscient j'imagine) leur relation avec le/la défunt (e).

Mercii pour votre mot, et désolée pour votre perte.

Oui chacun est différent, chacun le vit à sa façon. Mais c'est fou de constater qu'on a tous été aimé, choyé par la même maman et que les autres passent vite à autre chose. En même temps ils ont leur propre famille, donc ça doit changer les idées. Moi je n'ai que ça à faire ruminer faut croire. Et bien que cela fasse 5 ans, j'ai avancé mais à pas de tortue.  C'est difficile de ne pas comparer son deuil quand tous autour te font sentir que tu piétine, que tu dois passer à autre chose, qu'il est temps après 5 ans. Comme si la peine, la colère, le vide etc... avait une durée de vie et après on continue. Je suis bien placé pour savoir que c'est toujours quand on pense remonter, qu'on redescend. On souri puis on pleure à nouveau...

Oui j'ai l'impression qu'ils ont oublié cette maman si aimante et chaleureuse, cette grand-maman toujours présente et à l'écoute de ses petits-enfants. Et ça me blesse qu'on ne lui fasse pas une place dans nos conversations. C'est comme si elle n'est plus là alors on en parle plus. Quant aux noëls... c'était SA fête préférée, ma fête préférée et depuis son départ je n'ai plus envie de fêter...

Quand j'ai entré maman à l'hôpital car elle ne voulait plus sortir du lit depuis quelques jours, je me souviendrai toujours des yeux qu'elle m'a fait dans l'ambulance et du signe  de la main   :'( Et à l'hôpital quand une dame des soins palliatif lui a demandé si à son départ, elle sait qui aura de la misère à s'en remettre, elle m'a regardé et m'a pointé du doigt et en même temps tout ceux dans la pièce (mes 2 soeurs et la soeur de maman) m'ont tous regardé naturellement. Je me suis sentie devenir toute petite, et la peine me submerger. Elle savait...... elle savait déja de son vivant qu'à son départ j'aurais de la difficulté à m'en remettre.

Je crois que je vais recommencer à écrire, mais à chaque jour. Dans les moments de colère ou peine intense, ça me faisait vraiment du bien. Je me console en pensant que maman n'est jamais loin. Depuis son départ elle vient souvent me voir en rêve. Soit à ma demande, soit les jours où je suis le plus triste. Ça me réconforte. Mais c'est difficile vivre son deuil presque seule. En venant ici, je vois au moins que je ne suis pas seule..........

«Il n'y a rien qui n'arrive pour rien dans la vie!» Mais quand ça arrive, on se demande toujours «Pourquoi?» Et la réponse ne vient pas toujours au même moment :-( Malheureusement!

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 535
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maman... Déja 5 ans!
« Réponse #5 le: 09 Octobre 2018 à 19:28:26 »
Bonsoir liane...le deuil est  un long très long chemin..il n' a pas de fin.il faut essayer de vivre avec notre cher disparu mais vivre pour nous aussi.il n' y a pas d' oubli. je crois juste une evolution de notre comportement vis à vis des autres qui peux les perturber et  en quelque sorte ne nous reconnaissent plus..il faut peut être expliquer tout simplement que nous avons changé .notre souffrance nous à changé. Bises biche.
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Liane37

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 49
Re : Re : Maman... Déja 5 ans!
« Réponse #6 le: 09 Octobre 2018 à 23:59:41 »
Bonsoir liane...le deuil est  un long très long chemin..il n' a pas de fin.il faut essayer de vivre avec notre cher disparu mais vivre pour nous aussi.il n' y a pas d' oubli. je crois juste une evolution de notre comportement vis à vis des autres qui peux les perturber et  en quelque sorte ne nous reconnaissent plus..il faut peut être expliquer tout simplement que nous avons changé .notre souffrance nous à changé. Bises biche.

Bonsoir Biche07, Merci pour ton mot. Oui je ne sais pas vivre pour moi. Je gravitais littéralement autour de maman. Je pense que les autres voient que j'ai changé mais ne réalisent pas à quel point ça m'a affecté. Et moi-même, j'ai de la difficulté avec certain de mon entourage qui ont changé du tout au tout de comportement. Après le départ de maman, je m'accrochais au peu de personnes proches qu'il me restait. Ils ont pris une plus grande importance, même s'en que je m'en rende compte ou ne le veuille. Mais avec les hauts et les bas de mon parcours, je crois bien les avoir éloignés au fil du temps. Je ne suis pas à la réparation. Avec le peu d'aide que j'ai eu, l'aide que je ne vais pas chercher car ce n'est pas dans ma nature de demander de l'aide... ça avance tranquillement.  Et vu que personne n'en parle, ne se parle, je vois bien qu'ils n'en ont probablement rien à foutre. Donc je ne parle pas non plus, moi qui est reconnue pourtant pour ne pas avoir la langue dans ma poche, me voilà qui devient de plus en plus muette depuis cette année.

M'enfin, je vais laisser du temps au temps, écrire et je verrai bien.  Bises et Merci!
«Il n'y a rien qui n'arrive pour rien dans la vie!» Mais quand ça arrive, on se demande toujours «Pourquoi?» Et la réponse ne vient pas toujours au même moment :-( Malheureusement!

Hors ligne Nessa@

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maman... Déja 5 ans!
« Réponse #7 le: 11 Octobre 2018 à 14:22:10 »
Bonjour Liane37.... je viens de lire tes messages en pleurant... je t écris car je me reconnais tellement dans tout tes écrits... je suis une jeune maman de 28 ans j ai 3 enfants 3,4et 9 ans... mes enfants sont toutes ma vie et ma raison d’exsister... il y a 4 ans j ai perdu ma maman j étais enceinte de 7 mois lors de son départ... maman était atteinte d un cancer du poumon .. elle est parti en 1 mois d hospitalisation... cela a été si brutal... je te rassure tu n es pas là seul je suis au même point que toi... j ai l impression que tout le monde me fui ... j ai aussi bcp changé j ai carrément l impression  que la moitié de mon cœur est partie avec maman ... tsunami d emotions ... il y a des jours avec et des jours sans j ai été suivi pendant 1 an et demi par un psy qui m’a bcp aidé... suite au décès de maman on a perdu mon oncle ( son frère)  puis ma grand mère et la maintenant au mois de juillet cette année mon grand père et mon grand père était le même bon cœur que maman il est parti de la même maladie que maman donc devoir le soutenir penadant 1 mois à l hôpital à été une rechute total... puis pour le décès de mes grand parents sa devrait être ma maman qui nous soutient... bref je me sens si seul sans elle pareille que toi on partageait tout je vivais avec mon mari et ma fille de 5 ans chez mes parents on allait accueillir leur premier petit fils qui a mnt 4 ans et qui grandit sans grand parents ... pourquoi mes enfants ont ils étaient privé d un amour de mami si chaleureuse... je suis un robot depuis on me complimente très souvent sur l éducation de mes 3 enfants je leur dit que je joue le rôle de maman mami tout en même temps ... mais je suis épuisé puis au bout de 4 ans j ai l impression que les dates fatal font encore + mal ... comme si on réalise petit à petit qu on a vraiment vécu sa au debut on avance en ayant l espoir qu elle revient avec son beau sourie et sa bonne humeur mais + les annee passe et plus je réalise que non :(...  pour te dire aussi tu vois j ai des enfants  merveilleux ... mais mon deuil est si long  et je me sens si seul par moments j ai aussi le soutient de mon homme  et lui même a beaucoup souffert du décès de maman ... je n ai plus allumé la télé pendant 3 ans sa fait 1 ans que j allais bien mieux mais la avec le décès de papi je rechute .... maman avait que 48 ans lors de son départ et moi 23 au moment fatal... dans tout ce que tu as écrits je me reconnais j étais très proches d elle même domicile même travail ... depuis c’est si dur .... je t envoye bcp de courage et la solitude n est pas si mal pour se retrouvé